AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
• Venez découvrir les résultats de l'event anniversaire ! •
• Suivez nous sur Twitter ! •

"Fais-moi confiance"

avatar
Floraly
Modératrice - La boite à idées
Messages : 1045
Pikadollar : 1743
Vos j'aimes : 165
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Oct - 14:52
Hey !

Me revoilà avec un OS sur lequel j'ai passé presque tous les soirs de la semaine. Je vous avoue que je me suis beaucoup mis la pression, parce que je sais que pas mal de gens me lisent maintenant, et ça me fait très plaisir alors je veux en être à la hauteur Very Happy

Vous pouvez lire sans connaître le pairing, j'ai fait en sorte que ce soit accessible à tout le monde ! Pour ceux qui le connaissent, je vous avoue que je ne suis pas encore trop à l'aise avec les personnages, donc ils sont peut-être un peu décalés...

Quoiqu'il en soit, je vous souhaite une bonne lecture !
Flo'

***********************

Le noir complet, calme et réparateur. Il n’avait jamais dormi aussi bien. Son cerveau semblait vide, vide de toute inquiétude, libre de toute contrariété. La veille, il s’était glissé entre ses draps après le repas et depuis, il savourait sa nuit de repos comme il n’avait que rarement l’occasion de le faire...

- Jimin.

Une voix lointaine, presque éteinte, le tira doucement du sommeil profond dans lequel il était plongé. Il souffla doucement, apaisé par l’atmosphère paisible de sa chambre. Une légère pression sur son épaule le fit se rendre compte que malheureusement cette voix si chaleureuse n’appartenait pas à un rêve quelconque. Il ouvrit difficilement les yeux mais fut surpris du peu de luminosité qu’il pouvait apercevoir dans sa chambre. Aucun rayon ne se glissait entre les lourds rideaux qui ornaient ses fenêtres. Il empoigna le haut de sa couverture et laissa ses yeux glisser dans l’ensemble de la pièce. Tout semblait normal, bien qu’étrangement sombre.

- Jimin.

La voix l’appela encore et il sursauta en cherchant autour de lui. Une silhouette se détacha de l’ombre et s’approcha de lui, d’une démarche presque féline. Elle était vêtue de couleurs sombres, en accord avec ses cheveux corbeau ébouriffés et les yeux marron qui le fixaient. Jimin sourit en reconnaissant le visage familier, avant de se mettre à froncer les sourcils, perplexe.

- Yoongi ? Où est Cho ?
L’interpellé détourna les yeux quelques secondes pour déposer un paquet de vêtements sur le lit du jeune homme.
- Elle ne se sentait pas bien ce matin, alors je suis venu.
Il s’assit sur le rebord du lit et leva son regard vers lui. Jimin aimait bien Yoongi. Malgré sa jeunesse, il n’était pas insolent ou rebelle comme pouvaient l’être parfois d’autres serviteurs qui pensaient qu’ils deviendraient un jour les souverains du royaume et le criaient haut et fort. Yoongi était discret, poli, attentif. Parfois, Jimin ne se rendait compte de sa présence que de longues minutes après qu’il soit arrivé, ou il ne le voyait pas poser son assiette devant lui à l’heure des repas. Il savait toujours quand partir ou quand rester, quand s’incliner totalement ou quand simplement hocher la tête pour l’encourager. Il semblait toujours plongé dans l’ombre, n’en sortant que lorsqu’on avait besoin d’une aide quelconque. Jimin s’était habitué à sa présence, différente de celle de ses serviteurs habituels. La reine semblait également très attachée au jeune homme, l’invitant parfois à des banquets ennuyeux pour la distraire ou lui accordant de légers privilèges qu’il refusait à chaque fois, mais qui faisaient grincer les dents des autres domestiques.
Jimin ne se plaignait pas que ce soit lui qui soit en charge de son réveil, mais il y avait quelque chose d’étrange à ce que ce soit le cas. Il était habitué aux réveils presque maternels de la femme qui avait été sa nourrice et voir Yoongi dans sa chambre de si bon matin troublait son rituel normalement bien défini.

- Je t’ai amené de quoi te changer, dit le jeune homme en désignant la pile de vêtements près de lui. Il y a beaucoup de choses, mais on va aller dehors et il ne faudrait pas que tu attrapes froid.
Jimin acquiesça et se frotta les yeux nonchalamment. Il avait l’impression de n’avoir dormi que quelques heures tant il se sentait fatigué et engourdi. Il se redressa légèrement tandis que Yoongi se relevait rapidement. Un coup d’œil par la fenêtre confirma son étrange pressentiment.
- Yoongi... Quelle heure est-il ?
- L’heure de se lever. Il faut que tu te dépêches, on est un peu en retard.
Jimin soupira avant de sortir péniblement de ses draps. Il attrapa la pile de vêtements et la jaugea rapidement avant de commencer à se dévêtir. Il hésita à faire un commentaire sur la tenue choisie, mais s’en abstint. Tout était terne : aucune couleur, aucune broderie. Du brun, simple et horriblement moche selon l’avis de Jimin. Mais il n’osa rien dire, indulgent envers Yoongi qui ne devait pas avoir l’habitude de faire ce genre de chose. Et puis, le manteau long qu’il avait choisi cacherait une bonne partie de sa tenue.
- Qu’est-ce qu’on va faire dehors ? demanda-t-il, curieux.
- Tu verras bien. Enfile tout ça, dépêche-toi.
Jimin obéit, un peu décontenancé par le ton pressant de l’autre. Le jeune homme n’était pas du genre à exiger le vouvoiement de son entourage, même si son père trouvait cela indigne de lui. Il préférait qu’on le tutoie, cela lui donnait le sentiment d’être plus proche des gens avec qui il communiquait. Il n’appréciait toutefois pas qu’on lui donne des ordres, du moins pas de la façon dont venait de le faire Yoongi. Cela le déstabilisa un peu. Il n’était pas habitué à ce qu’on lui parle de cette manière et c’était encore plus troublant que cela vienne de Yoongi qui avait toujours été très respectueux à ce propos.

De l’autre côté de la pièce, le domestique entrouvrit la porte qui donnait sur le couloir. Il l’entrebâilla juste, passant sa tête dans la petite ouverture, avant de très rapidement revenir à l’intérieur en remontant la poignée le plus doucement possible, ce qui étonna Jimin. Ce dernier ne quittait pas l’autre des yeux, intrigué par le moindre de ses mouvements. Il avait un curieux pressentiment au fond de lui, qui n’était peut-être dû qu’au dérangement de ses habitudes matinales. Toutefois, l’heure précoce à laquelle il venait de se lever n’aidait pas à calmer ses doutes. Tout en observant, il finit par s’envelopper du manteau qu’on lui avait donné. Yoongi avait attrapé un ruban de soie qui traînait encore sur sa commode. Jimin s’en servait habituellement pour relever ses cheveux et ainsi dégager son front, mais il ne voyait vraiment pas Yoongi jouer à la coiffeuse avec lui. Effectivement, le plus âgé ne tenta pas de lui nouer le morceau de tissu autour du crâne.

Il s’approcha de lui et ils se retrouvèrent debout l’un devant l’autre, Jimin toujours un peu déconcerté, tandis que Yoongi semblait plus perdu dans ses pensées. Au bout de quelques secondes de gêne, leurs regards finirent par se croiser. Un léger sourire se dessina sur le visage de Yoongi, qui entrouvrit les lèvres, pour demander d’une voix grave et déterminée, qui contrastait étrangement avec la lueur hésitante que Jimin pouvait lire dans son regard :
- Jimin... Tu veux bien me faire confiance ?
Troublé, Jimin fit un pas en arrière. Il aimait bien Yoongi, oui, il le trouvait intéressant et de bonne compagnie. Dans d’autres circonstances, il lui aurait probablement volontiers accordé sa confiance, mais là, tout semblait trop bizarre pour qu’il accepte. Yoongi sembla remarquer sa réticence et fit un pas en avant, soudainement plus pressant.
- S’il te plaît.
Jimin baissa les yeux sur le bandeau et voulut se mordre la lèvre, mais il s’en empêcha, refusant de montrer sa contrariété, même s’il l’était clairement. Sa confiance, il avait tendance à la donner trop facilement, ses parent le lui avaient trop souvent reproché pour qu’il n’y songe pas dans un moment comme celui-ci. Pourtant, il ne pensait pas avoir quoi que ce soit à craindre venant de Yoongi...

Il n’eut pas le temps de réfléchir davantage qu’une pression ferme de chaque côté de ses flancs le força à se retourner et soudainement une douce caresse vint effleurer son visage et brouiller sa vue.
- Eh ! protesta-t-il.
Il voulut s’échapper, retrouver la vision qu’on venait de lui retirer, mais deux mains l’en empêchèrent.
- Juste, fais-moi confiance, Jimin.
Le garçon se tranquilisa à l’entente des intonations calmes de la voix qui résonnait dans son dos. Il inspira un bon coup. Après-tout, c’était peut-être un genre de surprise ? Jimin se laissa faire, désorienté.
- Dis-moi si je te fais mal, lui demanda l’autre en nouant le ruban derrière sa tête, après l’avoir lissé entre ses doigts fins.
- C’est bon, bredouilla Jimin, soudain effrayé de ne plus rien voir.
Il tangua un peu sur ses pieds, cherchant un équilibre qui peinait à venir maintenant qu’il n’était plus capable de se référer aux objets autour de lui. Il entendit du mouvement autour de lui, et deux paumes tièdes se posèrent de chaque côté de ses joues, des doigts caressant le tissu de soie qui lui recouvrait les yeux.
- Jimin... C’est important, d’accord. Ne fais confiance qu’à moi, quoiqu’il arrive. Tu fais ce que je te dis, tu ne parles que s’il y a vraiment un problème et tu ne t’éloignes pas de moi, sauf si je te le demande. Tu peux faire ça ?
Le ton utilisé était affectueux, mais Jimin sentit la tension sous les mots de Yoongi. Un léger fourmillement désagréable s’installa au niveau de son ventre. Il n’aimait pas du tout la tournure que prenaient les événements, tout était bien trop confus dans sa tête.
- Yoongi, explique-moi…
- Après, je te le promets. Mais maintenant il faut qu’on se dépêche, d’accord ?
Jimin hocha doucement la tête. Il avait envie de lui faire confiance, mais son instinct lui criait de poser des milliers de questions, de retirer le bandeau qui entravait sa vue, de réprimander Yoongi pour avoir osé le prendre par surprise et lui avoir choisi une tenue aussi laide. Mais il ne fit rien de tout cela, car l’autre lui avait déjà attrapé un poignet et le faisait avancer lentement dans l’espace de sa chambre.

Le grincement de la poignée qui s’abaisse, les pas légers de Yoongi sur le sol, la porte que l’on referme. Jimin avait l’impression de découvrir un monde nouveau, privé de l’un de ses sens capitaux. Yoongi le faisait slalomer entre différents objets que Jimin n’arrivait pas à se représenter. Il avait beau essayer de deviner l’endroit où ils se trouvaient, les détours que Yoongi l’obligeait à faire semblaient incohérents. Au fur et à mesure de leur progression, Jimin arrêta de savourer l’amusement du jeu qu’il s’était inventé pour lui-même et commença à s’intéresser à autre chose. Quelque chose de vraiment étrange, maintenant qu’il y faisait attention, mais qui ne l’avait pas frappé avant.
Tout était calme. Vraiment, vraiment très calme. Malgré l’heure décalée à laquelle Jimin pensait se trouver, les couloirs auraient dû être toujours remplis de serviteurs, de courtisans ou même de quelques chevaliers qui avaient un peu trop fêté le retour d’un quelconque périple. Mais ils n’avaient croisé personne. Yoongi le tirait toujours vers l’avant, sûr de lui. Il lui donnait de temps à autres quelques indications pour qu’il évite un obstacle ou il le dirigeait d’une main sur la taille qu’il s’empressait de retirer pour le traîner encore plus vite et plus loin. Ce petit manège dura un temps, pendant lequel le malaise de Jimin de ne croiser personne ne fit que s’accroître.

Tout sembla changer lorsqu’ils pénétrèrent dans une pièce plus grande que les autres. Jimin le sut en entendant le bruit de leurs pas sur le sol résonner entre les hauts murs de la salle. Il ne parvenait pas à déterminer de quel endroit du château il s’agissait, mais il se doutait que ce devait être une salle importante. Il aurait aimé s’amuser à deviner de laquelle il était question, mais soudain, l’un de ses autres sens fut soudainement agressé, brouillant ses pensées pour ne les concentrer que là-dessus. Il fronça le nez et fit mine de s’arrêter, sous le choc. Un odeur intense venait de s’immiscer dans ses narines et par réflexe, il inspira par les lèvres pour ne pas avoir à la sentir encore. Yoongi le rappela à l’ordre en tirant d’un coup sec sur son poignet, le rapprochant de lui. Pris de court, Jimin reprit son souffle par le nez et sentit immédiatement un haut-le-cœur le secouer. Il n’arrivait pas à identifier cette odeur oppressante, mais elle le dégoûtait assez pour que son estomac se soulève rien qu’à l’idée qu’il en était entouré.
- Yoongi, cette odeur... Qu’est-ce que c’est ?
- Rien Jimin, avance. Et ne parle pas, le gronda l’autre, tendu.
Jimin allait protester, mais son pied gauche heurta quelque chose sur le sol, qui manqua de le faire tomber. Il se rattrapa au poignet de Yoongi qui se tourna à temps pour l’empêcher de se retrouver allongé sur le sol. Il le redressa ensuite vivement, s’assurant qu’il soit bien stable.
- Ça va ?
Jimin gonfla les joues en sentant la colère poindre en lui. Si c’était un jeu pour le déstabiliser, il n’était plus amusant. Il leva sa main libre vers sa tête pour arracher l’entrave qui l’empêchait de comprendre ce qui se passait autour de lui.
- J’en ai marre Yoongi, tu vas m’expliquer ce qui se...
Il s’interrompit en sentant les doigts de Yoongi se refermer brusquement autour de son second poignet. Il lutta quelques secondes mais l’autre, si frêle d’apparence, parvint à retenir son geste, le laissant aveugle et frustré.
- Laisse-moi voir, qu’est-ce qui te prends !
- Chht, chht, Jimin, tais-toi, je t’en prie... Je...
Il inspira profondément, ce que Jimin trouva courageux au vu de l’odeur toujours aussi nauséabonde qui flottait dans la pièce. Il devait sans doute chercher des mots que l'autre attendit avec impatience. Il voulait des réponses, et pas dans quelques heures. Il n’avait pas la patience d’attendre sans rien faire, alors le jeune homme piétina sur place, contrarié qu’on refuse de lui fournir des explications. Il se rendit compte en entendant un léger bruit de succion que sa chaussure s’était probablement baignée dans un liquide poisseux. Par réflexe, il baissa les yeux pour voir de quoi il pouvait bien s’agir, mais il ne ne vit que du noir, preuve de l’ajustement méticuleux de son bandeau. Il se calma légèrement et sa colère laissa place à une curiosité presque enfantine envers le liquide dans lequel trempait sa chaussure.
- Yoongi, qu’est-ce que c’est ?
Pas de réponse, pas de mot. Jimin allait insister, mais la force qui maintenait ses poignets faiblit brusquement. Les doigts de Yoongi tremblaient doucement contre sa peau.
- Yoongi ? appela Jimin d’une voix douce, incertaine.
Il se sentit attiré vers l’avant, mais plus avec la brutalité dont faisait preuve son guide auparavant. Là, on avait tiré gentiment sur ses deux poignets, l’enjoignant à faire un léger pas en avant. Quelque chose s’était délicatement posé sur son épaule et Jimin se douta qu’il devait s’agir du front de Yoongi, à qui il venait peut-être de faire perdre ses moyens, sans vraiment savoir ce qui en était la cause. Le contact ne dura que quelques secondes. Juste assez pour que Jimin sente les mains sur ses poignets s’arrêter de trembler, et qu’il entende la respiration de son guide devenir plus calme. Ce dernier se recula avec lenteur avant de murmurer, peut-être plus pour lui-même que pour l'autre : « Il faut qu’on sorte d’ici... »
Jimin n’était pas contre. Surtout au vu de l’odeur toujours aussi tenace et de la flaque qui devait s’étendre à ses pieds.

Yoongi lâcha l’un de ses poignets et lui fraya un chemin à travers des objets trop nombreux qui n’auraient pas dû se trouver dans cette salle. Jimin le sut au nombre de fois où son guide lui attrapa la taille pour être sûr de bien lui faire enjamber quelque chose. A force, il pensait avoir deviné la nature de ces « choses ». Son estomac s’était retourné. Les seules raisons qui l’empêchaient de vomir, c’était de ne pas savoir sur quoi il allait le faire, et l’envie de ne pas perdre de temps. Parce qu’il voulait sortir de là le plus vite possible.

Ils semblèrent trouver la sortie de la salle et l’air redevint respirable, mais malgré cela, l’envie de rendre son repas de Jimin resta bien présente dans ses entrailles. Il entendait le souffle saccadé de Yoongi devant lui, tentant tant bien que mal de réguler le sien. L’angoisse de ne pas comprendre et les pas rapides qu’il s’efforçait de faire sans tomber lui rendaient le travail difficile, mais au moins, penser à sa respiration l’empêchait de réfléchir à d’autres choses auxquelles il ne voulait pas avoir affaire. Ils progressèrent encore durant un moment qui parut interminable à Jimin, et il pesta mentalement contre lui-même, s’insultant de vivre dans un château aussi grand. Et puis il fonça dans Yoongi. Littéralement. Il ne s’était pas rendu compte que son guide s’était arrêté et s’était retrouvé collé à son dos, sans manquer de trébucher à moitié. Il n’entendit aucun ordre de son aînée et se figea à son tour, à l’écoute. Il n’eut pas le temps de comprendre quoique ce soit qu’on le tirait sans délicatesse dans une direction aléatoire et on le plaquait contre un mur sans douceur. Le gémissement de douleur qu’il faillit laisser s’échapper ne fut retenu que par la main qu’il sentait plaquée contre ses lèvres, et son corps endolori n’était maintenant debout que par la pression d’un autre corps contre le sien, l’écrasant contre le mur. Il tenta d’ignorer la douleur et tendit l’oreille pour comprendre de quoi il retournait. Des voix graves discutaient non loin, probablement sans se douter de leur présence. Pourquoi Yoongi venait-il d’avoir une telle réaction ? De qui se cachaient-ils ? Jimin tendit l’oreille, les mains rendues moites par une appréhension soudaine.

- Comment les choses se passent-elles dans l’aile droite ?
- Très bien messire. Nous les avons tous matés et nous cherchons encore les récalcitrants qui voudraient rester loyaux à l’ancien roi.
- Et pour la muraille ?
- On veille toujours à ce que personne n’entre ou ne sorte, messire.
- Très bien, vous faites du bon travail.
- Merci messire !
- Ne crois pas que tu peux te reposer sur cet acquis ! Qu’en est-il du dernier ordre que je t’ai donné ?
Un moment de silence s'ensuivit. Jimin en profita pour enfoncer son nez dans l’épaule de Yoongi qui accepta implicitement de retirer la main qui lui couvrait les lèvres pour le laisser faire. Ils étaient tous les deux très attentifs à la conversation. Jimin voulait comprendre le pourquoi du comment et peut-être que ces deux-là allaient lui fournir les réponses aux questions qu’il n’avait pas encore pu poser à Yoongi.
- Le dernier ordre... Voici justement le soldat qui devait s’en charger !
Jimin se raidit en entendant des bruits de course passer près d’eux. Yoongi resserra sa prise sur lui. Il sentit une main glisser silencieusement dans ses cheveux et les caresser, apaisant légèrement son cœur affolé.
- Commandant, je suis allé chercher le prince, mais il n’était pas dans sa chambre ! Aurait-il pris part aux combats ?
A l’entente de ces paroles, le cœur de Jimin s’arrêta brusquement et il ferma les yeux de toute ses forces pour ne pas céder à la panique. Ses mains agrippèrent plus fort le haut de Yoongi pour trouver un point d’ancrage.
- Saloperie de gosse. Je m’étais assuré qu’il dorme ! J’avais aromatisé son thé avec beaucoup de camomille pour être sûr qu’il reste bien profondément dans les bras de Morphée. Retrouvez-le ! S’il est vivant, donnez-le moi vivant, s’il est mort, amenez-moi son cadavre ! Je refuse qu’il me file entre les doigts.

Jimin perdit le contrôle de son propre corps. Ses jambes le lâchèrent et il ne dut sa posture qu’à Yoongi qui le maintenait fermement contre le mur. Sa gorge se noua inexplicablement et il eut tout le mal du monde à retenir les sanglots qui menaçaient de secouer tout son corps. Il s’excusa mentalement avant de mordre dans les vêtements de l’autre pour réussir à mieux se contenir, mais s’il parvenait à atténuer les conséquences physiques, son esprit avait été trop atteint pour qu’il soit capable d’aligner deux pensées cohérentes. Seul son instinct de survie lui permettait de rester immobile près de Yoongi. Ils ne dirent pas un mot, ne firent pas un geste, exceptée la main de Yoongi dans les cheveux de Jimin, qui passait et repassait sur les douces mèches rousse du jeune homme, dans une tentative vaine de le réconforter. Les bruits de pas s’éloignèrent et Jimin sentit l'autre se détendre contre lui, tandis que lui n’y arrivait pas. Il ne comprenait pas. Tout ceci était-il un rêve ? Une mascarade malsaine inventée par son père ? Non, impossible, son père ne pouvait pas être cruel à ce point. Yoongi recula doucement, mais le jeune homme le retint encore un peu, prenant une dernière bouffé de son parfum. Il lui rappelait quelque chose de l’herbe fraîchement coupée et du léger vent qui venait chatouiller ses narines lors de ses promenades automnales en forêt. Jimin avait envie de le sentir encore pour se rassurer. Yoongi se laissa faire sans protester, mais il finit par l’éloigner contre son gré. Sans doute devaient-ils continuer leur chemin à travers les couloirs sans vie du château, mais Jimin ne se sentait plus assez fort pour le faire. C’était comme si on lui avait pompée toute son énergie. Il était si fatigué.
- C’est bientôt fini, je te le promets, murmura Yoongi d’une voix douce, pleine de tendresse.
Une main vint toucher sa joue et Jimin s’y blottit pour le temps qu’on lui laissait. Il avait besoin qu’on lui explique, qu’on le console, qu’on prenne soin de lui comme s’il était un tout petit enfant. Il avait terriblement besoin d’être un enfant. Juste un enfant. Un enfant qui ne comprendrait pas ce qui se passait. Un enfant que Yoongi aurait juste pu prendre sur son dos pour courir très vite et très loin. Sauf qu'il était un jeune homme, et non plus cet enfant.

Il se laissa guider par Yoongi, la mort dans l’âme. Il s’efforçait de lui suivre, mais ses émotions rendaient son esprit délirant. La tristesse, la peur, l’angoisse, l’incompréhension... L’homme avait parlé du prince, mais qu’en était-il du roi et de la reine ? Que leur était-il arrivé à eux, si sages, si droits et si aimables... Jimin ne pouvait pas s’imaginer que quelqu’un puisse volontairement leur faire un quelconque mal, mais ses convictions s’étaient ébranlées lorsqu’il avait entendu ces deux hommes discuter tranquillement dans le couloir...
Des larmes silencieuses se mirent à couler de ses yeux, malgré ses efforts pour les refouler. Le bandeau s’imbiba rapidement, noyant ses joues et ses lèvres. Yoongi pressa son poignet et traça de petits cercles près de la paume de sa main, sans doute en guise de soutien, mais les pleurs de Jimin ne cessaient pas. Il essayait de les rendre les plus silencieux possible, mais il peinait et Yoongi finit par glisser un bras autour de sa taille avant de lui annoncer des escaliers d’une voix extrêmement basse. Ils descendirent lentement marche après marche et Jimin songea à retirer le morceau de tissus qui lui cachait les yeux, mais il n’en fit rien et ne le demanda pas à Yoongi. Tant qu’il le portait, il n’avait qu’à suivre. C’était l’autre qui gérait la situation, qui s’occupait de tout. Il ne pouvait pas prendre cette responsabilité, pas maintenant. Il s’en sentait incapable. Alors qu’ils venaient d’atteindre le bas des escaliers, son guide le poussa doucement vers l’arrière et l’adossa à un mur.
- Ne bouge pas, murmura-t-il en s’écartant de lui, rompant ainsi tout contact.
Paniqué, Jimin chercha à le rattraper. Il fit un pas, les bras tendus vers l’avant, cherchant à tâton la présence rassurante qu’il ne voulait pas voir s’en aller. Yoongi dut observer son angoisse, parce qu’il revint sur ses pas et le repoussa gentiment vers le mur.
- Je reviens dans peu de temps. Tout va bien.
Jimin sentit deux doigt effleurer sa nuque, puis plus rien. Il était parti.

Son absence aurait pu durer une minute, une seconde, une heure. Jimin était seul et l’unique personne en qui il avait encore confiance venait de l’abandonner au milieu d’un couloir. Il savait qu’il ne devait pas bouger, mais affaibli par tout ce qu’il venait d’apprendre, il ne put s’empêcher de se laisser aller. Son dos glissa le long du mur, son postérieur se posa sur le sol et il se replia sur lui même en position de fœtus, tremblant d’un froid qui n’avait d’autre provenance que son chagrin. Lorsqu'il revint, Jimin dut se retenir de ne pas se jeter sur lui et de humer son odeur pour s’assurer qu’il était bien là près de lui. Yoongi ne dit rien. Il entoura les doigts du jeune homme des siens, l’aida à se redresser avec attention et l’attira dans un nouveau couloir. Celui-ci devait être étroit parce que le jeune homme pouvait en toucher les deux côtés à l’aide de sa main libre. Leur rythme semblait plus lent et dans un certain sens cela rassurait le plus jeune. Si Yoongi se permettait de ralentir, c’était probablement que le danger était moins important à cet endroit-là. Jimin était quasiment certain de ne jamais être venu dans cette partie-là du château, même s’il ne pouvait rien affirmer au vu de son déboussolement permanent. Un bruit métallique se fit entendre et Jimin sursauta brusquement. Yoongi s’était arrêté et le poussait vers l’avant, probablement pour refermer quelque chose derrière eux. L’air était humide et sentait le renfermé, mais il ne se plaint pas. Il attendit sagement que son guide ait terminé et puis il se laissa encore tirer sur quelques pas. Yoongi lâcha sa main et Jimin tressaillit en perdant une nouvelle fois le contact. Il ne fit rien pour le reprendre en sentant que l’autre restait près de lui. Il l’entendit souffler bruyamment et un bruit de pierres se frottants entre elles résonna dans tout le couloir, suivi d’un silence pesant durant lequel Jimin redoutait à chaque seconde de percevoir des bruits de pas approcher et quelqu’un les héler en appelant la garde. Rien de tel ne se produisit et un pression sur sa manche força le jeune homme à s’accroupir. Yoongi était tout près. Il prit son poignet dans sa main et le dirigea vers l’avant, mettant Jimin à quatre pattes sur le sol poussiéreux.
- Attrape ça. C’est une échelle, tu sens ? Je vais t’aider.
Jimin sentit l’autre le pousser en avant et il faillit avoir un mouvement de recul en sentant l’un de ses pieds quitter le sol pour partir dans le vide. Yoongi dirigea sa cheville vers un échelon pour que son pied puisse s’y poser. Il n’eut pas de peine à terminer de grimper sur l’échelle et commença à descendre sous les encouragements réguliers de son guide qui lui décomptait le nombre d’échelons restants. Il ne lui fallut qu’un peu moins d’une minute pour atteindre le sol. Il resta immobile, les doigts toujours agrippés aux barreaux, sans savoir ce qu’on attendait de lui ensuite.
- Recule un peu, je descends, lui indiqua Yoongi depuis plus haut.
Jimin fit quelques pas en arrière tout en cherchant un mur pour avoir un point de repère. Le couloir dans lequel il se trouvait était aussi étroit que ceux qu’ils avaient traversés plus haut. Il entendit une nouvelle fois le bruit aigu du frottement des pierres. Yoongi n’allait sans doute pas tarder à le rejoindre. Jimin se sentait étrangement en sécurité dans cette endroit inconnu. Il hésita même à retirer son bandeau, prêt à affronter ce qui l’entourait, mais il n’eut pas le temps de prendre une décision.

Un bruit sec près de lui le fit sursauter brusquement et il mit quelques secondes à comprendre ce que cela pouvait bien signifier.
- Yoongi ? appela-t-il, incertain.
Il n’obtint pas d’autre réponse qu’un léger grognement qui le fit paniquer. Il glissa ses mains derrière ses oreilles et retira le bandeau d’un geste vif, mais cela ne servit à rien. Il faisait noir charbon dans toute la place, aucun petit rayon de lumière ne venait lui permettre de distinguer quoique ce soit. Frustré, il se laissa tomber à genou et tâta le sol devant lui en appelant le nom de son guide. Celui-ci répondit avec une légère quinte de toux au moment où il le touchait.
- Je suis là, je suis là...
Jimin réussit enfin à respirer correctement et faillit gémir de soulagement. Avec précaution, il enroula un bras autour du cou glacé de l’autre avant de se presser contre lui, se réchauffant à ce contact.. Il soupira pour évacuer son stress, encore tremblant du violent sentiment de panique qui l’avait saisi.
- Excuse-moi, je ne voulais pas t'effrayer, j’ai juste raté un échelon et j’ai glissé…
Le jeune homme ne répondit rien, essayant de se calmer peu à peu. Il sentit Yoongi remuer et eut peur qu’il essaie de le repousser, mais ce ne fut pas le cas. Son compagnon se redressa simplement en position assise, avant de l’entourer maladroitement de ses deux bras. Jimin se rendit alors compte qu’il devait presque l’étouffer et hésita à se retirer, mais l’étreinte était trop rassurante pour qu’il s’y résolve. Ils restèrent blottis l’un contre l’autre dans le noir de longues minutes durant lesquelles aucun ne fit un geste. Jimin se sentait parfaitement à l’aise dans les bras de Yoongi, alors qu’ils n’avaient jamais été si proches auparavant. Les domestiques n’avaient pas le droit à autant de familiarités et sans doute que dans d’autres circonstances il aurait été dans le devoir de repousser Yoongi pour ne pas lui donner une importance qu’il n’avait pas. Seulement, Jimin ne pouvait plus considérer l’autre comme un simple serviteur à qui il ne devait rien. Il ne comprenait pas ce qui avait pu se passer durant leur traversée du château, mais la chose dont il était certain, c’était qu’il venait d’échapper à un destin macabre et que la seule raison qui avait permis cela se trouvait en ce moment dans ses bras à l'étreindre avec affection.

Finalement, Yoongi retira ses bras et Jimin comprit qu’il était temps de le lâcher. Il recula lentement mais resta sur le sol, toujours un peu tremblant. Il se sentait terriblement faible, son corps se mouvant avec une lenteur exagérée.
- Personne ne connaît ce passage. On est en sécurité ici mais il faut qu’on marche pour sortir définitivement du château. Ça va aller ?
Jimin hocha la tête, avant de se souvenir que l’autre ne pouvait pas le voir.
- Oui. Enfin, je pense, répondit-il simplement d’une voix plus aiguë que d’habitude.
Prenant son courage à deux mains, il se releva difficilement, puis chercha le bras de Yoongi à tâtons pour l’aider à se mettre sur pied à son tour. L’autre accepta son soutien et Jimin fut inquiet du poids qu’il fit peser sur lui.
- Tu es blessé ?
- Non, la chute m’a un peu étourdi, j’imagine. Rien de grave.
Jimin pressa son bras en guise de soutien, une grimace désolée peinte sur le visage. Il finit par le relâcher ,à contrecœur.
- Selon ce que je sais, ce couloir va tout droit derrière toi. Marche devant moi, je suivrai ton rythme.
Jimin se mordilla la lèvre inférieure. En réalité, il aurait aimé prolonger la pause pour qu’ils puissent discuter et se reposer encore tous les deux. Il sentait qu’il en avait besoin et sans doute que Yoongi n’était pas totalement remis de ses émotions non plus. Toutefois, lorsqu’il sentit une légère pression sur son épaule l’enjoindre à se retourner, il partit en sens inverse, faisant bien attention aux pas de Yoongi pour vérifier qu’il le suive. Il démarra rapidement, plus que désireux de pouvoir sortir de là au plus vite.

Ils restèrent silencieux un moment, mais Jimin avait besoin de parler pour s’assurer que Yoongi soit bien là avec lui. Et puis, énormément de questions lui traversaient l’esprit, et il avait envie d’en avoir les réponses.
- Où est-ce qu’on va ?
- Dans une cabane de chasse que ton père utilise parfois, répondit Yoongi. On y trouvera de quoi se reposer et s’hydrater, mais on ne pourra pas y rester éternellement.
Jimin fut impressionné que son guide connaisse l'existence de ce souterrain et son débouché. Il savait que le domestique était plutôt curieux de nature, mais de là à ce qu’il connaisse les passages secrets du château…
- Tu es déjà passé par là ? demanda Jimin, curieux.
- Non, jamais. Et franchement, si j’avais le choix, je pense que je serais passé par la surface. Il fait terriblement froid ici.
- Tu veux mon manteau, ou…
- Jimin, je ne veux pas que ce soit toi qui aies froid ensuite. Je suis bien équipé, ne t’en fais pas.
Le jeune homme se résigna et se concentra un peu sur son environnement. Les pierres dans lesquelles le chemin était creusé émanaient un curieux halo glacé. Jimin pouvait le sentir simplement en effleurant les parois. Elles étaient également humides et il arrêta bientôt de s’y intéresser. Il se demanda combien de temps ils allaient encore devoir marcher.
- On est encore loin ? finit-il par demander, désireux d’entendre la voix réconfortante de Yoongi derrière lui.
- Plutôt, répondit simplement ce dernier.
Jimin soupira. Ils allaient avoir du temps à tuer tous les deux… Peut-être que c’était le moment pour lui de comprendre enfin ce qu’il s’était passé au château avant leur départ et à quoi rimait cette fuite soudaine au milieu de la nuit.

Il hésita à poser ses questions. Il avait peur que Yoongi refuse de lui répondre, et puis, surtout, il ne savait pas vraiment par où commencer.
- Yoongi ?
- Oui ?
- Qu’est-ce que… Qu’est-ce qu’il s’est passé au château ?
L’interpellé sembla hésiter, puis sa voix retentit à nouveau :
- Tu es sûr que tu veux que je te le raconte maintenant ?
Jimin s’était attendu à un refus catégorique et fut surpris que Yoongi ne tente pas simplement de le dissuader. Il prit un peu de temps pour réfléchir à ce que venait de lui dire son compagnon, et puis il répondit:
- On a du temps devant nous, et j’imagine qu’attendre ne me fera pas mieux le prendre.
- Peut-être, souffla Yoongi, mais Jimin n’était pas sûr qu’il soit supposé avoir entendu.
Il attendit que l’autre reprenne la parole, mais ce dernier ne le fit pas immédiatement, sans doute à la recherche de la meilleur façon de lui dépeindre les choses. Jimin patienta sagement et sursauta presque en entendant la voix de Yoongi résonner à nouveau dans leur couloir étroit.
- Ton père et quelques uns de ses conseillers rédigeaient une nouvelle charte concernant la solde que les paysans doivent au royaume. Je faisais en sorte qu’ils ne manquent de rien et restais à leur disposition en cas de besoin. Au bout d’un long moment, on a entendu des bruits étranges qui venaient du couloir. Les gardes de ton père postés devant la porte étaient en plein milieu d’un combat pour repousser des hommes armés eux aussi. Les hommes de ton père se sont tenus prêts à repousser les assaillants.
Yoongi s’interrompit un moment, sans doute pour reprendre son souffle. Jimin était extrêmement attentif, plongé dans le récit. Il se rendait à peine compte qu’il avançait encore.
- La salle du conseil à très vite été remplie par ces hommes qui en voulaient à ton père. Des rumeurs courraient au château depuis quelques temps comme quoi un soulèvement approchait. Ton père a ignoré longtemps les avertissements, mais c’était trop tard pour le regretter. J’ai reconnu certaines personnes dans la mêlée et ils criaient le nom de Ki-hyun. Je t’épargne les détails de la bataille mais ton père et ses hommes menaient le combat.
Jimin frissonna. Il croisa les bras contre son torse dans une tentative vaine de se réchauffer.
- Il n'empêche que c'était un situation dangereuse et ton père a voulu vous protéger, ta mère et toi. Il m'a envoyé te chercher et t'éloigner du château, le temps que tout revienne à la normale.
- Il t’a envoyé… Seul ? demanda Jimin, étonné.
- J’avais plus de chance de t’atteindre parce que j’étais capable de me fondre dans la foule plus facilement, et puis, envoyer tout un groupe n’aurait pas eu de sens s’il était déjà trop tard. Alors j’ai traversé tout le château à la course et je suis venu te chercher. Et nous voilà ici.

Jimin médita sur ce qu’il venait d’apprendre. Les explications de Yoongi semblaient logique et pourtant, il trouvait étonnant que son père ne lui ait envoyé qu’un simple serviteur pour le protéger. Et si Yoongi n’avait pas réussi à rejoindre sa chambre ? Et s’ils s’étaient fait prendre pendant qu’il lui faisait traverser le château. En pensant à cet épisode, il fronça les sourcils.
- Pourquoi ne pas m’en avoir parlé tout de suite, dans ma chambre ?
- J’avais peur de ta réaction. Tu aurais voulu aller aider ton père ou combattre, et mes ordres étaient de te faire sortir, par n’importe quel moyen. Et puis, je voulais t’épargner la vision de… Enfin, j’imagine que tu sais ce que c’était, maintenant.
Jimin acquiesça silencieusement, même s’il était toujours invisible pour l’autre. Il comprenait et appréciait l’attention de Yoongi.

Il se sentait mis à part. Si son père l’avait éloigné, c’était probablement pour lui éviter les problèmes, mais sans doute aussi parce qu’il aurait été une faiblesse dangereuse s’il s’était fait prendre. Il rumina ses pensées sombres pendant de longues minutes silencieuses. C’était difficile de croire que tout cela était réel. Lorsqu’il était descendu au bas de l’échelle, c’était différent. Il venait d’entendre ces hommes parler, de sentir l’odeur métallique et nauséabonde de ces choses étendues sur le sol… Mais maintenant, tout paraissait plus lointain. Il réalisait mal que tout était réellement arrivé.
- Yoongi ?
- Je t’écoute.
- Tu… as des nouvelles de mes parents ?
- Je suis parti dès que ton père me l’a demandé. Il était blessé mais je ne pense pas que ce soit grave. Pour ta mère, je n’en sais rien, je suis désolé.
- Tu crois qu’on pourra retourner au château ? Je veux dire…
- Il faudra attendre que les choses se calment, Jimin…

Ils ne parlèrent plus après cela. Jimin avait encore des questions, mais il devait encaisser ce qu’il venait d’apprendre. Même s’il ressentait une certaine distance face au récit de Yoongi, celui-ci le touchait. Surtout en parlant de ses parents. Les choses semblaient irréelles mais il savait qu’elles étaient vraies. Il s’efforçait de ne pas laisser les souvenir de sa traversée du château resurgir pour ne pas paniquer. Yoongi s’inquiéta quelques fois de savoir s’il allait bien et il répondait toujours à la positive, même si c’était mentir. Forcément, il ne pouvait pas se sentir bien dans ce genre de situation, mais il avait assez de force pour continuer à avancer malgré tout. C’était tout ce que Yoongi avait besoin de savoir.

Yoongi. Il avait traversé la moitié du château sans se faire prendre et l’avait fait sortir malgré le danger. Il aurait très bien pu le vendre au camp adverse, mais il ne l’avait pas fait et Jimin lui devait une reconnaissance éternelle pour cela. Il ne l’avait pas trahi malgré le danger de mort qui planait sur lui si jamais il se faisait prendre à le faire sortir en douce. Quoique Jimin se demandait quelle aurait été sa réaction s’ils avaient été vus. D’autant qu’il s’en souvienne, Yoongi n’avait jamais appris à manier une épée ou même à se battre avec ses poings. Il n’aurait eu aucune chance. Quelle aurait alors été sa réaction ? Continuer à le protéger ? L’abandonner ? Non, cela sonnait faux. Jimin ne pouvait pas s’imaginer que Yoongi puisse l’abandonner à son sort. Il avait confiance en lui.

Il resta perdu dans ses pensées, se concentrant plus sur Yoongi que sur le reste des événements qui trottaient encore dans sa tête. A vrai dire, il ne se sentait pas prêt à affronter tout cela, alors il se contenta de marcher en essayant de vider son cerveau pour profiter un peu du temps qu’il lui restait avant qu’il ne soit obligé de faire face à la réalité. Au bout d’un temps interminable, ils arrivèrent enfin à l’autre extrémité du long tunnel dans lequel ils s’étaient engouffrés ce qui paraissait être des heures plus tôt à Jimin. Ce dernier patienta en bas tandis que Yoongi grimpait sur la seconde échelle pour dégager l’entrée. Jimin dut se couvrir les yeux dès que les premiers rayons lumineux passèrent l’interstice par laquelle ils allaient pouvoir sortir. Il libéra progressivement sa vue en essayant de s’habituer au mieux à cette lumière trop forte pour lui. Lorsqu’il réussit enfin, il leva les yeux vers le haut de l’échelle et ce qu’il vit le glaça d’effroi.

Yoongi montait péniblement, n’utilisant qu’une seule de ses jambes. La seconde était striée de lignes verticales rouges et du sang coulait depuis la semelle de ses chaussures pour venir s’écraser sur le sol devant lui. Jimin sentit son cœur faire un bon dans sa poitrine, se retenant de se laisser exploser. Comment Yoongi avait-il pu lui cacher une chose pareille ? Depuis quand était-il blessé ? Dès que l’autre fut en haut, Jimin attrapa les échelons et se mit à grimper le plus rapidement possible.  L’ascension ne fut pas très longue et il se laissa glisser au sol une fois en haut. Il prit une grande inspiration prêt à hurler sur Yoongi, mais ce dernier, probablement conscient qu’il savait, lui adressa un sourire amical qui lui fit perdre ses moyens.
- Bienvenue dans la cabane du cerf. Tu veux bien profiter un peu avant de recommencer à t’inquiéter ?
Jimin le regarda durement mais il finit par laisser tomber devant le regard insistant de son compagnon. Après tout, il avait tout fait pour éviter de faire face à ses problèmes depuis qu’il s’était éveillé, il pouvait bien patienter encore un peu. Juste un peu, ensuite, il s’occuperait de Yoongi. Il essaya de se détendre, toujours assis sur le sol. Le soleil s’était levé pendant tout le temps de leur évasion et Jimin ne put s’empêcher de soupirer de bien-être en sentant les rayons lumineux réchauffer la peau de son visage. Cette sensation familière lui fit fermer les yeux un moment, tandis que Yoongi refermait la trappe près de lui.

La cabane du cerf était tout en bois et Jimin se mit à la détailler dès qu’il trouva le courage de rouvrir les yeux. Il prit appui sur ses coudes et passa l’endroit au peigne fin, des étagères poussiéreuses au plancher en bois rêche, du petit lit aux draps blancs roussis à la porte probablement non verrouillée. Il finit par poser son regard sur Yoongi qui attendait sagement qu’il termine son inspection. Il avait ramené ses cuisses à son ventre et enroulé ses bras autour de ses tibias. Il sourit à Jimin dès que leurs regards se croisèrent et ce dernier tenta de le lui retourner, sans conviction. Il entrouvrit les lèvres pour poser une question, mais se ravisa soudain. Son regard avait glissé le long de la jambe de son compagnon, s’arrêtant sur sa cheville droite légèrement camouflée derrière un avant-bras. Jimin s’approcha doucement, craignant un mouvement de recul de l’autre, mais il n’en fit rien, pas même lorsque le jeune homme souleva le bras pour mieux apercevoir ce qui l’intéressait. Le talon et le bas de la jambe étaient sommairement entourés de bandes de tissus nouées de manière peu élaborée, mais sans doute efficace pour contenir une bonne partie du sang qui colorait de rouge le tissu qui avait dû être blanc ou beige à l’origine. Jimin avança sa main et palpa avec précaution la blessure, mais il provoqua un spasme violent à l’autre, qui eut un mouvement de recul, probablement involontaire.
- Désolé, s’excusa Jimin en se mettant sur pieds pour chercher autour de lui, est-ce qu’il y a de quoi te soigner, ici ?
- Probablement. Il devrait y avoir tout ce qu’il faut pour soigner quelqu’un ou passer une nuit. On va rester ici un peu pour se reposer, mais il faudra qu’on parte avant que quelqu’un se souvienne de cette endroit et vienne y jeter un œil.
Jimin hocha la tête et se mit à chercher dans les armoires, distraitement. Des bandages et du désinfectant lui suffiraient, enfin, il l’espérait. Il se servit allègrement et fit signe à Yoongi de s’asseoir sur le lit. Celui-ci ne tenta pas de refuser. Jimin prit son matériel et vint s’installer sur le sol à côté du lit. Il inspira profondément et essaya de se remémorer ce qu’il avait à faire. Évidemment, il avait reçu une éducation de base au château qui lui permettait de panser des plaies basiques, mais maintenant qu’il se trouvait dans une situation réelle, il n’était plus sûr de rien. Il défit le nœud qui retenait le bandage de fortune de Yoongi et retira rapidement les bandes de tissu. La plaie n’était franchement pas belle à voir mais Jimin refusa de se laisser distraire. Il remonta le bas du pantalon du blessé avec mille précautions, s’efforçant de nettoyer un peu le sang au passage. Pour passer le temps et parce que le silence le mettait mal à l’aise, il osa poser une question, sans se détourner de sa tâche.
- Tu ne l’avais pas quand tu es venu dans ma chambre tout à l’heure, si ?
- Non, effectivement.
Jimin imbiba un chiffon de désinfectant et entreprit de le passer sur la blessure. Celle-ci n’était pas profonde, mais martyrisée par la marche que son propriétaire venait de faire.
- Comment c’est arrivé ? Quand... Quand tu es tombé de l’échelle ?
Yoongi ne répondit pas tout de suite, trop accaparé par la brûlure du désinfectant sur sa jambe. Il se mordit la lèvre avant de répondre entre deux souffles.
- Non, c’était avant. Juste avant.
- Qu’est-ce qu’il s’est passé ?
- Tu ne veux pas le savoir.
Jimin releva les yeux vers le visage de son patient et fut surpris de croiser son regard triste. Il fut un peu troublé, incapable de savoir comment réagir. Il se reconcentra donc sur sa tâche et entreprit de dérouler la bande de gaze qu’il avait trouvée dans l’armoire. La tâche était simple mais il perdait peu à peu sa concentration. Ses doigts se mirent à trembler, puis tout son corps. Il lutta pour garder le contrôle. Il devait encore soigner Yoongi, c’était la moindre des choses. Le savoir blessé lui retournait le cœur. A aucun moment il ne s’était plaint, même pendant toute cette marche dans le souterrain, et lui, il s’était montré tellement faible… Il avait cherché son soutien sans lui donner le sien et il se sentait tellement coupable de ne pas avoir deviné qu’il était mal... Une main glissa sous son menton et le força à relever le visage.
- Jimin, pleure pas, murmura la voix presque tendre de Yoongi, ce n’est rien...
L’interpellé passa sa manche sous ses yeux pour sécher les larmes qui s’étaient mises à rouler sur ses joues sans qu’il ne s’en rende compte. Il avait tenu bon jusque là, mais cette blessure semblait être la secousse de trop qui avait fait déborder son vase. Honteux, il dégagea son menton et termina son bandage avec soin. Ses mains étaient couvertes de sang et il se leva, fixant le sol, pour se diriger vers l’extérieur. L’air était froid, malgré les légers rayons du soleil qui auraient dû lui réchauffer la peau, mais Jimin n’arrivait plus à sentir cette chaleur. Il trouva un récolteur d’eau de pluie, comme souvent dans ce genre d’endroit, parfait pour se laver les mains, mais il ne le fit pas immédiatement. Il observa ses mains, toutes deux rougies par un sang qui n’aurait pas dû couler. Jimin inspira longuement et porta lentement ses doigts à son visage. Il avait besoin d’une confirmation. Ce geste anodin était à ce moment bourré d’importance à ses yeux. Lorsqu’il les eut assez rapprochés, l’odeur métallique forte lui prit le nez et il vacilla avant de se plier en deux. Sans avoir le temps de courir à un quelconque endroit pour se cacher, il déversa sur le sol le contenu faible de son estomac. Même après cela, la nausée resta et il dut déployer beaucoup d'énergie pour réussir à calmer les symptômes de son corps.

C’était la même, il l’avait reconnue, cette odeur qu’il avait sentie dans la grande salle et qui lui avait déjà soulevé le cœur. L’odeur du sang, métallique et puissante.
Il trempa enfin ses doigts tremblants dans la bassine d’eau de pluie, tentant tant bien que mal de les laver au mieux. Il n’essayait plus de retenir ses larmes. Il prit son temps pour faire disparaître chacune des salissures de sa paume, s’abîmant la peau à trop frotter. Lorsqu’il était sorti, il s’était attendu à ce que Yoongi le suive, mais l’autre n’était pas venu. Jimin était soulagé qu’il n’assiste pas à cela, mais d’un autre côté, il avait cruellement besoin qu’on le réconforte. Sa mère lui manquait horriblement. Il avait besoin d’une présence à ses côtés, là, tout de suite. Après de longues minutes, il finit par retourner à l’intérieur. C’était comme si Yoongi n’avait pas bougé. Il attendait sur le lit, mais Jimin savait qu’il avait dû se lever pour ranger le matériel utilisé pour le soigner.

Le jeune homme inspira longuement à la vue de l’autre qui lui souriait avec affection, mais les larmes revinrent et il ne put rien faire d’autre que d’essayer vainement de les cacher avec ses mains tremblantes. Il savait que Yoongi ne lui tiendrait pas rigueur de sa faiblesse, mais il aurait préféré pouvoir rester fort devant lui. Il entendit à peine les bruits de pas lourds, mais il sentit la caresse de deux bras autour de lui et la pression de ce corps si chaud contre le sien. Il se laissa aller contre l’autre, totalement désemparé. Son corps était parcouru de milliers de frissons qu’il ne pouvait pas contenir. Il encaissait. Il aurait pu passer outre le coup d’état. Il aurait pu laisser tomber son titre, sa place dans la hiérarchie, ses petites habitudes... Mais l’absence de ses parents dans le reste de sa vie, il ne pouvait pas s’y faire. Ne pas savoir s’ils étaient vivants ou morts, s’ils souffraient ou non, s’ils avaient besoin de lui...
- Il... Il faut qu’on y retourne, bredouilla-t-il en s’écartant brusquement.
L’idée ne lui avait pas traversé l’esprit quand Yoongi en avait parlé dans le souterrain, mais maintenant qu’il y pensait, c’était la meilleure solution. Sa place était auprès d’eux, pas loin de tout.
- Jimin...
- On doit aller les aider, Yoongi. Ils ont sûrement besoin de moi, de leur fils, je ne peux pas... (Il fut interrompu par un sanglot) Je ne peux pas les abandonner !
Jimin était faible. Même avec toute la volonté du monde, il savait qu’il n’arriverait pas à retourner au château dans son état, sauf avec l’aide de Yoongi, mais celui-ci ne le laisserait jamais faire. Le garçon se revit serrer sa mère dans ses bras avant d’aller se coucher, il revit son père lui adresser un signe de main depuis le fond de la salle à manger et son cœur éclata.

Il glissa une main sur son torse et appuya de toutes ses forces pour essayer de contenir l’hémorragie douloureuse bien qu’imaginaire qui oppressait son cœur. Si Yoongi ne l’avait pas repris dans ses bras, il se serait plié en deux de douleur. Il serra l’autre contre lui de toutes ses forces et pesta contre le monde, contre la vie, contre les habitants du château. Il ne savait plus vraiment ce qu’il disait, mais il fallait que son mal-être s’exprime, d’une manière ou d’une autre. Il se déconnecta de tout, pleurant ses parents mais aussi la mort de tous ces soldats innocents. Il gémit en grelottant jusqu’à ce que ses cordes vocales ne puissent plus soutenir sa voix, alors il se tut et pleura simplement, à bout de force. Il mit du temps à revenir à la réalité, à faire taire ces voix qui criaient dans sa tête et lui hurlaient que tout était fini, qu’il était seul, à jamais. Il réussit à reprendre ses esprits en posant ses lèvres sur l’épaule qui lui faisait face et respirant par petits à-coups interrompus de sanglots. L’odeur du bois frais et de l’herbe coupée l’aida, rassurante.

Yoongi était resté près de lui tout le long. Il n’avait rien dit, parce qu’il n’y avait rien à dire, mais il avait refusé de le laisser traverser cela seul. Lorsque Jimin s’en rendit compte, il desserra son étreinte qu’il savait beaucoup trop étouffante et l’autre le relâcha un peu pour glisser une main dans ses cheveux avec une douceur infinie. Même si Jimin ne pleurait plus, il se laissa bercer contre le torse de son seul allié et se rendit compte d’à quel point il était important pour lui à présent.
- Yoongi... murmura-t-il faiblement, la voix cassée.
Yoongi ne répondit rien, se contentant de le garder contre lui pour le consoler encore.
- Merci...
La main passa sur son front et Jimin ferma les yeux. Il aurait pu s’endormir, là, contre l’autre, mais il avait peur. Peur qu’on le réveille encore en sursaut et qu’il doive fuir une nouvelle fois. Peur que Yoongi l’abandonne. Peur des cauchemars qui allaient venir se glisser sous ses paupières pour rendre son sommeil atroce. Alors il se recula avant que l’inconscience ne l’emporte et fit face à Yoongi, dont les yeux étaient gonflés et rougis. Il frotta ses paupières lourdes et inspira timidement.
- Qu’est-ce que... Qu’est-ce qu’on va faire maintenant ?
Yoongi le dévisagea avec attention.
- Dormir, répondit-il simplement en le dirigeant lentement vers le lit, tu as besoin de repos.
Jimin hocha la tête en se laissant guider..
- Et ensuite ?
- On ira chez des amis à moi, le temps que tout se calme. J’irai prendre des nouvelles au château pour connaître le fin mot de l’histoire.
- D’accord, acquiesça Jimin, rassuré que l’autre semble garder le contrôle de la situation à sa place.
Il retira péniblement ses chaussures et s’allongea dans le lit, exténué. Pourtant, lorsqu’il ferma les yeux, des milliers d’images l’assaillirent et il ne put faire autrement que de les rouvrir rapidement. Il souffla longuement et son regard se reporta sur Yoongi qui fouillait nonchalamment toutes les étagères.
- Yoongi ? appela Jimin.
- Hmm ?
- Tu restes là ?
- Ne t’inquiète pas, je suis là. Je veille, tu peux dormir sans crainte.
- Merci.

Jimin ferma les yeux, espérant que ces quelques mots avaient suffi à faire prendre conscience à son cerveau qu’il ne risquait rien et qu’il avait juste besoin de sommeil, mais les images revirent, plus virulentes. Jimin eut envie de crier. Il était trop secoué, incapable de se calmer suffisamment pour laisser place à l’inconscience. Son esprit était trop alerte, trop concentré sur la moindre petite chose qui pourrait vouloir lui faire du mal. Il gigotait dans le lit, cherchant une position dans laquelle il serait installé assez confortablement pour qu’il s’endorme instantanément, mais rien n’y faisait. Il resta dans cet état affolant de demi-conscience, où son corps était trop fatigué pour qu’il reste éveillé mais son cerveau était trop agité pour le laisser dormir.
- Hey, Jimin...
Jimin ouvrit les yeux, en sursaut.
- Ça va ?
Il secoua la tête avec l’envie de pleurer. Il n’avait plus aucune contenance ni aucun contrôle sur lui-même.
- Je suis là, tout va bien.
Une main glissa dans ses cheveux et le contact électrisa Jimin. Il tendit une main vers le visage de Yoongi et laissa ses doigts effleurer sa joue, comme pour s’assurer qu’il soit bien là. L’autre ne le repoussa pas, au contraire. Sa joue vint se presser contre ses doigts et il ferma les yeux en soupirant.
- Tu es fatigué ? demanda Jimin d’une petite voix, comme un enfant.
- Comme toi.
- Dors aussi.
- J’allais le faire, ne t’en fais pas. On ne risque rien ici.
- Dormir où ?
Jimin chercha du regard un quelconque autre meuble dans la pièce qui pourrait faire office de lit, mais il n’en trouva pas.
- Ce n’est pas important. Il faut que toi tu dormes, Jimin.
- Tu vas dormir par terre ?
- Ce n’est pas important...
Jimin recula et plaqua son dos contre le mur pour faire le plus de place possible.
- Viens...
- Non. Je vais dormir là, ça ira très bien.
- S’il te plaît...

Yoongi scruta son visage. Il s’attarda sur ses cernes et ses lèvres tremblantes, chose que Jimin remarqua à peine, les yeux mi-clos. Lorsqu’il sentit un léger affaissement sur le matelas près de lui, le jeune homme s’approcha timidement, cherchant un contact. Yoongi le laissa faire et s’installa contre lui, sans un mot. Jimin voulait juste que les images disparaissent de ses paupières, il avait terriblement envie, et besoin, de dormir, mais il n’y arrivait pas. La présence de Yoongi réussit à l’apaiser un peu. Il posa une main sur le ventre de l’autre et essaya d’écouter sa respiration calme et régulière. Très vite, une main vint entourer la sienne pour la retirer doucement et des bras vinrent l’entourer. Jimin put se blottir contre un torse à l’odeur agréablement familière. Il soupira contre l’autre qui essayait de le bercer avec des mots doux et des caresses répétitives dans son dos et dans ses cheveux. L’angoisse que ressentait Jimin au creux de son ventre ne disparut pas, mais elle s’estompa, assez pour qu’il puisse reprendre le contrôle quasi-total de lui même. Il enlaça Yoongi à son tour, bénissant son père de l’avoir envoyé lui et pas un autre.

Parce qu’un autre l’aurait peut-être trahi, traité de gosse de riche et l’aurait vendu, il l’aurait laissé pleurer sans rien faire, ne lui aurait pas bandé les yeux et l’aurait laissé voir toutes ces horreurs. Mais Yoongi était là. Il l’avait sorti de tout ça en lui épargnant tout ce qu’il avait pu. Il était resté avec lui, lui promettant qu’il ne le laisserait pas seul et qu’il allait veiller sur lui. Et surtout, il le tenait dans ses bras comme s’il était bien plus précieux que le simple fils d’un roi mort ou déchu.
Alors, sentant enfin que le sommeil l’acceptait, il murmura doucement un « Merci », ferme et sincère, qui toucha Yoongi droit au cœur. Ce dernier resserra la prise dans le dos de son protégé et le berça contre lui. Il sentit son souffle ralentir et soupira de soulagement en comprenant qu’il s’était enfin endormi. Il le garda dans ses bras, désormais plus pour se rassurer lui-même que pour l’autre.

Sa jambe le faisait encore souffrir et il espérait sincèrement que la douleur s’estomperait avant que Jimin ne se réveille. Il leur restait encore du chemin à faire avant d’arriver jusque chez ses amis. Il aurait bien aimé trouver un cheval, mais il avait trop peur que des gens reconnaissent Jimin et tentent de le ramener au château par la force. Yoongi refusait catégoriquement qu’on l’arrache à lui maintenant. Pas après tout ce qu’il venait de traverser pour le sauver, pas après toutes ces années à s’occuper de lui dans l’ombre, veillant à ce qu’il soit toujours heureux et en pleine santé. Ce coup d’état était comme une poignée de sel dans un délicieux gâteau au chocolat. Yoongi avait eu terriblement peur. Pas pour lui, il avait arrêté d’accorder de l’importance à sa vie depuis bien longtemps déjà. C’était pour Jimin qu’il avait craint le pire et le sentir là tout contre lui l’aidait à respirer, à faire battre son cœur. A l’époque, il n’avait jamais pensé que tout irait si loin. Ses parents l’avaient laissé à la porte du château et il avait été recueilli par une servante, la nourrice de Jimin de l’époque. Elle l’avait gardé dans ses appartements dans le plus grand secret jusqu’à ce qu’il soit capable de l’aider. Il avait été présenté officiellement au roi et à la reine à l’âge de douze ans et depuis il avait décidé de leur consacrer sa vie, parce qu’il ne voulait pas donner d’importance à la sienne. Si sa propre mère n’avait pas jugé bon de lui en donner, il devait forcément y avoir une raison.

Jimin avait grandi et la cour ne parlait que de lui. On disait que ses sourires pouvaient faire revenir le soleil et que son rire était une éclaircie dans les orages. Jimin n’était pas beau, il était adorable. Tout le monde en parlait, même les paysans qui ne l’avaient jamais vu. Yoongi se sentait privilégié de le voir chaque jour, d’être parfois la cause de ses sourires ou de ses mots. Il restait dans l’ombre parce que c’était là qu’était sa place, mais en vérité, il savait qu’il était devenu dépendant du garçon dont il s’occupait. Bien sûr, il travaillait aussi avec attention pour la roi et la reine, mais le service auprès de Jimin était toujours beaucoup plus réjouissant, plus doux. Quand il avait appris que le jeune homme qu’il affectionnait tant était en danger, il n’avait pas hésité une seule seconde. Il ne se sentait pas plus capable qu’un autre pour le sortir de là, mais il n’avait confiance qu’en lui. Il n’aurait pas supporté que quelqu’un le trahisse et l’image de Jimin captif, blessé ou tué lui donnait des envies de meurtres.

Sachant qu’il était profondément endormi, il se souleva doucement et partit poser ses lèvres sur le front de Jimin. Ce dernier n’eut pas de réaction, mais se reblottit immédiatement contre Yoongi lorsqu’il se recoucha entièrement.
- Ton père avait peur de moi, tu sais, murmura-t-il. Il pensait que moi aussi j’allais le trahir, comme les autres.
Il fit une petite pause et écouta la respiration lente de Jimin pour se donner du courage.
- Je lui ai promis que j’étais fidèle et que je le serais toujours, mais il ne m’a pas cru. J’aurais voulu qu’il comprenne tout de suite, mais il a refusé de m’écouter. Il fallait qu’il me laisse te sauver, alors dans la bataille, je me suis jeté sans arme sur un homme qui voulait le blesser par derrière. Je crois que c’est à ce moment-là qu’il a réalisé que je ne le trahirais jamais, et toi non plus… Parce que...
Yoongi laissa sa phrase en suspend. Il prit son temps pour réfléchir à ce qu’il allait dire, savourer ces quelques mots qu’il allait laisser rouler sur sa langue pour la première fois et qu’il ne redirait peut-être plus jamais. Il inspira doucement et sans vraiment savoir si c’était de soulagement ou de tristesse, une larme roula sur sa joue droite et s’écrasa sur le coussin, dans l’espace qui séparait sa tête de celle de Jimin. Il regarda l’endormi et fixa ses yeux sur les paupières closes qui lui faisaient face, s’imaginant à leur place les yeux brillants et vifs de celui qui était maître de sa vie et de son cœur.

Parce que je t’aime.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Floraly
Modératrice - La boite à idées
Messages : 1045
Pikadollar : 1743
Vos j'aimes : 165
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Oct - 14:52
Yoongi courait dans les couloirs, les oreilles bourdonnant tellement l’effort était conséquent. Il n’avait que rarement des raisons de se presser à ce point. Il arriva devant la chambre du roi et frappa trois coups pour qu’il sache que c’était lui. Une voix autoritaire derrière la porte lui commanda d’entrer. Il obéit, essoufflé et s’avança à l’intérieur de la pièce. Le souverain était assis sur un bord de son lit et le regarda arriver d’un air indifférent. Lorsqu’il arriva à la bonne hauteur, Yoongi laissa tomber l’un de ses genoux, à terre.
- Yoongi, mon garçon. Qu’est-ce qui t’amène ?
Le jeune homme inspira longuement, tout à coup mal-à-l’aise de devoir lui annoncer une telle chose.
- Majesté… J’ai laissé traîner mes oreilles comme vous me l’aviez demandé. Ce sera ce soir…
- Je le sais déjà.
Yoongi écarquilla les yeux et releva son visage. Il savait déjà ?
- Qu’allez-vous faire ?
- Pourquoi devrais-je te le dire ?
Le serviteur dut se retenir pour ne pas froncer les sourcils. Il regarda des deux côtés de la pièce pour voir s’il n’y avait pas dans un coin une personne mal intentionnée, mais ce n’était pas le cas. Il répondit alors d’une voix déterminée et évidente :
- Parce que je veux vous aider.
Le roi laissa échapper un léger ricanement d’entre ses lèvres.
- Tu veux aller raconter mes stratégies aux rebelles, c’est ça ?
- Non, bien sûr que non, s’offusqua Yoongi, pourquoi le ferais-je ?
- Pourquoi ne le ferais-tu pas ?
- Majesté, je vous ai juré fidélité, à vous et à toute votre famille. Je ne vous trahirai pas.
- Tous mes serviteurs m’ont juré fidélité, Yoongi. Et pourtant l’un d’eux m’a trahi et a révélé aux rebelles que je me doutais de quelque chose quant à leur soulèvement. Voilà pourquoi ils ont accéléré leur projet.
Le roi avait l’air triste, les épaules basses, le teint pâle.
- Majesté, s’il vous plaît accordez-moi votre confiance. Je vous sers depuis dix ans, je ne vous trahirai pas.
- Tu veux ma confiance ? Très bien. La reine et le prince sont tous les deux protégés par un escadron de soldats devant les portes des pièces où ils se trouvent. J’irai au conseil ce soir et je ferai en sorte d’être entouré de mes meilleurs hommes en chassant ceux en lesquels je n’ai pas une confiance absolue, et j’attendrai de pied ferme que les révolutionnaires osent venir me défier ! Est-ce qu’ils t’ont demandé de leur donner d’autres informations ? cracha le roi, avec un regard méprisant.
Yoongi détourna le regard, blessé. Il ferma les yeux pour réfléchir brièvement. Il fallait qu’il soit fin stratège pour obtenir ce qu’il voulait.
- Les gardes devant les chambres de votre fils et de votre épouse sont-ils de confiance ?
Le roi se leva, menaçant.
- Qu’est-ce que tu veux encore ?
Yoongi se releva pour lui faire face, mais inclina légèrement la tête vers le bas pour ne pas avoir une attitude défiante.
- Je veux que vous me confiez le prince Jimin.
- Jimin ? demanda le roi, soudain surpris.
- Dites aux gardes postés devant sa chambre de venir en renfort à la salle du conseil et laissez-moi m’occuper de lui. Je connais des passages, je peux le faire sortir par autre part que les murailles qui seront sans doute surveillées. Je l’empêcherai de se faire prendre et je le protégerai. Majesté, s’il vous plaît… Je peux le sauver…
- Ils ont mis sa tête à prix ? Le premier qui le récupérera aura gagné ? N’essaie pas de m’avoir avec de belles paroles Yoongi. Je ne peux plus faire confiance qu’à une poignée de gens dans ce château et toi, petit traître, tu n’en fais pas partie.
Yoongi recula, touché. Il serra les poings pour ne pas laisser les larmes monter.

Il venait de se faire rejeter par ce qu’il considérait comme sa famille. Le roi était blessé et il était normal qu’il se méfie de tous, mais Yoongi avait espéré qu’avec lui ce serait différent. Il savait que la reine lui accordait une confiance aveugle et que le roi appréciait sa présence à ses côtés, mais à cause de ce soulèvement, il se retrouvait rejeté, renié par son maître. Il recula pour s’en aller mais le souverain le rappela. Il releva la tête, plein d’espoir mais le regard du roi était toujours froid et distant.
- Tu ne sais pas te battre, je me trompe ?
- Non, confirma Yoongi.
- Comment pourrais-tu protéger Jimin dans ce cas ?
- Je tuerais pour lui, répondit le jeune homme sans une once d’hésitation.
Le roi le regarda intensément et Yoongi se permit à espérer pendant quelques secondes qu’il allait le laisser sortir Jimin du château, mais le visage de l’autre se referma.
- Qu’importe. Tu es inoffensif pour moi. Je te veux pour le service dans la salle du conseil, ce soir. Toi et personne d’autre, compris ?
Yoongi acquiesça, atrocement déçu.

Jimin allait peut-être mourir cette nuit, et il ne pouvait rien faire.

**

Tout avait commencé avec un cri dans le couloir. Instinctivement, chacun des hommes présents dans la salle avait porté la main au fourreau de son arme. Yoongi s’était tendu imperceptiblement mais il avait continué à servir les boissons des conseillers. Il avait été étonné qu’ils osent boire quoique ce soit venant de lui. Après tout, si le roi avait aussi peu confiance en lui, il aurait aussi bien pu mettre du poison dans l’une des coupes. Ce n’était pas le cas. Yoongi avait d’ailleurs été jusqu’à goûter lui-même un peu de chaque boisson qu’on lui avait confié pour le service afin d’être certain qu’elles ne contenaient rien de nocif. Peu lui importait que ce soit lui qui ait à en subir les conséquences. Sa vie ne lui importait plus vraiment, de toute manière.

Tous les hommes s’étaient levés. De grands coups avaient été frappés à la porte, des cris retentissaient de l’autre côté. Yoongi ne put s’empêcher d’être effrayé, mais il fit de son mieux pour ne rien laisser paraître. Après tout, dans cette pièce, il était le seul à être totalement vulnérable. Désarmé, sans armure, un simple coup d’épée suffirait à le faire tomber. Il frissonna à cette idée. Il n’avait pas peur de la mort, mais la douleur était quelque chose de différent. Il ne voulait pas souffrir.

La porte sauta et des hommes entrèrent en trombe dans la salle. L’étroitesse de l’ouverture permit aux attaqués de retenir leurs adversaires pendant un long moment. Yoongi n’était pas habitué à la vue du sang et il dut faire des efforts pour ne pas tapisser le sol d’autre chose de tout aussi peu ragoûtant. Il essaya de se rendre utile, faisant reculer les hommes du roi blessés et pansant rapidement et au mieux leurs blessures afin d'arrêter les hémorragies.

Bien vite, les assaillants parvinrent à entrer entièrement dans la pièce et Yoongi savait qu’il n’était plus en sécurité nulle part. Il courut se réfugier dans un coin et se mit dos au mur pour avoir une meilleure vision d’ensemble. Il trouva rapidement le roi qui se battait non loin de lui. Il était la cible principale des attaques et semblait faiblir à vue d’oeil. Yoongi détourna les yeux lorsqu’il vit une lame l’atteindre sur l’épaule, laissant une traînée rouge apparaître. Le serviteur se déplaça contre le mur pour se rapprocher de son souverain. Il ne savait pas à quoi il pouvait bien être utile dans un tel combat, mais il voulait essayer. La vie de n’importe lequel des hommes qui luttaient en ce moment pour le roi était plus importante que la sienne. Le roi se battait férocement contre un adversaire plus massif et plus brutal que lui. Chaque coup aurait pu être le dernier et Yoongi devait faire un effort pour ne pas fermer les yeux à chaque fois qu’il entendait le métal s’entrechoquer. Il arriva suffisamment près du roi pour le voir plus distinctement. C’est donc naturellement qu’il vit le lâche qui s’avançait dans le dos du souverain, l’épée levée, prête à frapper à tout instant.

Yoongi ne réfléchit pas plus d’une seconde. Il bondit vers l’avant et esquiva l’épée brandie d’un mouvement de bassin précipité. Il n’était pas bien lourd, mais l’homme fut suffisamment déstabilisé pour rater sa cible première. Yoongi sentit une main rude saisir ses cheveux et l’attirer vers l’arrière. La douleur était trop intense pour qu’il puisse résister et il fut forcé d’exposer sa gorge, déglutissant difficilement. C’était déjà trop tard pour lui. Tout aurait probablement dû se passer autrement, mais le destin lui avait refusé sa fin heureuse depuis déjà trop longtemps. Il ferma les yeux. Il ne regrettait pas son geste, il aurait juste espéré que tout se termine différemment.

On le relâcha brusquement et il s’effondra sur le sol. Il se roula en boule pour éviter qu’on lui marche dessus mais il eut à peine le temps de comprendre ce qu’il lui arrivait qu’une main avait attrapé le col de son haut et le remettait sur pied. Il croisa le regard de son souverain et eut l’impression qu’il essayait de lire en lui.
- Tu m’as sauvé.
- Vous êtes blessé.
Le souverain le regarda longuement. Son visage s’affaissa soudainement et ses yeux devinrent suppliants. Il approcha brusquement Yoongi de lui, avant de souffler dans son oreille:
- Va le chercher. Sauve-le.
Il s’écarta de lui et leurs regards se croisèrent encore. Yoongi y lut tout l’amour d’un père pour son fils et tout l’espoir qu’il plaçait en lui à ce moment.

Yoongi ne répondit rien. Il ramena une main à son cœur et l’y posa bien à plat. Le roi approuva son geste d’un hochement de tête et esquissa un maigre sourire. Yoongi se retourna et se mit à courir plus rapidement qu’il ne l’avait jamais fait.

Il n’avait plus qu’un seul but et il préférait mourir que de ne pas l’atteindre.

___________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nyal27
Noctali de l'ombre
Messages : 2650
Pikadollar : 3943
Vos j'aimes : 168
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 15
Localisation : Là où il fait beaucoup trop chaud pour une membre de la #TeamFroid. Le Sud quoi.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Oct - 16:45
Moi, j'ai une question.

Est-ce que le désinfectant existait au Moyen-Âge ? Vraie question, je suis curieuse, et ça m'a fait tiquer quand j'ai lu XD

Sinon. Bah. Euh. Est-ce que c'est normal de considérer l'ambiance générale comme niaise, dans ce texte ? Parce que, malgré les quelques parties un peu ensanglantées, ou même le mini moment de frayeur quand il y avait les soldats et le fake-empereur, mon ressentiment final résulte quand même du niais, et je doute que ce soit ce que tu aies cherché à produire ? J'en sais rien, en fait x)
Mais la qualité est toujours présente, bien sûr. Peut-être juste le fait que les sentiments et la réflexion de Jimin ne soient pas assez approfondis et marqués ? Ou alors, ça, c'est peut-être juste moi qui adore travailler les sensations :')
Par contre, la fin, encore une fois, est assez cute ?? (Je suis confuse af par ce ressenti, en fait, c'est incroyable xD) J'ai trouvé très intéressant ce petit geste mentionné, le fait qu'il ramène sa main contre son cœur, comme s'il se dévoilait au père de celui qui attire son intérêt. (Oui, je sais pas comment appeler ça. J'ai perdu mes mots, ce soir xD)

Voilà. Sinon, c'est nice. :3 (Je connais pas les personnages ahah donc je peux rien dire là-dessus, sorry) L'incorporation de l'espace-temps est bien faite, on est pas perdus et les décors ne sont ni trop restreints, ni trop amples. C'est cool. Techniquement, tes textes sont toujours bien faits, tu dois le savoir à force de m'entendre le dire ahah
Voilà, j'espère n'avoir pas trop dit de la merde, je suis complètement séchée niveau énergie et la journée n'a pas vraiment été superbe :')
- Nyal-crevette


EDIT : First, by the way, ahah, je me rattrape de la dernière fois

___________________________________________________



Tomber donne l'impression de voler...
...Jusqu'à ce que tu heurtes le sol.


   Va donc jeter un coup d'oeil à mes fictions ici !    




Merci d'être là Invité, toi et tous ceux qui sont sur ce forum !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nothingness
Bébé Sadique
Messages : 635
Pikadollar : 1030
Vos j'aimes : 29
Date d'inscription : 16/08/2015
Age : 18
Localisation : Ailleurs
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Oct - 18:28
Salut salut !
Je ne connais pas ces personnes, mais d'après ce que j'ai compris c'est des coréens, c'est ça ? Je m'y connais pas du tout dans ce domaine-là, mais c'est cool que ça n'aie pas empêché la compréhension de l'histoire !

Et du coup, au niveau de l'histoire, bah... Triste ? Mais heureuse ? Mais triste ? Au début on sait vraiment pas à quoi s'attendre, mais au bout d'un moment, quand ils entrent dans la grande salle avec l'odeur et qu'on comprend... x) Ça fait un p'tit effet quand même. Comme l'a dit Nyal, y'a quand même un côté niais, mais je trouve que ça contraste assez bien avec l'autre côté cruel. Jimin dit qu'il est plus un enfant, mais il se fait quand même pas mal traiter comme tel haha. Ça fait vraiment petit enfant qui essaye de se cacher la triste réalité.
Par contre Yoongi c'est un p'tin de warrior ! Il arrive à s'échapper d'un immeeeeense château tout en protégeant un mec avec les yeux bandés PLUS avec une blessure à la jambe... Faut le faire, quand même !
Ah ! Et j'ai trouvé la faute du texte héhéhé (qui se répète 2 fois d'ailleurs) ! "Quoique Jimin se demandait qu’elle aurait été sa réaction s’ils avaient été vus." *fière*

Bref, cet OS était cool, avec la petite fin guimauve, mais pas trop quand même.
Hâte de tes prochains textes hihi ! Pikachu

___________________________________________________

:kappa:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Floraly
Modératrice - La boite à idées
Messages : 1045
Pikadollar : 1743
Vos j'aimes : 165
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Oct - 8:04
Bonjour ! ~

Nyal :

Arf, effectivement, j'ai fait attention à la camomille pour remplacer le somnifère, mais je n'ai pas pensé au désinfectant... Je peux toujours remplacer par de l'alcool quelconque... xD

A vrai dire, j'ai pas trop réfléchi à l'ambiance générale du texte. Si c'est niais, ça passe, parce que le personnage de Jimin est supposé être innocent et enfantin, et comme c'est raconté majoritairement de son point de vue, je pense que c'est OK... Enfin, j'en sais rien... ça t'as dérangé à la lecture ?

Pour les réflexions et les sentiments de Jimin, je ne peux être que d'accord. Il faut savoir que j'ai réécrit deux fois ce texte et que j'ai déjà du rajouter énormément de description des réactions et des sentiments, parce que ça en manquait cruellement. J'avais fait une description un peu trop linéaire de ce qu'il se passait, sans m'arrêter trop sur les émotions, alors que c'est quand-même important dans ce texte... Bon, si tu me dis que ça en manque encore, je ne peux que le comprendre, du coup ~

J'aime bien la fin, honnêtement. Le petit saut dans le passé où on comprend réellement comment ça s'est passé pour Yoongi... Very Happy

Merci beaucoup pour ton commentaire, je le trouve très pertinent Very Happy
J'ai aussi eu une journée bizarre hier (Twitter en témoignera), j'espère que ça ira mieux aujourd'hui pour toi Wink

GG pour le first ! <3

Nothing' :

Oui, c'est des Coréens ! C'est chouette si ça n'a pas dérangé la lecture de ne pas connaître les personnages ~
J'avais peur que ça manque de description, en fait, parce normalement dans les fanfic', les gens savent déjà à quoi ressemblent les personnages ;P

Pour l'analyse que tu fais, je la trouve plutôt cohérente effectivement. C'est quelque chose qui était voulu sans le vouloir, dans le sens où Jimin devait être naïf et l'ambiance devait être glauque. Mais finalement, c'est plus niais qu'autre chose !
Ouais, Yoongi c'est assez un warrior, j'avoue que j'ai peut-être un peu abusé xD

Arf, pourtant je me suis relue 1'000'000 de fois ! xD
J'arriverai jamais à ne pas laisser d'erreur ! :/

Merci beaucoup <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Manoblack
Pastel Beauty
Messages : 2410
Pikadollar : 2544
Vos j'aimes : 222
Date d'inscription : 15/06/2014
Age : 15
Localisation : Pas là
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Oct - 8:33
O.M.G

J'ai pas eu le courage de commenter hier, sorry, mais je me met directement à la tâche ce matin, faut absolument que je le fasse. Vu comment tu te démène pour toujours commenter mes chapitres, je peux bien te rendre la pareille.

Donc, commençons par mon ressenti général. Déjà, j'adore le yoonmin, alors tu marques un point (blblblbl), ensuite, eh bien c'est à la fois adorable et... mystérieux? Je ne qualifierais pas cela de sanglant, il n'y en a pas assez pour moi pour que cela colle à cet adjectif. Mais je dirais en somme un bon petit récit d'aventures qui fait plaisir, comme toujours. Mais ce n'est pas assez sadique pour moi /pan/ (c'est de l'ironie ;A;)

Que dire de plus? Jimin me fait peut-être un peu trop fragile. Je veux dire, c'est normal qu'il soit ainsi bouleversé et qu'il perde ses moyens, beaucoup auraient réagi de la sorte, et cela rajoute du réalisme à ton récit, mais il est censé avoir reçu l'éducation d'un prince. Qui dit prince, dit combats, dit sang (selon moi), et dit surtout "mise en danger" un peu tout le temps. Cela m'a un peu surpris qu'il soit aussi sensible face à la situation, mais je te pardonne, Jimin est une petite nature /die/

Yoongi est super gentil, sachant que dans la plupart des fictions que je lis, soit c'est un méchant soit il est assez froid (Stranger tu connais), bah je fus surpriseuh. Wiwiwi. Mais c'est plutôt bien, on retrouve notre petit Yoongi tout nadorable que j'aime o/

J'ai pas grand chose de constructif à dire de plus, mis à part le fait que la fin me laisse perplexe. Parce que bon, soyons claires entre nous (et pas sombres, héhé), eh bien je dois t'avouer que juste le "je t'aime" m'a laissé sur ma faim. Je me suis dit, "oh c'est bon, y a une suite!" Mais non ;^;

Bref, que tu fasse une suite ou pas, c'était génial!

Bisous ~

___________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Floraly
Modératrice - La boite à idées
Messages : 1045
Pikadollar : 1743
Vos j'aimes : 165
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Oct - 8:46
Hey !
T'en fais pas pour les commentaires, je le fais très volontiers pour tes chapitres de Stanger ~
(D'ailleurs, elle est où la suiiiiiiiiite ? :'()

Niveau sadisme hum... Je suis assez nulle pour ça...
Mes histoires finissent toujours en guimauve et happy ending. Je crois que c'est une sorte de malédiction... Ou bénédiction, je crois que c'est pour ça que je vis encore ! x)

C'est vrai que Jimin passe vraiment pour un fragile dans ce texte. En vrai, dans la première version du texte, j'en expliquais la raison, mais je ne l'ai pas laissé pour la version définitive... Je te dirais bien ce que c'était, mais dans l'idée où je ferais une suite, je vais garder le mystère ~

Oui, j'ai pris le côté mignon et gentil de Yoongi, parce que ça collait plus à ce que je voulais en faire dans l'histoire ~
Et puis, marre des fanfic' où c'est le grand méchant et le grand bad boy. Il est gentil au fond ! xD
(Hâte de connaître son histoire dans Stanger, par contre !)

Pour la fin, je sais, je sais... Mais...
Raaah, ok, je penserai à la suite ! De toute façon, Mista a des moyens de pression sur moi maintenant ! ;P
Non, franchement, je vais y réfléchir et si j'ai du temps pendant mes vacances, je fais une suite. C'est juste que j'ai beaucoup de projet en cours et l'idée d'un OS c'était que je ne m'engage dans rien, donc je ne veux rien promettre Wink

Merci beaucoup pour ton commentaire, quoiqu'il en soit ! =D
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La méthode du "faites-le ou fais-le"
» Tu fais quoi la journée?
» Envoie de facture multiple par couriel
» Cuisiner bon mais vraiment très rapide ...
» une fois le nom de domaine acheté, on fait quoi?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheCommunautéSadique :: Petit coin des écrivains :: Vos One-Shots-
Sauter vers: