AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
• Halloween c'est fini Résultats ici ! •
• Découvrez la nouvelle formule des Coups de coeur ! •

Recueil d'Unstiteuf~

avatar
Silen
Sadique Régulier
Zodiaque : Bélier
Messages : 1534
Pikadollar : 2860
Vos j'aimes : 152
Date d'inscription : 07/06/2015
Age : 14
Localisation : La tête dans les nuages
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Nov - 13:28
[Drabble] Addiction

Unster n'était pas addict à son jeu avec Newtiteuf, son ami. Oh, non... Il était addict à ses câlins,ses baisers, son corps, ses yeux, ses lèvres... Ce n'était plus un jeu, il le savait. C'était réel, et cette addiction l'était tout autant. Il trouvait ça malsain, au début. Et puis ce sentiment agrandi, il s'est transformé en amour. Un amour auquel Unsterbliicher était tout simplement accro...


Embêter

S'il y a bien une chose que j'aime plus que les boobs, c'est embêter Newtiteuf. Parce que j'adore quand il s'énerve. Ses traits se crispent en une grimace hilarante, ses sourcils se froncent etson regard brille de colère. Ses poings se serrent, faisant ressortir les veines de son poignet, du dos de sa main et de ses phalanges, ses coudes se plient légèrement, prêt à frapper n'importe quoi (ou n'importe qui), mais il se retient. Il y arrive toujours. Je sais, c'est jouer avec le feu. Mais un feu comme Newtiteuf ne me brûlera jamais.

Enfin, je crois...

Je ne sais pas, en fait. Ou je ne sais plus. Je me contente de m'amuser sur l'instant présent, comme je l'ai toujours fait.

Je m'approche doucement, derrière lui. Il monte sur son ordinateur, je le vois au dessus de son épaule. Je souris sadiquement. Oh oui, je vais m'amuser...

À pas de loup, je me glisse derrière lui. Je me redresse, l'attrape par la gorge en hurlant d'une voix rauque. Il crie de terreur de manière très virile en se relevant alors que moi, je me tords de rire au milieu du salon. Je vois à son visage que lui ne rigole pas.

« Sébastien... gronde-t-il, très énervé. »

Je remarque un changement : sa peau sur les tendons de son cou se tend largement pour que je le vois. Il est vraiment en colère... Il finit par soupirer devant mon air hilare et se rassoit.

Quelques minutes plus tard, je me reprends et reviens à la charge. Cette fois-ci, je passe mes bras autour de lui en lui murmurant :

« Tu me pardonnes, hein ? C'était qu'une blague... »

Avec une tête faussement désolée. Il doit la connaître, à force, cette tête. Il lève les yeux au ciel et m'ignore alors je me retire et passe devant lui. Je fais reculer son siège et m'assoit sur ses genoux. Il paraît plus exaspéré qu'autre chose, ce qui me fait sourire. Je pose une main sur son torse.

« Unster... soupire-t-il pour la énième fois. Laisse-moi finir mon montage là, il me reste pas grand chose... »

Je me rapproche de lui en passant outre sa demande.

« Tu me pardonnes alors ? demandé-je avec une bouille d'enfant.

-Bien sûr Unster... »

À ce moment là, sa tête me fait craquer. Il me supplie presque du regard que je le laisse terminer son travail. Je me mords la lèvre sans me relever, le fixant dans les yeux.

Le feu avec lequel je joue m'a peut-être brûlé depuis plus longtemps que je le pense...


Need you...

Une sonnerie, deux sonneries…
« Allô ? fit Newtiteuf en décrochant son téléphone.
-NT… fit son ami Unster à mi-voix.
-Unsty ? Qu’est-ce qu’il y a ?
-J’ai besoin de toi… continua le brun en sanglotant presque. Viens…
-Je… t’es chez toi ?
-Oui… »
NT raccrocha et partit chez son compagnon. Un certain temps de route plus tard, il se retrouva devant sa porte. L’homme à lunettes lui ouvrit. Julien n’eut pas le temps de prononcer un salut que l’autre se jeta sur lui et le serra dans ses bras. Il le poussa un peu pour rentrer et, de son pied, il ferma la porte. Il entoura finalement les épaules de Unster.
« Qu’est-ce qu’il y a ? demanda-t-il.
-Rien… soupira Sébastien, les yeux fermés.
-Quoi ? s’étonna NT en arquant un sourcil.
-Je voulais juste te voir. »
Le châtain leva les yeux au ciel.
« T’es vraiment qu’un gamin, sourit-il. »
Le gamin en question releva la tête pour croiser le regard océan de son ami. Il se redressa et déposa furtivement ses lèvres sur les siennes.
Parfois, il n’y avait pas de raison particulière pour avoir besoin de quelqu’un, juste un peu d’envie.

Voilà pour l'Unstiteuf, il reste encore quelques textes <3
Douceur sur vos cœur~

___________________________________________________

"La vie est courte. Riez fortement, embrassez longuement, aimez véritablement et pardonnez rapidement."

PP : ''Portrait de mademoiselle Charlotte du Val d'Ognes", Marie Denise Villers

Music is love, writing is life, art is everything
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Présentation et ébauche de projet
» probleme au joradp
» JOURNAL OFFICIELN°40 l fixant les postes supérieurs au titre des corps des paramédicaux,des sages-femmes,des auxiliaires médicaux en anesthésie réanimation et des biologistes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheCommunautéSadique :: Petit coin des écrivains :: Vos One-Shots-
Sauter vers: