AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
• Halloween c'est fini Résultats ici ! •
• Découvrez la nouvelle formule des Coups de coeur ! •

Lie ▲ Namgi

avatar
Manoblack
Ex-Administratrice - Pastel Beauty
Zodiaque : Balance
Messages : 2410
Pikadollar : 2544
Vos j'aimes : 222
Date d'inscription : 15/06/2014
Age : 16
Localisation : Pas là
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Sep - 18:31





LIE
"Nous aurions pu ne faire qu'un."



"Tu sais, je crois que je n'ai jamais été franc. Je ne me suis jamais dis la vérité à moi-même. Je ne l'ai jamais dite à personne. Et ça doit certainement faire mal, de s'en rendre compte. Vivre dans le mensonge... est-ce que cela fait souffrir? Je ne sais pas. Je ne sais plus. J'ai cette très nette impression d'être anesthésié. De ne plus ressentir. Mon coeur battrait-il moins vite, à présent?"

Namjoon alluma sa cigarette, et regarda au loin. Le paysage semblait si beau, et à la fois si hideux.

"Quand j'étais petit, j'aimais la vie. Enfin, j'en avais la nette impression. Je souriais. Intérieurement, mais je souriais. Je me disais heureux. L'étais-je vraiment? Je ne crois pas. En fait, je me mentais déjà. Dès mon plus jeune âge."

Le ciel était revêtu d'un gris clair, éblouissant. Et puis, au loin, des nuages plus menaçants pointaient le bout de leur nez. Un orage se préparait, et il faisait lourd.

"Souvent, on dit que les enfants sont les êtres les plus innocents. Ils le sont, pour la plupart. Mais, maintenant que j'y réfléchis, je me dis que ce n'est pas vrai. Encore un mensonge. C'est à cause de cette méchanceté constante et cette hypocrisie enfantine que je me suis retrouvé ainsi."

Depuis son balcon, Namjoon laissait son regard se perdre dans le vide. Au bas du bâtiment, les gens ressemblaient tous à de petites fourmis sans importance.

"Tu sais... Je crois que j'étais fou. Ou quelque chose qui s'en rapproche. Je me croyais heureux. Non, je me persuadais que je l'étais. Est-ce normal de ne pas ressentir les émotions et les sentiments comme tout le monde? Être heureux. C'est beau. Mais qu'est-ce que l'on ressent vraiment?"

Mais était il lui-même plus important que ces gens au bas de la rue? Non. Il était brisé, voilà tout.

"J'ai vécu assez longtemps pour te rencontrer. J'ai d'abord cru à une mauvaise blague. C'est vrai, j'avais l'impression que le vie se moquait de moi. Tu m'avais fait ressentir quelque chose. Je n'ai jamais su mettre un doigt sur cette sensation, jusqu'à aujourd'hui."

Il tira sur son bâton de nicotine, avant de lever le menton. Les lèvres entrouvertes, une fumée s'accordant aux nuages au dessus de lui en sortit dans un souffle.

"Quand je t'ai vu pour la première fois, tu m'as souris amicalement. Je me suis dis que tu avais un soucis. Personne ne souriait de la sorte. Et puis, ton sourire était étrange. Tu sais que tu as une joue plus grosse que l'autre? J'ai toujours trouvé cela bizarre."

Le jeune homme porta sa main à son visage, et pressa sa pommette entre son pouce et son index. Il eut un minuscule sourire.

"Kim Namjoon. Quel beau nom. Il est resté inscrit dans mon cerveau tellement longtemps. J'avais l'impression que tu l'occupait presque totalement. On aurait dit une guerre de colonisation. Et l'ennemi, c'était toi."

Bientôt, il vint écraser sa cigarette dans un cendrier en soupirant.

"Tu sais, j'ai essayé de combattre. J'ai essayé de mentir, encore. Mais, cette fois, je n'y suis pas parvenu. C'était beaucoup trop dur. J'ai lutté contre la vérité, mais, cette fois, elle a eu raison de moi. Et, finalement, je crois que c'est la meilleure chose qui me soit arrivé."

Rageusement, il prit cette cigarette, et la balança par dessus la rambarde de son balcon.

"Chaque jours, j'attendais de te voir arriver. Tu étais toujours dans les premiers à arriver. Après moi, mais cela ne changeait pas grand chose. Plus le temps passait, et plus je prenais un plaisir fou à observer ton faciès si agréable à la vue. Et puis, un jour, on a parlé ensemble."

La cigarette n'alla pas bien loin, et finit par retomber dans le vide comme un vulgaire bout de papier. C'était normal. Mais ça avait le don d'énerver encore plus Namjoon.

"C'était surprenant. Tu étais surprenant. Agréablement surprenant. J'aimais discuter avec toi, et, apparemment, c'était réciproque. Plus le temps passait, et plus je m'accrochais à toi. On apprenait à se connaître un peu plus chaque jours. Et je me sentais revivre."

Namjoon avait à présent le regard fixé sur ce petit point qui disparaissait toujours plus vite vers les rues.

"Tu as vite compris que je vivais dans le mensonge. Et tu m'as redonné confiance en moi en peu de temps. Tu m'as dit que, si on se mentait toute sa vie, on n'atteindrait jamais rien. Et tu m'as donné un objectif. Tu te souviens? Je t'avais dis que je ne pourrais pas en trouver un seul. Alors tu m'as donné celui de trouver la personne qui me rendrait le plus heureux. De trouver cette personne qui ne me repousserait pas quand je lui dirais qu'elle me faisait ressentir."

Il se sentait pathétique. Las. Il ne voulait plus rien faire.

"Et c'est ce que j'ai fais. Je cherchais. Je ne me mentais plus, avec toi. Et c'est là que j'ai compris. Tu m'avais donné un objectif à moitié achevé. Alors, j'ai voulu savoir si je pouvais le rendre entier."

Le jeune homme se mordit la lèvre, et ferma les yeux. Il lui était difficile de penser normalement. Difficile de se sentir bien. Et, surtout, difficile de se dire qu'il avait été si con.

"Quand je t'ai embrassé, je ne m'attendais pas à ce que nous ferions l'amour. Pourtant, j'étais comblé. J'ai ressenti. Et je ne me mentais pas sur ce que je pensais de toi. J'étais amoureux de toi. Et je pensais que toi aussi. Je pensais que j'avais atteint mon objectif."

Namjoon sentit ses larmes monter à ses yeux.

"Je tiens à te dire que, même si ce n'était pas le cas, tu as été la plus belle chose qui ait existé pour moi. Je t'ai aimé plus que quiconque. Je n'oublierais jamais ta façon de m'embrasser. C'est ce qui me ramène le plus à toi."

Une perle salée coula sur sa joue. Il l'essuya rapidement.

"Si je devais le refaire, je le referais sans hésiter. Je reverrais ton visage crispé par le plaisir que je t'offrais. J'entendrais de nouveau tes gémissements rauques au creux de mon oreille. Et je serais le plus heureux du monde."

Un plainte de douleur se fit entendre. Pas physique. Mentale. Namjoon essayait de limiter ses sanglots.

"Mais aujourd'hui, j'ai décidé de partir. Je dois atteindre mon objectif. Et pour cela, je dois t'oublier. C'est dur, pour moi. Je ne sais pas pour toi. Mais moi, j'ai mal. Je pleure en écrivant ces mots, mais je dois te laisser. Parce que mentir sur ce que je ressens pour toi est trop dur. Je t'aime. Je t'aime. Je t'aime. Tellement. J'ai l'impression d'en mourir, si on pouvait décéder d'amour."

Finalement, Nam tourna le dos à cette vue immonde et fade.

"Alors je pars. Je ne sais pas encore où. Peut-être en France, qui sait? Je me souviens que tu m'avais dit que tu rêvais d'y aller. Alors je n'irais pas. En plus, je ne sais pas parler français. Ce serait idiot."

Namjoon se laissa glisser le long de barres en métal pour encercler ses genoux de ses bras.

"J'espère que tu te porteras bien pendant le reste de ta vie. Peut-être que, un jour, nous nous reverrons? On aura tous les deux une belle femme et des enfants. Ils pourront être amis."

Ça faisait si mal...

"Sache que je ne t'oublierai jamais, où que j'aille."

Il avait envie de se planter un couteau dans le coeur.

"Tu as été mon premier amour. On oublie pas un premier amour, si?"

Des sanglots prirent possession de son corps.

"Nous aurions pu ne faire qu'un. Si tu m'avais aimé."


Il l'aimait. Il l'aimait tellement.

"Mais sache que je ne t'en veux pas. Et je ne t'en voudrais certainement jamais.


Min Yoongi."


Il sécha ses larmes. Si Yoongi avait été assez fort pour partir sans lui, il devait aussi l'être pour ne pas lui avoir dit combien il l'aimait à temps. Il avait été si idiot.

Il s'en voulait.

Ils n'auraient pu faire qu'un.




©Etyncelle2014

___________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nyal27
Noctali de l'ombre
Zodiaque : Cancer
Messages : 2654
Pikadollar : 3949
Vos j'aimes : 169
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 15
Localisation : Là où il fait beaucoup trop chaud pour une membre de la #TeamFroid. Le Sud quoi.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 10 Sep - 16:49
C'est un joli texte. J'ai beau ne pas connaître les personnages, le texte en lui-même est joli et la bad-end est appréciable. Merci. :3

___________________________________________________



Tomber donne l'impression de voler...
...Jusqu'à ce que tu heurtes le sol.


   Va donc jeter un coup d'oeil à mes fictions ici !    




Merci d'être là Invité, toi et tous ceux qui sont sur ce forum !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Manoblack
Ex-Administratrice - Pastel Beauty
Zodiaque : Balance
Messages : 2410
Pikadollar : 2544
Vos j'aimes : 222
Date d'inscription : 15/06/2014
Age : 16
Localisation : Pas là
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 10 Sep - 19:58
Merci à toi de m'avoir donné ton avis~

___________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheCommunautéSadique :: Petit coin des écrivains :: Vos One-Shots-
Sauter vers: