AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
• Halloween c'est fini Résultats ici ! •
• Découvrez la nouvelle formule des Coups de coeur ! •

Lost Memories [Part 1]

avatar
Manoblack
Ex-Administratrice - Pastel Beauty
Zodiaque : Balance
Messages : 2410
Pikadollar : 2544
Vos j'aimes : 222
Date d'inscription : 15/06/2014
Age : 16
Localisation : Pas là
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 17 Jan - 17:07


Lost Memories


La clef tourna dans la serrure. Dans le calme permanent de l'appartement pendant l'absence de son propriétaire, tout se brisa. La porte d'entrée s'ouvrit en grand, alors qu'un jeune homme entrait, le souffle saccadé. Certainement à cause de l'ascenseur en panne et des seize étages à monter. Quelle idée, aussi, d'avoir loué un appartement au dernier étage!

Jungkook s'en voulait depuis bientôt un an. En effet, le jeune homme vivait depuis maintenant un an ici, tout ayant été payé par ses parents pas tout à fait pauvre, mais pas tout à fait riche non plus. Il devait avouer qu'il les aimait pour tous les efforts qu'ils faisaient pour leur fils.

Il soupira une seconde fois en déposant son sac sur le bord du mur, et ôtant ses chaussures pour enfiler des pantoufles. Il reprit alors la lanière du pauvre cartable abandonné sur le côté.

Il avait commencé à vivre seul à partir de ses seize ans et quelques. Dans trois mois, il en aurait dix-huit. Et, bien entendu, sa mère avait prévu une grande fête pour la majorité de son fils. C'était pour vous dire à quel point cette mère aimait son fils. Elle avait invité toutes les personnes qu'elle connaissait dans leur maison, mais, cela, Jungkook ne le savait pas.

Le jeune homme ne fit même pas une pause dans la cuisine pour prendre quelque chose à manger, ni même une autre pour goûter aux moelleux coussins de son canapé. Il passa directement dans sa chambre, pour aller s'asseoir à son bureau, en sortant une feuille, et en se mettant immédiatement au travail.

En effet, il venait d'entrer dans une école de littérature. Ses professeurs ne le lâchaient plus d'une semelle, et ne faisaient que donner devoirs sur devoirs. Et il ne pouvait se permettre de ne pas en faire un seul, sinon tout son avenir en pâtira. Il voulait travailler dans une maison d'édition, et ce n'est pas en se reposant sur ses lauriers qu'il y parviendrait.

Il prit environ une heure pour terminer son devoir, et reposa son stylo en soupirant et en s'étirant, passant une de ses mains dans ses cheveux noirs. Il se dit qu'il avait bien mérité un repas.

Il se releva alors pour se diriger vers sa cuisine "américaine". Il prit alors un sachet de ramen et les mit à cuire. En attendant que cela boue, il alla s'affaler sur son canapé en regardant l'heure. Dix-neuf heures trente. Il était moins tard que la dernière fois qu'il avait eu ce type de travail...

Jungkook voulu aller vérifier l'état de sa nourriture, lorsque la sonnette de l'entrée retentit dans l'appartement. Il changea alors de direction et alla vers la porte d'entrée, qu'il ouvrit sans aucune peur.

Derrière cette dernière, une femme ayant environ la cinquantaine l'attendait. C'était bizarre, il était quasiment sûr de l'avoir déjà vue, mais elle n'habitait pas l'immeuble. C'était certain.

"Bonsoir, Jun Jungkook.

-Euhm... Bonsoir...

-Tu te souviens de moi?

-Vous me rappellez quelqu'un... Mais je ne me souviens plus..."

La femme fit un sourire qui semblait ironique. Elle tourna un peu le visage, dévoilant ainsi une tâche de naissance qui entamait le bord de sa joue. Et Jungkook se rappela.

"Je peux entrer?

-Bien sûr."

Le jeune homme se décala quelque peu pour laisser de la place à cette ancienne connaissance du passé. La femme le remercia et entra dans le salon. Le jeune homme ne dit rien.

Lorsque la dame fut entièrement dans la pièce, elle observa la décoration et sourit.

"Tu as toujours un endroit bien personnel.

-Oui.

-Bon, je pense que je peux me présenter une nouvelle fois. Je suis...

-La mère de Tae. J'avais compris par rapport à... votre tâche de naissance.

-Je vois, dit-elle avec un sourire.

-Je ne sais pas ce que vous me voulez, mais je ne veux pas le revoir. Je ne sais même pas comment vous savez où j'habite.

-Je me suis renseignée. Et avant de dire de telles choses, je suis venue dans un but précis. J'aimerais que l'on discute calmement."

Jungkook acquiesça, bien que légèrement réticent. Il la fit s'asseoir et lui servit un verre de jus d'orange.

"Déjà, je trouve que tu as tellement changé... Je me souviens de lorsque tu étais encore un petit garçon adorable. Tu es devenu un homme, dis moi!

-Merci...

-Mais ce n'est pas pour cela que je suis venue, comme tu t'en doute sûrement, dit-elle alors que le jeune homme opinait du chef. Je suis venue pour un problème grave qui concerne mon fils."

Voyant le silence de Jungkook, elle continua.

"L'autre jour, alors qu'il revenait des cours, il a voulu traverser un carrefour. Et puis, dans sa lancée, il n'a pas vu une voiture, qui l'a percuté avec une grande vitesse.
Depuis maintenant un mois, il était dans un coma profond. Récemment, il s'est réveillé. Il refuse catégoriquement de croire ce que les gens lui racontent. Il a perdu la mémoire.
En réalité, à son réveil, je lui ai fait un grand sourire, étant heureuse de revoir la couleur de ses yeux si illuminée. Et puis il a froncé des sourcils.
Je ne peux pas t'en vouloir pour la suite de l'histoire...

-Je ne vois pas pourquoi ce serait le cas... Je ne pensais pas que ce genre de choses arriveraient à Tae...

-Il ne me reconnaissait plus. Et la seule phrase qu'il a sortit était un "Vous n'êtes pas Kookie... Qu'est-ce que vous faites ici? Je ne vous connais pas!"."

Jungkook écarquilla les yeux, choqué.

"Pardon?

-Il ne se souvient que de toi Jungkook. Il ne veut pas que quelqu'un l'approche mis à part toi..."

Cela fit un choc au jeune homme. Il se releva en se passant une main dans ses cheveux. Taehyung l'avait abandonné lorsqu'ils étaient enfants, il ne pouvait pas dire ce genre de choses!

"Vous... Vous vous êtes sûrement méprise. Il ne m'avait pas prévenu pour son départ en Amérique alors qu'il le savait. Il m'a laissé tomber, alors peut-être que vous avez mal entendu... Je suis sûr que ce n'est pas de moi qu'il parlait.

-Jungkook... Tu sais, il a longtemps regretté cela. Mais je t'assure que c'est ton prénom qu'il a dit... Ça me brise le cœur de voir qu'il ne reconnaît pas sa propre mère, tu sais... Qu'il ne me reconnaisse pas.

-Pourquoi moi?

-Je n'en sais rien. Mais... J'aimerais que tu me rendes un énorme service. Pourrais-tu, par pitié, venir avec moi en Amérique? J'aimerais que... que tu fasses entendre raison à Tae. Que tu lui serve de guide. Il n'a que toi comme point de repère... Je sais que c'est beaucoup te demander, tu as toujours été rancunier, mais je te demande ça pour son bien être. Pour qu'il retrouve une vie normale. Les médecins ont dit qu'avec un peu d'aide, il y avait de fortes chances qu'il retrouve peu à peu la mémoire. Et... Tu es le seul dont il se rappelle le visage et le nom. Jungkook, je t'en supplie..."

Le jeune homme resta interdit, tournant son visage de profil en se mordant la lèvre. Devait-il accepter? Après tout, Tae l'avait abandonné... Mais c'était il y a dix ans.

"J'accepte."

~~~

Jungkook soupira, montrant son billet d'avion à une femme au guichet. Cette dernière le laissa passer, alors qu'il entrait dans l'engin volant. C'était seulement la troisième fois qu'il prenait l'avion. Il n'aimait pas beaucoup cette idée, mais il n'arrivait pas à tenir sur un bateau, et puis le voyage aurait été beaucoup plus long. Alors autant prendre l'avion.

La mère du jeune homme avait difficilement accepté qu'il se rende de ans ce pays. L'Amérique était tout nouveau pour lui. Et sa mère avait refusé de le voir abandonner ses études pour quelques temps. Mais il avait trouvé de bons arguments. Il ne comprenait même pas lui même pourquoi il tenait tant à y aller. Cela faisait tellement longtemps qu'il n'avait pas vu Taehyung...

C'était la mère de ce dernier qui lui avait payé le billet d'avion, car elle ne pouvait pas lui demander d'aider son fils sans lui payer les frais de transports et l'abriter chez elle. C'était elle même qui l'avait dit. Elle avait donc tout financé, peu lui importait le temps qu'il passerait chez eux tant qu'il aidait Tae.

Et Jungkook avait décidé de lui faire recouvrer toute sa mémoire.

~~~

Cela faisait à peine une journée que le jeune homme était sur le sol américain, il avait vraiment eu du mal avec le décalage horaire. Il était encore un peu fatigué, malgré sa sieste.

Depuis qu'il était arrivé, il avait eu un peu de mal à se faire comprendre, car son niveau d'anglais était tout juste moyen. Et il avait un fort accent coréen.

Mais là n'était pas le sujet. C'était aujourd'hui qu'il reverrait Taehyung. Aujourd'hui qu'il aurait l'occasion de revoir son visage, qui, en dix ans, devait avoir beaucoup changé. Et c'est pour cela qu'il était assit devant un guichet.

Le jeune homme ne savait pas ce qu'il devait faire, exactement. Lorsqu'il verrait son ami d'enfance, comment devra-t-il réagir? Ce dernier se souviendra-t-il du fait qu'il était partit sans rien dire? Ses pensées furent coupées par une infirmière.

"Vous êtes bien Jungkook?, demanda la jeune femme.

-C'est moi, confirma le nommé.

-Veuillez me suivre, dit elle alors avec un sourire rassurant."

Il se leva, alors que la demoiselle le guida dans deux couloirs, avant d'arriver devant une porte blanche. Elle lui fit signe d'entrer, toujours ses dents blanches mises en avant. Il appuya sur la poignée, et entra dans la pièce.

Les murs avaient une couleur blanche, comme dans presque tous les hôpitaux. Il n'y avait pas beaucoup de meubles, juste un lit, et, à sa gauche, une table de chevet. Mais il dut se concentrer sur le lit.

Dans les draps tout aussi blancs que les parois qui les entouraient, un jeune homme était assit, le dos reposant sur un oreiller. Il avait un visage fin malgré ses joues creuses, certainement pas le manque de nourriture, et des yeux en amandes d'un brun foncé accompagné de quelques reflets verts foncés. Ses cheveux étaient teintés de bruns avec quelques mèches plus claires, ainsi que des vertes qui dépassaient à peine devant ses yeux. Sa peau était pale, et il était vraiment maigre. Mais il était malgré tout magnifique, rien qu'en observant l'extérieur avec ce regard presque éteint, comptant peut-être le nombre de gouttes d'eau qui s'écrasaient contre la vitre.

Jungkook n'osait pas briser ce moment, mais il fallait bien qu'il se dévoile de toute façon, alors il avança lentement. Tae sembla remarquer les mouvements à côté de lui, puisqu'il se tournait vers lui en fronçant les sourcils. Il semblait vouloir que le jeune homme parte, mais, lorsque ses yeux passèrent sur le corps, puis sur son visage, son expression faciale changea du tout au tout.

"Kookie..."

Ce surnom. Seuls sa mère et Tae, lorsqu'ils étaient enfants, l'utilisaient. Et voir que son ancien ami s'en souvenait lui mit une couche de baume sur le cœur. Le dit Kookie se rapprocha doucement du lit, avant de s'asseoir sur la chaise qui était à côté de ce dernier.

"Tu as beaucoup changé, Tae.

-Tu as encore plus changé, tu sais. Dans ma tête, tu avais encore ce visage de gamin, ajouta l'hospitalisé avec un sourire."

Cela remontait à dix ans. Dix longues années qu'il ne s'étaient pas vus, et Jungkook se rappelait de Taehyung. Mais pas comme ça. Il avait l'impression que, avec tout ce temps, un large fossé s'était creusé entre eux.

Et ce n'était peut-être pas faux.

"Kookie, tu sais, j'ai l'impression que c'est hier la dernière fois qu'on s'est vus! Pourtant on m'a affirmé plein de fois que ça faisait dix ans que l'on ne s'était pas vus... Je ne comprends pas, je suis sûr que ça fait seulement quelques jours!"

Il avait vraiment oublié la période pendant laquelle il l'avait laissé, seul, en Corée du sud? Vraiment? Kookie ne dit rien, et se contenta de regarder les yeux du jeune homme.

"Il y a plein des gens qui disent me connaître mais que je n'ai jamais vu qui me rendent visite...

-Tae?

-Pourquoi tu ne m'appelles plus V?"

V. Le surnom qu'il lui donnait alors qu'ils étaient tellement proches. Comme les deux doigts de la main, toujours fourrés ensemble. Avait-il le droit d'utiliser de nouveau ce surnom? Après tout ce temps?

"Je... V... Tu les connais vraiment...

-Ah, tu vas t'y mettre toi aussi? Toi qui me disait de toujours dire la vérité...

-Écoute moi... Je ne sais pas si les médecins accepteraient que je t'en parle, mais je vais le faire quand même. Parce que tu as besoin de savoir, ajouta-t-il sous le regard sceptique de Tae. Tu sais, tu as eu un accident.

-Ouais, on me l'a dit.

-Il se trouve que ton cerveau a été atteint. Et que tu as des pertes de mémoires. Tu ne te souviens que de moi, V, même pas de ta mère."

Le dit V sembla choqué à cette annonce. Il ouvrit de larges yeux aussi ronds que des billes, avant de tourner la tête, de nouveau son regard se plongeant dans la vue de la baie vitrée.

"C'est une blague, demanda-t-il enfin sans lâcher le paysage des yeux.

-Non...

-Alors, la femme qui venait me voir tout le temps c'était... ma mère?"

Jungkook ne fit qu'acquiescer. Il était venu ici pour aider son ancien ami, non? Alors il l'aiderait. Et cela commençait pas lui dire la vérité.

"Je... Je ne me sens pas encore de l'appeler maman...

-Tae. Tu n'as pas besoin de l'appeler maman tout de suite. Accepte juste les personnes qui faisaient partie de ta vie. Ils disent que tu pourras retrouver la mémoire au fur et à mesure. Je... Je suis ici pour t'aider.

-Son nom. Comment elle s'appelle?

-Kim Eun Ae. (J'ai inventé parce que je ne connais pas son prénom :s <= C'est une vilaine.)

-Tu... Tu crois que je peux l'appeler comme ça?, demanda le jeune homme, l'air perdu.

-Bien sûr. Arrête de t'inquiéter pour rien..."

Le visage de son ami était crispé par le doute, le stress, et la peur. Il semblait vraiment inquiet par rapport à tellement de choses. Comment réagir, aussi, lorsque l'on apprend que l'on a oublié toute sa vie, toutes les personnes aimées en l'espace de quelques secondes, quelques mois peut-être. Personne ne peut être préparé à cela.

Jungkook prit le jeune homme dans ses bras, par pur réflexe, le serrant contre sa poitrine, en caressant doucement son dos. Et Taehyung éclata en sanglots dans ses bras. Se sentir faible, dans ces moments, c'était normal. Le malade était certainement très perdu, et savoir que quelqu'un est là pour le soutenir doit tout de même rassurer un minimum. Alors cela le rassurait de sentir cette étreinte autour de son corps. Parce qu'il en avait besoin.

Quelle était la réaction à adopter lorsque l'on apprend que l'on a perdu la mémoire?

"Kookie...

-Hm?

-Je veux la voir. Ma... euhm...

-Madame Kim Eun Ae?, demanda ce dernier avec un sourire rassurant."

Et Tae acquiesça. Jungkook se releva alors, en lui faisant signe qu'il revenait. Lorsqu'il sortit de la chambre, la mère de son ami d'enfance releva la tête. Il lui prit la main, et la fit se lever. La femme le suivit dans la pièce, un peu inquiète quant à la réaction de son fils. Ce dernier observa la femme, et tenta un sourire. Alors, elle s'approcha de lui, et lui fit un sourire rassurant, à son tour. Ses yeux brillaient, à cause des larmes qui menaçaient de couler.

"J'attendrais le temps qu'il faudra...

-Je... Merci..."

Pour une mère, dire cela à son propre enfant semblait tellement difficile. Jungkook ne savait actuellement pas si il pourrait, s'il avait un enfant, réagir ainsi. Il serait certainement trop lâche. Et il aurait des réactions égoïstes. Alors que cette femme semblait avoir un cœur énorme, excusant la perte de mémoire de sa progéniture d'une facilité déconcertante. Et Kookie la respectait rien que pour ce fait. La femme eut un large sourire, en serrant la main du jeune homme qui était dans son lit.

Et Jungkook se sentait impuissant. Il était là pour aider Taehyung, mais, finalement, qu'est-ce qui prouvait qu'il en avait les moyens?

~~~

Une semaine. Une semaine que Tae était rentré à la maison et que Jungkook vivait sous le toit de la famille Kim. Une semaine qu'il était sur le sol américain. Et il avait beaucoup de mal pour se faire comprendre.

Parfois, des amis de Tae venaient lui rendre visite, en lui demandant comment il allait. Kookie ne se mêlait pas à leurs discussions, mais il avait fait promettre au jeune homme qu'il devait essayer d'être gentil avec ces gens qu'il connaissait. Même s'il ne se souvenait plus d'eux. Il avait même réussi à ne pas être avec eux. Beaucoup se demandaient qui il était, mais jamais Tae ne répondait vraiment. Parce qu'il répondait juste qu'il s'agissait d'un ami. Et Jungkook comprenait, avec le temps, qu'il disait cela pour éviter de leur raconter trop de choses sur lui et sa vie. Parce qu'il n'avait pas totalement confiance en eux.

En une semaine, Kookie avait eu le temps de s'attacher de nouveau au jeune homme. Il avait décidé que, si un jour ils se revoyaient, il ne lui pardonnerait pas. Mais la situation actuelle de son ancien ami avait tout changé. Et il le voyait de nouveau comme une personne chère à ses yeux. C'était comme s'ils ne s'étaient jamais quittés. Tae riait de nouveau avec lui comme lorsqu'ils avaient sept ans. Et ils avaient de nouveau des délires étranges que tous les amis ont entre eux. Mais Jungkook se demandait si, lorsque Tae retrouverait la mémoire, la situation sera la même, s'ils resteront aussi proches. S'il ne l'avait pas prévenu de son départ il y a quelques années, il devait y avoir une raison. Et, qui dit que, lorsqu'ils se souviendrait de cette dernière, il restera à ses côtés?

Jungkook fut coupé dans le cours de ses pensées par la sonnette qui retentit dans l'entrée. Il lâcha la couteau de cuisine qu'il tenait dans la main, l'essuyant sur un torchon pour ôter toute trace de jus de poivron. Puis, il alla vers la porte d'entrée. La mère de Tae était sortie il y a quelques minutes, et le jeune homme devait encore dormir. Il n'était que dix heures du matin.

Il appuya sur la planche, et dut relever les yeux vers un jeune homme un peu plus grand que lui. Il le dépassait de quelques centimètres seulement, mais, pourtant, il se sentait minuscule face à lui. Néanmoins, il fit un sourire au jeune homme.

"Bonjour. Puis-je savoir qui vous êtes?, demanda poliment Kookie.

-Un ami de Tae. Il est ici?

-Oh, il dort encore... Je pourrais lui dire que vous êtes passé si vous me donnez votre prénom.

-Suffirait de le réveiller.

-Il dort très peu en ce moment, il vaudrait mieux le laisser se reposer.

-Dites lui que Suga est passé."

Et l'homme étrange aux cheveux bleus se retourna, avant de partir les mains dans les poches, laissant un Jungkook perplexe sur le pas de la porte. Il fronça les sourcils, signe d'incompréhension, mais referma la porte en haussant les épaules. Il en avait déjà vu des personnes étranges, V en était une en lui même, mais jamais il n'aurait pensé que Tae fréquenterait ce type de garçons. Enfin, c'était ses choix.

Il s'apprêtait à retourner au travail qu'il avait du abandonner, lorsqu'il vit son ami encore à moitié endormi arriver en se frottant les yeux. Il avait les cheveux au pétard et les yeux encore tout endormis. Il sourit, amusé. Le jeune homme ne portait qu'un jogging et un haut trop grand pour lui, dévoilant sa clavicule bien marquée. Kookie s'approcha de lui et lui ébouriffa les cheveux sous le râle animal de Taehyung.

"C'était qui?, demanda le jeune réveillé.

-Apparemment un mec que tu surnommes Suga, répondit Jungkook."

V fronça les sourcils. Il se souvenait de lui? Cela paraissait étrange...

"Tu le connais?

-Non... Mais quand tu me présentais mes anciens amis, j'avais ce sentiment de déjà vu. Mais pas quand tu me dis son surnom.

-Tu verras quand tu l'auras en face de toi, écoute.

-Ouais. Tu as raison. On mange quoi?

-Haha, une quiche française aux poivrons rouges et jaunes.

-J'ai hâte de goûter!, ajouta le jeune homme en se léchant les lèvres."

Jungkook avait oublié ce tic. Depuis qu'il était enfant, V avait toujours eu ce réflexe de se lécher rapidement la lèvre inférieure. Personne ne savait pourquoi, mais il le faisait systématiquement. Alors plus personne ne disait rien. De toute manière, Tae était étrange, mais les personnes proches de lui l'aimaient comme il était.

Alors que Kookie allait dans la cuisine, il entendit les pas, encore un peu lourds par son sommeil, de Tae le suivre. Cela le fit sourire. Alors qu'il se retournait, il surprit Tae le regarder. Puis, il afficha son sourire rectangulaire habituel. Encore un caractère bien spécial à ce jeune homme étrange.

"Je peux t'aider?, demanda alors Taehyung.

-La dernière fois que tu as voulu m'aider tu t'es coupé, alors non. Tu restes bien sagement assit, répondit Jungkook avec un sourire amusé."

V soupira en s'asseyant à la table présente dans la grande cuisine. Il posa ses coudes sur la table, en regardant son ami cuisiner ce qu'ils mangeraient ce midi. Il n'avait jamais faim le matin, par contre, le midi, il dévorait tout. C'était pire qu'un ogre, mais cela faisait autant rire Jungkook que la mère de cet ogre.

Tae appelait toujours sa mère par son nom entier. Parce qu'il ne se souvenait plus d'elle, et il ne pouvait pas l'appeler "maman" tant que ce n'était pas le cas. Il leur en avait parlé, et la femme avait acquiescé en souriant, lui répétant qu'elle attendrait et que tout ce qu'elle voulait était qu'il se sente bien. Cette femme avait un cœur énorme, et en or. Si Jungkook devait choisir la personne la plus tolérante sur cette planète, ce serait bien elle.

Kookie mit le plat au four, avant de se laver les mains, un peu rougies par les poivrons, et de se retourner vers Taehyung. Il le regarda, et vit qu'il s'était endormi, ce qui le fit sourire, amusé par cette vision. Il s'était couché tard, il devrait essayer de dormir un peu plus. Et c'est de cette manière que Kookie souleva le corps de son ami, en passant son bras autour de sa nuque, pour qu'il le mène jusque dans sa chambre. En cours de route, V grogna en se débattant un peu, mais Kookie ne le lâchait pas.

"Je suis pas fatigué!!!!!"

~~~

Deux semaines, et Tae commençait peu à peu à récupérer quelques bribes de mémoires. Mais il ne se souvenait pas du principal de sa vie. Il fallait dire que cela ne semblait pas enchanter le principal concerné non plus.

Quelqu'un sonna à la porte d'entrée, et, encore une fois, ce fut Jungkook qui alla ouvrir cette dernière. Il sourit au nouveau venu, avant de le regarder. C'était encore cet homme plutôt grand, qui avait dit être un ami de Tae malgré son air de Bad boy. Alors, lorsque ce dernier descendit des escaliers, déjà tout habillé en criant le prénom de son meilleur ami, il se figea en voyant le nouveau venu. Néanmoins, il se baissa à 90 degrés et prononça un "annyeong" assez faible. Lorsqu'il se releva, Jungkook fit entrer Suga dans la maison.

Le nouveau venu posa son regard presque froid sur Taehyung et haussa un sourcil.

"Je suis désolé de ne pas vous reconnaître...."

Mais le plus grand ne répondit rien. Et il se tourna vers Jungkook.

"Je peux lui parler en privé?, demanda-t-il."

Il questionna du regard le plus vieux, en lui lançant un regard interrogateur. Tae acquiesça lentement, alors que Kookie accepta. Il les regarda monter dans la chambre de son ami en restant en bas, les bras ballants, absolument pas certain de ce qu'il se passait.

Il ne savait pourquoi, mais le fait que Tae ait ce genre d'amis ne le mettait pas en confiance. Il se posait à présent énormément de questions. Il s'assit sur le canapé dans le salon, où reposait le bol de céréales qu'il avait commencé tout à l'heure, et qui était à moitié plein. Il les continua.

En reposant son bol, il entendit la porte d'entrer claquer, et Kookie se releva, pour voir V se retourner vers lui avec son sourire rectangulaire. Jungkook lui sourit en retour.

S'il était heureux de revoir cet ami, c'était tant mieux.

~~~

Petit mot de l'écrivaine:

Niouky mes Zorua!
Voici la première partie de mon OS, qui, je l'espère, vous plaira. Parce que l'histoire ne fait que commencer, et que j'ai hâte de vous montrer la suite!
N'hésitez pas à voter ou encore à commenter, voire partager la première partie, car j'aimerais pas mal d'avis :3
Je vous nem fort fort fort, des bisous!

Message de la correctrice folle :  <= Je m'habitue toujours pas à ce titre ! Moi qui agissait dans l'ombre pour le bien de vos yeux xD
J'aime son histoire, en parrallèle j'en avais vu une autre, où la perte de mémoire était juste par rapport à une personne ! C'est drôle de voir l'exact inverse ici xD
En plus normalement (à part si je suis un boulet et que j'en ai laissé passer) Y'a plus de faute d'orthographe ! (Mais bon y en avait pas beaucoup de base...)


(c) Blacksmoothie



___________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Floraly
Modératrice - La boîte à horreur
Zodiaque : Cancer
Messages : 1087
Pikadollar : 1779
Vos j'aimes : 166
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 17 Jan - 17:32
Kyaaaaa !
Je ne sais pas qui sont ces gens, mais ça m'intrigue ~
QUI EST CE TYPE BORDEL ? >.< Je sens qu'il va mettre le bazar !

Ta manière d'écrire est vraiment fluide et agréable à lire Very Happy
Hâte d'avoir la suite !

___________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Manoblack
Ex-Administratrice - Pastel Beauty
Zodiaque : Balance
Messages : 2410
Pikadollar : 2544
Vos j'aimes : 222
Date d'inscription : 15/06/2014
Age : 16
Localisation : Pas là
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 17 Jan - 17:37
Niéhéhé, si tu veux savoir, tous les garçons de l'histoire sont dans un de mes groupes de K-Pop préféré appelé BTS (Ou Bangtan boys comme tu préfère) Very Happy
Mouahaha suspens 8D D'où il mettrait le bazar? Pas du tout, voyons! *sifflote*

Merci :33

___________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» question sur la vente de part sociale
» Stock de départ pour une boutique charcuterie traiteur
» Départ négocié
» partage des part sur le statut
» Police partout, justice nulle part ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheCommunautéSadique :: Petit coin des écrivains :: Vos One-Shots-
Sauter vers: