AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
• Découvrez l'event d'Halloween ici ! •
• Découvrez la nouvelle formule des Coups de coeur ! •

Séparé par l'océan ▲ Septième chapitre

avatar
Manoblack
Ex-Administratrice - Pastel Beauty
Zodiaque : Balance
Messages : 2410
Pikadollar : 2544
Vos j'aimes : 222
Date d'inscription : 15/06/2014
Age : 16
Localisation : Pas là
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 19 Avr - 12:16
Séparé par l'océan

Septième chapitre





PDV Izzy à lire avec cette musique


La fête battait son plein, je ne sais pas ce qui m'avait prit de laisser Ecta sortir tout seul de cette salle, mais je sentais comme un mauvais pressentiment qui me remontait dans un souffle chaud et brûlant le long de ma gorge. Cette sensation était horrible, je n'aimais absolument pas cela. Mon cœur semblait battre plus lentement encore, et je ne savais pas d'où cela provenait. Peut-être que je devais arrêter de me poser des questions, mais je ne pouvais tout simplement pas. C'était comme si l'on me demandait d'arrêter de vivre, c'était trop dur.
Car, effectivement, quoi que l'on puisse me faire, je refusais d'y laisser ma vie, qu'importe la situation. Sauf pour sauver les autres. Je ne laisserais jamais personne mourir, sauf si c'était trop désespéré.
J'étais loin d'être quelqu'un d'irréfléchi. C'était même mieux que cela, j'avais comme la faculté de mieux me servir de mon cerveau, des engrenages qu'il possédait, de sa manière de fonctionner, plutôt que de rouler de mes muscles, bien que je m'en sortais, et, ce, grâce à ma ruse. J'arrivais à faire les coups les plus fourbe contre une personne ou plusieurs, non pas en utilisant ma force, puisque je n'en avais presque pas, mais bien mes capacités mentales. C'est pour cela, et je l'avais bel et bien remarqué pendant les entraînements, que les ennemis, pendant les combats à plusieurs, s'attaquaient d'abord à moi, car je paraissais être une proie facile. Mais ils le regrettaient souvent amèrement, surtout lorsqu'ils perdaient. J'étais le cerveau, eux les muscles, chacun son grade, et ils étaient aussi utiles les uns comme les autres.
Je me levais, jetant un regard dans toute la pièce, analysant toutes les ombres, la moindre silhouette attirant mon attention, le moindre visage, le moindre corps. Je remarquai bien vite que tout le monde n'était pas venu. Ilo, Black, et Frigiel, notamment. On pouvait dire que ce n'était nullement une surprise pour moi, c'était même tout calculé, que les deux jeunes femmes ne se montrent pas. Mais la non-venue du châtain m'inquiétait plus qu'autre chose. Tout mon corps me hurlait qu'il était resté au chevet de sa belle et douce bien-aimée, mais, mon cerveau, quant à lui, semblait me confirmer le contraire. Quelque chose clochait. Dans la logique, il allait vouloir se venger. Avais-je bien fait, donc, de laisser Ectalite seul?
Me dirigeant vers la sortie, je vis une fine silhouette se glisser dans les ombres du couloir.

«Hé! Attends!, criais-je.»

Je ne pus que voir une paires d'yeux luire dans le noir, avant que l'ombre ne se déforme lentement dans le long corridor. Laissant ma conscience me guider, je me mis à poursuivre cette seule tâche plus noire que les autres. Dans cette course, je ne voyais qu'à peine les contours du corps du fuyard.
Il me semblait que cela était un homme, ou tout du moins un garçon, vu le manque de forme au niveau de sa poitrine lorsqu'il se mettait quelques instants de profil. Son visage m'était trop caché par le manque d'éclairage, mais je pouvais voir qu'il avait les cheveux courts, et plutôt ébouriffés. Ses vêtements étaient cachés, car le bas de son corps tout entier ne se dévoilait pas, à moins que la pénombre ne disparaisse. Tout ce que je pouvais entendre, c'était le lourd bruit de ses semelles claquant contre le sol en métal, faisant retentir un bruit que je détestait plus que tout, tellement il me déstabilisait.
Je ne comprenais même pas pourquoi je m'entêtais à le poursuivre, mais il le fallait, je ne saurais comment l'expliquer. C'était le plus gros ressentit que j'avais, et je comptais bien le suivre. Je ne fis donc que le poursuivre, sans m'arrêter, malgré la douleur qu'essayaient de me faire ressentir mes membres, malgré le fait que je sentais l'élastique qui maintenait mes cheveux glisser le long de mes fines mèches bordeaux, et surtout malgré les marches que le poursuivit, et moi, la poursuivante, avions commencé à monter dans une ascension qui ne promettait rien de peu fatiguant.

«Laisses moi te parler, tentais-je hors d'haleine.»

À ces mots, le spectre de la silhouette, au lieu de ralentir, commença à accélérer, comme si elle refusait de me laisser la rattraper, alors qu'une bonne distance comprise entre cinq et dix mètres subsistait entre nos deux corps. Je ne savais pas où nous mènerait cette longue montée, ni si cela était une bonne idée, vu le peu de sécurité dont je disposais, mais je n'abandonnais pas, comme refusant d'admettre que j'avais peu de chances de le rattraper.
Mais j'entendais les halètement fatigués de la personne, et le bruit de ses pas devenir de plus de plus lourds, signifiant que je n'étais pas la seule à être fatiguée. Lui aussi, faisait des efforts physiques, et, avec un peu de chance, il était moins endurant que moi.
Je crus que ces escaliers n'auraient pas de fin, jusqu'à ce que, en levant la jambe, je la fis tomber bien plus bas que prévu, me faisant perdre légèrement, et dangereusement, l'équilibre. Je vis alors la silhouette foncer sur moi après s'être retournée, ce qui me fit, par pur réflexe, reculer, alors que je sentis mon corps tomber dans le vide profond à mes pieds.
Poussant un hurlement aiguë, je tombai dans le vide, mais ma main rattrapa bien vite le bord de la surface où se tenait mon agresseur. De tout son haut, je ne vis que ses cheveux, d'une couleur brun clair, ou plutôt châtain, à la lueur de la lune. Une voix que je ne connaissais pas, et que je n'avais jamais entendu parvint à mes oreilles. Dans un murmure que je devinais agacé.

«Tu devrais te méfier, Izzy, je ne permettrais à personne de laisser voir mon visage...
-Faites-moi... Remonter...
-Non, non, non... C'est bien trop dangereux pour moi, mais je ne te toucherais pas. Je ne veux pas que l'on devine qui était ton assassin, lorsque l'on retrouvera ton cadavre en bas... C'est très haut, nous ne sommes pas dans la tour centrale pour rien. C'est ici que l'on voit le mieux tout ce qu'il se passe... C'est d'ici que j'observe tout, que je vois tout, que je sais tout. Mais rassures-toi... C'est finit, tu ne pourras pas le répéter, cela.
-Remontez-moi... S'il vous plait...
-Non, tu mourras, c'est tout. Tu rejoindras ton idiot de petit ami là où il est, après tout, il n'a pas eu l'intelligence de se dire que, oui, il risquait gros en s'aventurant, seul, avec la haine de quelqu'un sur son dos. Tu aurais du lui offrir un peu de ta sagesse à cet être idiot...»

Mes yeux s'écarquillèrent de surprise. Comment... Comment était-ce possible? Il me racontait n'importe quoi, c'était certain. Ectalite, c'était de lui qu'il parlait? Non, non, impossible, il ne pouvait pas être mort... Mais, s'il parlait de haine... Oh, mon dieu, se pouvait-il réellement que... Frigiel l'ait.... Tué? Non, non, non... NON! Non, il n'avait pas le droit de dire cela, ce n'était qu'un vile mensonge, une insignifiante phrase lancée sans arrière pensée, sans même réfléchir, sans aucune preuve...
Mais, pour l'instant, je devais plus me concentrer sur ma situation plus que délicate, sachant que mes mains commençaient à glisser, et que mon bras me lançait. Je serrai les dents. Hurler ne servirait à rien, le temps que quelqu'un monte les escaliers, je serais déjà en bas des marches, morte.
Je sentais mes forces me quitter, comment une personne pouvait-elle ne pas avoir de cœur au point de regarder quelqu'un mourir à petits feux, sans même réagir? C'était tout bonnement horrible... En gémissant de douleur, je tentai de me hisser de nouveau vers le haut.
Ce à quoi je n'avais pas pensé, c'était qu'il verrait mes tentatives pour me remonter, et ce fut ainsi que je l'entendis reculer. Pourquoi? Je ne faisais absolument pas peur, il pouvait parfaitement me faire reculer, surtout s'il était un intrus qui s'était introduit ici... Mais... Et s'il n'en était pas un? Et si, justement, on découvrait que quelqu'un faisant actuellement partie du grade six avait tué un de ses confrères? Comment cela serait puni? Je supposes que c'est pour cela qu'il n'osait pas me repousser... On risquait de retrouver ses empreintes digitales sur mon corps... Il était alors, lui aussi, intelligent...
En réussissant avec une énorme difficulté à me remonter du mieux que je le pus, je me fis basculer sur la surface plane. En haletant, encore tremblante de la peur de lâcher le bord, je me trouvai à quatre pattes au sol, ne pouvant me remettre immédiatement de mes émotions.
Je relevai la tête, mes cheveux bordeaux coulant en de fines mèches le long de mes épaules, et dégageant mon visage.

«Quel est... Ton but?
-Mon but? Il est tout simplement de tous les renverser... Il y a ici des personnes qui doivent mourir, des personnes dangereuses pour notre survie à tous, et tu en fais partie. Le meurtrier de ton petit ami aussi, et, puisque je ne parviens pas à en finir avec toi, il sera ma prochaine cible.
-Pourquoi... Pourquoi essaies-tu de nous anéantir...?, dis-je, à bout de souffle.
-Vous ne savez pas contrôler votre puissance démoniaque, celle de nos ennemis, et vous en avez plus que les autres. Oh, non, je ne te ferais pas une liste, mais vous êtes nombreux...
-Mais... Ectalite n'est pas mort... Si...?
-Malheureusement, si, mais je dois t'avouer que cela m'a ouvert une proie que je dois abattre au plus vite... Finalement, la perte de cet enfant est peut-être bénéfique, s'il avait été comme son père, j'aurais été dans l'obligation de l'assassiner. Mais n'oublie pas, Izzy, j'ai des yeux et des oreilles partout, l'heure de ta mort n'a pas encore sonné, mais si par malchance tu venais à dévoiler ce qu'il s'est passé ce soir à quelqu'un d'autre, tu ne seras pas la seule à mourir.»

Je me relevai difficilement, rampant légèrement, en appuyant sur mes mains pour me relever. Je faisais une parfaite proie, moi aussi, mais il semblait comme refuser de me tuer de ses propres mains, comme une répugnance envers lui-même... C'est donc pour cela que, au lieu de me tuer, il avait essayé de me laisser tomber?
Je lui lançai un regard noir, avant de, avec mes peu de forces, me jeter sur lui. Il ne s'y attendait visiblement pas, et, dans un cri de rage, je vis son corps tomber dans le trou béat. Je ne voyais toujours que son ombre noire qui se détachait un peu plus du décor débuter son ascension vers le rez-de-chaussé. Ce à quoi je n'avais pas pensé, c'était son don, et je vis bien vite une lumière presque aveuglante apparaître vers le bas, au beau milieu de la trajectoire de la personne qui avait tenté de me tuer...
En passant mon bras devant mes yeux, mais tentant tout de même d'observer la scène, abîmant ma rétine, j'en aperçus enfin plus de son visage. Il avait des yeux bleus-gris orage, et des cheveux châtains, coiffés un peu maladroitement en une sorte de pic au dessus de son front. Je pus voir de ses mains ressortir une étrange lumière bleue, et compris qu'il contrôlait le portail de lumière de la même couleur d'où se dégageaient des cubes, comme pixelisés. Je vis un de ses doigts cacher ses lèvres, comme pour m'insinuer de me dire de me taire.
Je l'avais reconnu. Il s'agissait d'un Inverse. Et, si j'en croyais ses paroles, il était capable de voir tout ce qu'il se passait... Sûrement grâce à ses portails... Il avait sûrement espéré ne pas avoir à utiliser son don, sachant que cela aurait crée une trop forte lumière. Très bien, je connaissais le visage de l'ennemi, mais qui me disait qu'il était seul? J'étais en danger, c'est tout ce que je savais. Son prénom? Oh, je le connaissais. J'avais d'abord justement pensé à Frigiel, mais loin de là... C'était une vieille connaissance, et j'avais cru halluciner en le voyant à mon premier jour, mais non... C'était bien lui... Et il allait regretter pour ses actes déjà passés. Je me méfierais, mais qu'il se méfie, lui aussi.


PDV Aliona à lire avec cette musique


Je me mis à courir. J'étais mal, atrocement mal... Mes pensées semblaient comme déconnectées, totalement. Je ne pouvais pas croire ce qu'il venait de se produire, d'ailleurs, je ne pouvais même pas appeler à l'aide. Une sorte d'énorme créature était apparue comme ça, devant moi, sans raison apparente. Je ne savais pas d'où elle venait, mais je payais cher pour ma peau.
Ma raison me hurlait de ne surtout pas me retourner, même pour admirer l'atrocité de la bête horrible que j'avais à peine eu le temps d'apercevoir. Mes jambes semblaient me porter toutes seules, sans que je ne ressente aucune douleur physique, ce qui aurait normalement été le cas pour n'importe quel être humain.
Je ne réfléchissais même plus au chemin que je prenais, je ne faisais que fuir face aux rugissements hideux que poussait le monstre. Sautant par dessus les obstacles, grimpant parfois sur les murs lorsqu'il me jetait un de ses longs bras dessus, ou même glissant parfois au sol. Je ne me savais même pas capable de gérer ainsi et aussi rapidement mon corps.
Soudain, je sentis un énorme choc s'abattre sur mon dos, et hurlai de douleur, me faisant violemment projeter contre la vitre en face de moi, alors que je m'apprêtai à tourner de nouveau. Mon flanc entra en contact avec la vitre, et elle se fêla un peu. Heureusement qu'elle était épaisse, car je sentis des morceaux de verre entrer dans ma chair, mais pas d'eau couler.
C'est en tentant de me relever, pour fuir de nouveau, que je sentis ma peau me brûler, et, en posant mon regard sur ma hanche, je vis bien qu'une partie de mon pull noir et ample s'était déchiré, laissant à sa place un trou assez gros pour que je vois les morceaux semblables à du cristal translucide devenir rouge, à cause de mon sang qui coulait.
Je serrai les dents, et mes yeux améthystes observèrent la monstruosité qui m'avait projetée sur ce verre.
Il était tout bonnement effrayant, sa masse était telle qu'il prenait presque la moitié du couloir de bien sept mètres de largeur. Ses yeux étaient rouges, comme du sang, et sa peau était totalement noire, faite d'une sorte de coulis qui tombait en d'énormes gouttes derrière lui,avant de disparaître, au moindre contact du sol. On aurait dit un mélange de lave et d'encre. Il avait des dents énormes, et pointues, longues, qui retombaient jusqu'au bas de ce qui semblait être son menton. Il possédait six pattes, deux plus grosses à l'arrière, et quatre plus fines à l'avant, comme deux jambes et quatre bras. Il hurla soudainement, et détruisit le plafond d'un coup de ses longues griffes hideuses.
Je poussai un hurlement aiguë de terreur, et me plaquai au sol, recouvrant ma tête de mes bras. Les lampes tombèrent près de moi dans une danse d'électricité, qui, par bonheur, ne me toucha pas. Je ne pouvais pas bouger, mais si, en plus, j'étais prise d'un choc statique, c'était finit pour moi, même si je sentais déjà ma fin venir.
Pourquoi personne n'intervenait? Il paraissait faire tellement comme bruit...
Je voulus ramper, parmi les décombres du plafond, pour m'échapper, pendant que je voyais la masse sombre fouiller, comme paraissant essayer de me rechercher. Je passai sous toutes ces pierres, m'aidant difficilement de mes pieds, et ne laissant aucun son franchir le seuil de mes lèvres, ne connaissant pas la capacité de cet être, ni son ouïe.
Soudain, je vis le plafond de fortune se soulever, et la terreur emplit mes yeux, mes pupilles se dilatant de surprise, alors que mon regard croisait celui vermeil du monstre. Il sembla faire un sourire satisfait, avant de passer son horrible patte vers moi, ses griffes se tendant dangereusement vers mon corps si frêle.
Mais les extrémités blanches de la bête n'eurent pas le temps de m'atteindre, que son bras tomba lourdement au sol, et une sorte de liquide marron foncé gicla sur mon visage. C'était du sang... Une nausée me prit, alors que tout mon corps se trouvait déjà dans cette marre énorme et dégoûtante. Mes cheveux noirs étaient éparpillés et souillés de cette texture foncée.
En relevant le visage, je vis comme des zébrure d'une lame argentée foncer sur le monstre, alors que le bras de ce dernier repoussait à une vitesse hallucinante, bien que le sang coulait encore du membre détaché. Je vis bien qu'il tentait de voir, tout comme moi, ce qu'était cette lueur, d'espoir pour moi, mais de défaite pour lui.
Je crus voir un corps humain, ce qui me paraissait plutôt logique, après tout, et des yeux d'un bleu saphir percer l'air sombre. D'une grâce sans pareille, la fine silhouette que je venais d'apercevoir se jeta de nouveau sur le monstre, semblant déterminé à l'anéantir maintenant. Un hurlement de rage, venant soit de la bête, soit de l'humain, voire même des deux mélangés, je n'aurais jamais su dire exactement, perça l'air d'un ton haineux, ou tout du moins, c'est ce qu'il me semblait avoir entendu.
Je tirai vainement sur les tuyaux bleus qui étaient apparus sous les décombres du plafond, afin de me dégager de ce morceau de brique qui était retombé sur moi, et avait semblé me briser les os de ma jambes droite. Je ne parvenais plus à la bouger... Cela n'était pas qu'un signe, c'était à présent certain. Et, si j'avais la chance de survivre grâce à mon sauveur, je penses que je serais dispensée d'entraînements pendant un bout de temps...
Entendant soudainement un gémissement strident de douleur venant de la bête, ressemblant presque à l'écho du cri d'un aigle dans une grotte, je relevai la tête furtivement, en me bouchant les oreilles, afin de limiter l'atteinte du son à mes tympans qui souffraient déjà.
Voyant l'ombre énorme du monstre tomber entre le plâtre et les planches métalliques, une sorte d'être aussi gracieux qu'une fleur, mais ayant l'air aussi robuste que du marbre, retomba devant moi, main à terre, tête penchée vers l'avant, me dissimulant son visage, une jambes à terre, et l'autre prenant un appui sur la pointe de son pied. Il possédait une épée resplendissante, et bleu, du même azur que l'océan.
Lorsqu'il releva son visage vers moi, je reconnus enfin notre instituteur, Aypierre, et fus presque soulagée que ce soit celui qui paraissait le moins sévère qui venait de me sauver la vie. Je le vis se relever et courir vers moi. Il posa sa main sur mon mollet, me faisant gémir de douleur.

«OK, je vais devoir t'amener à l'infirmerie... Je tenais juste à te féliciter. Tu as été assez rapide pour lui échapper, et surtout tu as su garder ton sang froid. Bon, trêve de blabla inutiles, surtout en ces circonstances, je t'expliquerais ce qu'il vient de se produire plus tard. Je suis désolé si ça fait mal.»

J'opinais du chef, avant qu'il ne me soulève comme il le put. Il me prit contre lui, tâchant ainsi son haut du sang du monstre. Je savais que j'étais dans un mauvais état, et je voulus le remercier, mais ma vue commença à se brouiller, et, perdant la notion du temps, de la douleur, et de ce qu'il venait de se produire, je perdis conscience.


PS: Voilà le chapitre que, pour une fois, j'ai finis le matin (omfg exploit). Pour fêter ça, PIZZA!
J'espère que la tournure que prend l'histoire vous plait, puisque j'ai décidé de vous mettre plein de suspens... Tout du moins, pour le moment!
Je vous laisse me donner vos avis dans les commentaires, et vos suppositions de "qui est celui qui a menacé Izzy" m'intéressent tout autant! :3
J'aime bien l'action de ce chapitre, j'espère que vous aimez tout autant, et ceux qui demandent plus d'acion encore, eh bien... Hum... Allez voir ailleurs... Si j'y suis? *sors* Non, plus honnêtement, si il n'y a pas assez d'action pour vous, sachez que je m'en fiche un peu, disons surtout que je fais selon le scénario que j'ai prévu, moi, donc que ce que vous dites m'importe, soit, mais pas au niveau de l'histoire! ^^
Bref, si ce chapitre vous a plu, n'hésitez pas à appuyer sur le petit "+" en haut à droite, et de laisser un petit commentaire... :3



(c) Blacksmoothie





___________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nyal27
Noctali de l'ombre
Zodiaque : Cancer
Messages : 2654
Pikadollar : 3949
Vos j'aimes : 169
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 15
Localisation : Là où il fait beaucoup trop chaud pour une membre de la #TeamFroid. Le Sud quoi.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 19 Avr - 13:11
Hum.. *mâchonne sa part de pizza*

Très intéressant comme chapitre..
Hâte de voir la suite, et étant donné que je n'ai pas vraiment de quoi faire un commentaire constructif, super chapitre ! Very Happy

Nyal.

___________________________________________________



Tomber donne l'impression de voler...
...Jusqu'à ce que tu heurtes le sol.


   Va donc jeter un coup d'oeil à mes fictions ici !    




Merci d'être là Invité, toi et tous ceux qui sont sur ce forum !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cékia
Sadique Régulier
Zodiaque : Poisson
Messages : 1549
Pikadollar : 2002
Vos j'aimes : 97
Date d'inscription : 17/06/2014
Age : 16
Localisation : je ne sais pas trop...
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 19 Avr - 13:51
je ne sais pas quoi en dire...

1ER PDV

izzy a survécu ? le mec aurait pas pu juste écrasé sa main pour qu'elle tombe pis boum plus d'izzy ?
en plus la conne quoi ? pourquoi elle la suivi xD ?

OKok en admettant qu'elle l'ai suivi pour une autre raison que sa curiosité chelou, pourquoi le mec l'a-t-il épargner ? franchement si elle est aussi dangeureuse qu'il le dit même s'il se dégoute autant la tué direct ! mais bon les principes des inconnus mystérieux sont parfois étranges...

2EME PDV

ça fait très princesse qui se fait sauver mais dans une sens meilleur puisqu'elle fuit de façon impressionnante (au début) en ne ressentant pas la douleur c'est assez classe !

mais bon pas de pot le vilain monstre ignoble horrible et abject parvient quand même à la rattraper, ça aurait été trop simple hein ? qu'elle s'échappe dans le monde des bisounours... BREF
le monstre semble un peu malvoyant tu ne trouve pas ?
il fouille dans les décombres... il la voit pas... mais est ce qu'il est malentendant ? est ce qu'il se sert de son odorat ? apparemment non x) vu qu'il s'en sert pas ou peu pour retrouver l'héroine du PDV

bonbonbon... suis je vraiment obligé de commenter l'arrivée magistrale du sous chef de NT qui est particulièrement charismatique ? oui ? bon ok...
déjà le fait qu'alio et le monstre aient du mal à le voir indique à quel point il est rapide...
bon ensuite qu'il fait pif paf pouf le loup en version monstre pas beau horrible et abject il prend notre protagoniste dans ses bras.... J'AI ENVIE DE TE HURLER "SHOJO MAGGLE" //Sbaff//
qui malgré ses efforts, c'est quand même tuer une jambe et c'est la ou je la trouve particulièrement courageuse parce que pour en avoir fait l'expérience ça fait horriblement mal xD
bon qu'elle s'endort dans ses bras ok... mais elle va quand même se poser deux petites questions normales pour toutes personnes atteintes de son rare cas !

"Qu'est ce que je fous ici ?"
"Comment tu m'as trouvé ? "

bon connaissant alio, elle va se rappeller en analysant un minimun la pièce par contre la deusième question mérite un peu plus d'attention xD

sans plus de mot je trouve qu'il est vachement bien ! (je suis triste de pas trop avoir pu faire les dialogues pendant que tu écrivais... mais tant pis) JE VEUX LA SUITE (pour pouvoir faire les dialogues xDDD)
BEUSOU (t'as vu ? j'ai fais un com constructif ! il y avait longtemps hein xD)

___________________________________________________



SADIQUE mais kawaii AVANT TOUT !!!
Impératrice du kawaii
Déesse du dawa et du flood
Fanatique des cookies

SADIQUE FOREVER MA NATION MAGGLE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aliona Tma
Endergirl maléfique
Zodiaque : Cancer
Messages : 2196
Pikadollar : 2101
Vos j'aimes : 108
Date d'inscription : 16/06/2014
Age : 17
Localisation : /tp home
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 19 Avr - 14:08
Pour une fois que j'arrive, c'est en mauvaise position... MAIS TU TE FOUS DE MOI ? xD
Chaque chose en son temps... D'abord, remettre ma musique. (SnK... *-*)
Le pdv d'Izzy...
On sent bien qu'elle se doute de quelque chose. Et puis cette musique >.< Tu montre bien qu'elle sait que quelque chose c'est passé (Répétition...) et qu'elle pense savoir ce que c'est. La course poursuite est très bien faite. Il n'y a pas beaucoup de descriptions pendant celle-ci mais je ne peux pas t'en vouloir. Ça donne vraiment l'impression qu'ils vont ultra vite, qu'Izzy se moque de là où elle va. Tout le monde a pensé que c'était Fri j'en suis sure ! Alors c'est lui le traître qu'ils cherchaient au début... Ça explique tout ! Je n'ai aucune supposition pour le moment, je t'en ferais part si j'en trouve.
Maintenant mon pdv...
Je ne savais pas que j'étais capable de ne pas réfléchir x) La terreur ressentie ici est bien montrée mais elle est comme masqué. Comme si euh... je (j'ai du mal avec ça xD). Comme si je ne voulais pas vraiment la ressentir ou que je ne voulais pas la montrer. Elle n'est pas désignée par la peur mais plutôt pas autre chose, je ne saurais pas m'expliquer là. Puis l'arrêt brutal, très brutal. La vue de cette créature pour le moins difforme. Cette fois-ci, la terreur à l'état pur. Tout ce qu'on veux là, c'est échapper à ce monstre. Alors courir mais cette fois-ci avec une once de cerveau car j'ai eu le temps de rassembler mes pensées. Après le choc, la vue de la mort qui arrive puis repoussée car quelqu'un est venu. Le combat, sans savoir qui est qui, sans comprendre qui gagne, qui pers. Puis le soulagement d'avoir gagné la bataille. (En plus c'est Pierre qui est venu *-*)
Bon, tout ça pour dire que, même si j'ai pensé pouvoir combattre ce monstre au début, j'ai bien fait de partir. J'ai esquivé une mort certaine en m'échappant. J'adore cette partie (Bon, d'accord, entre autre parce que c'est mon pdv et alors ? xD). Surement parce que je me reconnais bien dans le personnage. ^^
Vivement dimanche prochain. Poutous :coeur:

___________________________________________________

Spoiler:
 


Codage par Blacksmoothie (aussi appellée ma Blackounette Chérie :coeur:)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Manoblack
Ex-Administratrice - Pastel Beauty
Zodiaque : Balance
Messages : 2410
Pikadollar : 2544
Vos j'aimes : 222
Date d'inscription : 15/06/2014
Age : 16
Localisation : Pas là
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 19 Avr - 18:11
Nyal27 a écrit:
Hum.. *mâchonne sa part de pizza*

Très intéressant comme chapitre..
Hâte de voir la suite, et étant donné que je n'ai pas vraiment de quoi faire un commentaire constructif, super chapitre ! Very Happy

Nyal.

Je vois *mâchonne aussi sa part de pizza*

Merci beaucoup! :3

___________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
ɴιɴeтαleѕ
Newbie Sadique
Zodiaque : Cancer
Messages : 89
Pikadollar : 164
Vos j'aimes : 11
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 15
Localisation : Sur ce magnifique forum!
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 19 Avr - 23:14
Je dois être la seule personne qui se réveille en sursaut au milieu de la nuit pour se rappeler que SPO est sorti, et qui du coup le lit x))

Alooooors. Wesh maggle c'qui c'mec chelouuu?
Hehe Izzy est... ah non elle est pas morte ._.
Ouais ben qu'elle aille rejoindre son imbécile de petit ami, hein ! >:3

Ensuiiiite. Waouh nan mais trop fort, faudra qu'Alio me donne son secret pour échapper à un monstre comme ça *o*

Voilà. Ce commentaire n'était ABSOLUMENT PAS constructif mais c'est parce qu'il est ta... non c'est pas parce qu'il est tard, j'ai jamais fait de commentaire constructif de toute façon x)

(Encore une chose) C'est trop bien je suis totalement faaaaan de cette fiction, continuuuuue Very Happy  :wah:
À dimanche prochaiiiiiiiin :coeur:

___________________________________________________



Oui, mon petit délire actuel, c'est Feunard, problem ? x)
Pour ceux qui sont pas au courant, c'est Kiara, juste Kiara comme pseudo ça faisait disons... banal ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Asallé
Sadique Présent
Zodiaque : Gémeaux
Messages : 2084
Pikadollar : 2457
Vos j'aimes : 63
Date d'inscription : 16/06/2014
Age : 16
Localisation : Dans l'AIN
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 20 Avr - 1:14
Ok, j'avais écrit un commentaire, il ne s'est pas posté ;-;
Bon, de toute façon, je disais encore la même chose : C'EST GENIAL
(Oui, j'ai la flemme de le récrire, mais en même temps je suis crevée étou, vwala :'))
<3

___________________________________________________

Bjr, jsuis gentille



be happy

Je suis une fan d'art, dans toutes ses formes, même passant par le maquillage et les tatouages
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Epona La Faucheuse
Apprenti Sadique
Zodiaque : Balance
Messages : 1290
Pikadollar : 2179
Vos j'aimes : 107
Date d'inscription : 17/06/2014
Age : 19
Localisation : Perdu sur son île
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 26 Avr - 8:55
Alors les détailles dans le premier point de vue sont ... Super ! sérieusement, limite avec c'est détaille je peux arriver à dessiné la tour et tout, donc un gros bravo !

J'adore aussi le fait que le "méchant" est ce caractère bizarrement j'assortirait son personnage avec un des personnages de psyco pass , Lui (le garçons pas la fille xD)

Peu être grace au pouvoir de Epo elle pourra le dénicher et le signalé è_é

Quand Izzy est en difficulté, on resent bien la douleur pour remonté, et moi qui aime bien faire du parcours de temps en temps, je sais très bien comme c'est dur (Je saute surtout d'arbre en arbre xD) car parfois il faut utilisé la force de ses bras et je suis pas encore assez forte pour me remonté sans aide xD donc je tombe '-' Ok c'est bon ta ris ? xD

BREF

Après dans le PDV suivant, qui est celui de Alio, on ressent bien l’atmosphère de "fuite" (je trouve pas le mot exacte pour décrire cette scène >8<)
Et cette scène est assez réaliste, car l'Homme quand il est confronté à un danger réagis de 3 manières différentes:

-Agressivité : Il fait face à au problème.
-La Fuite : Celui que Alio à choisie donc elle fuit le problème.
-La soumission : La personne ce laisse faire et donc dans ce cas elle sera morte.

Voila ma petite parenthèse psychologique ^^'

Quand Aypierre arrive pour la sauver, on ressent bien le soulagement et l'espoir.

Bon après tu nous laisse sans réponse, pour le monstre est apparut pile à ce moment pourquoi est-il là ? Alio va surement s'en sortir mais Izzy que va t'elle faire sachant que Frigiel à tuer Ectalite et qu'elle sait qui est l’intrus ?

Super chapitre ! J'ai adoré ! continue et à dans 5 mn si tu es à l'heure Razz

___________________________________________________

«Il y a deux types d’hommes; Ceux qui croient en leurs rêves et les autres»
«Ne suis pas tes rêves, pourchasse-les !»
«L’espoir est un rêve éveillé»
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Miss Otaku
Sadique Régulier
Zodiaque : Cancer
Messages : 1644
Pikadollar : 2912
Vos j'aimes : 107
Date d'inscription : 18/06/2015
Age : 15
Localisation : Dans ton c... Cadeau de Noël. J'étais en promo, on m'a achetée, voilà...
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 24 Juin - 11:27
Euuuuh... Ex-excusez-moi... Je n'aime pas la pizza...
Sarcastique: Haaaan! Sacrilèèèèèèèège! En vrai on s'en tape.
Par contre j'aime ce chapitre. Mais je te détèste Black-chan! A la fin j'ai espéré que tu donne un rôle à (mon) Siph' (adoré) mais non c'est toujours un pot de fleur! Pourquoi? Sad Crying or Very sad Sad
J'espère qu'il apparaît dans les autres chapitres! Je vais les lire de ce pas!

___________________________________________________

Avant, j'étais une sadique active.
Mais ça c'était avant, laisse tomber.
Maintenant je suis une auteure qui n'a que des pages blanches, une dessinatrice qui fait sa vie pépère et une Otaku qui lit 40000 choses en même temps.
Mais coucou à toi, qui que tu sois.
 :huug:  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Dépôt du logo à l'INPI...sous quelle forme?
» demarches administratives
» Giovanni Pianori - 1855
» #TMCweb3 : Services - #gastronomie au septième ciel
» #TMCweb3 #cinéma : #SériesMania2016 : les temps forts de cette septième édition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheCommunautéSadique :: Petit coin des écrivains :: Vos Fan-fictions :: Nos auteurs :: Manoblack-
Sauter vers: