AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
• Halloween c'est fini Résultats ici ! •
• Découvrez la nouvelle formule des Coups de coeur ! •

Lost Memories [Part 2/2]

avatar
Manoblack
Ex-Administratrice - Pastel Beauty
Zodiaque : Balance
Messages : 2410
Pikadollar : 2544
Vos j'aimes : 222
Date d'inscription : 15/06/2014
Age : 16
Localisation : Pas là
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 1 Mar - 19:13


Lost Memories



~~~

On était un mardi soir. Les lampadaires des rues éclairant à peine le sol goudronné. On ne pouvait pas clairement affirmer si les passants étaient conscients de ce semi état endormi de la ville. Il se trouvait que, parfois une ampoule était grillée, laissant l'obscurité dévorer un bout de rue qui lui était autrefois impossible à atteindre. Elles se faisaient même un plaisir d'effectuer cette tâche.

Mais, malgré tout cela, un homme longeait les rues sombres, sa silhouette se dessinant comme une ombre sur les dalles du chemin, s'allongeant puis disparaissant au fil de ses pas, répétant sans cesse ce manège, jusqu'à ce qu'elle ne s'arrête, son visage tournant vers la droite, et ses yeux scrutant l'obscurité. L'ombre s'y engagea, et, quelques minutes plus tard, un cri perça les airs, venant de cette direction.

~~~

Le temps était nuageux, pour ne pas changer. En un mois en Amérique, Jungkook avait eu l'habitude des longues averses. Il n'aimait pas la pluie, tout contact qu'avait avec son corps avec l'eau qui tombait du ciel le rendait malade, au sens propre du terme. Il finissait toujours avec, au meilleur des cas, une toux ou un rhume, et, au pire des cas, une grippe bien douloureuse qui lui brûlait tout l'intérieur et le clouait à son lit.

En gros, Kookie supportait très mal ce temps. C'est pour cela qu'il hésitait à aller faire les courses. Il n'y avait plus grand chose dans le frigo, mais juste assez pour un repas assez rapide. Cependant, Tae allait encore râler parce qu'il ne pouvait pas manger de viande. Quel dilemne. Devoir survivre à de multiples plaintes ou bien tomber malade pour le bien de son propre cerveau? Quel dur choix...

Il entendit soudainement le pas très léger, enfin presque, de son ami, avant qu'un poids ne s'affaisse sur ses petites épaules. Il rit en attrapant les jambes du jeune homme qui était monté sur son dos, et alla dans le salon, en lâchant son paquet sur le canapé. V émit un grognement avant de s'allonger sur le ventre, observant le plus jeune s'affairer dans la cuisine. Il avait décidé de préserver sa santé.

Cependant, Taehyung se leva en voyant les ingrédients et regarda de plus prêt. Il croisa ses bras avec une moue boudeuse en observant le jeune homme.

"On mange ça?

-Je peux pas aller faire les courses... Il pleut et je tombe trop facilement malade à ces moments là!

-Kookiiiiiiiie, s'il te plaiiiiiit!, supplia alors le grand gamin."

La sonnette retentit dans toute la maison, le sauvant de ce visage suppliant auquel il ne résistait jamais bien longtemps. Il alla ouvrir avec un large sourire la porte d'entrée, pensant immédiatement à la mère de son ami. Mais il perdit bien vite ce sourire.

Devant lui, Suga se tenait assez droit, et lui passa à côté sans même le saluer. Il faisait toujours ça. En plus de le frustrer, Jungkook ressentait ce profond sentiment de jalousie qui lui serrait la gorge de sa poigne aussi forte que du béton. Il ne voulait pas l'avouer, mais il ne supportait pas l'ami de Tae. Il avait envie, à chaque fois qu'il le voyait, de lui claquer la porte au nez, pour lui faire comprendre qu'il n'était pas le bienvenu. Mais il n'en faisait rien, pour V.

Il se tourna en fermant la porte, murmurant un faible "Bonjour à toi aussi...", que seul lui avait pu entendre. C'est ce moment que Tae choisit pour arriver dans le couloir avec sa bouille enfantine.

"S'il te plait! J'irais avec toi au supermarché!"

Il avait dans l'objectif de se jeter sur son meilleur ami, mais rentra dans le torse du plus grand. Il releva son visage, ses cheveux châtains retombant en arrière, et ses yeux en amandes fixant le visage de son ami. Il fit un sourire au jeune homme, en le saluant. Suga répondit un peu. Jungkook ne savait même pas si cette asperge savait sourire... Il soupira.

"Je vais tomber malade V...

-Je peux y aller avec lui, dit alors Suga.

-Non, on mangera des légumes.

-Viens, Tae, allons faire des courses, ajouta le cachet d'aspirine en attrapant le poignet du gamin."

Jungkook failli voir rouge, et attrapa le poignet libre de son ami. Il ne laisserait pas cet homme que lui ne connaissait pas embarquer son ami loin de lui. Il devait assurer sa protection, et, vu le caractère du plus grand, il y avait de fortes chances qu'il n'ait pas que des amis. Don il refusait qu'il parte.

"Il reste. Manger des légumes lui fera du bien. Mais si tu y tiens tant que ça tu peux y aller seul, ajouta Jungkook en plantant son regard noisette dans celui plus foncé de son ennemi.

-Pourquoi tu le couve comme ça? On dirait une mère ou sa petite ami."

Il tira sur le membre de Tae, qui ne disait rien, se laissant faire. Pourquoi il ne disait rien? Il était d'accord avec Suga? Alors qu'il ne se souvenait même plus de lui? Jungkook serra les poings et les dents, en les regardant partir.

"Ne revenez pas trop tard, dit-il sur un ton glacial avant de disparaître dans le salon."

~~~

Il était tard. Trop tard pour de simples courses. Personne ne prendrait autant de temps pour aller acheter de la viande, ou tout simplement de quoi faire un repas normal. Jungkook avait décidé de rester calme, de faire comme si de rien n'était, mais il commençait à vraiment s'inquiéter. Pourquoi ils ne revenaient pas?!

Jungkook savait que la mère de son amie n'allait pas revenir avant quelques temps, c'est à dire tard dans la nuit. Il se releva en se passant une main dans ses cheveux deja ébouriffés, tellement il avait répété ce geste. Il soupira avant de prendre son portable, et de composer le numéro se téléphone du jeune homme. Il attendit quelques minutes, avant que Tae ne décroche.

"Tae? Ça va? Pourquoi tu n'es pas encore rentré, il s'est passé quelque chose?

-Il va bien."

Ce n'était pas la voix de Tae. Et il sentit ses dents grincer, alors que ses poings se serraient.

"Pourquoi il ne répond pas lui-même?

-Il dort. Je l'ai amené chez moi, puisqu'il était vraiment fatigué et que j'habite plus près du super marché, répondit Suga.

-Je vois... Je... Merci...

-Pas de quoi."

Et Suga raccrocha le téléphone de son ami. Kookie détacha son mobile de son oreille, et regarda le numéro disparaître. Il jeta son portable sur le canapé, passablement énervé, et alla juste se préparer une soupe avec les quelques légumes qu'il restait. Il était environ vingt-et-une heure, et il faisait nuit dehors.

Jungkook s'assit, seul, pour la première fois depuis son départ de Corée, et commença à boire sa soupe. Il se sentait mal. Presque jaloux. Le fait que Taehyung ne dorme pas chez lui ne le rassurait pas. Il n'aimait pas le fait qu'il soit chez cet ami. Il n'aimait pas Suga. Parce qu'il se croyait tout permis, parce qu'il ne lui adressait jamais la parole, et parce que, lorsqu'il était là, Tae ne faisait plus attention à lui. C'était sûrement ce dernier fait qui lui faisait serrer encore plus les poings.

Il termina son repas, et débarrassa la table, il lava l'unique assiette, et eut un réflexe.

"V viens m'aider à essuyer la vaisselle!"

Mais seul le vide lui répondit.

~~~

Le soleil était levé, et Jungkook avait reçu un message de la part de Taehyung, disant qu'il rentrait. Il avait prévenu la mère de ce dernier, qui sourit, et était partie préparer un gâteau pour les deux jeunes qu'elle abritait sous son toit. Lorsque la sonnette de l'entrée retentit dans la maison, le jeune homme se leva du canapé et alla ouvrir.

Taehyung était là, le sourire scotché à ses lèvres semblant supplier Jungkook de ne pas s'énerver. Mais il ne dit rien, et se contenta de retourner dans le canapé. Il ne savait pas comment réagir. Était-ce de sa faute s'il s'était endormi? Certainement pas. Mais il sentait tout de même ce sentiment de rancune qui lui mal-menait la gorge, créant une boule dans cette dernière. Taehyung pénétra dans le salon, et vint s'asseoir près de Jungkook. Un long silence s'installa.

"J'aurais voulu te prévenir mais... J'ai pas eu le temps...

-...

-Kookie, je suis désolé. Je veux pas que tu me fasses la gueule.

-Je sais.

-Alors pourquoi tu ne me réponds pas?

-Pour rien, c'est bon..."

Jungkook se releva sous les yeux de son ami qui semblait peu convaincu. Il alla dans la cuisine, pour chercher les couverts et vit la mère de Taehyung, dos à lui, faire la vaisselle. Tae entra à son tour, et ouvrit un placard pour aider Kookie. Il y eut un silence, alors que Taehyung se tourna vers la femme.

"Maman, il y a plus de verres propres."

Un bruit de vaisselle cassée retentit dans la pièce, alors que Jungkook s'était retourné vers les deux personnes présentes. Tae avait les yeux grands ouverts devant les débris au sol, et la mère de ce dernier avait les larmes aux yeux, qui, bientôt, roulèrent sur ses joues.

"Maman...

-Oh, mon bébé..."

Elle se précipita vers son enfant, en l'enlacant tendrement, enfouissant son visage dans le cou du jeune homme. Elle respira l'odeur de l'adolescent, en sanglotant contre lui, mouillant le haut de ce dernier.

C'était la première fois depuis sa perte de mémoire que Tae l'appelait "Maman".

~~~

Cela faisait environ une semaine que Tae avait retrouvé la mémoire par rapport à sa mère. La femme était heureuse, et avait mille fois remercié Jungkook d'être là pour son fils. Finalement, Kookie s'était calmé par rapport à l'histoire avec Suga. Tae et lui étaient de nouveau devenus très proches, et ils passaient la plupart de leur temps collés l'un à l'autre

Depuis quelques temps, Tae se mettait à se souvenir de beaucoup de choses. Peu à peu, des souvenirs de ses amis revenaient. Il pouvait les nommer sans avoir un poids sur le coeur. Car, appeler quelqu'un c'est bien, mais si on ne sait pas réellement à qui l'on d'adresse, cela n'en vaut pas vraiment la peine. Ce qui inquiétait Jungkook, c'était bien le fait qu'il ne se souvenait toujours pas de Suga.

Ce dernier était revenu, et avait demandé à Tae de lui parler seul à seul. Cependant, cette fois, Jungkook avait décidé qu'il ne les laisserait pas seuls éternellement. Il avait besoin de savoir si Suga n'était désagréable qu'avec lui.

Jungkook, dans la cuisine, préparait gentiment deux verres de jus d'orange pour les deux jeunes hommes, seuls dans la chambre de Taehyung. Il monta les escaliers sans trop faire de bruits, et arriva devant la porte de la chambre de son ami. Il ne toqua pas, et ouvrit immédiatement la porte.

Il laissa tomber le plateau à même le sol.

Ses yeux étaient grands ouverts devant la scène qui se déroulait devant lui. Mais il réagit rapidement. Suga tenait Tae, ce dernier tremblant, par le col, avec une expression sadique collée sur le visage. Jungkook vit rouge à ce moment précis.

"Lâche le!"

Et le cachet d'aspirine se tourna vers lui en lui faisant de gros yeux, avant qu'un sourire amusé ne se dessine sur ses lèvres. Suga se pencha vers l'oreille de Tae, afin que seul lui ne l'entende.

"Tu as vu? Jungkook est arrivé. Tu crois qu'il veut se joindre à la fête?"

Mais Tae était paralysé, et ne parvint à émettre aucun son afin de lui donner une réponse. Jungkook, quant à lui, s'énerva encore plus.

"Pose le bordel!

-Tu sais que c'est très très mal d'utiliser de telles injures? Ta mère ne te l'a pas appris?

-Et toi? La tienne ne t'a pas appris à ne pas faire de mal aux gens sans raison?

-Qui te dis que je n'en ai pas?

-Taehyung n'a fait de mal à personne!

-Que tu crois.

-Sors de cette maison. Tu n'es pas le bienvenu ici..."

Suga afficha un sourire amusé, avant de projeter le jeune homme qu'il tenait contre le mur d'en face. Il gémit de douleur en se tenant le crâne à cette action. Jungkook voulu faire un pas vers lui, mais un bras lui barra la passage.

"Écoute moi bien le biscuit, mêle toi de ce qui te regarde.

-Ça me regarde.

-Non. C'est une affaire entre moi et cette tapette."

Jungkook fronça les sourcils et observa à tour de rôle Tae, puis Suga. À ce moment là, il entendit la porte d'entrée s'ouvrir, alors que des pas précipités venaient vers la chambre de Tae.

Et il réagit au quart de tour.

Le jeune homme se précipita sur Suga, le poussant de toutes ses forces contre le sol, alors que ce dernier poussait un cri de rage en dessous de lui.

Mais Jungkook ne lâcha pas prise.

Il garda tout son poids sur le corps au sol, serrant les dents, refusant de lâcher. Il attendrait que les hommes qu'il avait entendu ne monte.

Alors qu'il pensait cela, la porte del la chambre s'ouvrit sur trois policiers qui tenaient chacun une arme. Taehyung fut soulagé.

"Je le tiens!"

Le premier homme fit signe d'avancer, et il écarta Jungkook avant de déposer la pointe de son pistolet sur la nuque de Suga, ce qui fit écarquiller les yeux de Kookie. Était ce nécessaire?

~~~

Il attendait, les bras autour du corps de son ami, son visage enfouit dans son cou, alors que ses bras cherchaient le contact du corps endormi de Tae.

Il y avait à peine quelques minutes, il s'était réveillé, mais s'était endormi juste après, en s'accrochant à Jungkook. Mais ce dernier voulait savoir. Il attendait que les policiers ne rentrent de nouveau dans la maison pour les informer sur la situation. Et, à ce moment là, son souhait se réalisa. Un homme, celui qu'il supposait être le chef, entra de nouveau en soupirant. Il se tourna vers la mère de Taehyung.

"Vous avez eu un bon réflexe en nous appellant. Merci. Ce jeune homme n'était pas censé être ici, cela fait presque deux mois que nous le recherchons. Il s'est enfui d'un hôpital psycahtrique, car il estimait ne posséder aucun souci mental. Cependant, il est atteint d'un fort trouble, ce qui l'a poussé à tué l'une de ses victimes.

La dernière fois, il s'agissait d'une jeune fille. Il a décidé qu'elle irait avec lui, il la mal-menait, l'obligeant à faire ce qu'il voulait, allant jusqu'à la frapper pour cela. Vous êtes intervenus pile au bon moment. Cela aurait pu être le tour de Taehyung..."

Son regard s'était déposé sur le jeune homme endormi dans les bras de Jungkook. Ce dernier passa une main dans les cheveux châtains du jeune homme, se rendant compte qu'il aurait pu mourir. Il s'était beaucoup trop attaché à son ami d'enfance.

"Mais il va bien..."

~~~

Le soleil tapait contre les vitres depuis à peine trois minutes, mais Jungkook savait que, dans trois autres minutes, il se remettrait à pleuvoir. Le temps changeait sans arrêt, et il regardait au dehors avec une mine â moitié réveillée. Il se dit qu'il aurait certainement une année à rattraper pour ses études. Puis, son téléphone sonna. Il le saisit et répondit sans en regarder le destinataire.

"Allô?

-Jungkookie!

-Maman?

-Ah, ta voix me manquait.

-Ça fait deux jours que tu m'as appelé, rit le jeune homme.

-En effet, et dans une semaine, c'est ton anniversaire! Tu penses revenir?"

Le regard de Jungkook se tourna vers Tae, qui était affalé sur le canapé et qui regardait des émissions pour "se souvenir" de comment fonctionnait la vie et des nombreuses maladies qui peuplaient cette planète. Dit comme ça, c'était amusant.

"Je ne pense pas, Taehyung a encore besoin de moi... Mais je vais certainement bientôt revenir. Il commence à se souvenir de tout..., et une teinte de regret était perceptible dans sa voix.

-Oh. J'aimerais bien que tu reviennes, juste pour ton anniversaire.

-Mais ça va coûter cher pour rien! Je ne veux pas payer quelque chose d'inutilité!

-Les billets seront payés pour ton anniversaire!

-Maman, je te dis que ça ne sert à rien de dépenser autant... On fêtera lorsque je reviendrais!

-J'avais fait une surprise, Jungkook! Rien que pour toi! Mais tant pis, reste avec ton Taehyung!"

Et elle raccrocha violemment, laissant Jungkook regarder longuement son téléphone, avant de soupirer. Il était censé deviner, lui, qu'une fête surprise avait été faite pour lui? Mais s'il s'en allait maintenant, tous les efforts faits pour V seraient vains.

Il regarda le jeune homme, et finit par se lever pour aller s'allonger sur le canapé, juste à côté de lui, le prenant dans ses bras, et le serrant contre lui. Taehyung ne réfléchit pas, et enroula ses bras autour de ses hanches pour le serrer aussi fort que possible, lui faisant un câlin.

Mais il ne connaissait pas la raison de cette étreinte soudaine.

~~~

"Joyeux anniversaire, Joyeux anniversaire! Joyeux anniversaire Kookie! Joyeux anniversaire!"

Un large sourire était scotché sur les lèvres du dit Kookie, alors qu'il soufflait sur ses bougies.

Finalement, après avoir longuement réfléchi, Jungkook s'était rendu à l'évidence que, même s'il revenait, sa mère serait encore énervée contre lui, et que, encore une fois, passer un anniversaire en sa compagnie allait devenir un calvaire, alors il avait décidé de le passer avec la famille de Tae, qui, elle, restait toujours aussi accueillante. Il aimait énormément sa mère, qui restait la femme la plus aimable qu'il connaisse jusqu'ici. Et puis, elle aimait tellement son fils. Elle l'avait supplié pour qu'il vienne, il ne pouvait tout simplement pas prendre ses bagages et partir comme un voleur. Il ne se sentait même pas capable d'une telle chose.

Ses bougies soufflées, Tae lui enfila l'un de ces chapeaux pointus, et ô combien ridicule, en riant de bon cœur, comme un petit enfant, comme s'il n'avait pas grandi. Et Jungkook avait toujours la très nette impression qu'il était resté le même, depuis tout ce temps, qu'il n'avait pas changé d'un poil. Et il répondit à ce sourire chaleureux.

"Kookie! On a choisi des cadeaux pour toi!

-Vraiment? Mais ce n'était pas nécessaire!

-Tu as tellement aidé mon fils, bien sûr que c'était nécessaire, répondit sa mère en souriant d'un air bienveillant."

Et Taehyung arriva devant Jungkook avec son énorme sourire qui refusait de quitter son visage, ses yeux riant d'un air jovial. Il était si beau. Ses cheveux avaient perdu les teintes vertes qui parsemaient sa frange auparavant, la première fois qu'il l'avait revu, et redevenaient châtains, faisant ressortir ses yeux d'un noir profond, caractéristique des asiatiques, mais qui avaient quelque chose en plus. Oui, Kim Taehyung avait  quelque chose en plus.

Il avait ce sourire rectangulaire, si beau, qui révélait ses dents blanches, faisant concurrence avec les dents de toutes ces personnes tournant dans les pubs pour dentifrice, il avait cette lueur de joie, qui rayonnait comme un soleil du fond de ses prunelles, qui dansaient sans fin, tournoyant et brillant de milles feux, il avait cette peau si blanche, et si douce, sur laquelle il se plaisait à glisser l'un de ses doigts fin, afin de vérifier qu'elle n'avait perdu aucune trace de cette douceur, et il avait ce caractère, parfois enfantin, passant du rire aux larmes, laissant ce son son joyeux et plaisant résonner comme la plus belle des mélodies aux oreilles de Jungkook. Il était Kim Taehyung, et il était magnifique.

Ce dernier déposa un paquet cadeau sur les genoux de son ami, fait d'un papier bleu foncé, et d'un ruban blanc, soigneusement refermé dans un nœud papillon très élégant. Son prénom était écrit en blanc sur le papier, et il devinait que la cadeau était enfermé dans une boîte carrée. Jungkook laissa ses doigts effleurer le dessus du papier cadeau, alors qu'un maigre sourire se dessinait sur ses lèvres. Il les regarda, puis finit par faire glisser le noeud qui s'échoua au sol, et, il arracha le papier assez lentement, pour que son regard ne se pose sur une boîte en velours rouge. Il haussa un sourcil, et l'ouvrit. Au centre de la boîte, sur un coussin blanc, une chaîne retenait un anneau doré, où il était inscrit d'une écriture penchée: "You're my hope". Et Jungkook le pris dans ses mains, avec l'un des plus grand sourire qui n'avait jamais trôné sur son visage. Il sentit une larme de joie couler sur sa joue, alors que Tae prenait le bijou dans ses mains pour l'attacher autour de sa gorge. Il recula en tenant l'anneau du bout des doigts, et releva ses yeux vers lui, dans lesquels une flamme semblait briller.

"Je vais vous laisser, affirma la mère de Taehyung. Je crois que vous avez à vous parler."

Jungkook regarda la mère de son ami partir, et se tourna vers Tae avec un regard interrogateur. Ce dernier se gratta un peu la nuque, un air gêné sur le visage. Sa génitrice se tourna vers eux, et fit un "Fighting!*" de loin à son fils, avant de disparaître dans la cuisine, et cela attisa encore plus la curiosité de Jungkook.

"Euhm... Je ne pensais pas t'en parler aujourd'hui, avoua Tae.

-Mais maintenant je suis trop piqué de curiosité! Tu peux pas me laisser dans l'innocence sans que je sache de quoi elle parlait!, se plaignit le jeune adulte.

-Jungkook, je... Me souviens de tout."

Le jeune brun se figea à l'entente de cela. Il cligna plusieurs fois des yeux, mais aucun sourire ne s'afficha sur ses lèvres, bien au contraire, il sentit une profonde tristesse l'envahir. Taehyung n'était-il pas en train de lui dire qu'il devrait rentrer chez lui? Il devrait être heureux, pourtant, mais il n'y arrivait pas. Il n'arrivait pas à se dire que, en trois mois, il s'était autant attaché à quelqu'un, qu'en trois mois seulement, il était redevenu si proche de Tae, et que, maintenant, il allait devoir le quitter. S'en aller. Partir loin de lui. Cela semblait si sur-réaliste, mais, pourtant, c'était la triste réalité. Il fit un semblant de sourire.

"C'est vrai? Tu sais enfin tout ce qu'il s'est passé avant? Je... Vais devoir part, c'est ça?, dit-il avec une voix empreinte de tristesse.

-Kookie, ce n'est pas ce que je veux dire, le retint Taehyung.

-Alors quoi?

-Je me souviens pourquoi je ne t'ai jamais dit quand je partais."

Et un silence de plomb s'installa. Jungkook planta son regard dans celui de son ami d'enfance, car il se doutait bien que ce n'était pas tout, que V n'avait pas encore tout dit.

"Je me souviens très bien du poids qui était présent dans ma poitrine, ce jour là, des larmes que j'avais énormément de mal à contenir. Mais j'ai réussi, pendant tout le long du trajet, puis pendant le temps de l'installation de chaque meuble, et je me souviens avoir craqué, en ouvrant mes cartons avec mes parents, et en tombant sur une photo de nous deux.

"Je n'ai jamais voulu ne rien te dire, juste que je n'y arrivais pas. Je l'ai su trois mois à l'avance, et je comptais t'en faire part, mais je n'en avais pas le courage, alors je repoussais encore et toujours la date, me disant que, demain, sûrement, j'y arriverais, je trouverais le bon moment pour te le dire. Je ne voulais pas voir des larmes hideuses couler sur tes si belles joues. Je ne voulais pas voir ton sourire éternel quitter tes lèvres.

"Et puis, le jour de mon départ approchait, et je ne disais rien, et j'avais peur que tu m'en veuille, de ne pas t'avoir prévenu plus tôt, comme le jour où je l'ai su, au lieu de ne pas avoir assez de sang froid pour en discuter avec toi. On aurait pu garder contact, mais je me suis dit que ça nous ferait souffrir. En tout cas, ça m'aurait fait souffrir. Parce que connaître toute ta vie à distance, ne pas pouvoir te voir grandir, savoir que tu te serait fait de nouveaux amis, que tu aurais eu une petite amie, et que tu aurais été heureux avec d'autres que moi, ça me faisait mal. Ça me rendait jaloux rien que d'y penser.

"Rien que lorsque tu aurais décris les beaux cheveux de la femme que tu aurais choisi plus tard, ses yeux en amande merveilleux qui auraient brillé au soleil chaque matin, quand elle se serait réveillée chaque matins à tes côtés, ses belles formes sur lesquelles tu aurait posé tes mains, en caressant ses hanches, et en lui susurrant des mots doux au creux de l'oreille, quand j'aurais su que c'était à elle, que tu aurais enlevé tous ses vêtements, pour ne former qu'un corps avec elle, pour ta première fois, oui, j'aurais été mort de jalousie.

"J'étais amoureux de toi, Jungkook. Je suis amoureux de toi."

Et là, Jungkook sentit ses larmes couler de nouveau, il sentait que son cœur craquait. Taehyung, alerté, s'approcha de lui, en attrapant ses mains, et en lui lançant un regard peiné, lui demandant silencieusement ce qui n'allait pas. Normalement, c'était à lui de pleurer lorsque Jungkook lui aurait annoncé que ce n'était pas réciproque, et que, après ce qu'il lui avait fait en étant plus jeune, il ne pouvait pas l'aimer. Mais il n'aurait pas pensé le voir éclater en sanglots.

"Jungkook, ça va? Je suis désolé si...

-Moi aussi...

-Hein?

-Moi aussi je t'aime, idiot! Quand tu es parti, j'ai cru que tu n'avais fait que jouer avec moi, et j'étais totalement brisé... J'étais déjà fou de toi, Tae."

Taehyung le regarda longuement. Pendant plusieurs secondes, un silence semblable à du velours plana dans les airs, et, enfin, comme s'ils avaient discuté par télépathie, leurs lèvres se rencontrèrent, se goûtèrent, et se connurent, alors qu'elles auraient dû se connaitre depuis bien plus longtemps.



~~~



Jungkook appuya sur la clenche de la maison, l'ayant laissée ouverte en partant, mais elle ne se baissa pas. Certainement que la mère de Tae avait oublié qu'il était parti faire quelques courses. Elle oubliait pas mal de choses, parfois, et cela le fit sourire.

Jungkook avait fini par se réconcilier avec sa mère, et elle avait accepté très gentiment de laisser Taehyung venir avec lui en Corée à son retour, pendant une semaine. Ils resteraient tous deux seuls dans son appartement, et il avait déjà hâte.

Il ouvrit lentement la porte, en la poussant, et entra sans trop se presser, en portant les sacs dans ses bras. Il cria un "Je suis rentré!", mais personne ne répondit, et cela lui fit hausser un sourcil. Peut-être qu'ils lui faisaient une farce. Il alla dans la cuisine, et déposa son sac sur le comptoir, et, alors qu'il allait partir à la recherche des deux personnes qui vivaient ici, un papier jaune venant d'un bloc-note attira son attention. Il fronça les sourcils, et alla vers ce dernier, afin de le décrocher, et de le lire. Et il eut du mal à lire, car l'écriture était trop mal formée, comme si la personne était pressée.

Ses yeux se plissèrent, et il déchiffra totalement les lettres: "J'ai amené Taehyung aux urgences, désolée de ne pas avoir prévenu". Ses yeux s'agrandirent, et il lâcha le papier qu'il tenait dans les mains, ainsi que le sachet de courses encore dans ses mains. Il entendit des œufs se casser, mais ne s'en préoccupa pas, en sprintant jusqu'à la porte. Il ne prit même pas la peine de remettre une veste, ferma très rapidement la porte à clef, et se mit à courir dans les rues de la ville comme si sa vie en dépendait vers l’hôpital où il avait revu Taehyung pour la première fois.

Son cœur lui faisait mal, ses yeux étaient agressés par le vent frais qui fouettait sa peau à cause de sa vitesse, et sa respiration était courte, vive, sa trachée semblait être à sangs. Mais il ne s'arrêtait pas. Dans son crâne, une alarme raisonnait violemment, lui vrillant les tympans, lui malmenant le cerveau, le rendant totalement fou. Il avait peur. Il avait peur de voir Tae allongé sur un lit d'hôpital, alors que sa poitrine ne se soulevait plus, et que son souffle s'était totalement arrêté. Son souffle chaud, qu'il aimait sentir contre sa peau.

Devant lui, il ne voyait rien, comme si sa vue était brouillée par son seul objectif: atteindre le grand bâtiment de verre le plus rapidement possible. Dans les rues, il bousculait les gens, ne s'excusait pas, les entendait râler après lui, mais il s'en fichait. Il ne regardait même pas si les feux étaient rouges, il traversait. C'était plus que dangereux, dans cette ville, mais il était actuellement dans un état second. Ses pieds se posaient au sol dans une rapidité qu'il ne se connaissait pas, et ses jambes cherchaient à s'étendre le plus possible.

Une fois enfin arrivé devant le bâtiment, il entra rapidement, et se présenta au comptoir, essoufflé. La jeune fille derrière le regarda avec des grands yeux, surprise. D'une voix saccadée, il lui demanda à quel étage se trouvait Kim Taehyung, et elle lui indiqua le dernier étage, le douzième. Il arriva devant les ascenseurs, mais ils étaient déjà pleins, et descendaient, alors, serrant les dents, il se jeta dans les escaliers, et les monta quatre à quatre. Sans qu'il ne s'en rende compte, des larmes avaient commencées à couler le long de ses joues, et les hommes en blouses blanches qu'il croisait le regardait comme s'il était fou. Et il l'était, fou d'inquiétude. Il arriva enfin au douzième étage, toute son énergie ayant disparu, et chercha le bon numéro de chambre. Et il vit juste la mère de Taehyung, de dos, ses épaules secouées de sanglots, devant un médecin.

Jungkook arriva à eux, et ne pris même pas la peine de reprendre son souffle pour dire qu'il voulait le voir. Il voulait voir ses yeux pleins de vie, qui lui hurlaient qu'il allait parfaitement bien, qu'il s'était inquiété pour rien.

Mais ceux du docteur criaient autre chose.

"Je suis désolé.

-Si je rentre, il va me dire que j'ai couru pour rien, n'est-ce pas?

-Non. Votre ami a été atteint d'une hémorragie interne dût à son coup précédent sur son crâne. Personne ne l'avait remarqué jusqu'ici... Et cela s'est ouvert aujourd'hui. Cela aurait dût être repéré, mais personne ne nous en a fait part...

-Il... Il n'est pas..."

Le médecin resta interdit face à la question de Jungkook, et tourna la tête sur le côté. Et Jungkook entra sans prévenir qui que ce soit dans la salle où était son petit ami. Il était là, allongé, les yeux fermés, sûrement par sa mère, et la bouche entre-ouverte. Il s'approcha à pas lents, et mit sa main au dessus de cette bouche. Mais il ne sentit pas le souffle chaud du jeune homme contre sa paume. Il posa sa tête sur la poitrine de Taehyung, mais son cœur ne battait plus dans sa poitrine.

Brisé, les larmes se mirent à dévaler ses joues, alors qu'il hurla de douleur, et que ses joues baignées de larmes devinrent rouges, irritées par le vent et l'eau. De la morve coula de son nez, mais il souffrait trop pour s'en soucier.

"Tu m'avais promis de ne plus partir sans me le dire! TU ME L'AVAIS PROMIS!"

Mais les promesses d'un enfant ne sont jamais vraies, et celles des adultes s'effacent avec le temps.



~~~



*Fighting est une expression souvent utilisée en Corée (et peut-être aussi dans d'autres pays, j'en sais rien ;-; ) pour encourager les gens, on associe souvent ses paroles à un levé de poing au niveau de la poitrine.

Petit mot de l'auteur:

Niouky.

Ne me tuez pas, par pitié ;-; Je suis innocente, mon cerveau a fonctionné tout seul pour cette fin. Je n'y suis pour rien... (quoi que) Au début, certains (dont ma zuzu) m'ont proposé de faire une fin alternative happy end, parce que j'hésitais vraiment, mais je déteste ça, alors vous subirez cette fin atrocement atroce. Voilà. Mais je vous aime quand même hein!

Désolée du retard de cette dernière partie, au début j'étais pas trop trop à fond, et là, aujourd'hui, je me suis motivée et voilà, 2.000 mots en une heure trente. Sisi, je suis contente de l'avoir (enfin) terminé, ce MS... Même si vous allez me haïr. Parfois je me demande si je réussirais un jour à écrire une fin heureuse pour un MS ou un OS '-' Je crois que ça m'est arrivé une fois dans ma vie d'écrire un OS qui se finit bien :')

Voilà, du coup je pense reprendre ma fiction "Feelings" très bientôt, merci d'voir lu, n'hésitez pas à voter et à me donner vos avis (surtout des avis svp ;-; Je désespère)!

Je vous aime malgré les apparences! Very Happy


(c) Blacksmoothie



___________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» question sur la vente de part sociale
» Stock de départ pour une boutique charcuterie traiteur
» Départ négocié
» partage des part sur le statut
» Police partout, justice nulle part ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheCommunautéSadique :: Petit coin des écrivains :: Vos One-Shots-
Sauter vers: