AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
• Envie de refaire un vieux texte ou dessin ? Venez voir par ici !
• Découvrez la nouvelle formule des Coups de coeur ! •

Cela est-il réellement en train d'arriver?

avatar
Mistakes
Super Fukanouille
Zodiaque : Lion
Messages : 750
Pikadollar : 570
Vos j'aimes : 69
Date d'inscription : 26/07/2015
Age : 17
Localisation : Pays de la Guimauve, bonsoir.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 29 Mar - 16:46
Bonjour jeune patate qui vient lire mes bêtises ~
Comme le dit la description ceci est du Chalderiate, donc du yaoi écrit pour ma Jeannette (Floraly x3 )
J'ai pris Juuuuuuste un petit peu longtemps à l'écrire mais il est là!
Enjoy ♫

-------------------------------------

C'était la veille de la rentrée à Poudlard, j'étais chez mon ami Alderiate. Comme mes parents étaient des moldus, ils n'acceptaient pas trop le fait de me conduire à la voie 9 3/4 chaque année. Alors, depuis ma deuxième année, je passais ma dernière semaine de vacances en sa compagnie. Il vivait à Godric's Hollow, un lieu où les sorciers étaient assez présents mais vivaient en parfaite harmonie avec les moldus. Il n'avait pas une très grande famille, il avait juste une petite sœur de deux ans sa cadette qui n'était pas, comme nous, à Gryffondor. Le Choixpeau l'avait envoyée à Serdaigle. Décidément, il savait cerner les aptitudes de chacun. Jenny était particulièrement intelligente ; elle passait ses journées à lire des bouquins, et savait plus de choses qu'Alde et moi réunis. Mais elle pouvait aussi s'amuser. Aussi, lorsque nous nous entraînions au Quidditch, elle prenait part à notre jeu avec joie. Même si ce sport l'intéressait, elle ne souhaitait pas y jouer en « compétition », ce que Alderiate et moi-même faisions. Il était batteur de l'équipe de Gryffondor, et par la même occasion, capitaine. Et moi, j'étais un poursuiveur. On me disait particulièrement rapide sur un balai et apte à esquiver quiconque barrerait mon chemin. J'avais longtemps eu l'ambition de devenir attrapeur, mais Flo, notre attrapeuse attitrée, était bien meilleure que moi. J'avais hâte de retourner à Poudlard, de voir les nouveaux, de retrouver la salle commune et sa douce chaleur ambiante. De retrouver le terrain de Quidditch, de reprendre les séances d'entraînement et tout ce qu'il y avait avec. A vrai dire, il n'y avait réellement que le professeur Dashner qui ne me manquait pas. Alderiate rompit soudainement ma rêverie.

- Maman a fait à manger, dit-il.

Je m'installai à table, à ses côtés. Madame Ecly, la mère de mon meilleur ami, avait préparé un délicieux repas. C'était des ailes de poulet. Alde et moi-même en raffolions. Après avoir fini de manger, et alors que je riais. Ce dernier m'interrompit brusquement.

- Tu as.. Euhh.. De la sauce sur ta.. Joue...

Je rougis instantanément tout en essayant d'effacer la trace du revers de la main. Il finit par prendre sa serviette et m'essuyer délicatement la joue. Je ne sais pas trop ce qui me prit à ce moment... Je sentais que l'ambiance avait changé. Comme si pendant un instant, ce silence et ce contact avaient été gênants. Alors que c'était seulement mon ami... Je me raclai la gorge, interrompant ce moment plus qu'étrange. Alde sembla revenir à lui, puis, nous reprîmes nos habitudes. Avant d'aller se coucher, je vérifiais que ma valise était bien prête et jetai un coup d’œil à ma chouette hulotte. Elle était entièrement blanche avec juste une petite tache brune en forme d'étoile sur le front. Elle s'appelait Snow. Pas très original me direz vous... Mais ce nom lui allait bien. Je caressai doucement le haut de son crâne avant de me glisser sous les draps.

- Bonne nuit, Patate, fit Alde.

Patate, c'était son hibou grand duc. Il se prenait assez souvent les toges dans la Grande Salle à Poudlard, ce qui lui avait valu ce surnom. Mon ami éteignit la lumière et, presque aussitôt, je sombrai dans les bras de Morphée.

********************************************************************************
- Activez vous ! Allons dépêchez vous ! Il ne-
- Calme toi, chérie, ils ont encore bien le temps.

Nous rigolions derrière les parents d'Alde. Sa maman était totalement stressée à l'idée que nous loupions le train.Nous étions pourtant bien à l'avance ; Jenny poussait son chariot à côté de nous et son frère ne cessait de le remettre droit tant elle manquait de foncer dans les moldus.

- Allons les enfants ! Chap ! Alderiate ! Jenny !
- Roooh. C'est bon maman, grogna Alde.

Il accéléra le pas et passa dans le mur de la voie 9 3/4. Un sourire élargit mon visage alors que je le suivais. Je traversais le mur ouvert à l'occasion de ce premier septembre et je me retrouvais dans la gare du Poudlard Express.

- Viens, Chap on va chercher nos billets ! On a encore le temps mais comme ça on aura le choix du wagon.

Après avoir pris nos billets au guichet, nous nous installâmes dans une pièce d'un des wagons. Elle était comme toutes les autres, mais c'était ici que tout avait commencé pour nous. A notre première rentrée, nous nous étions retrouvés ici dans cet espace douillet avec quatre autres garçons. Deux partirent à Pouffsouffle, un à Serdaigle et le dernier à Serpentard. Seul le choixpeau sait comment il est arrivé là... Il paraissait pourtant gentil au premier abord, mais depuis qu'il a rejoint la maison à la couleur émeraude, il ne nous adresse plus la parole et nous considère avec dédain. Quant aux autres, il nous arrive de leur reparler lors des différents cours que nous avons en commun avec eux. La porte du wagon s'ouvre brusquement, me faisant sursauter. Jenny et deux de ses amies y rentrent, l'une d'elles s'appelle Mary et l'autre Jude, me semble-t-il. Mary est à Gryffondor, contrairement à Judy qui séjourne dans le même maison que Jenny, mais cela n'a pas empêché une amitié de naître entre les filles, bien que Mary reste avec des autres personnes en temps normal.

- Le train va démarrer, Alde, vient dire au revoir à maman, dit Jenny d'une voix fluette.

Alde grommela, comme à son habitude. Il n'a jamais aimé les au revoir lorsque le Poudlard express démarre, d'année en année cela empire. Cependant, moi, ça me fait plutôt rigoler de le voir comme ça. Je ressens une brève secousse qui fait trembler les sièges, une sonnerie retentit. Nous voilà repartis pour une année à l'école des sorciers.

********************************************************************************

La foule criait, scandait et brandissaient des banderoles aux couleurs de nos maisons. Le match qui opposait Serpentard à Gryffondor avait bel et bien débuté. Je tenais le souafle, bravant le vent vers les buts adverses. Il fallait que je marque à tout prix car les deux maisons étaient à égalité. Si je parvenais à remonter le score avant que Flo et l'attrapeur de mes adversaires n'entraperçoivent le vif d'or, j'offrirais alors une avance confortable à Gryffondor. Un cogneur passa juste à côté de ma tête. Certainement les adversaires... Les Serpentard avaient de très bons batteurs et je pouvais aussi assurément dire que nous en avions de très bons. Un vert tenta de m'intercepter, mais ma rapidité sur mon balai me fit accéder au but. Je fis une feinte en mimant de tirer dans le but du bas, mon souafle finit par atterrir dans celui de dessus alors que le gardien de s'y attendait pas.

« Dix points de plus pour Gryffondor avec un but de Chap ! » lâcha le speakerine. « Oh... Et... Le vif d'or ! Flo a aperçu le vif d'or ! Elle est drôlement rapide ! Regardez la ! »

C'était dans ces moments qu'il ne fallait pas regarder, ou du moins, pour les joueurs. La moindre inattention pouvait nous coûter un cognard dans la tête ou un but dans son camp. J'esquivais une balle féroce, fonçai vers le souafle et le repris à l'adversaire. Je finis par le passer à une coéquipière qui le fit entrer dans les buts. Un coup d’œil à Alderiate m'affirma que j'avais bien joué.

« FLORALY A ATTRAPE LE VIF D'OR » hurla le speakerine « CELA FAIT DONC 120 POINTS POUR GRYFFONDOR QUI REMPORTE LE MATCH CONTRE SERPENTARD ! »

Les supporters scandèrent le nom de notre maison, les banderoles rouges et jaunes s'élevèrent dans les airs. Un sourire élargit mon visage, je reçus une tape amicale dans le dos et la rendis à mon ami.

- T'as bien joué mec, félicitations !
- Toi aussi, sans toi je me serais pris un cognard.

Alde rit et nous nous posâmes à terre pour applaudir l'équipe. Flo avait un immense sourire sur le visage et tenait encore la balle dorée dans sa main. L'adrénaline courrait encore dans mes veines, tous les matchs de Quidditch étaient uniques en leur sens. Jamais au monde je n'échangerais ma place, j'aimais trop voler sur mon balai, tirer dans les buts, frôler la douce herbe du terrain,... J'aimais le Quidditch, tout simplement.

********************************************************************************

- C'était vraiment un beau match....

Nous étions rassemblés dans la salle commune, près du feu. Il se restait que nous deux, Floraly et le gardien de notre équipe.

- Je suis d'accord, dit Félix. Je vais aller dormir. Mine de rien, les buts, c'est crevant à garder !
Pareil, renchérit Flo, bonne nuit les mecs !

Ils partirent dans leurs dortoirs respectifs, nous laissant seuls dans l'âtre de lumière que diffusait le feu de bois de la salle commune. Alde entoura ses jambes de ses bras, se recroquevillant. Il fixait la lumière rougeoyante et j'en profitais pour le regarder. Je ne faisais pas ça souvent, seulement, depuis quelques temps, je prenais un malin plaisir à observer les moues que faisait mon ami. Quand il était concentré, il pinçait ses lèvres et avait ce mignon petit pli qui se formait pile entre ses deux sourcils. Quand il souriait, ses yeux se plissaient, quand il avait peur, il se mordillait la lèvre inférieure,.... J'aimais vraiment regarder cela. C'était un peu comme un péché mignon, et plus je me surprenais à le faire, plus j'y prenais goût.

- On irait pas aussi ? Chap ? Tu rêves ?

Il me sortit de ma rêverie, à nouveau. La lumière dans la pièce s'était tamisée et le feu qui régnait dans l'âtre s'était éteint, laissant place à des braises rouges comme le sang. Nous finîmes par monter dans notre dortoir. Avant de dormir, je jetais un dernier coup d’œil à Alderiate qui était dans le lit situé juste à ma droite. Jusque là, je ne m'en étais pas encore rendu compte, mais les filles avaient raison. Alde était beau, intelligent et drôlement courageux comme mec. Enfin, surtout beau... Je tournai vivement la tête dans l'autre sens, enfouissant mon corps sous les édredons blancs nacrés et la chaude couverture rouge et dorée. Que se passait-il dans ma tête ? J'étais dérangé à ce point ? Je n'avais pas le droit de trouver beau Alde, ni de l'admirer à ce point. Je ne pouvais pas le contempler ainsi et par dessus tout, je ne pouvais pas éprouver un autre sentiment que de l'amitié envers lui. Penser à cela me procura la chair de poule et un frisson me parcourut le corps. Je tentai vainement de m'endormir, mais mes pensées les plus sombres ne cessaient de m'assaillir...

********************************************************************************

Le cours de potions était de loin le pire cours de Poudlard. Je ne comprenais rien aux formules, et ne savait différencier aucunes des potions. Pourtant, j'aimais bien le professeur Slughorn, bien qu'il se fasse un peu trop vieux, il en restait drôle. Je ne participais jamais à ses fameuses réunions, et Alde qui aurait pu y aller, préférait rester nous tenir compagnie.

- Bonjour bonjour, chantonna Slughorn.

Nous nous assîmes à nos places respectives, attendant les directives de notre professeur.

- Aujourd'hui, pas de préparation ! Nous allons juste découvrir différentes potions, ainsi que leurs effets positifs et néfastes sur les sorciers. Premièrement, cette potion. Quelqu'un la connaît ? Les filles ?

Quelques doigts se levèrent timidement, Alde grommela quelque chose d'inaudible et la réponse fut donnée derrière moi.

- Bien, Céleste ! C'est de l'Amortentia ! Un philtre d'amour si puissant que quiconque en boirait tomberait aussitôt fou amoureux. Je vous propose de le sentir... Par exemple, oh, Chap !

Le désavantage d'être au premier rang, c'était que j'étais le cobaye pour absolument tout et n'importe quoi. Le chaudron rempli de liquide rose s'approcha de moi. Son odeur enivrante révélait toutes les merveilles du monde, impossible d'y résister. J'humais la douce vapeur nacrée qui s'échappait du chaudron.

- Alors... Que sentez vous, Monsieur Psia ?

Les premiers arômes qui me vinrent étaient ceux de l'herbe et du feu. Basique, me direz vous, cela sentait juste le Quidditch et la salle commune des Gryffondor, aussi n'eus-je aucun souci à le dire ouvertement. Cependant... Les suivants m'étonnèrent. Une odeur de viande grillée, de poulet, et de bierreaubeurre me parvinrent. Je préférais ne pas divulguer ceux-là. Instinctivement, je me tournai vers Alde. Je reçus une gifle mentale ; plus de doutes, la potion l'avait prouvé... Je commençais à tomber amoureux de lui.

********************************************************************************

Des jours, des mois suivirent sans que rien ne se passe. J'agissais normalement avec lui, et il faisait de même. J'avais commencé à sortir avec Céleste, peu après qu'elle ne m'aie avoué ses sentiments, que je ne partageais malheureusement pas, pour mon plus grand désarroi. Je pensais qu'avoir une relation avec quelqu'un m'aiderait à oublier cet amour refoulé, mais c'était plus fort que moi. Pour ne rien arranger, les vacances de Noël approchaient. Vacances que j'allais évidemment passer avec Alde, chez lui. Ma valise était déjà prête, sa maman devrait venir nous chercher demain car aujourd'hui était le jour de sortie à Pré-au-Lard. Céleste avait insisté pour aller dans le célèbre salon de thé là bas, dont je ne savais même pas le nom. C'était le rendez-vous des amoureux, l'établissement le plus ridicule de l'univers et aussi l'endroit le plus ennuyeux de la terre. On y voyait que des couples, s'embrassant longuement, et autant dire que ce n'était pas ma tasse de thé.

- Viens Chapinounet ! On va se trouver une jolie petite table à l'écart, dit elle tout en me tirant le bras.

Je me laissais entraîner à contre cœur par ma pseudo-copine. Elle nous trouva une table et nous commanda deux thés à la menthe bien chauds. Je n'avais pas osé lui dire que je préférais les bierreaubeurre de madame Rosmerta tant elle avait l'air heureuse d'être là. Une fois servis et s'être assurée que personne ne pouvait nous déranger, elle commença à se coller à moi. Quand on y pensait, Céleste était tout sauf moche et bête. Elle était deuxième de classe, avait de beaux cheveux noirs de jais légèrement ondulés et une peau blême. Ses yeux étaient verts comme les feuilles en été et ses lèvres rouges contrastaient parfaitement, créant un visage harmonieux digne des plus grands contes de fée. La plupart des mecs m'enviaient. Si seulement ils savaient que Céleste n'était tout simplement pas... Mon genre dirons nous. Elle continua cependant à me coller et devenait de plus en plus envahissante. Avec elle j'avais l'impression de ne plus avoir d'espace à moi, aussi, le soir, dans mon lit, je savourais mes instants de liberté. Elle minauda quelque chose que je n'écoutai pas et papillonna des cils avant de tirer sur mon bras et tendre son cou vers mon visage. Bon. Je n'avais pas réellement le choix. Autant jouer le jeu jusqu'au bout, je l'avais déjà fait tant de fois.... Je plaquai mes lèvres sur les siennes, n'éprouvant aucun sentiment, juste un contact humain à un endroit jugé intime. Je sentis ses mains agripper mon tee-shirt. Les longs bisous baveux n'étaient pas vraiment pour moi et je préférais m'arrêter là. Elle eût une moue peinée et se rassit correctement.

- J'ai l'impression que tu te fiches de moi, Chap, fit-elle, tu refuses tout autre chose qu'un simple bisou et c'est à peine si tu me montre de l'affection.

Je devais certainement paraître blasé, encore une fois, car je me fichais pas mal de ses sentiments. Je vis des larmes perler au coin de ses yeux.

- Tu ne m'aimes pas, hein ? C'est ça, se mit-elle à hurler au milieu du salon, je le savais pertinemment, et ce depuis le début ! Mais j'étais dingue de toi, Chap Psia ! Maintenant t'as tout foutu en l'air.

Sur ces mots, elle fondit en larmes et sanglota bruyamment. Si elle ne venait pas de rompre brusquement, je l'aurais bien prise dans mes bras pour la consoler, au lieu de cela, je me contentai de prendre ma veste et de foncer chez madame Rosmerta pour y rejoindre Alde. Il fut surpris en me voyant et commanda aussitôt une bierreaubeurre que je finis en un trait. Il ne posa aucune question, ne parla pas. Il me comprenait rien qu'avec le silence, c'était ce qu'il y avait de mieux entre nous.

********************************************************************************

Le lendemain en fin d'après-midi, nous étions déjà chez lui, au chaud devant le feu, à nouveau. J'avais fini par lui raconter absolument tout de notre rencard avec Céleste au salon de thé. Il avait ri, comme à son habitude et n'avais pas relevé lorsque je lui avais dit que je ne l'aimais pas réellement. Il m'avait dit le savoir depuis longtemps, et que l'idée que je sois réellement amoureux d'elle ne l'avait même pas effleuré. S'il savait.... Je me méprenais encore à loucher sur ses lèvres à certains moments, à le regarder trop intensément ou encore à réprimer l'envie de ne fus ce que le toucher.

- Chap ? Il me semble que tu es pas mal absent ces temps-ci. Faut que je te réveille sans cesse tant tu me reluques.

Je sentis mes joues chauffer. Il l'avait donc remarqué... J'eus chaud, puis froid, je jetai encore un coup d’œil à celui que j'aimais secrètement. C'est à ce moment là que je pris l'initiative le plus folle de ma vie.

- Alde, tu permets que je fasse un truc que je vais probablement regretter ?
- De ? Quoi ?

Je ne lui laissais pas réellement le temps de terminer et déposais un chaste baiser sur ses lèvres. Ce n'était pas comme avec Céleste, ce bisou était chargé d'une certaine émotion, j'avais essayé de faire traverser tous mes sentiments à travers ce simple contact, je voulais qu'il comprenne à quel point ces derniers mois avaient été pire que de le torture pour moi. Je voulais qu'il sache, même si ce n'était pas réciproque, même si ça allait briser notre amitié. Il le fallait. Je ne supportais plus cette situation.

- Désolé, fis-je après un long silence.
- Tu n'as pas à l'être. Depuis quand tu... Enfin....
- J'en sais rien.

Et c'était vrai, ou du moins en partie. Je me donnais une claque mentale pour avoir fait cela. Ça y était, les regrets commençaient à arriver par flots. Je me confondais en excuses, refoulant les larmes. Un cœur brisé, c'est douloureux.... Ma gorge était nouée et d'un coup, plus aucun son ne sortit de ma bouche. Une larme coula, puis une autre. J'étais pitoyable et totalement ridicule à pleurer pour ça.

- Tu permets que je réessaie, fit-il brusquement.

Il se pencha vers moi et me saisit le menton. Il scella nos lèvres dans un baiser plus long, plus tendre. Mes joues mouillées collèrent aux siennes tandis que cet échange durait. Ce n'était pas du tout désagréable, que du contraire. Les émotions que ce simple geste faisaient passer étaient si fortes... Il rompit doucement l'échange. Un sourire illumina son visage et ses yeux se rouvrirent.

- C'est pas mal, finalement, rit-il.

Un sourire béat remplaça ma mine triste. Cela pourrait finalement marcher. Après tout... Pourquoi pas ?

-----------------
Voilà voilà! La fin est un peu rapide, je l'admets mais j'espère que ça vous aura plu! N'hésitez pas à commenter (négatif, positif, je prends tout, même les bubulles)
Keur sur toi! ♥

___________________________________________________

~Make your life a fairy tale~



♥ Membre des Floodeurs Sadiques, de la SheepArmy et des Tinkettes ♥
◄ Friends ►
Only her ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Floraly
Modératrice - La boite à idées
Zodiaque : Cancer
Messages : 1057
Pikadollar : 1754
Vos j'aimes : 166
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 29 Mar - 16:58
*Brandit le vif d'or*
ALOOOOOOOOOORS ! ALLEZ VOUS RHABILLEZ LES SERPENTARDS ! MOUAHAHAAHAHAH !
'fin, bref, normalement j'aime pas apparaître dans les écrits, mais là, ça ne me dérange absolument pas !

Bon, je crois que l'essentiel, je te l'ai déjà dit !
Mais j'aime vraiment BEAUCOUP TROP cet OS <3

Faire des phrases simples qui veulent tout dire, c'est magique et cet OS l'illustre vraiment bien ! J'ai eu les frissons et tout (Et je dis pas ça parce que je l'ai lu à deux heures du matin !)
Ouais ouais ouais.

On remet ça quand tu veux, Ô Grande Cunégonde ! <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mistakes
Super Fukanouille
Zodiaque : Lion
Messages : 750
Pikadollar : 570
Vos j'aimes : 69
Date d'inscription : 26/07/2015
Age : 17
Localisation : Pays de la Guimauve, bonsoir.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 30 Mar - 11:45
Merci beaucoup Jeannette :3
On peut remettre cela quand tu veux aussi, c'était bien cool en effet °w°

___________________________________________________

~Make your life a fairy tale~



♥ Membre des Floodeurs Sadiques, de la SheepArmy et des Tinkettes ♥
◄ Friends ►
Only her ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
As de coeur
Sadique Régulier
Zodiaque : Sagittaire
Messages : 1895
Pikadollar : 3331
Vos j'aimes : 43
Date d'inscription : 06/07/2015
Age : 17
Localisation : Vous voyez Paris ? Eh ben c'est pas là
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 31 Mar - 11:14
JE L'AI COMMENTE !!!!!!!!!!!!!!!!
Non cette femme ne m'oblige pas à commenter ce texte alors qu'on est en vocal ! XD
Sinon j'aime bien, je peux pas dire plus parce que voilà, c'est cool, mais voilà...
FLO TU M'AS CONTAMINE !!!!!!!!!!!
J'aurais préféré quelque chose de plus implicite... XD
Sérieux maintenant le Chaldériate on va dire, vraiment amoureux... Ca fait bizarre, franchement merci Flo' !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

___________________________________________________

Waouh ça fait un bout de temps que je suis pas venu par ici moi !
Dépoussiérons un peu tout ça ! Alors j'adore le yaoi (le yaoi c'est la vie) et c'est tout ce qu'il y'a à savoir sur moi !
Présentation pourrave mais c'est pas grave parce que fraise !
Si tu es encore là (ça veut dire que tu auras lu toutes mes conneries au dessus) tu auras deviné que je suis légèrement (juste légèrement) débile, alors cher inconnu je te demande, de ne pas me juger, parce que moi je pèze avec mes licornes yolo bitch.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Silen
Sadique Régulier
Zodiaque : Bélier
Messages : 1520
Pikadollar : 2843
Vos j'aimes : 152
Date d'inscription : 07/06/2015
Age : 14
Localisation : Dans le coeur de ma copine, la tête dans les nuages
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 31 Mar - 13:53
IL EST TROP COOOOOOOOOOL

___________________________________________________

"La vie est courte. Riez fortement, embrassez longuement, aimez véritablement et pardonnez rapidement."

PP : ''Portrait de mademoiselle Charlotte du Val d'Ognes", Marie Denise Villers

Music is love, writing is life, art is everything (après ma copine)

Gay af for my best friend #L
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mistakes
Super Fukanouille
Zodiaque : Lion
Messages : 750
Pikadollar : 570
Vos j'aimes : 69
Date d'inscription : 26/07/2015
Age : 17
Localisation : Pays de la Guimauve, bonsoir.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 31 Mar - 14:31
Merci à vous deux :3

___________________________________________________

~Make your life a fairy tale~



♥ Membre des Floodeurs Sadiques, de la SheepArmy et des Tinkettes ♥
◄ Friends ►
Only her ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Silen
Sadique Régulier
Zodiaque : Bélier
Messages : 1520
Pikadollar : 2843
Vos j'aimes : 152
Date d'inscription : 07/06/2015
Age : 14
Localisation : Dans le coeur de ma copine, la tête dans les nuages
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 31 Mar - 14:37
De rien :3

___________________________________________________

"La vie est courte. Riez fortement, embrassez longuement, aimez véritablement et pardonnez rapidement."

PP : ''Portrait de mademoiselle Charlotte du Val d'Ognes", Marie Denise Villers

Music is love, writing is life, art is everything (après ma copine)

Gay af for my best friend #L
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» pétrole / le standart us WTI est en train d'être déboulonné !
» cela signifie quoi??
» Si cela peu vous aider ...... business plan
» Plus jamais cela... archives de la revue Life - site Russe.
» Voyage en train ...?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheCommunautéSadique :: Petit coin des écrivains :: Vos One-Shots-
Sauter vers: