AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
• Envie de refaire un vieux texte ou dessin ? Venez voir par ici !
• Suivez nous sur Twitter ! •

Stranger - U N

avatar
Manoblack
Pastel Beauty
Messages : 2410
Pikadollar : 2544
Vos j'aimes : 222
Date d'inscription : 15/06/2014
Age : 15
Localisation : Pas là
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Déc 2016 - 18:57



Stranger
U N

Cette fois-ci, Jungkook ne laissa que la lumière de sa chambre allumée avant de sortir. Si jamais l'on voyait qu'il faisait toujours la même chose, tous les soirs, cela pourrait paraître suspect. Alors il fallait diversifier les leurres. Et, une fois par semaine, il éteignait toutes les lampes avant de partir, car un humain normalement constitué se devait de dormir correctement au moins une fois par semaine.

Encore une fois, la rue devant son appartement était vide, et il put sortir sans encombre. Le garde qui, l'autre nuit, le dérangeait, avait dû changer de quartier, car cela faisait trois nuit qu'il ne le voyait plus. Il pouvait de nouveau emprunter ce passage beaucoup plus court. Il se faufilait toujours comme une ombre parmi les ombres, et empruntait les chemins qu'il connaissait par cœur. Et, encore une fois, lorsqu'il fut assez près, il leva les yeux vers le ciel. Mais le signal était toujours rouge. Cette fois encore, il rentrerait chez lui comme si de rien n'était. Mais il ne perdait pas espoir.

Il se retourna, et se figea. Il avait vu quelque chose bouger. Dans un mouvement rapide, il se colla au mur juste à côté de lui, et tourna le visage dans le sens opposé du mouvement. Habillé tout de noir, si on ne voyait pas la couleur de sa peau à la lumière, il y aurait plus de chances qu'on ne le voit pas. Mais il n'entendait rien de plus que les battements de son cœur, qui frappait sa poitrine sans retenue, comme souhaitant en sortir. Ses oreilles bourdonnaient, et son souffle était court, mais il ne voyait pas de lumière s'allumer dans sa direction. Certainement que l'éclaireur ne l'avait pas vu.

Il jeta un coup d'œil par dessus son épaule, pour vérifier la situation, mais il ne s'attendait pas à retrouver un jeune homme recroquevillé sur lui-même juste à ses pieds. Il recula légèrement, en ouvrant de grands yeux sous l'effet de surprise, et examina de haut en bas la forme mouvante.

D'après le peu qu'il pouvait voir, il remarquait qu'il s'agissait d'un homme.Il avait l'air un peu plus âgé que lui, et avait des cheveux qui retombaient devant son visage, lui empêchant de voir ses yeux. Il pouvait juste voir que le jeune homme semblait avoir froid, et qu'il n'était vêtu que d'un large pull, qui retombait en dessous de son épaule droite, et qui allait jusqu'au milieu de ses cuisses. Il ne pouvait être sûr de ce qu'il allait affirmer, mais il lui semblait qu'il ne portait pas de bas.

Il s'accroupit d'un geste précis, afin d'être à la hauteur du garçon,et le regarda un peu mieux. Il lui semblait que le corps de l'inconnu était secoué de spasmes. Il serra les dents, en relevant les yeux vers la rue. Des éclaireurs étaient là, il voyait leurs lampes de poches illuminer les trottoirs.

Jungkook se saisit du bras de l'inconnu, qui hoqueta, mais il lui posa la main sur la bouche, en lui faisant signe de se taire. Il le releva, et le tira avec lui, plus profondément dans la ruelle. Une fois assez loin, il regarda derrière eux, et observa de nouveau l'individu qu'il tentait d'aider, et il compris qu'il avait raison. Il ne portait que ce pull trop grand.

«Qu'est-ce que tu fais là? Tu devrais rentrer chez toi... Tu n'es même pas assez couvert. C'est dangereux la nuit, tu devrais le savoir aussi bien que moi.

-Je... N'ai pas de chez-moi.

-Pardon?»

Il vit les lèvres de l'inconnu s'ouvrir pour lui fournir une réponse, mais les yeux noirs de l'homme se relevèrent pour regarder au dessus de son épaule, grands ouverts, une lueur d'inquiétude les transperçant, ce qui alerta immédiatement Jungkook, qui le prit dans ses bras, en le retournant pour coller le dos de l'homme contre son torse, en collant son propre dos à une paroi froide. Il ferma les yeux, et glissa le long de ce mur en faisant le moins de bruits possible, pour se cacher derrière une caisse en bois. Contre lui, il pouvait sentir les tremblements de l'inconnu, qui semblait stresser, et se les geler.

Il posa son menton sur son épaule, en posant de nouveau sa main sur la bouche du jeune homme, pour qu'il se taise, et ne sorte pas le moindre son.Il vit le flash d'une lumière illuminer tout l'espace, et se dépêcha d'ouvrir son sweat pour tenter de cacher le pull blanc du jeune homme qu'il maintenait contre lui. Ce dernier ferma les yeux, comme pour se rassurer, en se collant contre le torse de Jungkook, qui sentait la panique le gagner, lorsque les pas de l'éclaireur se rapprochèrent d'eux. Il resserra son étreinte autour de l'homme, en essayant de calmer discrètement sa respiration, et les battements de son cœur. Et il aperçu juste du coin de l'œil le haut du crâne d'un homme,qui observa les alentours. L'un de ses collègue l'interpella.

«Tu as vu quelque chose?

-J'avais cru entendre quelque chose, mais ça devait juste être un chat ou quelque chose du genre, répondit l'éclaireur en s'éloignant lentement.»

Jungkook tendit l'oreille. Il les écouta discuter environ cinq minutes encore, avant de comprendre aux voix qui s'éloignaient et aux rires des deux hommes qu'il entendait de moins en moins, qu'ils étaient assez loin. Et il pût de nouveau respirer convenablement.

Il baissa le regard vers le jeune homme, qui avait gardé les yeux fermés, et enleva son sweat de sur son corps, délicatement, en le regardant comme s'il s'agissait d'une poupée fragile, qu'il serait capable de briser en quelques secondes seulement. Il lui passa une main devant le visage, en ôtant celle qui se trouvait devant ses lèvres, l'empêchant d'émettre le moindre son.

«Ils sont partis, chuchota Jungkook.»

L'inconnu releva alors lentement la tête, et osa jeter un coup d'œil aux alentours. En comprenant que ce que disait l'homme aux cheveux corbeaux était vrai, il soupira presque de bonheur, en se relevant un peu, et Jungkook suivit le mouvement. Il le regarda quelques instants tirer sur son pull, pour se réchauffer, mais cela ne faisait qu'afficher sa clavicule fragile.

L'homme aux cheveux ébène attrapa le poignet de son compagnon, et le tira vers un croisement.

«On...Va où?

-Chez moi.»

Le plus jeune avait alors de nouveau tiré sur le poignet du plus âgé,pour qu'il le suive. De toute façon, si, comme il le disait si bien,l'inconnu n'avait pas de chez lui, alors il y avait de grandes chances qu'il se laisse amener chez lui. Il ne pensait pas se tromper en affirmant que n'importe qui de censé accepterait un abri pour la nuit, dans cette ville où un taré régnait sur des hommes qui n'étaient qu'à l'affût du pouvoir que ce dernier était capable de leur offrir.

À plusieurs reprises, Jungkook et son nouveau compagnon étaient passés à côté de la catastrophe, parce que le plus vieux ne semblait pas très doué, ou, tout du moins, beaucoup moins que le jeune homme qui le guidait jusque chez lui. Ils avaient réussi à éviter les éclats des lampes qui se pointaient sur eux, mais le plus jeune se dit que plus jamais il n'amènerait un inconnu chez lui.

Lorsqu'ils arrivèrent dans la petite entrée, Jungkook enleva ses chaussures,et regarda le jeune homme derrière lui. Grâce à la faible lumière qui passait par le dessous de sa porte d'entrée, il avait eu l'occasion de le détailler. Il était légèrement plus grand que lui, avec des cheveux châtains, et des yeux en amandes d'un noir profond, mais chaleureux. Il était plutôt pâle, et avait ce tique de passer sa langue sur ses lèvres sans arrêt.

L'homme aux cheveux corbeau finit par soupirer, en prenant l'inconnu par le bras, qui le suivit sans un bruit. Il le tira jusque dans sa chambre,et sortit un sous-vêtement propre, ainsi qu'un large pull noir qui lui tenait toujours chaud. Cela suffirait pour la nuit. Il regarda le jeune homme, et lui dit de se changer, sans allumer les lumières, et sortit de la pièce, avant de s'affaler sur son canapé.

À dire vrai, Jungkook ne savait pas pourquoi il avait décidé de recueillir cet inconnu dans sa maison. Il lui avait semblé que cela était la bonne chose à faire, au début, mais, maintenant qu'il entendait l'homme râler parce qu'il s'était cogné le petit doigt de pied contre le coin de son lit, il se demandait s'il n'aurait pas mieux valu le laisser seul dans la rue. Il soupira, avant de n'entendre le bruit de la porte de sa chambre grincer, et il releva les yeux vers son nouveau compagnon. Il lui fit signe de s'asseoir à ses côté, et c'est ce que le plus grand fit, en se triturant les doigts. Et c'est ce dernier qui brisa le silence.

«Merci...

-Comment tu t'appelles?, demanda Jungkook sans se soucier de son remerciement.

-V.

-Pardon?

-E-eh bien... Je m'appelle V.»

Nom étrange. Il se tourna vers le jeune homme en haussant un sourcil,intrigué par ce prénom. Ses parents lui avaient vraiment donné comme prénom une lettre de l'alphabet?

«Mais...Mon papa m'appelait aussi Taehyung.

-Alors je t'appellerais Taehyung.»

Il ne le nommerait pas par une simple lettre, c'était trop idiot. Un silence s'installa entre les deux jeunes, et Jungkook finit par soupirer une nouvelle fois, en se passant une main dans les cheveux,et en lançant un regard vers son invité. Ce dernier semblait assez fatigué, mais il devait le questionner un peu, avant de le laisser se reposer.

«Qu'est-ce que tu faisait tout seul dehors à une heure pareille?

-Je...N'ai personne.»

Cela ne surpris pas Jungkook tant que cela. Il s'attendait à une réponse de ce type. Seulement,être seul par les temps qui courraient pouvait être dangereux. Très dangereux. Il regarda longuement le plus grand, avant de reprendre sa séance de questions.

«Tu m'as dit que tu n'avais pas de chez toi mais... Comment se fait-il qu'ils ne t'aient pas attrapé dans ce cas. Cela devrait être le cas depuis longtemps.

-Je me suis caché, au début, et j'ai essayé de me déplacer pendant la journée. Mais ils récupèrent tous les gens qui traînent sur le bord des chemins, et qui paraissent pauvres.»

Jungkook tourna la tête sur le côté. Il le savait parfaitement, cela. Lui même, étant petit, avait failli se faire amener par les policiers de journée, parce qu'il était tombé de vélo, qu'il s'était écorché tout le corps, et qu'il avait eut les vêtements déchirés.Et personne ne savait ce qu'il advenait de ces pauvres gens, qui se faisaient amener de force dans des camions en criant. Mais les passants ne font rien, ignorant ces hurlements, et baissant la tête pour tenter de rester insensible à tout cela. De toute manière, si jamais qui que ce soit tentait de les retenir, ils savaient ce qui leur arriverait, ils seraient eux aussi amenés avec ces pauvres gens.

Cette société était basée sur l'égoïsme, et la survie de soi-même.Celle des autres ne comptait pas, et, bien que s'attacher aux autres était dangereux, rester seul l'était aussi, voire même encore plus.

«Tu ne m'as pas dit que tu avais un père?»

Son nouveau compagnon ne répondit pas, comme s'il semblait ailleurs, et bâilla aux corneilles, attirant le regard de Jungkook sur lui. Il attendait une réponse, mais le plus grand semblait totalement à l'ouest. Alors il finit par se relever, attirant au passage le regard du châtain sur sa personne.

«Tu vas dormir dans ma chambre, je vais rester sur le canapé. Et n'allume surtout pas la lumière avant neuf heures demain matin.»

Tahyung opina vivement du chef, comme si, rien que le fait de lui parler du sommeil qu'il retrouverait bientôt lui redonnait des forces.Bientôt, il disparu derrière la porte de la chambre de son hôte,et ce dernier tendit l'oreille pour comprendre les actes de son invité. Lorsque les froissements des draps s'éteignirent, Jungkook compris qu'il s'était très certainement enfin endormi. Lui-même prit un oreiller et une couette, qu'il passa au dessus de son corps après avoir juste enfilé un bas de jogging qui traînait à l'autre bout de la pièce. Il passa environ un quart d'heure à se remémorer la soirée, et à se dire qu'il avait, plus d'une fois, failli mourir. Il se demanda encore pourquoi il avait accueilli l'homme chez lui, et finit par s'endormir avec la tête pleine, ce qui ne lui offrit pas un sommeil lourd et reposant.

~~~

«Vraiment? Et tu n'as même pas pensé que cela aurait très bien pu être un piège, idiot?»

Jungkook leva les yeux au ciel devant l'esprit de son ami, qui, comme d'habitude, le surprotégeait. Mais il ne pouvait pas lui en vouloir. Kim Seokjin avait toujours été ainsi. Il était déjà dix heures,et il semblait que V ne s'était pas encore réveillé. Le pauvre devait très certainement être crevé.

«Ils sont trop idiots, ils croient tous que le peuple les écoute, et qu'ils se plient aux règles sans poser de questions.

-Si c'était le cas, tu penses vraiment qu'il y aurait des éclaireurs partout en ville, le soir?

-Mais ils ne sont pas assez intelligent pour piéger qui que ce soit! Je suis sûr qu'ils n'auraient jamais pensé à faire un leurre pour que je tombe dans le panneau, et qu'ils me torturent pour que j'avoue tout ce que je faisais dehors, dit Jungkook d'un ton dramatique.

-Ne les sous-estime pas, Jungkook. Ils sont plus intelligent que tu ne le dis.»

L'homme aux cheveux corbeaux ronchonna un peu, en imitant Jin de manière excessive, et répétant sa phrase avec une voix de fillette, ce qui lui valu un coup de coude dans les flancs, et le fit rire.

«Je ne rigole pas, Kook!

-Je sais, je sais, répondit le jeune homme en s'affalant un peu plus dans le canapé. Mais là n'est pas la question, Taehyung ne me semble pas dangereux.

-Il ne semble pas dangereux. Mais il l'est peut-être.

-Mais arrête d'être si pessimiste! Tu ne l'a même pas vu, hier soir. Il avait l'air si faible...

-On est tous faibles, et lui le montrait plus que les autres.»

Et il savait que Jin avait raison, comme toujours. Mais il ne savait pourquoi, il refusait d'admettre qu'il avait tord, et qu'il n'aurait pas dû accueillir Taehyung chez lui. Mais il s'était comme refusé de l'abandonner là où il l'avait trouvé, la nuit dernière. Le voir ainsi, presque totalement désemparé ne lui avait pas facilité la tâche. Et c'était là que se trouvait sa lâcheté. Est-ce qu'il aurait réagit ainsi, si V n'avait pas eu l'air si abandonné, et s'il avait été un peu plus vêtu?

«Tu devrais te débarrasser de lui tant qu'il en est encore temps.

-Pour l'amener où?

-Là d'où il vient. Il ne peut pas ne venir de nulle part. Il a forcément des parents, une maison, un chez lui.

-Il m'a dit que...

-Je sais. Mais il peut aussi mentir. Si toi et moi y arrivons, lui aussi y arriverait. Mentir est à la portée de tout le monde.

-Mais, merde, Jin! Tu crois qu'un mec qui aurait une famille se serait retrouvé seul, la nuit, à moitié à poil, et aurait eut l'air totalement apeuré qu'un éclaireur ne le trouve? Vraiment? Il s'est collé à moi en tremblant comme si sa vie en dépendait!

-Et tu aurais pût mourir! Pourquoi tu tiens tant que ça à le protéger?»

La question était extrêmement bien posée, puisqu'il ne savait pas y répondre. Il baissa la tête en se mordant la lèvre, et en laissant ses yeux dans le vague. Il finit par soupirer, énervé de ne pas trouver de réponse à la question du plus âgé.

«Je n'en sais rien.

-Alors contente toi de le laisser partir...»

Jin se tût soudainement en voyant la porte de la chambre de son amis'ouvrir. Jungkook se retourna, et vit alors Taehyung arriver dans le salon en se frottant les yeux d'un air encore endormi. Et, ce qui choqua le plus jeune sur-le-champs, ce fut l'absence presque totale des poches violettes, encore présentes hier, sous les yeux de son invité. V releva son visage, et posa son regard abyssal sur les deux hommes présents dans la pièce. Il se frotta une nouvelle fois les yeux, et finit par sourire un peu.

«Bonjour...»

Sa voix était encore un peu endormie, et rauque. Il finit par se passer une main dans les cheveux, et bâiller un peu. Il regarda les deux jeunes, et vit alors le froncement de sourcils de celui qu'il n'avait jamais vu. Et Jungkook se tourna vers ce dernier, en le fusillant du regard. Taehyung ne savait pas vraiment où se mettre, dans toute cette histoire, et resta en plein milieu de la pièce, jusqu'à ce que son hôte ne se racle la gorge.

«Je vais te donner des vêtements pour que tu t'habilles... Un peu plus.»

Tae rosit aux paroles du plus jeune, et le regarda disparaître dans sa chambre. Il se sentit mal, sous les yeux de l'ami de son hôte, et tira sur son haut pour tenter de cacher ses cuisses. Il n'était pas vraiment maigre, mais pas très dodu non plus. Et on voyait bien que sa peau était pâle. Il vit l'homme se relever, et releva les yeux vers lui. Ils étaient remplis d'une innocence que personne ne pourrait soupçonner pour un garçon de son âge.

«Donc c'est toi, Taehyung.»

L'homme avala sa salive, en sentant une sorte de frisson de terreur passer par sa nuque. L'ami de Jungkook semblait bien moins amical... Il paraissait presque lui vouloir du mal, mais ce ne devait pas être le cas... Ou, du moins, c'est ce qu'il tentait de se persuader.Néanmoins, il hocha timidement la tête, alors que le regard ébène de l'homme sembla l'observer de haut en bas, comme jugeant son taux de confiance, avant de soupirer en retournant s'asseoir, laissant Taehyung totalement désemparé en plein milieu de la pièce à vivre, les bras longeant son corps, et le souffle court.

Et il n'en comprenait même pas la raison lui-même.

Il ne comprenait pas pourquoi le regard de l'ami de Jungkook sur lui l'avait tant que cela inquiété, et il tira une nouvelle fois sur son pull, mais, cette fois, ce fut parce qu'il avait froid. Au bout de quelques minutes, Jungkook ressortit de sa chambre, et observa les deux jeunes hommes, et il sentit bien que la tension était palpable.

«Les vêtements sont posés sur mon lit, expliqua-t-il.»

Et il n'en fallut pas plus pour que V ne déguerpisse dans la chambre de son hôte, à toute vitesse, comme si le simple moment passé avec Jin l'avait totalement réveillé. Et le propriétaire des lieux se tourna vers son ami avec un air coupable affiché sur le visage. Mais son ami haussa un sourcil, faisant semblant de ne pas comprendre la raison de cette accusation.

«Pourquoi tu me regardes comme ça? Je n'ai rien dit.

-Et qu'est-ce que tu as fait?

-Ah,ça...»

Jin sifflota en regardant ses ongles, et en se faisant la réflexion qu'il devrait penser à se les couper. Mais Jungkook ne semblait pas de l'avis de le laisser s'en tirer ainsi, et il lui écarta les mains, en le regardant de ce même air meurtrier.

«Qu'est-ce que tu lui a fait?

-Rien, je l'ai juste regardé sous toutes ses coutures, en me disant que tu avais finalement peut-être raison... Mais je ne suis pas encore totalement convaincu.

-On ne t'a jamais appris à agir de manière civilisée?

-Ça veut dire quoi, civilisé?, ironisa son ami.»

Jungkook leva les yeux au ciel de façon désespérée, et s'assit à côté du plus âgé en regardant le plafond, comme ce dernier. Ils n'avaient rien de plus intéressant à faire, de toute façon. Mais Jin, qui se posait pas mal de questions, finit par briser le silence qui s'était installé.

«Tu comptes faire quoi de lui?

-J'en sais rien. Je ne peux pas prendre de décisions à sa place. Je pourrais l'entraîner, et lui permettre de nous aider, mais s'il ne veut pas... Je ne peux pas lui en parler, sinon on devra le tuer.Parce qu'il sera au courant. Et je ne crois pas avoir assez de forces pour le tuer.

-Je le ferais pour toi.

-Je suis sérieux, Jin.

-Je le suis aussi.»

Mais la conversation dût s'arrêter là, car Taehyung venait de nouveau de passer le pas de la porte, vêtu d'un jean noir et d'une chemise bleue claire en jean. Quelque chose de banal, en fait. Jungkook ne perdit pas de temps pour se relever, en regardant les deux jeunes hommes, et finit par soupirer.

«Je vais faire les présentations, puisque je supposes que cet animal ne les a pas faites, affirma l'homme aux cheveux corbeaux. Jin, Taehyung, Taehyung, Jin, finit-il en joignant la parole aux gestes (Nda: Je sais, d'habitude on dit l'inverse mais là... Je pouvais pas hein).

-En-enchanté.»

Jin ne répondit pas, ne faisant qu'un bref geste envers V, pour le saluer. Et le propriétaire des lieux cru deviner que Tae avait déjà peur de son ami. C'était souvent la première impression de tous,quand on voyait Kim Seokjin pour la première fois. Il avait l'air de quelqu'un de dangereux, et qui n'avait pas énormément d'amis, parce qu'il semblait aussi repoussant, mais, au fond, il avait un grand cœur. Pas seulement parce qu'il était très protecteur envers tousses proches, mais aussi car il les aimait beaucoup. Il ne le montrait pas comme tous les autres, il le montrait à la manière Jin. Et puis, il était une mère poule envers tous ses amis plus jeune que lui, dont Jungkook.

Ce dernier fit signe à Tae de le suivre dans la cuisine, et des'asseoir sur une petite chaise, ce qu'effectua le châtain sans se poser de questions. Autant il était inquiet par l'aura presque noir de Jin, autant le fait de sentir Jungkook près de lui était rassurant. Il le regarda sortir un bol, avant de se tourner vers lui.

«Tu prendras des céréales?»

Devant l'air confus du jeune homme, Jungkook sortit un deuxième bol, et le posa devant son invité. Il prit une brique de lait, et en versa dans leurs deux bols, alors que Tae regardait les deux récipients en se demandant de quoi il s'agissait. Et cela confirma les pensées de Jungkook, qui rit en se moquant de lui.

«Ne me dit pas que tu n'as jamais mangé de céréales de ta vie?»

Encore une fois, Taehyung ne répondit pas, en plantant sa cuillère dans le lait, afin de piocher plusieurs céréales. Il la mit ensuite dans sa bouche, et l'avala. Après cette courte interaction, il se tourna vers le plus jeune en souriant.

«C'est bon!»

Et Jungkook ne put se retenir de sourire à son tour devant le visage souriant de V. Il le regarda quelques instants, et finit par, lui aussi, se mettre à manger, en relevant parfois son regard curieux vers le plus âgé.

«Dis, coupa enfin l'homme aux cheveux corbeaux.

-Hm?

-Hier soir, tu n'as pas répondu quand je t'ai demandé si tu n'avais pas un père, comme tu m'en avais fait part.

-Il a été arrêté.

-Qu'est-ce qu'il avait fait?

-Je n'en sais rien... Apparemment, quand il m'a dit de fuir, il m'a aussi dit qu'ils ne devaient pas m'attraper.»

Et cela rendit Jungkook sceptique. Est-ce que Jin avait, finalement,raison? Il devrait faire partir le jeune homme de chez lui le plus vite possible? Cette idée ne lui plaisait pas. Mais rien ne lui plaisait. Et l'idée que Taehyung resta chez lui, pourtant, lui paraissait plus agréable que de lui ordonner de sortir immédiatement, sans jamais revenir. Pourtant, il entendait déjà sa«maman» lui répéter tous les jours des «je t'avais prévenu, tu aurais dû le virer de chez toi tant qu'il en était encore temps»si jamais quelque chose se passait de travers. Il soupira en se passant une main dans les cheveux, et releva les yeux vers son invité, qui mangeait ses céréales avec un sourire étrange sur le visage. Il lui semblait rectangulaire. Peu commun. Puis, la silhouette de Jin se dessina devant eux, faisant faire un bond à Jungkook, qui soupira une nouvelle fois, et son ami eut un sourire sarcastique.

«Je suis si beau que ça pour que tu réagisses ainsi quand j'arrive?

-Non, c'est parce que t'es trop moche, ça m'a tellement surpris.

-Fais gaffe à ce que tu dis, gamin.»

Jungkook sourit un peu, amusé par le ton soit-disant dur qu'avait employé le plus âgé. En effet, tandis que Jungkook n'était âgé que de dix-sept ans -bientôt dix-huit, comme il le répétait sans cesse-,Jin lui en possédait vingt- deux. En pensant cela, le plus jeune se tourna vers V.

«Tu as quel âge?»

Il arrêta de manger ses céréales pendant quelques instants, et leva les yeux vers le plafond, comme pour réfléchir, ce qui surpris autant son hôte que le plus âgé, qui avait maintenant une tasse remplie de café dans la main.

«Vingt ans!, finit-il par sortir avec un sourire victorieux.

-Pourquoi tu réfléchis avant de sortir ton âge?, demanda Jin en haussant un sourcil.

-C'est mon papa qui m'a donné mon âge avant de partir.»

Les deux jeunes présents observèrent longuement Taehyung, avant de se regarder mutuellement. Et Jin attrapa le bras de Jungkook pour le tirer vers sa chambre. Une fois fait, il ferma la porte derrière eux, en plantant son regard dans celui de l'homme aux cheveux corbeaux, alors que le cerveau de ce dernier fonctionnait à plein régime, actuellement. Il serra fortement les dents, et finit par soupirer en relevant les yeux vers le plus âgé. Il savait pertinemment ce qu'il allait lui sortir. Ses paroles étaient tellement prévisibles.

«On devrait l'amener à la police.

-Jin!

-Il est tellement étrange!

-Mais arrête de toujours vouloir le virer! C'est moi qui l'ai recueilli,pas toi, alors je fais ce que je veux. Tu es chez moi, et lui aussi.Et si je décide de le laisser chez moi, alors il y reste!

-Sérieusement, tu devrais faire quelque chose... J'ai failli penser qu'il était normal, avant qu'il ne nous sorte qu'il avait dû réfléchir à son âge parce que son père le lui avait donné. Jungkook, à vingt ans,personne ne vit plus avec son père maintenant,et on est obligé de connaître absolument tout de notre identité,si on ne veut pas se faire amener par ces fous furieux...

-Écoutes, je le sais bien tout ça, tu ne m'apprends strictement rien.

-Mais alors ouvre les yeux! Il n'est pas normal!

-Je le sais! Je l'ai vu, aussi bien que toi!

-Mais alors qu'est-ce que tu attends pour le faire dégager?!

-Il ne dégagera pas! Je veux l'aider, et je suis sûr que si tu essayais de comprendre, alors tu ne me forcerais pas à le faire partir!

-Peut-être, seulement je ne veux pas comprendre. Tout ce que je vois, c'est qu'il est dangereux. Pas seulement pour lui-même, mais aussi pour toi, Kookie. Je m'inquiète pour toi. Alors réfléchis, et on en reparlera plus tard. Je serais là demain aussi.»

Jin ouvrit de nouveau la porte, avant de sortir de la pièce, puis de l'appartement, laissant derrière lui Jungkook totalement confus. Il finit par se demander si garder Taehyung avec lui était bien. Il donna un coup de pied dans l'un des vêtement au sol, en fulminant,et sortit de nouveau de sa chambre, avant de voir que sa chienne commençait à jouer avec V, qui souriait à l'animal, comme un enfant. Seulement,puisque la bête avait de mauvaises habitudes, elle se mit à mordiller les doigts du jeune homme, qui recula ces derniers en geignant un peu. Et le maître de l'animal intervint à ce moment.

«Wings, je t'ai déjà dit de ne pas mordre les doigts des gens, rouspéta Jungkook.»

L'animal couina un peu, en baissant les oreilles, alors que son maître arrivait. Il lui ordonna de s'asseoir, ce qu'elle fit tout de suite,en posant ses fesses au sol. Il soupira un peu, en se tournant vers son invité.

«Je suis désolé, elle a de mauvaises habitudes... Ça va?»

Il prit les mains de Taehyung dans les siennes, en regardant s'il avait été blessé, mais ce qu'il vit le surpris au plus haut point. La peau se refermait à une vitesses hallucinante, impossible pour un humain normal. Et il releva les yeux vers V, qui le regardait pendant qu'il examinait ses doigts. Mais, au lieu de prendre peur face à la capacité anormale de son vis-à-vis, Jungkook sentit juste une énorme curiosité monter en lui.

«Taehyung...

-Mhm?

-Tu n'es pas... humain...»

Taehyung secoua la tête de gauche à droite. Il le savait. Cela aussi, son père le lui avait dit, seulement il ne prenait pas cela comme anormal. Il était comme tous les autres, non? Il garda le regard encré dans celui de Jungkook, sans même battre des cils, et l'homme aux cheveux corbeaux se sentait de plus en plus intrigué. Sans lâcher les mains de l'homme, il continua de le questionner.

«Alors... Qu'est-ce que tu es?

-Je n'en sais rien, affirma Tae qui se sentait un peu troublé.

-Mais alors, quand tu dis que ton père t'a dit certaines choses... Il ne s'agit pas de ton père biologique, je me trompes?

-Non. Mais c'est mon papa.»

Taehyung semblait si innocent,là, tout de suite. Pourtant, il n'était pas comme tous les êtres humains. Jin avait raison. Il était dangereux, autant pour lui-même que pour Jungkook. Mais ce dernier refusait de le jeter. Il acquiesça en silence, et finit par lâcher les mains du plus âgé. Il réfléchit un peu, et soupira.

«Taehyung, ne parles à personne d'autre que moi de cela, d'accord? Personne ne doit savoir. Promets moi que tu ne le diras pas.»

V le regarda longuement, sans rien dire, juste en réfléchissant. Le fait que Jungkook ne voulait pas qu'il en parle le rendait sceptique.Il plissa un peu les yeux, sans détourner le regard de celui du plus jeune. Mais les mots passèrent la barrière de ses lèvres sans qu'il ne réfléchisse.

«Je te le promets.»
BY.MANOBLACK


___________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheCommunautéSadique :: Petit coin des écrivains :: Vos Fan-fictions :: Nos auteurs :: Manoblack-
Sauter vers: