AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
• Salut Invité ! •
•Rejoins notre serveur :Discord ^^

L'enchanteur - 06/09/1811 (Chapitre 6)

avatar
Lameufàlahache
Le Roi des Haches
Zodiaque : Verseau
Messages : 1294
Pikadollar : 2139
Vos j'aimes : 57
Date d'inscription : 16/06/2014
Age : 20
Localisation : Dans un monde formidable se situant dans mes rêves juste à côté du monde de psychopathe se trouvant dans ma tête.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 24 Juil - 9:58
06/09/1811

Quand la sonnerie retentit je ne me levais pas car j’étais trop fatigué. « Juste 5 minutes » disais-je dans ma tête mais c’est Nyon qui me réveilla dans un affreux bruit. Il vomissait par terre.
-Appelle l’infirmière. Me demanda t-il en se rendormant.
Je réussis à sortir de la chambre sans trop de problème. Je descendais les étages pour aller à l’infirmerie et une fois là-bas la grosse infirmière me regardait bizarrement.
-Que fait tu la petit ?
-Bonjour… Euh… C’est Nyon… Il a vomit…
Répondis-je simplement.
-Va te préparer. Je m’occupe de tout.
-OK. Merci.
Je partais en marchant vite car je ne me sentais pas à l’aise en pyjamas mais heureusement je ne croisais personne. Lucius attendais devant les douches des Enchanteurs avec ses affaires et les vêtements qu’il me prêtait.
-Nyon est malade. Lui expliquais-je.
Il tendait les vêtements. Je les ais prit et en rentrant dans les douches je me suis rendu compte qu’il me suivait.
-Tu… Tu prends ta douche ici ? Demandais-je.
-Je ne vais pas descendre trois étages pour une douche ? Autant la prendre à cet étage !
J’acquiesçais.
Il y avait un grand miroir juste à l’entré des douches. Je me regardais dedans et je remarquai que les vêtements de Lucius malgré le fait qu’ils soient à ma taille ne m’allaient pas. Ils étaient vert or je déteste cette couleur de plus le style bien habillé de Lucius ne me correspondais pas. J'aurai préféré un style simple.

Lucius, qui avait mis moins de temps à se préparer que moi, m’attendais pour se diriger en cours. Mais dans les escaliers il y avait Ursus et Zenon qui, tout en croisant les bras, nous regardaient avec un sourire effrayant sur les lèvres.
-C’est mignon ! Ton ami t’a prêté ses vêtements. Mais dis moi c’est ta maman qui choisie tes vêtements ? Demanda Ursus.
-Ben oui. Il est où le problème ?
Je donnais un petit coup de coude à mon ami tout en lui disant :
-Tu t’enfonce la…
Ursus et Zenon s’approchaient de nous mais avant que l’on recule ils nous ont donné un coup de point dans le ventre. C’est Zenon qui me l’avait donné, il frappait moins fort qu’Ursus mais je tombais quand même à genoux et Lucius aussi. On restait à genoux jusqu'à qu’ils partent car on avait tout deux trop peur qu’en nous voyant ne relever ils ne rappliquent. Quelque instant plus tard je me mis à pleurer car je me sentais persécuter et que Lucius a été frappé lui aussi par ma faute.
-C’est rien Antoine ! J’te jure ! Je vais bien… Il faut aller se plaindre à un éducateur.
Je me relevai vite et criai :
-Non, je veux que personne ne le sache. Promis ?
-Pourquoi ? Même Max’ et Conan ?
-Parce que je veux que personne ne le sache… Promis ?
-Promis.

Je ne voulais que personne ne soit au courant car je veux résoudre ce problème seul. Je veux que personne d’autre que moi ne soit mêlé à cette histoire. Surtout pas maman. De plus si Maximus l’apprend il va s’attirer des ennuis et Conan ne sais pas garder un secret.
-Vient on va être en retard ! Ordonnais-je à Lucius que me dévisageait depuis tout à l’heure.

On se dirigeait vers nos locaux respectifs mais je ne suis pas resté seul car Mélania me rejoignait déjà.
-Bonjour ! Tu es tout pâle. Ça va ?
-Oui je vais bien mais Nyon lui non.
-OK ! C’est dommage pour lui.
Elle souriait mais je n’étais pas d’humeur à sourire moi aussi.

En latin la prof commençait à faire des exercices de conjugaison. Le latin était plus simple que ce que je croyais.  J’avais finit les exercices et ma voisine aussi alors je lui posai ma question qui me brulait les lèvres.
-Tu es laquelle ?
Elle rigolait mais ne répondait pas.
-S’il te plaît toi et ta sœur vous vous ressemblez trop !
-Il y a un « M » et un « A » dans mon prénom.
Elle se moquait de moi et ça l’amusait.
-Si je dis ton nom tu me dis « c’est moi » ou pas ?
-Tu va trouver alors ! C’est trop facile.
-J’entend chuchoter ! Qui est-ce ?
Criait la prof.
Moi et ma voisine ne parlions même plus et la prof ne dit plus rien avant de corriger les exercices qu’on avait fini depuis longtemps. Le reste du cours se passait plutôt bien mais ma voisine ne parlait plus du tout, elle jetait juste des regards à sa sœur qui les lui rendait.

À dix heures, on mangeait un paquet de cookies que Conan avait acheté au distributeur car il avait apparemment trouvé de l’argent par terre. Il n’y avait pas de soleil mais il faisait assez bon pour manger dans le petit jardin. On mangeait dehors mais on ne parlait pas. Il y avait comme un froid entre nous. Seul Maximus semblait perturbé car il n’arrêtait pas de nous poser des questions tel que «  Ça va ? Vous n’avez pas froid ? Je n’ai pas envie d’aller en Histoire et vous ? ». Mais on répondait que part de simple « Hum… ou Hum hum… ».

Quand la cloche sonnait l’heure d’histoire on se dirigeait déjà vers le local pour être sur de ne pas se faire remarqué par le professeur. Il y avait déjà plein d’élève dans le couloir qui attendait Monsieur Usjio.
En cours, Monsieur passa le reste du film sur les lois. Cette fois on prenait tous des notes car on se doutait de l’interro surprise. Il y en a eu une à la fin du film. À la fin de l’interrogation qui a durée vingt-cinq minutes, il restait encore cinq minutes de cours.
-Pour ces cinq minutes restantes vous pouvez poser des questions. Dit le professeur.
-Pourquoi certaine de ces lois sont pas juste et existe toujours ? Demanda Mélania. Elle avait échangé son sourire habituel pour une bouche neutre et des sourcils froncé.
-Je ne voie pas de quoi tu parle, toutes ces lois sont justes ! Le prof criait presque. Elle détournait le visage pour ne pas regarder le professeur.
-Pou…Pourquoi quand on utilise le sort de « résurrection » on nous prend nos pouvoirs ? Conan posait cette question sans lâcher son banc de ses yeux noisette.
-Soit satisfait que ta mère n’est perdu que ses pouvoir car il y a seulement deux-cent ans c’était la vie que l’on perdait.
Toutes la classe fut surprise et surtout Conan qui continua :
-Com…Comment ?!
-Je me renseigne systématiquement sur chacun de mes élèves.
Il insistait sur le « Chacun ». Ça voulait dire qu’il savait. Il connait mon secret.

La cloche sonna. Sauvé par le gong, je ne voulais plus rester une seconde dans cette classe.
Au self, à notre table, c’était très calme. Lucius qui est habituellement un vrai moulin à parole ne disait pas un mot. Je voyais sur son visage que notre secret lui pesait mais en même temps il semblait terrifié. En effet, il était assis juste en face de moi et regardait au-dessus de mon épaule.
-Bon les gars, ce silence est pesant là. S’énervait Maximus
Comme personne ne répondait et que Conan regardait lui aussi derrière moi, Maximus se leva et se retourna. Je fis de même mais en restant assis. Il y avait Ursus, Zenon et deux autres garçons qui nous regardaient méchamment. Quand ceux-ci ont vu Maximus debout et ont vu qu’on les regardait tous, ils ont commencé à mettre leur pouce sur leur gorge et faire comme un égorgement.
-C’est quoi votre problème les bouffons ? Cria Max’ exaspérée par ceux-ci.
-On arrive ! Répondit Ursus.
-Pourquoi tu leur as dit ça ?! Disait-on mes amis et moi.
-Arrêtez d’avoir peur d’eux, ils n’en valent pas la peine… Dit Max’ entre ses dents jaunes de négligence.
Ursus attrapa Max’ par le col de son sweet gris et leva le point mais mon ami ne semblait pas réagir. Tout à coup un pion se racla la gorge et on se retourna tous les huit vers lui. Le sens de l’observation de Max’ avait encore frappait.
-Ursus… Chez le directeur. Dit l’homme sans expression ni haussement de voix en nous regardant tout les huit mais surtout Conan.

Après le repas qu’on a pu prendre sans être dérangé mais que l’on passait quand même dans le silence on a été en français.
Madame Dyani nous donnait cours en nous remontrant les bases de l’orthographe d’usage quand quelqu’un frappa à la porte.
-Oui ? Cria celle-ci.
-Oh ! Maximus mon petit poussin, qu’y a-t-il ? Continua madame Dyani en jouant avec les cheveux de mon ami qui ne semblait pas très à l’aise. C’était bizarre car il est vrai qu’elle est gentille avec tout le monde mais elle semblait avoir une attention particulière envers lui.
-Une lettre de Monsieur Zeester. Max’ la lui tendit mais la professeure refusa la lettre avant de dire.
-Rend la lui et dit lui que je n’en veux pas s’il te plaît.
- À la prochaine mon poussin !
Dit-elle en fermant la porte derrière Maximus.

Lors du soupé comme personne ne parlait je demandai à Maximus pourquoi madame Dyani était si gentille avec lui.
-Je ne sais pas. Elle a peut-être juste pitié parce que je suis orphelin ?
-OK.
Je n’osais rien rajouter d’autre car je savais qu’il n’aimait pas ce sujet. Comme je ne rajoutais rien il me remercia avec un signe de tête.
Conan et Lucius refusaient toujours de parler mais contrairement à Lucius, Conan ne semblait pas effrayé mais anxieux.

À l’heure ou j’écris ces lignes, je regrette d’avoir attiré des ennuies à mes amis et de ne pas leur avoir demandé ce qui les tracassait. Je crois que j’ai fait beaucoup de mal à Lucius. J’espère que ça nuit va bien se passer. Et Conan semble vraiment préoccupé, ce n’est pas dans son habitude. Quant a Nyon, je crois qu’il m’en veut car il semble aller mieux mais ne veux pas me parler.
------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 6 terminé ! Je reprend la longueur des chapitres habituels !  Very Happy Bref ! N'hésitez pas à mettre uun commentaire pour me dire ce que vous en pensez  Very Happy Very Happy  J'attend! Neutral

___________________________________________________


[center][i]One Shot : http://communautesadique.forumactif.fr/t6770-l-amour-donne-des-roues
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lameufàlahache
Le Roi des Haches
Zodiaque : Verseau
Messages : 1294
Pikadollar : 2139
Vos j'aimes : 57
Date d'inscription : 16/06/2014
Age : 20
Localisation : Dans un monde formidable se situant dans mes rêves juste à côté du monde de psychopathe se trouvant dans ma tête.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 25 Juil - 19:37
Bon, toujours aucun commentaire? Quelqu'un pour me dire si ce que je fait est bien ou pas? Non? Bon ben tant pis... Sad  Vous méritez un coup de hache Twisted Evil

___________________________________________________


[center][i]One Shot : http://communautesadique.forumactif.fr/t6770-l-amour-donne-des-roues
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Religion...Coran:Le mystère du chiffre 19
» présentation à la con : Bruno des Baumettes vous salue
» collection dcg dunod manuel et applications + corriges

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheCommunautéSadique :: Petit coin des écrivains :: Vos Histoires :: Nos auteurs :: lameufàlahache-
Sauter vers: