AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
• Envie de refaire un vieux texte ou dessin ? Venez voir par ici !
• Découvrez la nouvelle formule des Coups de coeur ! •

[Songfic] Sad song...

avatar
Silen
Sadique Régulier
Zodiaque : Bélier
Messages : 1520
Pikadollar : 2843
Vos j'aimes : 152
Date d'inscription : 07/06/2015
Age : 14
Localisation : Dans le coeur de ma copine, la tête dans les nuages
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 26 Jan - 18:22
Hey ! Petite songfic sur la chanson du Sir Gibsy "Sad Song" qui m'a bien inspirée pour le coup !

Tonight I want to write a sad song...
You’ll be alright, it’s not too long.
I don’t know why I have inspiration.
Maybe cause now it’s a little strong !
Too many things running in my brain,
Can’t sleep as if I was in a train.
Tonight in my heart I feel the rain...
So sorry to share my pain…


La pointe de mon crayon danse sur la feuille, traçant un a, un l, barrant des mots, réécrivant derrière. Mes pensées s’emballent, la douleur me transcende le cœur comme l’estomac. Tout s’embrouille dans mon crâne. Ma main se crispe sur le crayon, je le relâche. Mes coudes se posent sur le bureau et je me prends la tête dans les mains, incapable de penser correctement.
Je tourne le regard vers ma fenêtre pour observer les lumières vibrantes et artificielles de la ville et les rayons de la lune qui éclairent ma chambre toujours dans la pénombre. Je me lève, hésite, et me laisse tomber sur ma chaise, lourd. J’ai l’impression d’être au fond du gouffre et que jamais je ne pourrai me relever.
Je regarde distraitement la pluie s’écraser sur mes carreaux. Ç’aurait pu me bercer si seulement le sommeil ne m’avait pas quitté en même temps que ma joie de vivre…

Three years before, I was too lost.
A piece of hapiness had a cost.
I met you and suddently,
That was as if I was feeling free.
You were beautiful and real,
With you I didn’t have some pills.
Now it’s broken and I understand
Why maybe this is the end…


Je me sentais tellement mal, avant. Je ne savais pas où j’en étais, j’avais peur, même. Je regardais partout sans trouver de solution et tu es venue. Tu as tout éclairé de ton sourire. Toute cette pression était retombée et je me sentais respirer. Vivre. Je t’avais trouvée sublime, dans ces vêtements peut être un peu trop large pour toi. Ça te donnait un charme, avec ton corps menu, presque frêle.
Toucher ton corps me rendait fou. J’adorai tenir ta taille marquée entre mes mains. J’adore voir tes yeux luisants dans la pénombre de ma chambre qui est devenue celle de la torture. Tu étais ma drogue, celle que j’aimais. J’espérai qu’à jamais tu serais à moi mais je me rends compte aujourd’hui que j’avais tort. Terriblement tort.
Les larmes coulent en cascade sur mes joues, je suis agité de puissants sanglots, crachant toute ma tristesse par vague salée.
Je sais que j’ai merdé. Ça devait bien arriver un jour. Et je comprends que tu ne veuilles plus me voir, après cette soirée, après cette nuit où je t’ai trompée… Tout est de ma faute et ce doit être ce qui me ravage le plus.

You cannot control your feels,
Strong to now you don’t love me…


Je me remet à écrire sans voir, comme si ça allait m’apaiser. Je bouge mon poignet avec des gestes vifs, stressés, le visage déformé par ma douleur que j’exprime tant bien que mal sur la feuille. Les mots que j’écris se noient dans mes larmes s’écrasant contre. L’encre bave et quelques mots ne sont déjà plus lisibles mais je continue comme si c’était la dernière chose qui me raccroche à la vie, la seule chose qu’il me reste à faire.
Semblable à un automate, ma main ne paraît pas vouloir s’arrêter.
Les images de toi assaillissent mon cerveau. Des souvenirs, comme des lames qui tranchent mon cœur affaibli. Je t’aime tellement… Tellement que jamais je ne m’en sortirai. Essayer de me montrer impassible, de rire de ça est presque une tâche au-delà de mon pouvoir, de ma volonté. Le seul moyen que j’ai trouvé pour m’exprimer, c’est d’écrire. Écrire des chansons, pour toi. Et uniquement toi. C’est peut être niais mais ça fait passer le temps jusqu’à une époque nouvelle où je pourrai me libérer de ton sort.
C’est ironique. Tu étais ma source d’oxygène et te voilà mon pire poison. L’amour est à double tranchant. C’est dans ces instants là, où la solitude rend mon esprit nostalgique et la nostalgique me tue, que je veux revenir dans le passé. Juste pour essayer, essayer différemment, réparer mes fautes. Juste pour ne pas t’avoir trahie. Ne pas t’avoir blessée. Juste pour que tu m’aimes encore.
Et s’il y a un moyen de me faire pardonner de mes actes, je le ferai. Je m’exécuterai sans mots dire.
Juste pour que tu m’aimes encore…

I love you and now I don’t know how
I can forget the feelings I have right now…
I try to show in front that I’m strong
But behind can only write some songs.
Only time can build good things
Even if I don’t really care about it…
Wanna go to past to repair some things,
to keep the love you had to me.

OH MON DIEU J'AI ÉCRIT SUR UN SHIP HÉTÉRO ! Eh ouais, c'est comme ça que je l'ai imaginé. Je l'ai même imaginé avec Sir Gibsy qui parle à la première personne ! En tout cas, j'ai vaiment aimé l'écrire et elle me plaît donc j'espère que ce sera le cas pour vous aussi !
Des bisous et douceur sur vos coeurs malgré le texte assez triste <3

___________________________________________________

"La vie est courte. Riez fortement, embrassez longuement, aimez véritablement et pardonnez rapidement."

PP : ''Portrait de mademoiselle Charlotte du Val d'Ognes", Marie Denise Villers

Music is love, writing is life, art is everything (après ma copine)

Gay af for my best friend #L
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» SONG OF THE GEARS ❧ Cabinet de curiosités, Boucles Temporelles, inspi Miss Peregrine (Ouverture 31/10)
» THE SONG OF RAVENS ▲ TSOR - [OUVERTURE LE 22/07/16]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheCommunautéSadique :: Petit coin des écrivains :: Vos One-Shots-
Sauter vers: