AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
• Découvrez l'event d'Halloween ici ! •
• Découvrez la nouvelle formule des Coups de coeur ! •

Nothing like us - Chapitre 6

avatar
Fantôme Raly
Modératrice - La boîte à horreur
Zodiaque : Cancer
Messages : 1074
Pikadollar : 1768
Vos j'aimes : 166
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 12 Jan - 11:47
Le moment fatidique approchait toujours plus, et le plan fut définitivement bouclé le soir du deuxième jour. Ils avaient prévu de passer à l’offensive durant la matinée du jour suivant, avant que le roi ne se fasse exécuter. L’ambiance presque joyeuse qui avait régné durant les deux jours qu’ils avaient partagés n’était plus. Ils étaient tendus, sur les nerfs. Personne ne resta longtemps à table, sachant tous qu’ils allaient avoir besoin de beaucoup de sommeil. Un à un, tout le monde monta dans sa chambre et s’écroula dans son lit. Jimin fut le premier à arriver dans la pièce qu’il partageait avec Yoongi et il prit son temps pour se changer, essayant de rendre les choses naturelles pour calmer son esprit en ébullition. Il savait bien que malgré ses efforts, il n’arriverait pas à dormir cette nuit-là. Il hésita même à s’allonger dans son lit, mais il se dit que même s’il ne parvenait pas à reposer son esprit, il faudrait au moins que son corps le soit.

Il se glissa donc sous ses couvertures et se mit face à la porte. Il ne prit pas la peine de fermer les yeux. Cela lui ferait remonter trop d’images superflues. Alors il resta éveillé à regarder la porte, essayant désespérément de chasser de son esprit ses peurs et tous les doutes qu’il lui restait. Il devait encore tenir un peu, un petit moment, se disait-il pour s’encourager. Il ne se comprit pas lui-même. Puis, en se rendant compte que son regard était fixé sur la poignée, il baissa les yeux, encore plus abattu. Parce qu’il se rendit compte que c’était Yoongi qu’il attendait, comme si celui-ci allait réussir à balayer toutes ses craintes, rien qu’en entrant dans la pièce. Jimin savait que c’était faux, mais au plus profond de lui, son inconscient avait envie d’y croire. Il l’avait déjà sauvé une fois, il était convaincu que l’autre saurait réitérer cet exploit. Le jeune homme se mordit la lèvre en frissonnant. Une vision lui traversa l’esprit et il n’eut pas le temps de la repousser qu’elle avait déjà engourdi tous ses membres et affolé son cœur. La dernière fois, Yoongi l’avait sorti de la situation délicate en se voyant infliger une plaie à la cheville, mais cette fois-ci risquait d’être bien plus périlleuse. Et s’il arrivait pire à son serviteur ? Et si quelqu’un d’autre était blessé ? Jin, Namjoon, J-Hope, Taehyung, même Jungkook, auquel il avait fini par vraiment s’attacher. Ils allaient tous risquer leurs vies pour lui, certains beaucoup plus que d’autres, et cette idée lui donnait envie de se rouler en boule dans un coin et de tout laisser tomber. Son rôle le mettrait en danger, lui aussi, mais cela, il ne préférait pas y penser.

La poignée de la porte s’abaissa silencieusement, à tel point que Jimin ne remarqua pas que la porte avait été ouverte avant qu’un rail de lumière ne se dessine sur le sol de la chambre. Il leva les yeux vers le visage du nouvel arrivant, qui s’approcha de lui à pas de loup pour passer sa main dans ses cheveux, avant de partir vers son propre lit pour se changer. Le regard du prince ne le lâcha pas. Il glissa de ses cheveux sombres à son dos dénudé, caressant au passage sa nuque fine. Il continua son chemin jusqu’à ses cuisses et s’arrêta sur sa cheville blessé avec une moue peinée. Comment Yoongi s’en sortirait-il, le lendemain ? Sa mission à lui comporterait de la course, et même accompagné de Jin et Jungkook, il n’était pas certain qu’il arrive à son objectif. Et s’il ne revenait jamais ? Et si ils réussissaient mais que Yoongi n’en revenait pas ? Jimin eut envie de chasser cette abomination de son esprit, mais elle s’accrochait, perfide et monstrueuse. Sa vue se brouilla de larmes.
- Jimin... appela une voix près de lui avec tendresse.
Il avait envie de se jeter dans ses bras, de lui crier qu’ils devaient s’enfuir tous les deux, immédiatement, avant que l’aube n’arrive. Mais il ne le fit pas. Il devait être fort. Il se l’était promis.
- Ce n’est... Ce n’est rien, réussit-il a articuler. Va... Va dormir. Il faut que tu... dormes.
Jimin ne sut pas si on lui avait obéi, car tout était noir, pour lui, flou. Il sentit qu’on pressait son torse pour le faire reculer et se laissa faire comme une poupée de chiffon. Il savait qu’il était supposé le repousser, mais en sentant le corps chaud de Yoongi se glisser avec lui sous les draps, il n’eut pas d’autre envie que de se blottir contre lui. Comme s’il avait entendu ses pensées, l’autre glissa ses bras autour de lui et ils se collèrent l’un à l’autre, presque naturellement.
- Pleure, Jimin, murmura cette voix si douce qu’il avait si peur de ne plus jamais entendre. Tu as le droit de pleurer ce soir. Plus que jamais.
Les mots le firent frissonner et le jeune prince s’abandonna totalement à ses sanglots. Il se laissa bercer par les caresses réconfortantes de son aîné. Il mit très longtemps à tarir ses réserves de larmes, passant par de légers moments d’accalmie, après lesquels il replongeait en sentant l’odeur de Yoongi contre lui, si familière mais si douloureuse. Lorsque plus rien ne voulut s’échapper de ses paupières closes, il était exténué, mais toujours loin de parvenir à s’endormir. Ce cauchemar allait continuer toute la nuit, quoi qu’il arrive, alors il préférait encore rester éveillé et profiter encore un peu d’avoir Yoongi avec lui, au cas où les choses devraient mal tourner le lendemain.

L’autre le câlinait avec tendresse, laissant ses doigts glisser sur les vêtements de Jimin avec adresse et douceur dans une tentative de l’apaiser. Le jeune prince laissait sa respiration sifflante filtrer de ses lèvres tandis que son corps réagissait au massage de son aîné par de petits frissons involontaires. Il sentait ses muscles se détendre lentement sous les doigts de fée de Yoongi, alors que celui-ci ne disait rien, se contentant de s’occuper de lui sans rien demander en retour, comme il avait toujours été habitué à le faire. Jimin laissa ses mains enlacer l’autre timidement à son tour et le serra contre lui, geste dérisoire pour lui montrer à quel point il lui était reconnaissant et il tenait à lui. Yoongi ne répondit rien, n’arrêta pas les mouvements de ses mains, mais ceux-ci se firent plus appuyés et Jimin se sentit fondre sous ces touchers bienfaiteurs. Un autre aurait été différent. Moins doux, moins tendre, moins agréable et surtout, le prince ne l’aurait pas laissé atteindre une telle proximité. Mais c’était Yoongi qui se tenait tout contre lui et parce que c’était lui, il était en totale confiance. Il lui aurait remis sa vie, son âme, son corps s’il avait dû les donner à quelqu’un. Parce que Yoongi n’était pas n’importe qui et qu’il n’accepterait jamais de le perdre.

- Je ne veux pas que tu meures, soupira doucement Jimin, comme un aveu, sa tête enfouie contre la gorge de l’autre.
- Je ne veux pas te perdre non plus, chuchota Yoongi à son oreille, d’une voix tendre.
Jimin ferma les yeux. L’autre était si proche, autant physiquement que mentalement. Le prince avait l’impression qu’ils étaient sur la même longueur d’onde dans l’intimité de cette chambre qui avait veillé sur leurs nuits. Leur affection l’un pour l’autre les liait plus sûrement que des lanières de cuir et Jimin en avait tellement conscience qu’il en était presque effrayé. Il laissa tomber ses dernières défenses quelques instants pour murmurer d’une voix incertaine :
- Tu... Tu sais, si... S’il n’y avait pas eu mes parents, j’aurais laissé tomber. J’aurais laissé le royaume à Ki-hyun et je serais resté ici, avec Jin, avec Namjoon... Avec toi. On aurait pu être juste heureux, ensemble, ici...
- J’aurais aimé pouvoir rester, moi aussi.
Le souffle de Yoongi balayait ses cheveux et Jimin soupira encore. Son ancien serviteur semblait sincère et Jimin fut conforté dans son idée qu’ils pensaient la même chose. Ils n’aspiraient tous les deux qu’à la paix et la sécurité, au milieu de gens auxquels ils tenaient. Yoongi avait la capacité rassurante de lui offrir le sentiment d’être entouré et compris, et dans un moment comme celui-ci, cela lui faisait le plus grand bien. Dans un désir d’être apaisé encore un peu, il reprit la parole et demanda :
- Tu penses que nous avons une chance de réussir ?
- Oui, commença Yoongi d’une voix assurée, avant de reprendre d’une voir plus tendue, presque amère : mais je ne veux pas savoir à quel prix.
Jimin ne pouvait qu’approuver. Lui non plus ne voulait pas le savoir et il ne voudrait jamais le savoir. Il avait envie d’oublier, que les secondes deviennent des minutes et que les minutes se transforment en heures. Il voulait ce temps qu’il n’était plus sûr d’avoir, il voulait cette vie qu’il allait peut-être perdre. Il se sentait faible, si faible.
- J’aimerais tellement être courageux, tu sais. J’aurais tellement voulu... Mais j’ai peur. J’ai toujours peur.
Le plus âgé souffla lentement. Il remonta l’un de ses bras qui encerclaient le dos de Jimin et sa main vint caresser gentiment sa nuque.
- C’est normal d’avoir peur. On a tous peur. Mais on va quand même y aller, tous ensemble.
Yoongi le repoussa un peu avec douceur et arrangea sa position dans le lit. Il appuya délicatement son front contre le sien, et leurs souffles se mêlèrent. Leurs regards se croisèrent. Jimin eut encore plus mal en découvrant ces prunelles marrons qui essayaient de lui dire tellement de choses qu’elles en étaient indéchiffrables. L’affection, l’inquiétude, la détermination, la tendresse, mais aussi la peur, parce que Yoongi n’avait pas menti. Ils avaient tous peur.
- On va tous y aller, et tu sais pourquoi ? Parce qu’on est courageux. Tu es courageux, Jimin. Le courage, ce n’est pas de ne pas avoir de peur, mais c’est d’oser les affronter.
- Tu restes avec moi ?
- Aussi longtemps que je le pourrai.
Une lueur de souffrance traversa les yeux de Yoongi et Jimin s’affola en reculant ses pieds. Il eut peur de l’avoir blessé physiquement, mais il comprit bien vite que ce n’était pas le cas. Son camarade devait être tout autant effrayé que lui de ce qui allait se dérouler le lendemain, et pourtant, il refoulait sa propre angoisse pour le consoler et le rassurer, et Jimin ne put que se rendre compte une nouvelle fois à quel point Yoongi lui était précieux. A quel point il lui était indispensable.

Le prince dégagea l’un de ses bras des couvertures et vint poser le dos chaud de sa main sur le visage de l’homme qui lui faisait face. Il caressa sa joue avec beaucoup de délicatesse et le vit fermer les yeux, comme si ce contact suffisait à lui faire oublier le tourbillon d’émotions qu’il pouvait y lire quelques secondes auparavant.
- Yoongi, dit Jimin d’une voix douce, tu peux aussi te laisser aller, si tu veux.
Les yeux toujours fermés, l’autre laissa un sourire se dessiner sur son visage. Il retira sa main qui caressait toujours la nuque du plus jeune et prit délicatement les doigts qui touchaient sa joue pour les emmêler aux siens. Jimin se laissa faire docilement, appréciant les gestes tendres de son ami. Ce dernier ouvrit à nouveau ses yeux. Son regard était intense, presque brûlant. Le prince n’était pas habitué à ce qu’on le regarde de cette façon, mais celui lui plaisait beaucoup. Il était captivé par les prunelles sombres de Yoongi qui luisaient dans l’ombre.
- Jimin ?
- Hm ?
- Je...

Il sembla s’être arrêté pour chercher des mots. Jimin attendit la suite, sagement, avec une pointe de curiosité, et peut-être d’appréhension. Rien ne vint. Il s’inquiéta de l’état de son ami, mais ce dernier l’ignora, probablement sans le vouloir. Son regard n’était plus le même, aussi. Il était moins brillant, plus affolé. Il avait l’air perdu, en conflit avec lui-même. Leurs doigts se délièrent avec une vitesse qui ne convenait plus à l’ambiance du moment. Quelque chose en Yoongi semblait avoir changé, et la bulle qu’ils avaient créée tous les deux venait d’éclater, sans que Jimin ne l’ait vu venir.
- Je suis désolé, murmura tristement le serviteur, avant de se déplacer, les faisant revenir à leur position initiale.
- De... De quoi ? Demanda Jimin, déboussolé.
La réalité venait de lui retomber dessus, lourde et abjecte. Il n’en voulait pas. Il voulait retrouver le cocon qu’ils avaient formés, tous les deux, loin de tout. Il voulait continuer à se perdre dans son regard, encore un peu. Voir toutes ses choses que Yoongi ressentait et qu’il lui cachait habituellement. Il avait tellement besoin d’oublier le reste, tellement qu’il en tremblait.
- Yoongi, c’est peut-être la dernière nuit qu’on passe tous les deux... Parle-moi. S’il te plaît. Dis-moi..
- Non, Jimin. Ne dis pas que c’est notre dernière nuit. Tu vas nous porter malheur, le réprimanda Yoongi avec un calme un peu froid, mais peut-être n’était-ce que la déception de Jimin qui accentuait ce sentiment.
- S’il te plaît...
Le serviteur se recula à nouveau et Jimin fut déçu de ne pas retrouver la même lueur qu’auparavant dans son regard. Ses yeux étaient indécis et même s’ils lui témoignaient toujours de l’affection, ils paraissaient faux à Jimin. Yoongi reprit la parole, un petit sourire amusé sur les lèvres.
- Jimin, si on s’en sort, je te dirai tout ce que tu veux savoir de moi. Si tu tiens vraiment à me connaître, alors il faudra te débrouiller pour t’en sortir demain.
Il lui faisait du chantage ? Jimin n’appréciait pas forcément l’idée, mais le contrat lui plaisait. Il avait envie d’en savoir plus sur celui qui lui avait sauvé la vie et s’occupait de lui depuis son enfance. C’était sa curiosité naturelle qu’il cherchait à satisfaire, mais aussi un besoin étrange. Il lui semblait que Yoongi pouvait être la clé de quelque chose, comme si le connaître mieux permettre à Jimin de comprendre quelque chose d’essentiel. Oui, il allait se raccrocher à cela. Il lutterait pour retrouver Yoongi, et pour qu’il lui raconte. Mais qu’en serait-il si, à contrario, c’était l’autre qui ne revenait pas ?
- Et toi ?
- Je ferai de mon mieux, promis. J’ai mes raisons de tenir, ne t’en fais pas.
Ils se sourirent doucement. Jimin se sentait soulagé. Ils allaient se battre tous les deux, coûte que coûte.

Yoongi enlaça à nouveau le rouquin, mais ils ne parlèrent plus. Ils profitèrent simplement du contact de l’autre, d’entendre leurs souffles réguliers, d’écouter leurs cœurs vifs battre dans leurs poitrines... Ils se soutenaient par leur présence, par leur simple existence. Parce que quoiqu’il advienne lorsqu’ils sortiraient de cette chambre, ils étaient liés, tous les deux. Parce que sans forcément qu’ils en aient conscience, l’un ne pouvait plus vivre sans l’autre.

Tiens bon demain, Jimin, et peut-être que je t’avouerai que je t’aime.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nyal27
Noctali de l'ombre
Zodiaque : Cancer
Messages : 2654
Pikadollar : 3949
Vos j'aimes : 169
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 15
Localisation : Là où il fait beaucoup trop chaud pour une membre de la #TeamFroid. Le Sud quoi.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 12 Jan - 12:21
Ce chapitre est tout a fait mignon. T'as mérité la mention "cute", tiens xD *épingle*
Bon, sinon, bah pas grand chose à dire. C'est un peu le calme avant la tempête, en fait. Puis, j'approuve la technique de Yoongi, utiliser le désir de réponse de Jimin pour le forcer à survivre, c'est plutôt malin :3

Voilà voilà. C'est un peu le vide, quand même, maintenant que j'y pense xD Vide, mais nécessaire, tu m'diras.

- Nyal

___________________________________________________



Tomber donne l'impression de voler...
...Jusqu'à ce que tu heurtes le sol.


   Va donc jeter un coup d'oeil à mes fictions ici !    




Merci d'être là Invité, toi et tous ceux qui sont sur ce forum !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fantôme Raly
Modératrice - La boîte à horreur
Zodiaque : Cancer
Messages : 1074
Pikadollar : 1768
Vos j'aimes : 166
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 12 Jan - 16:36
Coucou !
*regarde la mention "cute" avec des yeux brillants"

Le devin a écrit:
C'est un peu le calme avant la tempête, en fait
C'est marrant que tu dises ça, parce que c'est le nom que j'ai donné au chapitre sur Wattpad ! x)

Effectivement, ce chapitre est un peu vide. Il devait être couplé avec le chapitre 5 à la base, mais finalement, j'ai choisi de les séparer. Mais ne t'inquiète pas, l'action arrive dans le prochain chapitre... Mouahahahah ~

Merci pour ton commentaiiiire ~

___________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Religion...Coran:Le mystère du chiffre 19
» présentation à la con : Bruno des Baumettes vous salue
» collection dcg dunod manuel et applications + corriges

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheCommunautéSadique :: Petit coin des écrivains :: Vos Fan-fictions :: Nos auteurs :: Floraly-
Sauter vers: