AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
• Halloween c'est fini Résultats ici ! •
• Découvrez la nouvelle formule des Coups de coeur ! •

[Song-Fic] Near Light: Un monde à deux

avatar
Mad Demonheart
Demon of Asylum
Zodiaque : Taureau
Messages : 1333
Pikadollar : 1481
Vos j'aimes : 68
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 16
Localisation : Là ou il y a de l'espoir pour un monde meilleur...
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 24 Juil - 11:26
Commencer directement à lire sans attendre la musique. Bonne lecture!
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le noir. Partout, il n'y avait que du noir. C'est l'histoire des ténèbres, de la création d'un monde qui ne pouvait à priori jamais se réaliser. Il n'y avait rien. Juste le silence qui pesait dans un vide sans fond ni fin.

Un être humain était au milieu des ténèbres. Une jeune fille, qui se fondait dans le noir, comme si elle même n'existait pas, qu'elle n'était rien. Juste une ombre qui cherchait son chemin à travers une vaste place infinie qui ne lui en offrait point. Cette jeune fille était seule, elle ne savait pas ou s'aventurer. Elle avait beau chercher désespérément, elle ne le trouvait pas. Alors elle se laissa tomber au sol qui n'en était pas un, pleurer en silence comme ce vaste monde qui ne devait pas l'être, se résignant à vivre dans une cage sans barreaux, sans rien. Le désespoir avait tôt fait de la couler dans cette masse compacte et uniforme, pour qu'elle aussi ne soit plus rien.
Dans ce rien...

Dans ce rien, il y avait quelqu'un d'autre. Une autre personne, confrontée seule au noir. Sous sa présence, le sol qui n'en n'était pas véritablement un commença à prendre forme. Une vaste clairière d'herbe noir sombre, et des fleurs grisâtres perlées de gouttes noirâtres émettant une faible lueur parsemèrent le vide. Des bois se modelèrent à l'horizon, et l'immensité jusqu'alors totalement vide commença lentement à se parsemer d'étoiles, formant un ciel comprenant des teintes mauves, bleues foncées et noires.
La seconde personne, en réalité une jeune fille plus âgée au portrait de la première, dubitative et surprise par ce changement commença à marcher. Elle cueillit deux fleurs sur le chemin, en en passant une dans ses cheveux. Lentement, ses habits noirs et gris foncés commencèrent à se couvrir de roses, et celle quelle avait mise dans ses cheveux continua son chemin, en formant toute une allée sur la longue chevelure.
La jeune fille marcha, marcha, avant de trouver la petite fille qui ne l'avait pas vu, trop occupée à pleurer. Le vide la bornait, et aucune herbe ne poussait sous ses pieds, au contraire de l'adolescente. Celle-ci, prit d'un élan au cœur, rempli de compassion, tendis sa rose restante à la fillette. Cette dernière leva la tête, remarquant enfin la fleur, et la présence de son aînée. D'abord effrayée, elle recula, grognant et respirant fort à la manière d'un animal blessé, puis elle finit par s'approcher, pour prendre la rose.

La fillette disparut après, mais elle eut le temps de sourire à travers ses larmes, et de serrer les mains de l'autre fille.
La fleur tomba au sol, et le sol se couvrit d'herbe verte, foncée au possible. Les étoiles scintillèrent, et l'étendue noire qui restait fût pourvu d'un lac aux eaux sombres et ondoyantes, mais qui ne manquait nullement de représenter les étoiles. La rose, elle, était colorée comme jamais. Du bleu au vert, au violet au rose pâle, au corail au azur.
La jeune fille s'en empara, et le sentier s'ouvrit, les bois se clairsemèrent par des lucioles lumineuses, comme si les étoiles tombaient du ciel.
Et le ciel brilla d'un intense éclat argenté lui même.

Ici aussi, il n'y avait rien. Tout n'était que blancheur, pureté. Un espace immaculé, aussi immense que le vide fut lui même. Mais ça, elle ne pouvait pas le voir.
Elle était seule, mais elle n'en souffrait pas. Elle semblait attendre là ou nul ne pouvait l'atteindre et la déranger dans sa profonde méditation. Nul ne sait ce qu'elle attendait, et elle ne montrait aucune impatience, aucun signe de lutte acharnée face à ce qui bordait sa personne.
Elle attendait et semblait concentrée là-dessus, ce pourquoi quand le noir arriva, elle ne paniqua pas. Le noir l'atteignit, et elle tomba sans un cri. Sans tomber, sans atteindre plus bas.
Elle se leva, commença à marcher. Elle descendait du ciel au fur et à mesure, quittant l'astre qu'elle résidait auparavant. Sous ses pas, les marches de cristal, scintillantes, se formaient pour lui permettre d'avancer. Nul ne pouvait stopper sa route, et elle n'était pas décidée à l'arrêter. Elle continua à marcher avant d'atteindre le sol. Au contact de sa peau, il s'illumina, avant qu'un mince espace qui l'encerclait se couvrit de vert.
Elle sourit. Son sourire gagna la terre, qui jusqu'alors glaciale, se réchauffa progressivement, et la lumière envahit les lieux, sous les yeux bleus de l'inconnue. Elle recommença à marcher, se baladant au gré du vent qui avait commencé à souffler à son arrivée, faisant voler ses cheveux qui colorait le ciel d'azur et de turquoise cristallin, avant d'atteindre les bleus ténébreux de l'autre résidente de ces lieux. La poussière étoilée accompagnait chacun de ses pas, et elle émanait de la poudre blanche de tout son être à chaque mouvement. Sa lumière faisait briller l'endroit, et la clairière se teinta de couleurs pastels. Mais il manquait quelque chose, ce n'était pas encore parfait.
Dans ce décor unicolore et uniforme, il manquait quelqu'un. Elle continua de marcher, avant de s'arrêter sous une grande arche de cristal mauve, et s’assit, reprenant sa médiation profonde. La lumière qu'elle portait en elle illumina vivement l'endroit.

La jeune fille avait continué d'avancer, sans jamais lâcher, refusant d'abandonner son corps à la fatigue. Elle ne savait pas ce qu'elle voulait atteindre, mais elle continuait d'essayer de trouver la raison qui la poussait à ce battre. Les lucioles qui éclairaient son chemin commencèrent à se décupler et s'agiter, attirant son attention.
Un chemin s'ouvrit devant elle, l'incitant à le suivre. Elle n'hésita pas et s'engagea sans attendre, ombrageant le paysage autour d'elle. Bientôt, des couleurs lointaines et de la lumière assaillirent ses yeux. Intriguée et légèrement apeurée, elle commença à marcher. Marcher pour atteindre la source de luminosité proche, mais c'est comme si à chaque pas elle s'éloignait.
N'en pouvant plus, elle commença à courir après elle, haletant fort. Dans un dernier effort, elle cria et appela son nom.
De l'autre côté du monde séparé en deux par l'arche, une jeune fille entendit un bruit lointain. Un cri, semblait-il. Elle se précipita vers l'arche et la franchit sans une once d'hésitation. Quand elle arriva, elle trouva une jeune fille blanche, grise et noire, étendue sans vie sur le sol, dans une herbe aussi sombre qu'elle.
L'adolescente porteuse de lumière posa sa main devant sa bouche, horrifiée. Elle osa toucher du bout des doigts les cheveux et la peau de l'inconnue.
A son délicat toucher, les couleurs envahirent aussitôt le corps, insufflant vie et espoir, rêves et réalité. Les cheveux se colorèrent de bleus nuit et d'étoiles, les roses se teintèrent de bleu et vert, les habits se bleuirent, et le rouge s'anima dans son œil visible. Le noir resta dans l'autre, la peau resta blanche et certains vêtements restèrent vides de couleurs, comme pour démarquer l'appartenance de la jeune fille à cette partie du monde. Celle-ci, sous la proche lumière, face à l'inconnue qui elle-même était entourée d'un halo lumineux, se montra d'abord hostile. Mais elle fut déconcertée et abandonna son attitude précédente quand la jeune blonde lui tendit la main. La bleutée agenouillée, d'abord incertaine, hésita longuement.
Ses yeux s'emplirent de larmes, et elle la tendit à son tour face à la blonde souriante.
Ainsi l'improbable se produisit, et l'histoire se clôt sur un monde qui se teinta d'ombres et de dégradé envahissant les couleurs, mélangeant le clair et le sombre dans une palette harmonieuse et parfaite, et la nuit et le jour prit place sous l'union des ténèbres ombrageux et de l'intense luminosité, et de la tendre étreinte de l'ombre et la lumière.


C'est ainsi que se créa un monde à deux.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bonjour les choux! Je pense que avant que vous ayez pu finir de lire, la musique devait déjà s'être terminée, et c'est normal. On va dire qu'elle est rapide...

J'espère que ce texte vous aura plu! Alors, pour savoir qui parle, c'est simple, il y a un code couleur. Je tenais à mettre pour une fois mes OCs dedans. Donc, dans l'ordre des couleurs...

Black Blood (très jeune)
Black Blood (plus âgée)
Nisha

L'italique symbolise l'auteur, et le gras est pour indiquer que tout le monde parle. La phrase de fin est citée par tout le monde, y compris l'auteur.

Ce n'est pas vraiment du yuri, mais vous pouvez l'interprétez comme tel. En tout cas, c'est une façon de mettre en valeur d'une manière abstraite l'entente légèrement réticente mais au final en parfaite harmonie entre Black et Nisha, qui sont des parfaits opposés, deux pôles à une extrémité l'un de l'autre, mais capable de s'entendre et cohabiter ensemble sans vraiment de problèmes.

En tout cas, j'espère que cet OS vous a plu! Si vous voulez plus d'OS comme celui-ci, n'hésitez pas à me le dire! Et oui, je sais, il n'a pas été corrigé, donc désolé pour toutes fautes potentielles!

Bisous les choux, aimez vous et n'oubliez pas, soyez vous <3 !

___________________________________________________


Fly Away...
Welcome To My World:
 

As et Sorbet mes piliers,Pit mon frère adoré,Jylia,Silen,Kanra,Mona,JM,Mista,Flo',Creepy,Sélèchou et ma choup's (avec d'autres) mes amis aimés,Ota ma fiancée,Cékia ma nièce préférée,mes OCs adulés,la Team des Éternels Connectés dont je suis la chef incontestée!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Miss Otaku
Sadique Régulier
Zodiaque : Cancer
Messages : 1644
Pikadollar : 2912
Vos j'aimes : 107
Date d'inscription : 18/06/2015
Age : 15
Localisation : Dans ton c... Cadeau de Noël. J'étais en promo, on m'a achetée, voilà...
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 24 Juil - 16:08
Dooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooonc.
Premièrement :
BLISHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA.
Bon, t'as dit que c'était pas particulièrement yuri maaaaaaaaaaais... Je shippe. Je shippe trop.
Allez, je me mets une musique en fond, c'est parti pour le commentaire.
Alors, j'ai reconnu immédiatement les couleurs (J'te connais par cœur, tu vois xD), et même sans ta petite explication en-dessous, j'avais capté que c'était l'auteur/narrateur qui parlait, c'est très clair, très bien.
Donc, ne pas attendre que la musique commence est, effectivement, merveilleux. Juste, au début, il n'y a rien, le silence, puis dès qu'on commence la première phrase de Black Blood, les premières notes résonnent. Génial.
Et pour une fois, en tant que lectrice rapide, je ne me suis pas sentie bien triste quand j'ai fini de lire parce que la musique n'était pas finie, c'était même plutôt sympathique comme moment. Je lis la dernière phrase, à l'apogée de la musique, et quelques secondes après, elle s'arrête, et je profite de la musique, avec cette émotion quand on vient de finir un livre, un texte, quelque chose qu'on aime et qui nous laisse en pleine réflexion, tu vois ? Bref, j'ai aimé. Et très bon choix de musique d'ailleurs, parfaitement coordonnée avec le texte.
Bon par contre à un moment je me suis arrêtée de lire deux seconde parce que... J'ai juste pensé "POURQUOI JE VEUX PLEURER PUTAIN ?" mais je me suis remise à lire. Honnêtement, je sais même pas comment expliquer ça. Je te laisse tenter de le faire.

Voilà, je vais m'arrêter là je pense.
Très bon OS, ma grande.

___________________________________________________

Avant, j'étais une sadique active.
Mais ça c'était avant, laisse tomber.
Maintenant je suis une auteure qui n'a que des pages blanches, une dessinatrice qui fait sa vie pépère et une Otaku qui lit 40000 choses en même temps.
Mais coucou à toi, qui que tu sois.
 :huug:  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mad Demonheart
Demon of Asylum
Zodiaque : Taureau
Messages : 1333
Pikadollar : 1481
Vos j'aimes : 68
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 16
Localisation : Là ou il y a de l'espoir pour un monde meilleur...
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 24 Juil - 16:12
Merci à toi pour ce commentaire.
Alors, je ne sais absolument pas à quel moment tu à voulu pleurer xD
Enfin, je suis contente qu'il t'ai plu! Et je sais que tu shippes le Blisha! Moi aussi je shippe x)
Je suis contente que tu ais aussi aimé la musique :3
Donc, je ferais un autre OS potentiellement Blisha je pense!

___________________________________________________


Fly Away...
Welcome To My World:
 

As et Sorbet mes piliers,Pit mon frère adoré,Jylia,Silen,Kanra,Mona,JM,Mista,Flo',Creepy,Sélèchou et ma choup's (avec d'autres) mes amis aimés,Ota ma fiancée,Cékia ma nièce préférée,mes OCs adulés,la Team des Éternels Connectés dont je suis la chef incontestée!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Plus que 5 jours pour visionner le reportage "un monde en Or"
» US Air Force light attack competition
» que font nos voisins secouriste du monde en formation SAP ?
» comment créer mes deux activités
» Hello tt lz monde : Bino du Loiret

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheCommunautéSadique :: Petit coin des écrivains :: Vos One-Shots-
Sauter vers: