AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
• Bon début de vacances à tous ! •

Nothing like us - Chapitre 4

avatar
Floraly
La boite à idées
Messages : 1025
Pikadollar : 1716
Vos j'aimes : 163
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 8 Jan - 10:27
- Ils arrivent.
Jimin releva la tête brusquement, un grand sourire sur les lèvres. Il délaissa sa purée encore chaude et se précipita à la fenêtre, aux côtés de Jin. Le monde extérieur était sombre, mais le jeune homme apercevait tout de même des silhouettes mouvantes qui se détachaient du reste de la nuit. Il se sentit intensément soulagé et bien vite, un sentiment plus vif vint se nicher au creux de son ventre. De l’appréhension, ou peut-être même de l’excitation. Il allait enfin avoir les réponses aux questions inlassables qui trottaient dans sa tête depuis plusieurs jours. Il allait se précipiter vers la porte pour les accueillir, mais un juron de Jin l’arrêta. Jimin s’immobilisa, sous le choc. Le mot prononcé sonnait faux dans la bouche de son ami et il comprit immédiatement que quelque chose clochait. Quelque chose d’assez fort pour que Jin se laisse aller à être vulgaire. Le plus jeune attendit sagement que son aîné lui explique, mais celui-ci gardait ses yeux fixés vers l’horizon, les sourcils froncés.
- Jin ? appela Jimin dans le but d’obtenir une explication.
- Ils sont pas seuls, souffla l’autre, obnubilé. Jimin, monte à l’étage.

D’un coup, le jeune homme se sentit poussé à l’extérieur de la cuisine par les mains fermes de son hôte. Celui-ci l’accompagna jusqu’aux escaliers. Alors qu’il allait docilement commencer à monter, il sentit une pression sur son poignet le forcer à se retourner.
- Écoute la conversation. Si tu sens que tu es en danger, va dans ma chambre et descends en t’accrochant au lierre, d’accord ? On essayera de te gagner du temps.
- Mais, Jin... souffla Jimin, complètement paniqué.
L’autre le poussa vers l’avant et il gravit les marches, plus par automatisme que par réelle envie. Son cœur s’était mis à tambouriner dans sa poitrine avec force lorsqu’il avait compris le sens des paroles de Jin. Ce n’était pas l’idée que ces hommes puissent être contre lui qui lui faisait peur. C’était l’idée qu’il doive s’enfuir, seul, sans personne à qui se raccrocher, en laissant ses amis se débrouiller face au problème, qui le terrorisait.

Il tenta de calmer sa panique et courut s’enfermer dans la chambre qu’il partageait avec Yoongi. La pièce était sombre et il ne fit rien pour l’éclairer un peu plus, se contentant de se jeter à la fenêtre pour essayer d’apercevoir les nouveaux arrivants. Ils semblaient déjà dangereusement proches et Jimin n’osa pas s’attarder. D’un mouvement rapide, il se saisit de la poignée qui ornait la vitre et tira dessus pour créer une ouverture. Son esprit embrumé peina à se concentrer sur le bruit à l’extérieur. Il fallut que la voix claire de Jin retentisse pour qu’il réussisse à reprendre ses émotions emmêlées. Il ferma alors les yeux pour entendre au mieux la conversation et s’assit lentement sur le sol pour s’appuyer contre le mur en dessous de le fenêtre, recroquevillé sur lui-même.
- Bonjour Namjoon, tu ne m’a prévenu que tu ramenais du monde, lança la voix de Jin.
Jimin essaya de se concentrer sur les bruits de pas, les souffles bruyants des chevaux qui avaient dû être lancés à pleine allure... Ils devaient être plus de deux, au vu du ton presque prudent qu’avait adopté Jin en s’adressant à son ami.
- Désolé Jin, ils se sont manifestés un peu tard, répondit naturellement Namjoon.
Jimin se sentit soudain soulagé. Il avait l’air d’aller bien et n’agissait pas de manière étrange, comme s’il y avait eu un danger. Son cœur décéléra enfin. Il inspira longuement et reporta son attention sur la conversation.
- Enchanté, Monsieur. Je suis J-Hope, votre espoir. Voici à mes côtés Jungkook et Taehyung.
Ils étaient donc trois. Jin dut simplement hocher la tête pour les saluer, parce qu’il ne répondit rien à l’oral. Puis soudain, il lâcha un cri qui fit sursauter Jimin. Le jeune homme cogna brusquement sa tête contre le rebord de la fenêtre et gémit doucement en se frottant le crâne, toujours attentif à ce qui se déroulait dehors.
- Yoongi ! Bon sang, ta cheville ! Qu’est-ce qui...
Le cœur de Jimin rata un battement. Non, non, non. Pas Yoongi. Tous ses muscles se tendirent immédiatement. Il ne bougea plus, attendant la suite avec une sorte d’urgence, complètement hors de lui-même. Il espérait une réponse, un peu ironique, comme d’habitude. Qu’il dise à Jin qu’il s’inquiétait toujours trop et que ce n’était rien, mais rien ne vint. Namjoon répondit à sa place, mais Jimin ne l’entendit pas. Il capta encore des autres bribes de paroles qu’il écouta à peine. Il n’y avait qu’un son qu’il voulait entendre. Qu’un timbre de voix, grave et un peu dédaigneux.

Lorsqu’il ne perçut plus rien, il réalisa qu’ils devaient être entrés et il se crispa encore un peu plus sur lui-même. Amis ou ennemis ? Il n’avait pas suivit la fin de la conversation. Ce... Comment s’appelait-il déjà ? J-Hope ? Ce J-Hope semblait amical et Namjoon n’avait pas l’air de montrer un danger quelconque, mais Yoongi...
Il sortit brusquement de ses pensées en entendant du bruit dans les escaliers. Les pas étaient lents, traînants et lourds. Jimin n’identifia qu’une seule personne et pria pour que ce soit Namjoon, Jin, ou... Il pria plus fort pour que ce soit Yoongi.
Son souhait s’exauça quelques secondes plus tard, quand la porte s’ouvrit dans un grincement sinistre.
- Jimin ? appela une voix qu’il ne reconnut que trop bien.
Il faillit fondre en larmes de soulagement, après l’ascenseur émotionnel qu’il venait de subir en à peine quelques minutes. Yoongi attrapa une boite d’allumettes sur le meuble de l’entrée et mit le feu aux mèches des cierges posés dans la pièce. Il était mal en point, les yeux fatigués, les épaules basses et surtout, le tissu entourant la cheville blessée était écarlate.

Néanmoins, dès qu’il aperçut Jimin, son air changea immédiatement. Ses épaules se redressèrent, ses yeux retrouvèrent un léger éclat tandis qu’il s’efforçait de ne pas boiter en s’approchant du jeune prince.
- Hey, Jimin. Qu’est-ce que tu fais par terre ? demanda-t-il d’une voix gentille, mais un peu moqueuse.
L’interpellé désigna la fenêtre d’un signe de menton, encore trop chamboulé pour prononcer des mots. Il était inquiet pour son ami, mais l’avoir enfin là, tout près de lui, était un vrai bonheur.
- Viens t’asseoir sur le lit. Nous n’avons pas énormément de temps, et j’ai beaucoup de choses à te raconter.
Une alarme se mit en route dans la tête de Jimin, alors qu’il se laissait relever et diriger vers le lit. Pourquoi n’avaient-ils pas beaucoup de temps ? Il se souvint d’une scène à peu près similaire, et l’impression se renforça encore lorsqu’il fut assis sur son lit. Yoongi qui venait le chercher, la pénombre qui régnait dans la chambre, le peu d’informations que possédait Jimin... L’ancien domestique ouvrit une armoire et y piocha un haut propre, avant de commencer à se changer.
- Qu’est-ce qu’il se passe ?
Yoongi continua tranquillement à se changer, mais se tourna pour offrir un sourire rassurant à l’autre.
- Rien de grave, tu n’as pas besoin de t’inquiéter.
Ses paroles auraient dû être apaisantes, mais elles ne firent que renforcer le malaise de Jimin. Il était aussi serein, la dernière fois qu’ils s’étaient trouvés dans une telle situation.
- Yoongi, dis-moi la vérité, ordonna Jimin d’une voix rauque.
L’interpellé parut surpris.
- Tu peux me faire confiance, Jimin. C’est la vérité.
Confiance. Jimin implosa. Pourtant, il s’efforça de se contenir. S’il se laissait aller, Yoongi risquait de persister à lui mentir en pensant qu’il était trop fragile pour connaître le vrai déroulement des choses, exactement comme quelques jours auparavant.
- C’est aussi ce que tu m’as dit, la dernière fois.
Yoongi sembla enfin comprendre. Il ajusta sa manche et s’approcha en boitillant un peu, avant de se laisser tomber à genoux devant un Jimin presque en colère, assis sur le lit. Ce dernier n’avait plus envie qu’on lui mente. Il ne voulait pas être faible.
- Je vais tout te raconter, d’accord. Mais il faut que tu me croies. J-Hope et les autres ne nous veulent que tu bien, ils sont de notre côté. Tu ne risques rien, ni toi, ni aucun d’entre nous.
Il avait l’air sincère, et sans crier gare, Jimin sentit sa nuque le lâcher. Sa tête tomba lourdement vers l’avant et il ne chercha pas à la relever, honteux.

Il crispa ses paupières pour ne pas laisser partir les larmes qui menaçaient de quitter ses yeux. Elles n’étaient pas les bienvenues. Il ne voulait pas pleurer. Il ne voulait plus pleurer. Il s’était juré d’être fort, de réfléchir avant d’agir et d’être juste. Mais il n’y arrivait pas. A chaque fois, ses émotions l’emportaient et il perdait complètement tous ses moyens. Les rumeurs de la cour était peut-être vraies, finalement : il n’était pas fait pour devenir roi. Rien en lui ne semblait avoir été façonné pour un tel exercice. Il était incapable de tenir une épée et se battre, il n’avait aucun sang froid, prenait des décisions sur des coups de tête, sans rien écouter. Et puis, il était trop gentil, aussi. Trop naïf. Cela, même son père le lui avait dit.

Il se mordit les lèvres pour empêcher ses sanglots. Ne pas pleurer, Jimin. Ne plus pleurer.
Il ne broncha pas lorsque deux mains fraîches s’emparèrent des siennes et les pressèrent doucement. Ce réconfort lui fit du bien, même s’il se détestait pour cela. Il était trop dépendant des autres et il le savait. Il avait besoin de personnes pour le protéger, pour le réconforter, l’entourer. Rien que l’idée d’être seul l’angoissait terriblement. Tout l’angoissait, depuis peu. Sa vie, si calme et si douce s’était transformée en un vrai cauchemar auquel il avait l’impression de n’avoir jamais été préparé, même s’il savait bien que c’était faux. Tous ses professeurs, ses percepteurs. Ils avaient essayé de lui apprendre comment s’en sortir dans ce genre de situations, mais il n’avait jamais compris l’utilité de ces choses qu’on tentait de lui inculquer... Maintenant, il en aurait eu besoin, et il regrettait de ne pas s’être appliqué plus, d’avoir cherché à se débrouiller par lui-même. Cela lui aurait probablement évité toutes ces émotions superflues qui l’empêchaient d’accomplir son devoir de prince et d’aller sauver ses parents.

Il entendit la voix inquiète de Yoongi, qui l’appelait, probablement pour le faire revenir à lui. Il prit une profonde inspiration avant de répondre, d’une voix faible.
- Je suis désolé, Yoongi. J’ai peur. De tout. Tout le temps. Pour tout le monde.
Il regretta ses paroles aussitôt qu’il les eut prononcées. Il ne savait qu’il n’était pas supposé se laisser aller à ce genre de confidence, mais il en avait cruellement besoin et il le savait.
- Là... Là... Jimin, ouvre les yeux. Tes parents vont bien, d’accord ?
Le jeune homme releva les yeux péniblement vers son ami. Si ses parents allaient bien, peut-être que tout pourrait rentrer dans l’ordre ? Il laissa cette petite lueur d’espoir gagner doucement son cœur et réchauffer ses membres fatigués.
- Ton père est emprisonné, ils veulent l’exécuter dans trois jours. Après cela, ta mère devra épouser le nouveau roi.
Jimin retint son souffle. Yoongi était cruel. Lui dire que ses parents allaient bien pour ensuite lui faire comprendre que l’un d’eux allait mourir et l’autre allait vivre malheureuse toute sa vie ne lui ressemblait pas. Il voulut dégager ses mains, dégoûté, mais l’autre les retint fermement.
- D’après ce que j’ai compris, J-Hope, Jungkook et Taehyung font partie d’une sorte de résistance. Ils veulent remettre ton père au pouvoir, Jimin. Ils veulent le sauver.
- C’est vrai ? demanda le jeune prince avec l’envie qu’il ne mente pas, même s’il ne savait plus quoi en penser.
- Oui. Mais ils ne savent pas que tu es avec nous. Namjoon et moi voulions te laisser le choix. Est-ce que tu veux leur faire confiance ?
Jimin hésita. Oui, tout son esprit lui criait de répondre oui, de courir rejoindre les autres au rez-de-chaussé. Sauf qu’il se força à freiner. Il fallait qu’il réfléchisse, pas qu’il se jette dans un piège sans s’en rendre compte. Mais comment le savoir ? Une seule solution...
- Qu’est-ce que tu en penses ? demanda-t-il timidement à l’autre.
- Honnêtement, je n’en sais rien. Ils ont vraiment l’air de notre côté, mais je les trouve effrayants. Enfin, surtout un. (il secoua la tête) Mais ce n’est pas comme si on avait beaucoup d’autres possibilités pour aider tes parents, hein ?
Jimin hocha la tête. Son ami n’avait pas tort. Il voulait aider ses parents. Non, il le devait.

Enfin calmé et totalement maître de lui même, il se rendit compte de la position un peu étrange dans laquelle ils se trouvaient.
Yoongi était toujours agenouillé sur le sol, juste devant lui. Il tenait encore ses mains dans les siennes comme si elles avaient été des objets fragiles et précieux, les réchauffant doucement sur les cuisses du plus jeune. Sa position ne devait pas être très confortable, surtout avec sa blessure qu’il essayait sûrement d’épargner. L’ambiance changea lentement, alors que petit à petit, Jimin prenait conscience des détails de la posture de l’autre. Ce dernier fixait leurs mains jointes, peut-être pour éviter son regard. Il semblait attendre sagement qu’il prenne sa décision, mais le plus jeune avait oublié qu’il en avait une à prendre. Yoongi se mit à jouer avec ses doigts, délicatement, comme s’il avait peur de les blesser. Il les parcourut lentement du plat de son pouce, avec un air un peu distrait. Il devait être fatigué, cela se sentait jusque dans ses gestes. Mais il y avait autre chose, quelque chose de plus doux, de plus apaisant. Cela semblait émaner de lui, comme le parfum attrayant d’une fleur qu’on viendrait de cueillir.

Une minute s’écoula, peut-être deux. Jimin se laissa aller quelques secondes à l’observer. Il lui avait paru toujours calme et réservé lorsqu’il n’était qu’un simple serviteur parmi tant d’autres, au château. Il parlait peu, écoutait beaucoup et le jeune prince ne le connaissait qu’ainsi. Mais depuis qu’ils étaient arrivés dans cette maison, il lui découvrait de nouvelles facettes et chacune de celles-ci le rendait plus humain, plus accessible. Comme si le fossé qui s’était creusé d’office entre eux rétrécissait, qu’ils se retrouvaient enfin sur une même rive, tous les deux. Cela plaisait à Jimin. Il ne voulait plus de gens faux qui le servent et l’admirent parce qu’il était riche, parce qu’il était puissant. Il voulait des amis, juste des amis. Des personnes en qui pouvoir réellement placer sa confiance et qui ne le trahiraient jamais. Il avait besoin de personnes comme Yoongi à ses côtés.
- Jimin, ils vont se douter de quelque chose si on attend encore.
La voix presque timide de Yoongi venait de briser le silence. Ses yeux se relevèrent lentement vers ceux de l’autre et il serra un peu sa prise sur ses doigts pour le faire réagir.

Jimin secoua la tête pour se réveiller. Il se rendit compte qu’il avait arrêté de bouger depuis quelques minutes, complètement absorbé par ses pensées. Sa décision était prise depuis le départ, mais il avait été trop déconcentré pour s’en souvenir. Il se releva donc, prêt à partir rencontrer leurs potentiels nouveaux alliés. Cependant, il n’avait pas prévu que Yoongi garderait leurs mains jointes et resterait immobile. Il se retrouva donc debout devant lui, le surplombant de toute sa hauteur. L’autre lui souriait, tout en le regardant, le menton extrêmement relevé. Jimin frissonna en le voyant dans une telle position. Yoongi semblait totalement soumis à lui, de par la différence de taille, premièrement, et puis, sa gorge lui était entièrement accessible. Il aurait pu la frôler de ses doigts, juste en tendant un peu le bras. Jimin prit peur en sentant cette sorte de pouvoir qu’il exerçait sur son ancien serviteur. Il ne voulait pas de cela, pas avec lui. Il aurait voulu reculer, mais le lit appuyait contre ses mollets, lui rendant la fuite impossible. Il opta alors pour la seconde solution et tira sur les mains de l’homme agenouillé à ses pieds pour le relever.

Yoongi se laissa faire docilement. Ils se retrouvèrent debout l’un en face de l’autre et Jimin détourna le regard, gêné. Il s’était encore laissé aller sans réfléchir et avait agit sur le coup, comme un enfant paniqué. Il sentit la pression sur ses mains se relâcher un peu et l’autre fit un pas en arrière, avec un léger sourire amusé. Il devait avoir remarqué ses joues rouges et ses lèvres entrouvertes laissant échapper un souffle irrégulier, mais il lui fit le cadeau ne ne pas le relever.
- Alors ? demanda Yoongi avec intérêt.
- Allons les rejoindre, trancha Jimin, soudain désireux de prendre un peu l’air.

Il partit devant et fit signe à Yoongi de le suivre. Il allait rester calme et rencontrer ce J-Hope et sa bande, en agissant comme le prince qu’il était sensé être.

Il descendit les escaliers d’un pas léger en écoutant les voix provenant de la cuisine. Visiblement, Jin avait décidé de nourrir tout le monde, au vu des bruits de couverts et de déglutitions. Jimin s’immobilisa à au bas des marches, plutôt loin de la pièce occupée. Il attendit Yoongi qui traînait derrière lui à cause de sa blessure. Ce dernier lui lança un regard interrogateur en arrivant à sa hauteur.
- Est-ce que je suis recherché ? chuchota-t-il lorsque l’autre fut assez proche.
- Ils te font passer pour mort.
- Oh.
Jimin sentit une vague de tristesse déferler en lui, sans vraiment en comprendre la raison. C’était faux, il le savait, mais savoir qu’on avait préféré le faire passer mort plutôt que disparu lui faisait quelque chose. Il laissa cependant ses sentiments de côté. Il aurait bien le temps d’y penser plus tard, de toute manière. Il jeta un dernier regard à Yoongi et lui sourit avec une sorte de faux entrain.
- J’espère qu’ils ne croient pas aux fantômes !
Il prit le poignet de l’autre dans sa main pour se donner du courage et l’attira avec lui jusqu’à la cuisine, prenant bien soin de ne pas aller trop vite pour le ménager. Juste avant qu’ils ne soient visible par les occupants de la pièce, Jimin relâcha Yoongi et s’introduit dans la cuisine en laissant très vite son regard parcourir les visages inconnus des personnes attablées. Il les salua poliment et essaya de ne pas être déstabilisé en sentant leurs regards méfiants se poser sur lui. Jin lui permit d’échapper à la gêne en le bousculant légèrement pour atteindre Yoongi, derrière lui. Il entraîna ce dernier jusqu’au plan de travail en le réprimandant pour avoir fait si long, avant de l’aider à s’y asseoir et de commencer à relever son pantalon pour observer l’état -déplorable- de sa cheville. La scène sembla intriguer les nouveaux venus et cela amusa Jimin. Jin avait parfois des comportement un peu excessif et protecteur envers les gens qu’il appréciait. C’était de là que Namjoon lui avait trouvé son surnom de « maman » qui avait très vite été adopté par Jimin et Yoongi à leur arrivée.

Jimin fut brusquement ramené à la réalité lorsqu’une voix grave qu’il avait déjà entendue quelques minutes auparavant s’éleva dans la pièce.
- Namjoon, pas que cela me dérange, mais tu as encore beaucoup de nouvelles personnes inattendues à nous présenter ? Tu ne nous as pas prévenu pour Jin et maintenant j’apprends qu’on va encore devoir mettre quelqu’un dans la confidence...
- Non, c’est le dernier, annonça Namjoon avec un sourire en soin. Je vous présente Jimin.
- Jimin ? répliqua l’autre, l’air surpris. C’est rare d’avoir le même prénom que le...
L’homme avait ralenti sur les derniers mots de la phrase. Il dévisagea le jeune homme encore debout avec des yeux exorbités, comme s’il n’arrivait pas à se rendre compte de ce qu’il voyait. Son regard se tourna vers Yoongi, probablement en quête d’une confirmation. Un hochement de tête dut lui faire comprendre et il se leva brusquement, faisant sursauter Jimin. En parfaite synchronisation, les deux garçons qui l’accompagnaient se levèrent à leur tour et ils s’avancèrent tous les trois vers le jeune prince. L’ambiance était tendue et ce dernier aurait voulu partir se réfugier auprès de Yoongi et Jin, effrayé, mais il se retint. Il resta parfaitement immobile en essayant de se tranquilliser au mieux. Lorsque celui qu’il avait identifié comme étant J-Hope arriva devant lui, il laissa tomber un genou à terre. L’instinct de Jimin voulut l’aider à se relever, mais il n’en fit rien, paralysé par la peur. Les deux autres inconnus mirent aussi un genou sur le sol, de chaque côté de J-Hope, un peu plus en retrait.
- Prince Jimin, commença la voix respectueuse de celui qui semblait être le chef. Nous vous pensions morts et n’avons pas cherché à vous retrouver, ce qui constitue une faute impardonnable. Nous accepterons le châtiment que vous voudrez nous donner, mais, je vous en prie, acceptez nos épées pour vous défendre et faites de nos corps vos boucliers. Nous sommes dévoué à votre famille et ne souhaitons que vous servir.
À aucun moment l’un d’eux n’avait relevé la tête pour oser le regarder, même si Jimin avait remarqué que celui qui se tenait le plus à sa droite faisait de gros efforts pour ne pas satisfaire sa curiosité. Le jeune prince était un peu chamboulé par ce discours inattendu. Ce n’était pas la première fois qu’on lui promettait fidélité et protection, mais personne ne l’avait jamais fait de cette façon, si sincère et pleine de respect. Il pencha la tête sur le côté en essayant de trouver le meilleur comportement à adopter. Il ne jeta aucun regard à Namjoon ou même à Jin qui torturait toujours Yoongi pour son bien. D’ailleurs ce dernier lâchait de légers cris de douleur par moment qui rendaient Jimin nerveux. Il n’aimait pas le savoir souffrir, mais il ne pouvait rien faire pour atténuer son mal, de toute manière. Et puis, le moment n’était pas opportun.  

Suivant son instinct, le prince fixa ses yeux sur J-Hope et ordonna d’un ton sec :
- Relevez-vous.
Jin se tourna vers lui avec un air surpris, mais il l’ignora. Les trois hommes à terre lui obéirent lentement, et Jimin se dit que finalement il aurait peut-être du les laisser à genoux sur le sol, parce qu’ils étaient bien plus intimidants maintenant qu’ils se trouvaient debout devant lui. Il tenta tant bien que mal de ne pas laisser sa panique le submerger. Il devait agir comme un prince. Mais qu’est-ce que cela signifiait exactement ? Il continua d’agir à l’instinct, comme il avait déjà vu son père le faire à de nombreuses reprises.
- Je suis honoré d’accepter votre proposition. Je ne vous donnerai pas de châtiment autre que de m’aider à retrouver et à libérer mes parents de cet usurpateur. Mais j’aimerais savoir, J-Hope. Pourquoi souhaitez-vous servir ma famille ?
- Nous avons nos raisons, Prince Jimin. Je vous les conterais bien, mais cela prendrait un temps que nous n’avons malheureusement pas.
- Je vois.
Il respira lentement, étrangement essoufflé. La tension était presque palpable et le silence devint rapidement pesant. Jimin n’aimait pas devoir se contenter de cette réponse, mais il ne se sentait pas d’insister. Tout le monde avait ses secrets, après tout, mais il aurait tout de même aimé se conforter dans l’idée que ces gens lui voulaient du bien. Mais après tout, s’ils étaient ses ennemis, il était déjà trop tard. Il n’avait pas réellement le choix de leur faire confiance ou non.

Personne n’avait bougé et Jimin changea de ton. Il laissa un petit sourire orner son visage, alors que les trois autres étaient toujours suspendus à ses lèvres.
- Retournez manger. Gâcher la nourriture de Jin serait un crime.
Les trois réactions furent différentes. La plus évidente fut celle du curieux de tantôt, qui rit franchement avant d’obéir avec entrain pour retourner à table. J-Hope laissa un petit éclat amusé passer dans ses yeux, puis suivit son camarade. Le dernier fronça les sourcils, comme s’il n’était pas sûr de la façon dont il était supposé réagir. Jimin se rendit compte qu’il paraissait extrêmement jeune. Sans doute l’était-il plus que lui-même. Le jeune prince s’attabla à son tour, près de Namjoon, qui le regardait toujours avec étonnement, mais aussi peut-être un pointe de fierté.
- Comment ... ? osa demander J-Hope, toujours obnubilé par Jimin.
Le jeune homme lança un regard affectueux à Yoongi et reçut un sourire en retour. Il reporta ensuite son attention sur l’homme qui avait posé la question.
- La nuit de la rébellion, Yoongi m’a fait sortir du château par un passage secret et m’a emmené ici. Je suppose que le nouveau roi a préféré dire que j’étais mort pour asseoir un peu plus sa légitimité, même s’il n’en a aucune.
Jimin jouait nerveusement avec un pan de la nappe caché sous la table, en essayant de ne pas trop montrer sa contrariété. Il observa encore une fois les trois visages inconnus pour bien les graver dans sa mémoire, avant de se rendre compte d’un détail.
- Vous êtes J-Hope, n’est-ce pas ?
L’interrogé hocha la tête positivement, attentif.
- Et les deux autres ?
Jimin laissa son regard dériver sur les deux plus jeunes, assis l’un à côté de l’autre et qui écoutaient en silence depuis tout à l’heure. Ceux-ci lancèrent une œillade furtive à J-Hope qui les encouragea d’un sourire.

Sans grand étonnement, c’est le plus expressif des deux qui prit la parole le premier, avec entrain.
- Je suis Taehyung, mais tu peux m’appeler V !
Jimin remarqua le regard attendri de Namjoon et faillit faire pareil. Sa manière de parler ressemblaient à celle d’un jeune enfant, enthousiaste et mignonne. Il avait l’air franchement heureux qu’on s’intéresse à lui et avait tendu sa main vers l’avant en modelant la lettre « V » avec son index et son majeur. J-Hope soupira.
- Tae, je t’ai déjà dit d’arrêter avec ce surnom. Tu es juste ridicule.
Jimin fut surpris du ton soudainement bien plus familier de l’homme, qui contrastait complètement avec celui qu’il avait utilisé pour s’adresser à lui. Là, il ressemblait plus à un frère qui gronde son cadet. Cela ne dut pas plaire à l’autre car il croisa les bras et afficha une mine renfrognée.
- Je ne vois pas pourquoi toi tu as le droit à un surnom classe et pas moi.
- On en a déjà parlé.
- Oui, et bien je ne vois toujours pas.
Le jeune prince ne put pas s’empêcher de sourire devant leur dispute futile, les trouvant plus attachants qu’immatures. Comme les deux autres semblaient un peu sur les nerfs, il se tourna vers le dernier dont il n’avait pas retenu le nom et pencha la tête sur le côté pour lui témoigner son intérêt.
- Jungkook, répondit-il simplement, avant de reporter son attention à son assiette.
Il n’agissait pas comme s’il avait eu envie d’en dire plus et Jimin se retint de lui poser des questions supplémentaires. Ce garçon l’intriguait. Le prince fit passer son regard de Jungkook à Taehyung de nombreuses fois. Ces deux-là semblaient être de parfaits opposés, c’était même assez troublant de les voir assis côte à côte de la sorte.

Ce fut le moment que Namjoon choisit pour leur demander s’ils avaient déjà des plans pour libérer les souverains déchus. Jin et Yoongi les rejoignirent à table, curieux eux aussi. J-Hope se mit donc à leur expliquer ce qu’ils avaient entrepris jusque là, c’est-à-dire de rallier un maximum de villageois en leur disant la vérité et en espérant trouver des gens capables de se battre et prêts à se joindre à eux. Ils en avaient trouvé un nombre plutôt élevé, dont des anciens membres de la cour ayant quitté le château peu après la bataille. Ils avaient réuni pas moins d’une cinquantaine d’hommes, prêts à combattre à leurs côtés. C’était bien peu, mais cela constituait déjà un bon départ. J-Hope leur confia qu’il pensait possible de prendre le château avec si peu d’hommes, s’ils arrivaient à semer la pagaille et à retourner les gardes contre le nouveau souverain. Avoir Jimin à leur côté risquait de faciliter cette tâche. Celui-ci avait très envie d’y croire, mais leur plan semblait beaucoup trop vague pour qu’il soit rassuré. Cependant, lorsque Namjoon commença à demander des détails, ils se mirent tous à discuter plus franchement en réfléchissant à des moyens de parvenir à leur fin. Ils y passèrent leur nuit.

Namjoon, J-Hope et Yoongi semblaient être les trois plus concernés. Ils occupaient principalement la conversation et Jimin se mit presque à avoir mal à la tête à force de les écouter. Ils cherchèrent des moyens d’entrer, des façons de rallier les serviteurs, ils se demandèrent comment ils devaient se préparer, quels étaient les rôles clés dont ils allaient avoir besoin. Tout le monde était attentif et Jin se permettait parfois une remarque lorsqu’il trouvait un détail étrange. Jimin, Jungkook et Taehyung restèrent, quant à eux, silencieux, mais pas moins captivés par la conversation.
Au terme de la nuit, ils en étaient arrivés à un plan qui semblait correct à tout le monde, même s’il restait évidemment une quantité phénoménale de petits détails à mettre au clair. Le travail nécessaire à la réalisation de leur objectif semblait beaucoup trop grand pour n’être fait que par sept personnes, en mois de trois jours, mais ils avaient bien l’intention d’y arriver. Chacun se vit attribuer une tâche et ils se séparèrent tous pour vaquer à leurs occupations. Jin proposa des chambres aux trois nouveaux venus, mais J-Hope et Jungkook refusèrent. Ils devaient repartir au plus vite pour rassembler des troupes. Yoongi laissa Jimin monter à l’étage, en dépit des protestations de ce dernier qui lui rappelait qu’il avait furieusement besoin de repos. Au lieu d’aller dormir, il préféra s’installer dans la cuisine avec de grands papiers, une règle et une plume prêtés par Jin et il commença immédiatement à dessiner les plans du palais. Ils allaient en avoir besoin rapidement et le travail risquait d’être long...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nyal27
Noctali de l'ombre
Messages : 2638
Pikadollar : 3930
Vos j'aimes : 168
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 14
Localisation : Là où il fait beaucoup trop chaud pour une membre de la #TeamFroid. Le Sud quoi.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 8 Jan - 15:18
Okay
oKAY OKAY OKAY


Alors, premièrement :
Floflooo a écrit:
- C’est aussi ce que tu m’as dit, la dernière fois.
JIMIN SE REBELLE, LES GARS /balançoire/
Non bon en vrai, j'ai très envie de dire "popopooo" parce que c'est probablement ce que j'aurais répondu moi aussi

Pot-De-FLOeur a écrit:

Une minute s’écoula, peut-être deux. Jimin se laissa aller quelques secondes à l’observer.
Ooops, c'est un peu contradictoire, dans ma tête, mais j'acquiesce

La faune et la FLOre a écrit:

C’était de là que Namjoon lui avait trouvé son surnom de « maman »
Oui alors non, il va calmer ses ardeurs le "papa"

FLOw a écrit:

- Jimin ? répliqua l’autre, l’air surpris. C’est rare d’avoir le même prénom que le...
... prince, bien vu Mich'Mich'

Canard-qui-FLOtte a écrit:

- Je ne vois pas pourquoi toi tu as le droit à un surnom classe et pas moi.
- On en a déjà parlé.
- Oui, et bien je ne vois toujours pas.
Bordel c'est trop mignon leur conversation XDD


Voilà, je crois que c'est à peu près tout
-Nyaaaal

___________________________________________________



Tomber donne l'impression de voler...
...Jusqu'à ce que tu heurtes le sol.


   Va donc jeter un coup d'oeil à mes fictions ici !    




Merci d'être là Invité, toi et tous ceux qui sont sur ce forum !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Floraly
La boite à idées
Messages : 1025
Pikadollar : 1716
Vos j'aimes : 163
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 8 Jan - 16:53
Re !
Merci pour les surnoms, ça m'a bien fait rire xD

Nyalouchette a écrit:
JIMIN SE REBELLE, LES GARS /balançoire/
Euhm. On peut dire ça comme ça, si tu veux xD

Nyalichou a écrit:
Ooops, c'est un peu contradictoire, dans ma tête, mais j'acquiesce
Arf. Ça m'a échappé à la relecture, effectivement :/

Nyalipouet a écrit:
Oui alors non, il va calmer ses ardeurs le "papa"
NAMJIN NAMJIN NAMJIN <3
Pardon :/

Nyaliplouf a écrit:
Bordel c'est trop mignon leur conversation XDD
J'adore Taehyung. Il est beaucoup trop adorable. Nah.

Merci pour ton commentaire ! Je les attends toujours avec impatience ! Very Happy
(Mais ne te mets pas trop de pression si tu as pas le temps, hein ;D)

___________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Religion...Coran:Le mystère du chiffre 19
» présentation à la con : Bruno des Baumettes vous salue
» collection dcg dunod manuel et applications + corriges

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheCommunautéSadique :: Petit coin des écrivains :: Vos Fan-fictions :: Nos auteurs :: Floraly-
Sauter vers: