AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
• Envie de refaire un vieux texte ou dessin ? Venez voir par ici !
• Suivez nous sur Twitter ! •

Jusqu'au bout - Épilogue

avatar
Floraly
Modératrice - La boite à idées
Messages : 1052
Pikadollar : 1750
Vos j'aimes : 166
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 28 Mar - 23:51
Bonsoir !
Ou plutôt bon milieu de nuit, même si personne ne sera assez fou pour le lire à une heure pareille, je m'en doute bien !
Après des mois d'attente, je reviens mettre un point final à cette fic qui est la toute première que j'ai commencée sur le forum. Je l'ai laissé traîner bien trop longtemps à cause de tous les changements scénaristiques qu'elle a subit et qui m'ont un peu refroidie pour l'écrire. Cependant, chaque histoire mérite sa fin et celle-ci ne fait pas exception à la règle.
Pardonnez-moi si la fin n'est pas super raccord avec le reste dans la façon d'écrire ou même certains points de l'histoire, mais vous vous doutez bien que j'ai changé en quelques mois et qu'il n'est pas facile de reprendre un travail là où on l'avait laissé.
J'espère cependant que cette fin vous plaira et qu'elle ne vous donnera pas des envies de meurtre ou je-ne-sais-quoi.
Sur ce, je vous aime et bonne lecture !
Flo'


_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

- Bah alors Aze, t’as l’intention de tous nous envoyer risquer nos misérables vies dans une invention que tu n’oses même pas tester toi même ? demanda Aypierre, moqueur.
- C’est pas ça Pierre, cette machine est sans danger pour ta petite vie et tu le sais très bien – Non, touche pas à ce bouton là ! C’est juste que je veux pouvoir réagir s’il y a un problème.
- C’est bien ce que je disais, c’est pas fiable.
Le plus âgé des deux jeunes hommes s’attira un regard noir de l’autre qui courait toujours dans tous les sens en faisant des tests sur l’appareil déposé sur la table.

- Là, j’ai les casques que tu m’as demandés, Aze ! annonça un homme en entrant dans la salle.
Sa peau verte contrastait avec sa barbe et ses cheveux blanc-gris, d’où sortaient de petites oreilles pointues.
- Parfait, merci Bill, avec ça, ce sera top !
Aypierre le regarda brancher les casques d’une manière plutôt spéciale et qui n’inspirait pas vraiment confiance. Avachi sur la chaise de bureau de son meilleur ami, il le regardait travailler depuis environ une heure en essayant de le convaincre de prendre part à l’expérience avec eux, mais ce dernier ne voulait rien entendre. Pourtant, il ne désespérait pas.
- Aze, Bill pourra se charger de tous les détails, il a pratiquement construit ton bidule avec toi, il est bien capable de le faire fonctionner !
Azenet lui lança un regard glaçant et daigna interrompre ce qu’il était entrain de faire pour venir se camper fermement devant lui.
- Écoute, que Skyyart veuille une machine pour aider Chelxie à arrêter de faire des rêves qui la font hurler la nuit, Ok. J’ai fait ce que je pouvais pour ça. Maintenant, c’est pas à toi, ni à moi, de trouver les dix personnes dont on a besoin pour tester la machine et aller visiter son rêve. Ils ont qu’à se débrouiller, le petit couple !
- T’es pas très correct, Aze. Je te rappelle que Skyyart a quand même appelé ses amis d’Eclypsia pour qu’ils viennent et que ça permet de remplir la moitié des cinq places que TU as imposées.
- C’est peut-être moi qui les ai imposées, mais c’est pour la sécurité. J’ai peur qu’à moins, ça lâche.
Aypierre le gratifia d’un regard arrogant.
- Et après tu t’étonnes qu’on n’ait trouvé personne d’autre que des gens qui ne te connaissent pas pour tester ta machine !
- Faux, il y a toi... Et Fuka aussi ! Et techniquement, Zerator me connaît aussi.
- Oh, mais il ne sait rien de tes ravages technologiques.
- Ferme-la. Il manque une seule personne, sur le domaine des Patricks, ça doit bien se trouver quelque part ! Au pire, Skyyart n’a qu’à y aller, lui. Chelxie est sa copine, non ?
- Justement, il veut être là à son réveil.
- Comme c’est romantique... minauda Azenet, qui entre-temps s’était remis au travail, assisté par Bill.
Aypierre décida de se tenir tranquille jusqu’à ce que le châtain ait terminé son travail. Il échangea un regard empli de sous-entendus avec son assistant, mais celui-ci se contenta de hausser les épaules, au grand damne du brun. Il aurait bien aimé avoir du soutien de ce côté-là.

Cela faisait quelques jours que Skyyart était venu le trouver, désespéré par les cauchemars à répétition de Chelxie. Ils étaient devenus de plus en plus invivables pour lui, mais aussi pour la jeune fille, incapable de passer des nuits paisibles. Aypierre avait bien évidemment accepté de les aider et lorsqu’il avait soumis le problème à Azenet, son ami avait immédiatement proposé de créer une machine qui permettrait à quelques personnes d’aller observer le rêve de Chelxie et d’y intervenir en cas de besoin. Même s’il avait douté des capacité du châtain, Aypierre avait accepté, trop conscient qu’il voulait se racheter après sa dernière machine catastrophique qui avait entre-autre failli détruire la ferme Tagueule.

Pas fou, il avait tout de même demandé à Bill de surveiller son ami châtain, histoire que sa machine ne comporte aucun danger et selon l’homme à la peau verte, tout était en règle. Azenet s’était simplement servi de la même base qu’ils utilisaient pour créer les simulations en rajoutant quelques algorithmes qui allaient les faire vivre le rêve de Chelxie en même temps qu’elle. Aussi simple que ça, pensait Aypierre. Il croyait réellement en cette machine-là et c’est pour cette raison qu’il avait accepté de participer à l’expérience. Zerator, en bon ami de Skyyart avait accepté sa demande, suivi par Fukano qui semblait s’être donné la mission de le surveiller partout où il allait. Jiraya étaient aussi de la partie, puisqu’il connaissait bien Chelxie, mais aussi parce dans l’expédition d’Eclypsia se trouvait Xari, l’un de ses meilleurs amis, qui venait en renfort pour aider la jeune brune.

Ne restait qu’une seule place à combler et Aypierre comptait bien réussir à faire céder Azenet. Pour une fois, il ne pouvait pas utiliser l’excuse du « Je suis nul en combat », parce qu’il n’y en aurait pas. Cette simulation était plus que calme et sans danger.

Azenet déclara vouloir faire une pause et Aypierre en profita pour l’accompagner dans les jardins du manoir des Patricks. Son ami n’était pas naïf, il savait très bien ce qu’il avait l’intention de faire, et pourtant, il se laissa suivre, heureux de pouvoir passer un peu de temps avec son meilleur ami, qui semblait insaisissable ses derniers temps, tellement il rendait des services à droite et à gauche sur l’ensemble du domaine.
- Pas la peine de me suivre partout, Pierre, j’ai dit non !
- Oh, allez Aze, de quoi tu as peur ? On parle de rêves de Chelxie ! Au pire, t’auras la chanson de Nyan Cat dans la tête et tu vas devoir regarder un poney mourir ! Franchement, qu’est-ce que tu risques ?
- Je risque rien ! Mais je préfère être un externe, pour pouvoir prendre des notes et tout surveiller.
Aypierre prit un air décontenancé :
- Mais Aze, je croyais qu’on ne risquait rien...
- Mais vous ne risquerez rien ! s’énerva un peu le châtain.
- Prouve-le ! le provoqua le brun, satisfait.
Aze ouvrit la bouche, la ferma, la rouvrit et la referma.
- Non, je n’ai rien à te prouver, monsieur je-fais-mon-petit-chef. Je ne suis pas à ton service que je sache !
- Bon, très bien, si tu n’as pas confiance en ta machine, moi non plus. Il faudra que Skyyart trouve deux personnes !
- Ok ! Ok, très bien, je viendrai avec vous dans cette simulation, ça te va ?
Aypierre sourit largement avant de répondre un « Oui ! » retentissant qui fit sourire Azenet à son tour. Décidément, Aypierre finissait toujours par obtenir ce qu’il voulait...


Oui, Azenet se souvenait très bien de ce qu’il s’était passé, avant.
Aypierre s’était assis au bord de son lit après lui avoir répété un nombre incalculable de fois qu’il était bien vivant et que toute cette histoire n’avait été ... qu’un rêve. Azenet se redressa faiblement et laissa son ami le prendre dans ses bras, avant d’y fondre en sanglots incontrôlables. Jamais, ô grand jamais, il ne s’était imaginé en créant cette fichue machine que les choses pourraient déraper à ce point. Ils auraient dû être conscient au sein du rêve, se souvenir de tout, mais au lieu de ça, le rêve de Chelxie était devenu le leur.

S’il en avait eu l’esprit, Azenet se serait sûrement demandé si Chelxie les avait simplement inclus dans le rêve, ou si le fait qu’ils devaient se trouver dans le rêve et qu’ils s’y trouvaient réellement les avait fait en devenir des membres à part entière. Peut-être se serait-il demandé également si les personnages qu’ils incarnaient n’étaient que des marionnettes, ou s’ils avaient été libres de leurs actes... Mais là, dans les bras d’Aypierre, la soulagement était si grand qu’il laissa son cerveau au repos.

Au bout de quelques minutes, il recula un peu et essuya ses joues trempées d’un revers de manche.
- Pierre...
- Oui ?
- Promets-moi de ne plus jamais me laisser créer une machine... C’est fini pour moi, plus jamais !
Il se mit à sangloter de plus belle et Aypierre le reprit entre ses bras pour essayer de le calmer. Le pauvre, dire qu’il avait dû le croire mort...
- Promis... murmura-t-il doucement.

En se réveillant, Aypierre avait mis du temps à se souvenir de tout. Bill semblait paniqué, vu le rapport qu’avait fait Xari en se réveillant après sa propre mort. Les choses avaient mal tourné, mais ils étaient dans l’incapacité de faire quoique ce soit. Azenet avait été très clair à ce sujet : Le seul moyen de sortir de la simulation était le réveil de Chelxie, mais celui-ci devait être le plus naturel possible. Alors ils avaient continué à suivre les indications à la lettre en espérant que leurs amis sortiraient de ce cauchemar au plus vite.

Les pleurs d’Azenet se calmèrent mais Aypierre le garda dans ses bras, le berçant doucement contre lui. Il avait eu peur, lui aussi. Physiquement, rien ne transparaissait sur eux, mais intérieurement, le grand redstoner ne doutait pas que certain de ses amis risquaient de garder de grosses séquelles...
Mais pour l’instant, il tenait Azenet dans ses bras.
Il allait bien.
Ils étaient en sécurité.

*-*-*

- OÙ EST-CE QU’IL EST !? JE VOUS JURE QUE JE VAIS LE TUER !
Xari se tourna vers l’entrée de la salle, amusé. Il était venu accueillir ses amis qui émergeaient dans la salle commune. Chelxie, elle, se trouvait dans une petite chambre à part. Skyyart avait voulu s’occuper de son réveil seul, mais Xari s’était bien douté de la réaction de la jeune femme lorsqu’elle retrouverait ses esprits. Il échangea un regard entendu avec Jiraya juste avant qu’elle n’entre dans la salle comme une furie et qu’elle se dirige droit vers lui. Elle brandit son poing, probablement dans l’idée de le frapper, mais, plus vif, Xari lui attrapa les poignets et elle se retrouva à se débattre vainement.
- QU’EST-CE QUI T’AS PRIS DE FAIRE UNE CONNERIE PAREILLE ? MOURIR POUR MOI ! EN PLUS SI J’ETAIS MORTE TOUT SE SERAIT TERMINE BEAUCOUP PLUS VITE PUISQUE JE ME SERAIS REVEILLEE ! NON MAIS A QUOI TU PENSAIS ? ESPECE DE PETIT ABRUTI ARROGANT ET DEBILE !
Xari éclata de rire et elle se tut, une colère sans nom brillant dans ses yeux. Alors qu’elle prenait une longue inspiration pour recommencer à hurler, il prit les devant et lui demanda, d’une voix légère :
- Bonjour Chel’, bien dormi ?

Elle le dévisagea, incrédule et arrêta enfin de se débattre. Il la relâcha lentement et elle croisa les bras, sans arrêter de le fixer.
- Alors, je peux savoir pourquoi t’as fait un truc aussi con ?
- Deux possibilités. Ou non, trois même. La première, je suis un héro qui avait envie de sauver la vie d’une jeune femme en détresse. Seconde possibilité : j’ai des tendances suicidaires.
La jeune femme en face de lui leva les yeux au ciel, lui arrachant un sourire.
- Troisième possibilité, tu n’avais pas envie de mourir dans ton propre rêve, alors tu as fait en sorte que je meure pour toi.
- Quoi ?
Tout le monde dans la salle semblait attentif à ce qu’il disait et le silence pesant autour de lui le mit mal à l’aise. Mais après tout, ils étaient tous en droit de connaître la vérité. Surtout qu’elle allait probablement en soulager certains.
- Comme je me suis réveillé bien avant vous, j’ai pas mal réfléchi à tout ce qui s’est passé dans ce rêve. J’avais l’impression d’être moi-même et pourtant, certaines des choses que j’ai faite, je ne pense pas qu’elles soient venues de moi...
- Comment ça ?
- En gros, Bill et moi nous pensons que la plupart des choses et des choix qu’on a faits étaient les nôtres, mais que comme tout le rêve t’appartenait, tu nous a influencé pour certain d’entre eux. Ce qui est étrange, c’est qu’il semblerait que certaines personnes aient subi plus d’influence que d’autre...
- Xari, je ne te suis pas vraiment, là...
- Bon, on va faire simple. Fukano et Chap. Tu les as littéralement lancés dans les bras l’un de l’autre, aussi bien du côté du scénario de ton rêve, puisque, désolé de te l’apprendre, mais le fameux « Maître » n’était qu’une invention de ta part.
- Quoi ? Mais tu veux dire que...
- Donc, Chap et Fukano. Tu te souviens quand on est arrivé, avec les autres d’Eclypsia ? Chap a semblé vraiment impressionné parce que Fuka est un mi-pokémon. Il s’y est vraiment intéressé et je pense que ton cerveau a décidé que ses deux-là devaient s’entendre. Et Alderiate, tu l’as fait protecteur envers Chap parce qu’il était jaloux à ce moment-là.
Un léger grognement s’éleva derrière lui mais il décida de l’ignorer royalement. Skyyart entra dans la salle et vint doucement enlacer Chelxie par derrière pour la réconforter du choc que lui faisaient toutes ses révélations. Xari se retint de ne pas tiquer en le voyant faire, mais il ne pouvait pas être contre malheureusement. La pauvre avait l’air totalement figée, probablement entrain de penser à tout ce qu’elle avait rêvé et ce que cela pouvait bien impliquer.

- Oh putain, gémit Dfg en se prenant la tête entre ses mains, s’attirant l’attention de toutes les personnes présentes dans la salle, Chelxie mais qu’est-ce qui t’as fait croire que Melon et moi on était ensemble ?
Ils écarquillèrent tous les yeux, sauf Alderiate qui se permit de pouffer de rire, assis contre Chap.
- Là c’est le moment où vous vous demandez si le faire dans un rêve ça compte aussi ?
Il reçut deux regards noirs des principaux intéressés et quelques rires des personnes qui en avaient encore l’envie.
Bill entra dans la salle, un carnet noir entre les mains et un stylo coincé derrière son oreille.
- Bonjour, je suis content de tous vous revoir. Hm, vous devez être affamé après avoir dormi aussi longtemps. On a préparé un bon repas, si vous êtes intéressés, je pense que vous en avez bien besoin.
Personne ne le contredit, mais Zerator leva faiblement la main.
- Dis, on a dormi combien de temps, au juste ?
- Quinze heures, répondit l’interrogé.
L’interrogateur siffla, admiratif avant de reporter son attention sur Fukano près de lui et de lui frotter le dos vigoureusement pour le sortir de sa torpeur. Tout le monde commença à s’agiter et ils suivirent Bill en direction de la salle à manger, trop heureux d’avoir une raison d’oublier tout ce qui s’était passé. C’était comme si physiquement, rien de s’était produit, mais dans leur tête, les choix et les actions qu’ils avaient eu à faire restaient profondément gravés.

*-*-*

La grande table de la salle à manger des Patricks était recouverte de nourriture en tous genres et chacun pouvait y trouver son compte. Si certains avaient leur nez plongé dans leur bol de céréales, d’autres réussissaient à deviser joyeusement. Chelxie restait dans les bras de Skyyart, encore trop choquée par tout ce qu’elle avait créé contre son gré. La troupe Eclypsia s’était mise ensemble dans un coin. Les cinq jeunes hommes se seraient les uns contre les autres. Jiraya les accompagnait, trop heureux d’avoir retrouvé Xari pour le laisser. Azenet avait fini par se reprendre et sirotait un verre de jus de fruit tout en relisant les notes que Bill avait prises. Zerator essayait sans grand succès de faire manger Fukano, sous le regard amusé d’Aypierre qui l’encourageait. Petit à petit, tout le monde reprenait un peu goût à la parole et la salle ressembla bien vite à un hall de gare. Le leader des Patricks prit son verre entre ses mains et vola la petite cuillère d’Azenet - qu’il n’utilisait pas de toute manière. Le son cristallin qu’il produisit attira l’attention de tout le monde et les conversations s’éteignirent.
- J’imagine que nous sommes tous retournés par ce qui nous est arrivé. Je voulais sincèrement m’excuser pour cette malheureuse expérience qui me laisse aussi désemparé que vous tous. Je tiens au nom de tous les Patricks à inviter les membres d’Eclypsia à rester quelques jours de plus s’ils le souhaitent et à mettre à leur disposition toutes les infrastructures qu’ils souhaiteront.
Il coupa son discours et scruta la table à laquelle s’étaient rassemblées les cinq personnes concernées.

Dfg concerta les autres du regard et il ne mit pas long à se lever pour répondre. Ils en avaient déjà parlé, la réponse était claire pour chacun d’eux.
- Merci de ton invitation, Pierre, mais je pense qu’il est plus sage pour nous de rentrer. Pas d’offense, mais on ne peut pas effacer ce qu’il s’est passé et nous allons avoir besoin d’un peu de temps pour oublier.
- Je comprends, le manoir des Patricks sera toujours ouvert à chacun de vous.
- Merci.
Ils se rassirent tous les deux. Dfg était désolé d’avoir dû décliner et Aypierre s’en voulait vraiment d’avoir créé cette situation. Il devait s’y faire, il était impossible de revenir en arrière. L’ambiance était devenue plus froide qu’auparavant.

*-*-*

- Xari, tu pourrais rester, tu sais...
L’intéressé rangeait ses affaires qu’il avait déposées dans la chambre de son meilleur ami en arrivant. Jiraya le regardait faire, un peu dépité de le voir déjà s’en aller. Les Eclypsiens devaient normalement rester quelques jours, mais ils avaient fini par décliner l’offre. Xari était de loin celui qui avait le plus sa place ici et il en avait conscience. Jiraya, Zerator, Skyyart, Chelxie... Ils les connaissaient tous, presque mieux que ce qu’ils ne connaissaient les membres actuels d’Eclypsia. Pourtant, pour une raison qui lui était propre, il ne voulait pas rester, malgré les supplications de Jiraya. Il avait pris sa décision, il s’y tiendrait. Cette expérience avait ravivé des souvenirs douloureux qu’il ne parviendrait pas à recaler au fin fond de sa mémoire en restant là. Il allait rentrer, et ce serait mieux pour tout le monde...

*-*-*

- Chap, je peux te parler ?
Le châtain s’immobilisa et se tourna vers le mi-pokémon qui venait de l’aborder. Fukano recula sa main avec laquelle il avait voulu attraper son poignet avant de s’arrêter net. Chap fit signe aux autres de ne pas l’attendre et suivit le rouquin qui l’emmenait un peu à l’écart. Il redoutait cette confrontation, mais il la savait indispensable. Ils avaient des choses à se dire et autant le faire le plus vite possible.
- Écoute, je suis désolé.
- Moi aussi.
Fukano semblait mal à l’aise et Chap l’était tout autant. C’était vraiment bizarre. Ils avaient été tellement proche dans ce rêve et là, de retour dans la réalité, ils étaient redevenus ces deux étrangers qui s’étaient rencontrés à peine quelques jours auparavant.
- Fukano, je ne pense pas réellement que ce soit de ta faute ou de la mienne, c’étaient...
- Les circonstances, termina ce dernier.
- Ouais...
Ils baissèrent tous les deux les yeux. Bon sang, qu’est-ce que c’était improbable.
- C’est mieux que je rentre, hein, finit par soupirer Chap.
- Tu vas garder un sale souvenir de moi, j’imagine, se contenta de répondre Fukano en se grattant nerveusement l’oreille.
- Pas forcément.
Le mi-pokémon sursauta et releva les yeux vers ceux marron de Chap qui le fixaient avec attention. Ce dernier esquissa un sourire et lui tendit la main.
- Enchanté, je m’appelle Chap. Toi, c’est Fukano, c’est ça ?
Son ton détaché décontenança son interlocuteur, mais il se reprit bien vite, entrant dans son jeu.
- Exact. Dommage que tu partes si tôt, tu m’as l’air d’être un type cool.
- Pareil pour toi. Passe chez Eclypsia à l’occasion, on pourra discuter. Bon, il faut que je te laisse, les autres doivent m’attendre.
Fukano hocha la tête et le regarda partir. Au moment de disparaître à l’angle du mur, il se retourna.
- Hey, Fuka. Je t’en voulais pas et je t’en veux pas, ok ?
- Ok.
Un signe de main et le châtain disparut de son champ de vision. Décidément, Chap avait le don de le surprendre. Ils seraient sûrement devenus très bons amis dans d’autres circonstances...

*-*-*

Le pauvre Xari se sentit broyé entre les bras de son meilleur ami. Il répondit à l’étreinte de bon cœur. Ils n’allaient certainement pas se revoir avant un sacré moment et ils en étaient forcément tristes. Jiraya le relâcha dans un soupir et Xari lui sourit tout en se rappelant à quel point il détestait les aurevoirs. Les gens larmoyants, les échanges de microbes, les absents. Elle n’était pas venue, ça ne l’étonnait pas. Elle ne devait pas en avoir grand chose à faire de lui et des autres qui avaient fait tout le voyage sur demande de Skyyart spécialement pour l’aider. En parlant des autres, ils l’attendaient un peu plus loin. Lui avait un peu plus de monde à qui faire ses adieux. Il sentait Alderiate trépigner d’impatience et tenter en vain de briser le silence des quatre autres. Ils n’avaient pas vraiment l’air de vouloir discuter ce qui encouragea Xari à se dépêcher. Ils deviendraient probablement plus loquaces lorsqu’ils seraient loin d’ici et de tous ces malheureux souvenirs.

Jiraya lui fit promettre de donner des nouvelles et il s’y engagea bien volontiers. Il n’avait pas l’intention de couper les ponts, même si c’était l’impression qu’il avait pu donner. Aypierre lui avait très sérieusement proposé de s’installer dans le manoir des Patricks et d’y rester.  L’offre était légitime, après tout, Xari avait bien plus d’amis chez eux qu’actuellement chez Eclypsia. Ils avaient tous été surpris qu’il refuse et le noiraud n’en avait pas été étonné. Il était le seul à connaître ses propres critères que les autres ne pouvaient pas deviner. Un dernier signe de main et il recula pour arriver à la hauteur de ses compagnons de voyage. Zerator s’était déjà remis à ennuyer Fukano, Aypierre avait déposé une main sur l’épaule de Jiraya qui semblait retenir des larmes avec peine. A leurs côtés, Azenet gardait cet air fermé qui ornait son visage depuis que tout s’était terminé.

C’est sur ce tableau que Xari se retourna. Il sentit Dfg lui glisser un bras autour des épaules et ajusta son sac sur son dos, attrapant une des sangles qui barrait son torse. Drôles de vacances. Ils semblaient tous avancer au ralenti, encore déboussolés. Cette impression d’irréel leur passerait sûrement une fois qu’ils seraient de retour chez eux, et tout ce qu’il s’était passé ici ne redeviendrait qu’un mauvais rêve. Ahah. Le rire ironique de Xari résonna dans sa tête et alors qu’ils s’éloignaient toujours, un cri les arrêta net. Enfin, plutôt : Melon s’arrêta et entraîna les quatre autres. Le noiraud aurait préféré continuer à avancer et ne se stoppa qu’avec agacement. Cependant, la voix railleuse d’Alderiate le fit se retourner.
- Décidément Xari, t’as dû succès dans la région.

Au grand galop, un cheval bai s’approchait d’eux. Il se cabra en arrivant à leur hauteur et Chap dut faire un bond en arrière pour éviter les sabots ô combien dangereux de l’animal. Alderiate le rattrapa avec un rire léger tandis que Dfg se saisissait des rênes du cheval dont la cavalière avait malencontreusement perdu le contrôle. Cette dernière se laissa tomber à terre et manqua de s’effondrer, sans doute encore affectée par sa course folle.
- Vous aviez l’intention de partir sans dire aurevoir ! Les taquina la pimpante Chelxie, les joues rougies par l’effort.
- C’est plutôt toi qui a du retard, Chel, la réprimanda Dfg en essayant toujours de calmer le canasson encore nerveux.
- Pour deux minutes, vous auriez pu m’attendre !
Elle prit son interlocuteur dans les bras en le remerciant et lui souhaitant bon voyage. Elle recommença pour chacun d’eux et s’arrêta quelques secondes supplémentaires devant Xari.

Les deux paires d’yeux marron s’affrontèrent avant que Xari ne finisse par baisser le regard. Une main légère sur sa joue le rappela à l’ordre.
- Alors tu repars...
- Je rentre, rectifia-t-il.
- Pourquoi ? On t’a proposé un endroit pour vivre, là où sont tes amis, dans un endroit de rêve... Pourquoi tu veux retourner là-bas ? Sky’, Jiji, Zera, moi... On est tous venu vivre ici, alors pourquoi pas toi ?
Xari dut cligner des yeux en exagérant pour réussir à remettre ses idées en place. Il se dégagea avec le plus de douceur possible et se retourna en cherchant l’approbation des autres.
- Bon, le chemin va pas se faire tout seul, on devrait partir. Bye Chel, c’était sympa.
Ses quatres compagnons froncèrent les sourcils mais ne le contredirent pas, prêts à partir avec lui. Xari fit un pas mais fut retenu par une poigne ferme sur son avant-bras. Il afficha une mine exaspérée avant de faire à nouveau face à la jeune fille. Son air changea immédiatement en remarquant celui de son amie. Elle semblait sur le point de pleurer et cherchait dans ses yeux une réponse à sa question que Xari avoit soigneusement ignorée.
- Chel, on va finir par être en retard... grogna-t-il, désemparé.
- En retard pour quoi ? Demanda Alderiate d’une voix assez faible, juste derrière eux.
Il fut rapidement repris par la claque que Melon lui assena sur le bras. Pas fou, il avait compris que quelque chose se tramait.

Chelxie sembla trouver la force de parler et inspira un grand coup avant de commencer, d’une voix chevrotante :
- Écoute, je peux comprendre que tu m’en veuilles. Tu dois me prendre pour un monstre parce que c’est moi qui ai imaginé toutes ces choses et ces scénarios atroces. Je sais que même si ce n’était qu’un rêve, tu vas t’en souvenir et vous allez tous vous en souvenir. Tu dois me détester et ce serait mentir de dire que j’ai aucun problème avec ça, mais je peux m’en remettre. Par contre, si c’est à cause de ça que tu t’en vas, je m’en voudrai pour toujours, parce que ça brise le cœur à Jiji, ça rend Skyyart triste et je sais que Zerator t’aime aussi beaucoup. Alors s’il te plaît, ne part pas à cause de moi, j’en vaux pas la peine...
- Chel...
- Non, non, me sors pas une de tes phrases qui te donnent l’air intelligent parce que je te jure que c’est pas le moment. Peut-être que dans le rêve, j’ai influencé ta mort, je sais. Mais après ça, je me suis forcée à la regarder en boucle pendant des heures. Je te jure que ça faisait mal. J’ai vraiment cru que t’étais mort et surtout, pour me protéger, ce qui a aucun sens, mais je me sens vraiment coupable, et si tu t’en vas, je pourrai jamais me racheter, alors reste. S’il te plaît. Tu pourras faire l’imbécile avec Jiji, faire semblant que tu détestes Zera, raconter des blagues de merdes à tout le monde, comme avant quand on était tous chez EC... Mais pour ça, il faut que tu restes. Ici. Avec nous.
- Non.
La réponse lui brûlait les lèvres et il attendait juste qu’elle soit forcée à reprendre une inspiration pour la dire. Il vit le visage de la jeune femme se décomposer et quelques larmes se mettre à rouler sur ses joues. Elle n’était pas habituée à ce qu’on lui dise non et même si Xari aurait vraiment aimé lui dire oui, accepter sa proposition, monter sur ce foutu cheval avec elle et revenir comme un héro vers ses amis, quelque chose au fond de lui l’en empêchait.
- Xari, je suis vraiment désolée. Si c’est pas pour moi, fais-le au moins pour les autres...
- Chel, ça n’a rien à voir avec tout ça, d’accord ?
- Alors quoi !? On est pas assez bien pour toi ? Tu préfères te la jouer solo même si c’est pour laisser tous tes amis en arrière ? Hurla-t-elle.
Xari aurait aimé la frapper avant de se souvenir qu’il était purement incapable de lui faire le moindre des maux. Oh, si seulement elle pouvait comprendre... Pour une fois depuis longtemps, il s’autorisait à être égoïste. Parce que rester auprès d’elle ça lui faisait trop mal, il préférait encore s’exiler loin de tout, même si ça signifiait se retrouver seul.

Chelxie fit un pas, bien décidé à lui faire reprendre raison et il posa d’instinct ses mains sur les hanches frêles de la jeune femme. Elle le toisait de si près, comme si son simple regard pouvait l’intimider assez pour qu’il accepte de la raccompagner au manoir. Xari s’y laissa prendre quelques secondes. Il s’était juré de ne rien dire. Il s’était laissé mourir -en rêve- sans rien lui révéler pour ne pas lui faire de mal. Pourtant là, elle était si près de lui, des larmes ruisselants le long de ses adorables joues rebondies et il avait conscience que si elle avait l’air si mal en point, c’était purement de sa faute.
- Pourquoi ?
Elle articulait le mot, sans vraiment le dire, seules ses lèvres bougeaient lentement, comme pour appuyer chaque syllabe. Et Xari lui donna la réponse, celle qu’il aurait voulu lui donner depuis tellement d’année.

Ses doigts glissèrent dans le dos de la jeune fille et il l’attira à lui. Sa tête s’inclina d’elle même comme si elle savait ce qu’elle devait faire depuis toujours et pour la toute première fois, il toucha ses lèvres, les caressant du bout des siennes. Il entendit un léger sifflement admiratif derrière lui mais il était bien trop concentré sur la chose si précieuse qu’il tenait entre ses bras pour y faire vraiment attention. Chelxie ne se débattait pas, elle n’essaya à aucun moment de se dégager, probablement trop surprise. Xari fit durer le baiser, fermant les yeux comme si cela pouvait suffire à  arrêter le temps et puis, comme toute merveilleuse chose doit avoir une fin, aussi définitive puisse-t-elle être, il la relâcha. Elle souleva délicatement ses paupières qu’elle devait elle-aussi avoir abaissée. Ses joues étaient légèrement roses et ses larmes avaient cessé. Elle ressemblait à une petite enfant perdue et Xari pensa avec une pointe d’amertume que personne n’aurait pu se douter à ce moment-là qu’un ange de ce genre puisse faire des rêves aussi démoniaques. Elle reprenait doucement ses esprits et le jeune homme se pencha vers son oreille lentement pour lui susurrer les trois mots. Ceux qu’il avait été prêt à retenir pour ne pas lui faire de mal et qui aujourd’hui signifiaient tout pour lui et rien pour elle. Xari recula d’un pas sans cesser de la regarder. Il fit un signe à Dfg qui rendit son cheval à la jeune fille, toujours aussi déboussolée. Melon sourit tristement et passa un bras dans le dos de Xari alors que se dernier s’était retourné pour partir. Il inspira un grand coup et se mit à marcher vers le soleil couchant qui paraissait si loin et si proche à la fois.

« Parce que je t’aime... »

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Voilàààààà, c'est finiiiiii, on n'va pas s'dire aurevoir, comme sur le quai d'une gaaaaaaare ♪
C'est sur cette note romantico-dramatique que se clos cette fic' !
Je vous invite à me laisser un commentaire pour me dire ce que vous en avez pensé et si vous seriez intéressés à ce que je reprenne une fic dans le genre. Je vais pas vous le cacher, c'est un peu le désert sur ce forum et c'est pas très motivant à écrire.
Ah, oui. Il faut bien sûr que je remercie Nothing pour ses commentaires et corrections, ainsi que Nyal pour sa fidélité, Ota pour ses commentaires constructifs, cerise pour ses réflexions psychologiques sur l'histoire et Mista pour le soutien moral durant l'écriture de ce dernier chapitre ! Bien sûr, un grand merci à toutes les autres personnes qui ont suivi jusqu'au bout(Jeu de mot avec le titre, j'avais pas vu avant de me relire xD), n'hésitez pas à me le dire en commentaire, je suis curieuse de savoir qui vous êtes ~
Sur ce, pleins de belles choses à tout le monde, et on se retrouve tout bientôt
Flo'
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mistakes
Super Fukanouille
Messages : 750
Pikadollar : 570
Vos j'aimes : 69
Date d'inscription : 26/07/2015
Age : 17
Localisation : Pays de la Guimauve, bonsoir.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 29 Mar - 0:06
Okay tu m'as faite pleurer, je reviens pour le commentaire constructif en refresh de celui-là/// ;-; ♥

___________________________________________________

~Make your life a fairy tale~



♥ Membre des Floodeurs Sadiques, de la SheepArmy et des Tinkettes ♥
◄ Friends ►
Only her ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Floraly
Modératrice - La boite à idées
Messages : 1052
Pikadollar : 1750
Vos j'aimes : 166
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 29 Mar - 0:09
<3

___________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nyal27
Noctali de l'ombre
Messages : 2653
Pikadollar : 3948
Vos j'aimes : 169
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 15
Localisation : Là où il fait beaucoup trop chaud pour une membre de la #TeamFroid. Le Sud quoi.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 29 Mar - 5:36
Bonbonbon. *se gratte la tête*
Je vais récupérer mon petit kokoro brisé et je reviens.

[...]

Alors !
Bon, la fin en rêve est un peu triste à mon goût mais j'imagine que tu n'avais pas d'autre idée pour clore la fiche, aussi je passerai sur ça.

Bon.
Le petit flash-back qui va bien, et tou-
Attends. Est-ce que Azenet a VRAIMENT changé aussi vite d'opinion ?! oO
... Passons.
Je trouve les passages de Xari vraiment bons, y'a du dramaaa *-*
Ah, ce que j'ai ri en lisant la colère de Chelxie ! XD
Oh puis le Meelgood qui passe TEEEEELLEMENT bien ! ****-****
Vraiment très sympathique, donc.
Voilà, j'ai pas le temps de développer plus mais c'était une bonne fanfiction o/ :3

___________________________________________________



Tomber donne l'impression de voler...
...Jusqu'à ce que tu heurtes le sol.


   Va donc jeter un coup d'oeil à mes fictions ici !    




Merci d'être là Invité, toi et tous ceux qui sont sur ce forum !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Floraly
Modératrice - La boite à idées
Messages : 1052
Pikadollar : 1750
Vos j'aimes : 166
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 29 Mar - 7:02
Coucooou !

Nyaal a écrit:
Bon, la fin en rêve est un peu triste à mon goût mais j'imagine que tu n'avais pas d'autre idée pour clore la fiche, aussi je passerai sur ça.
Oh non, j'avais une tonne d'idées, mais j'ai préféré celle-là, parce qu'elle était bien plus facile, ça, je te l'avoue ;P

Nyal a écrit:
Le petit flash-back qui va bien, et tou-
Attends. Est-ce que Azenet a VRAIMENT changé aussi vite d'opinion ?! oO
... Passons.
Hihihi, influençable, le petit Azenet, n'est-ce pas ? ;P

Nyal a écrit:

Je trouve les passages de Xari vraiment bons, y'a du dramaaa *-*
Ah, ce que j'ai ri en lisant la colère de Chelxie ! XD
Oh puis le Meelgood qui passe TEEEEELLEMENT bien ! ****-****
Pleiiin de choooses d'un coooup ! x)
J'adore le drama sur les scènes de Xari ! Ça va me manquer ~
Sinon, merci pour le reste ;D

Un grand merci d'avoir suivi cette fic', Mlle Nyal !
Nous nous reverrons ! ;P
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nyal27
Noctali de l'ombre
Messages : 2653
Pikadollar : 3948
Vos j'aimes : 169
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 15
Localisation : Là où il fait beaucoup trop chaud pour une membre de la #TeamFroid. Le Sud quoi.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 29 Mar - 15:18
Je l'espère que nous nous reverrons, Captain Floraly ! ;3

___________________________________________________



Tomber donne l'impression de voler...
...Jusqu'à ce que tu heurtes le sol.


   Va donc jeter un coup d'oeil à mes fictions ici !    




Merci d'être là Invité, toi et tous ceux qui sont sur ce forum !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Miss Otaku
Sadique Régulier
Messages : 1642
Pikadollar : 2908
Vos j'aimes : 107
Date d'inscription : 18/06/2015
Age : 15
Localisation : Dans ton c... Cadeau de Noël. J'étais en promo, on m'a achetée, voilà...
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Avr - 20:48
"Aypierre s’était assis au bord de son lit après lui avoir répété un nombre incalculable de fois qu’il était bien vivant et que toute cette histoire n’avait été ... qu’un rêve."
.          .          .
Bon, tu sais ce que tout le monde pense de ce genre de fin...
"Well, it was all a dream!
- Do you have a family? Because I am going to kill them all."
Voilà.
En soi, je fais en général pas énormément chier quand on me sort une fin comme ça, surtout après une histoire aussi bien que la tienne mais...
Cette fin.
Le point noir que j'ai toujours souligné.
C'en est trop là.
Je disais que tu avais tendance à rendre la mort absolument... Bah j'ai pas de mot, imagine un truc péjoratif.
Bah tu vois, faire en plus que la mort n'a jamais existé, ça la fait passer d'anodine et pas très menaçante à petite victime inoffensive.
Donc le point noir devient énorme et extrêmement irritant.
C'est fou comme j'ai retrouvé l'envie de commenter. Merci.
Mais comme je disais, c'est un point noir. Une petite merde que je viens racler parce que faut quand même la souligner. Mais cette fic est bien. Très bien.
Mais en soi, c'est pas juste c'était qu'un rêve parce que fuck it, il y a une raison. Une raison tirée par les cheveux mais je l'aime bien moi ta raison. Donc ça passe!
"Bon, on va faire simple. Fukano et Chap. Tu les as littéralement lancés dans les bras l’un de l’autre, aussi bien du côté du scénario de ton rêve, puisque, désolé de te l’apprendre, mais le fameux « Maître » n’était qu’une invention de ta part."
Ok, Chelxie, je retire tout ce que j'ai dit avant, JE T'AIME PUTAIN. LE CHAPKA ET LE MAITRE HAAAAAANW!
Ouais, même après tout ce temps, je reste une fangirl. #TeamMaîtrePasPourDoctorWhoParContre
Putain l'échange entre Chap et Fuka... Tu me fais mal et tu me cajoles en même temps, c'est pas possible.
Est-ce que je fais beaucoup de longs commentaires sur cette fin? Sérieusement, c'est une question.
Tu sais, j'ai beaucoup de choses à dire dessus, et elles ne sont pas toutes intéressantes donc je généralise beaucoup histoire de faire un peu moins long mais pour une fin de fic comme celle-ci, je pense que je peux en dire énormément.
Tu veux ou tu veux pas? Si tu veux pas tant pis. Si tu veux pas, j'en ferai pas une maladie! xD

Bref, dans tous les cas...

"Ota pour ses commentaires constructifs"
Flo pour ses réponses absolument gratifiantes.
Je tiens à dire que la seule raison pour laquelle je prends le temps de les faire, c'est parce que t'écris putain de bien. Et que- Je vais vraiment dire ça? - j'adore ce que tu fais. (J'peux avoir un autographe?)

Achievement get : Stupid childish Otaku is your greatest fan.

Très bonne fanfiction.

:huug:

___________________________________________________

Avant, j'étais une sadique active.
Mais ça c'était avant, laisse tomber.
Maintenant je suis une auteure qui n'a que des pages blanches, une dessinatrice qui fait sa vie pépère et une Otaku qui lit 40000 choses en même temps.
Mais coucou à toi, qui que tu sois.
 :huug:  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Floraly
Modératrice - La boite à idées
Messages : 1052
Pikadollar : 1750
Vos j'aimes : 166
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Avr - 21:08
Ouiiiiii, bonsoiiiir ! Je suis sur téléphone ouiiii. Très pratique pour les pavés, vous en conviendrez !
Otaaaa les pavés au chocolat le retour !

Je ne le dirai pas. Je ne le dirai pas. JE NE LE DIRAI PAS !
Ok, d'accord.
Ça m'a manqué ~

Je t'avoue que tout le long de cette fic, à chaque fois que je postais un chapitre, j'attendais ta réaction. Tu m'as toujours dit des choses pertinentes même si ça n'allait pas forcément dans le sens de l'histoire. Et puis, c'était le petit Challenge ! Est-ce que ça plaira à Ota ? ;P

Je me doutais bien que la fin en mode "rêve et ils sont tous vivants" risquait de déranger, mais yolo, j'avais envie de terminer l'histoire comme ça. Et puis, l'idée du rêve de Chelxie passait bien avec le début et franchement, c'était pas mal pour le petit drama avec Xari ~

Enfin, si t'es motivée à continuer ton pavé, j'imagine que tu en parleras ... (Entoure la phrase "je veux")

Haaaaanw, t'es trop chouuue ! Je t'offre l'autographe ! Je te le lance, même ! Que dis-je, je te le mets entre les mains ! Je te le fais manger, si tu veux ! Euh... Ouais, peut-être pas ... X)
Mais les commentaire m'ont motivés tous le long de l'histoire et ça m'a vraiment poussé à continuer jusqu'au bout (MDR le double sens)

Encore un énorme merci, Mlle Taku ! <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Biduleuh
Newbie Sadique
Messages : 44
Pikadollar : 62
Vos j'aimes : 1
Date d'inscription : 12/08/2016
Age : 13
Localisation : Là où on mange des... CROZIFLETTES !
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 15 Aoû - 16:03
Je sais pas trop par où commencer et je vais surement dire des trucs pas cohérents, tellement cette série m'a bouleversée...
Alors du coup, bonjour Smile Je viens de découvrir la communauté et c'est la première série que je lis, c'est juste magnifique que viens de me défoncer les yeux à avoir lu la série toute cette aprèm', sans pose mais sérieux, je regrette pas, je meurs mais faites comme tout le monde,vous inquiéter pas !
Un style magnifique, des persos que j'adore, des histoires d'amour pour mon cœur d’artichaut et un peu de sadisme Twisted Evil tout ce que j'aime ! Encore une fois bravo, t'a du talent ça donne envie d'écrire... Moi je suis pour une autre série dans le genre et te souhaite bon courage pour la suite Smile

Blblblbl, sur ce au revoir :coeur: :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Floraly
Modératrice - La boite à idées
Messages : 1052
Pikadollar : 1750
Vos j'aimes : 166
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 15 Aoû - 19:28
Hey !

Tout d'abord, bienvenue sur le forum ! Je suis très touchée que ton premier message soit pour commenter l'un de mes textes ! Very Happy

Quelle folie de tout lire d'une traite ! T'as dû avoir un sacré courage, j'espère que tes pauvres petits yeux s'en remettrons ! 0.o

Merci pour tous tes jolis compliments, si ça te donne envie d'écrire, je ne peux que t'encourager et j'ai hâte de voir quelles histoires tu vas nous raconter ! Very Happy

Concernant l'apparition d'une autre série dans le genre, j'ai actuellement deux projets d'écriture en cours (un sur le forum et l'autre en dehors), et j'ai malheureusement peu de temps pour recommencer quelque chose qui soit dans ce genre là pour le moment ! Mais peut-être qu'un jour ... ~

Un grand merci pour ton commentaire, ça fait toujours plaisir de voir ses histoires remonter à la surface de temps en temps ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Biduleuh
Newbie Sadique
Messages : 44
Pikadollar : 62
Vos j'aimes : 1
Date d'inscription : 12/08/2016
Age : 13
Localisation : Là où on mange des... CROZIFLETTES !
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 16 Aoû - 12:33
Merci, c'est gentil d'avoir répondu, mes yeux sont morts mais aujourd'hui je continue ! C'est devenu ma drogue ! Very Happy Je sens que si je fais une fiction il va il y avoir 3 mois entre chaque épisodes et plein d'incohérences mais je suis motivée !
Aller, je repart me défoncer les yeux ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Super bon plan Lessive Chez Leclerc jusqu'au 8 octobre 2011
» C&A soldes jusqu à 50% de reduc + code à cumuler ( 11 octobre 2011 )
» Israel, .. jusqu'a quand criminel ??
» jusqu'ou va la soumission librement consentie ? A2 demain 17-03 20h35
» Center Parcs 100€ de réduction jusqu'au 29 juin 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheCommunautéSadique :: Petit coin des écrivains :: Vos Fan-fictions :: Nos auteurs :: Floraly-
Sauter vers: