AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
• Envie de refaire un vieux texte ou dessin ? Venez voir par ici !
• Découvrez la nouvelle formule des Coups de coeur ! •

L'autre reflet du miroir - Chapitre 1 : Regard pesant

avatar
Sohuna
Voltali électrisant
Zodiaque : Lion
Messages : 692
Pikadollar : 375
Vos j'aimes : 28
Date d'inscription : 01/05/2015
Age : 16
Localisation : Le ch'Noooord
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 14 Fév - 12:27
Chapitre 1 : Regard pesant

Quelques mois plus tôt…


« Oui, ne t'inquiètes pas. Oui, ça ira. Oui. Non, Chanyeol n'est pas trop chiant. »

Le-dit Chanyeol, étalé telle une gracieuse crêpe sur le sofa, dressa son majeur dans ma direction à l'entente de ma réponse. Je l'ignorai, aussi bien que les propos de ma si gentille mère. Elle me recommandait de bien écouter en cours, de faire attention à ma santé, de ne pas me coucher trop tard, d'être gentil avec l'abruti et de bien me- hm. Je raccrochai enfin, me laissant tomber à côté de mon colocataire, qui me fixait moqueusement du coin de l’œil.

« Alors, elle va bien môman ?
Je jetai ma tête en arrière sur le dossier en lui lançant le regard le plus blasé possible. Il sourit et enchaîna :
- T'as fait une drôle de tête vers la fin, elle t'as dit quoi ?
- Elle m'a dit de bien me protéger. Elle est folle.
- C'est vrai ça, qui voudrait de toi ? »

Mon regard lassé se chargea soudainement d'éclairs. Il sut alors qu'il était temps pour lui de courir. Chanyeol se redressa tel un ressuscité et couru se réfugier dans la première pièce close, le diable à ses trousses. À mon grand regret, les toilettes lui tendaient les bras, lui permettant d'échapper à son châtiment. Je ralentis de justesse pour éviter de me prendre la porte en pleine face, et pestai en l'entendant rire. Je restai quelques secondes devant la porte, pour ensuite entendre ce charmant bruit « d'eau ». Ma mine se renfrogna quand une voix forte monta du cabinet :

« Sehun, combien de fois je dois te dire de changer le papier toilette quand tu finis le rouleau, merde !
J'éclatai de rire avant de glisser d'une voix narquoise :
- Prends ça pour ma vengeance ~ »

Sachant pertinemment qu'il n'allait pas tarder à sortir, je pris la fuite en direction de ma chambre, m'y enfermant à double tour. Je jetai un coup d’œil vers mon radio-réveil : notre bus passait dans une dizaine de minutes environ. Je glissai mes cahiers dans ma besace en cuir noir, attrapai mon peigne à la volée, puis me plantai devant le miroir. Mes yeux bridés et habituellement neutres étaient pochés de jolies cernes creusées, résultant de la soirée film de la veille. Je m'observai un moment, voyant que les remarques de Chanyeol était fondées. J'avais vraiment un air blasé, mes sourcils étaient légèrement froncés au naturel et mon visage était plutôt allongé, ce qui me donnait un air sérieux voire froid. Alors qu'en réalité, je n'étais pas si distant que ça. Ma couleur arc-en-ciel détonnait vraiment avec mon expression, passant de couleurs chaudes et vives à une froideur intense. M'attarder sur mes cheveux me fit revenir à la réalité, me rappelant que je manquais de temps pour me contempler, et que je devais rapidement m'occuper de ma tignasse.Dresser cette masse arc-en-ciel informe et rebelle n'allait pas être évident. Ma couleur pour le moins… particulière m'avait valu bien des remarques désobligeantes, mais j'en étais vraiment satisfait, avec le gros risque que les sept couleurs se mélangent, il fallait dire que mon coiffeur avait bien géré sur ce coup-ci - c'était surtout la première fois qu'il recevait une demande pareille, alors j'avais été plutôt surpris par son succès. Une fois que ce qui me servait de cheveux était un tant soit peu présentable, je voulus sortir de ma chambre, mais la porte ne s'ouvrit pas. C'est en entendant le rire espiègle de Chanyeol que je me souvins l'avoir fermée quelques instants plus tôt. Un boulet, j'étais, un boulet… Après avoir fait tourner la clef, j'ouvris l'accès au couloir, mais tout me parut étrangement calme. Je sortis quand même, confiant, avant de sentir mon corps chuter et s'écraser lourdement sur le sol, ma tête frôlant de peu le mur d'en face. C'est en entendant son rire et en voyant son pied tendu devant le bas de ma porte que je compris que cet enc- enfoiré ! m'avait fait un croche-pied. Je me relevai lentement en le toisant du regard et ramassai mon sac, marmonnant quelques insultes à son encontre.

« Ça va ? Demanda-t-il d'un ton purement ironique.
- On y va, répondis-je sans y prêter plus d'attention. »

Il pouffa une énième fois, et je fis de mon mieux pour garder mon calme. Nous sortîmes dans la rue sans vraiment nous hâter, quittant notre appartement quelque peu sale et en désordre. L'arrêt de bus était à trois pas, et nous arrivions toujours en même temps que le véhicule. Bon, il nous arrivait parfois de le rater, mais cela restait rare.
Ou presque.
Le transport était toujours bondé à cette heure-ci, rempli de lycéens, de collégiens, de travailleurs et d'autres personnes sans grande importance. Je fouillai du regard l'intérieur à la recherche d'une place assise avant de voir Chanyeol foncer vers la dernière, à côté de son ami Baekhyun. Ils se dirent bonjour assez timidement, puis se mirent à parler de tout et de rien. Je pouffai intérieurement, avant de me dire que c'était plutôt sympathique de me laisser seul et debout, éprouvant quelques difficultés à me tenir droit en m'accrochant aux poignées surélevées. Mais bon, l'amour est plus fort que tout, hein ?

S'il m'avait entendu, il m'aurait tué.

J'enfonçai mes écouteurs dans mes oreilles et lançai au hasard une playlist de hip-hop, observant les gens comme à mon habitude. Une personne que je ne connaissais pas du tout, mais que j'avais déjà croisée au lycée me fixait intensément. Je la reconnus aisément ; c'était un des rares gars qui osaient se faire une teinture sans être une idole. Il avait opté pour du blond, rien d'aussi extravagant que moi. Lorsqu'il vit que je l'avais remarqué, il détourna immédiatement les yeux, et se fit aussitôt charrier par l'homme assis à ses côtés. La seule phrase que j'arrivai à saisir fut « Arrête Minseok, t'es vraiment pas drôle là ! » Il me jeta un dernier regard furtif avant de définitivement regarder ailleurs. C'étaient des terminales, il me semblait. Ma « légendaire pokerface », comme disait Chanyeol, avait sûrement dû l'intriguer. Pour quelle raison m'aurait-il fixé, sinon ?

Je repris mon observation, et mon regard finit par s'attarder sur mon ami d'enfance. Channie et moi-même nous connaissions depuis tout petits, et nous n'avions jamais cessé de nous parler. Nous avions tout deux vécu dans un arrondissement de Séoul, et il m'avait quitté il y a an pour venir dans ce lycée, éloigné de chez nous. Je l'avais rejoint cette année, et il m'avait aussitôt proposé de venir vivre en colocation dans son appartement. J'avais naturellement accepté, mais je n'aurais jamais imaginé que c'était si dur de le supporter toute une journée entière et c'était bien pour cela que je préférais m'isoler au lycée. J'étais ce gars que l'on qualifiait d'asocial parce qu'il ne sympathisait avec personne, mais je me trouvais plutôt sélectif. Je trouvais mieux de rester seul plutôt qu'avec des animaux qui se qualifiaient d'humains. Ainsi, mes deux seuls amis étant en classe de première, je passais mes journées à errer dans les couloirs.
Quand on ne venait pas m'emmerder, bien sûr.
Un coup de poing dans mon épaule généreusement offert par Chanyeol me sortit de mes pensées, et je compris que nous étions arrivés. Je descendis sans un mot et partis sans attendre mon ami brun aux oreilles disproportionnées, sachant que c'était l'heure à laquelle nous nous séparions. J'entrai dans le grand hall. À droite et à gauche se trouvaient différents bureaux ainsi que des escaliers menant aux cours de langues. En face, quelques marches nous donnaient accès à la « Rue », ce long couloir qui permettait aux jeunes de se retrouver en dehors des heures de cours. Tout était peint d'un blanc lisse et maladif, semblable aux couloirs d'hôpitaux. La Rue était parsemée de casiers, et était totalement envahie à cette heure-là. Je me faufilai tant bien que mal jusqu'au mien, insérant la clé dans la serrure. Lorsque je l'ouvris, mon cœur se serra.

La plupart de mes manuels étaient réduits en lambeaux et les pages arrachées tombaient en cascade sur le sol, faisant lentement reculer le monde autour de moi. Je décrochai le papier scotché sur l'intérieur de la porte : un vulgaire dessin de deux bonhommes bâtons représentant un homme avec un arc-en-ciel sur la tête - que j'en déduisais être moi - s'occupant du sexe de l'autre à l'aide de sa langue. Je le déchirai avec une expression neutre et le fourrai au fond de mon casier. Je glissai les quelques livres encore intacts dans ma besace, fermai mon casier et me retournai. Les personnes autour de moi me fixaient, certaines riaient, mais une en particulier m'empêchait d'avancer, plantée devant moi. C'était le gars blond du bus. Il me fixait de ses grands yeux ronds et il affichait une moue innocente, quoique choquée. Sûrement avait-il vu le dessin. Il était plutôt mignon, mais mignon ou pas, il me gênait. Je le contournai non sans lui bousculer l'épaule, tête baissée. Je m'éloignai de cette foule de gens qui reprenaient leur vie comme si rien ne s'était passé. Ces gens dont les yeux étaient et resteraient toujours bandés.

Je continuai d'arpenter la Rue, passant devant la fontaine intérieure, jusqu'à déboucher dans un second hall plus petit. Il y avait deux nouveaux couloirs, ceux des matières littéraires, et deux nouveaux escaliers. Je me dirigeai vers ces derniers et montai. Le premier étage comportait les salles d'histoire-géographie et de mathématiques, rien de très attirant. Évidemment, monter jusqu'au deuxième étage à huit heures du matin pour un maudit cours de physique ne pouvait que tomber sur moi...

Mes pas pressés claquant sur le carrelage blanc ralentirent lorsque je ne vis personne devant la salle. J'étais un peu en avance, et les animaux arriveraient après la sonnerie, comme à leur habitude. Je m'adossai contre le mur, augmentant le son de ma musique et fermai les yeux. J'avais presque perdu la notion du temps lorsqu'un bras s'enroula autour de mon cou et me secoua dans tous les sens.

« Alors Sehunnie, on est encore solo ? »
La tête de Chanyeol m'apparut en gros plan lorsque j'ouvris les yeux. Sa classe attendait devant leur salle juste en face de la mienne, rigolant discrètement.
« Ouais… fis-je en roulant des yeux, agacé par son apparition surprise et pas du tout attendue.
- Viens avec nous un moment, au pire ! »

J’acquiesçai d'un signe de tête, quoiqu'un peu hésitant. Je fis connaissance avec quelques-uns de ses amis. Ils étaient tous un peu… timbrés, pour rester poli. Après plusieurs minutes de conversation, une scène attira mon attention. Je donnai aussitôt un coup de coude dans le ventre de Channie.

« Aïe, quoi ? râla-t-il.
- Baekhyun parle à une fille.
Il tourna de suite la tête vers son preux chevalier, la colère dans les yeux, puis revint immédiatement vers moi, certainement prit de bouffées de chaleur si on prenait en compte les rougeurs qui s'étalaient sur ses joues. Il répondit, d'une voix énervée quoiqu'un peu tremblante :
- Et qu'est-ce que tu veux que ça me fasse ?
- Ose encore nier.
- Ton prof est là. »
Je tournai la tête vers ma salle et vis mon charmant professeur à la calvitie bien prononcée occupé à ouvrir la porte. Je jetai un dernier regard à Chanyeol, le typique « on règle ça ce soir ». Je traversai à nouveau le couloir et passai devant le vieux.
« Bonjour Monsieur Oh, fit-il. Toujours le premier à ce que je vois, cela me réconforte d'avoir un élève sérieux.
- B'jour. » répondis-je en coup de vent.

Quand est-ce que ces foutus profs comprendront que je suis pas un élève sérieux mais discret ? Merde. pestais-je en mon for intérieur. Des rires bruyants ne tardèrent pas à se faire entendre, et un troupeau de bêtes se présenta à la porte, « s'excusant » pour leur retard. Le prof les accepta en remontant ses lunettes sur son nez de rat, marmonnant comme quoi la jeunesse était irrécupérable. Les rires et conversations s'effacèrent lorsque les élèves me virent, et les éclats repartirent de plus belle. Je vis une main glisser du bout de ma table, prête à balayer mes affaires, alors je tendis mon pied sans réfléchir et vis la carcasse de cet enfoiré s'écraser par terre. Ça tombait bien, puisqu'il avait si gentiment signé son dessin, ça n'était que le juste retour des choses. Il se releva en s'époussetant et vociféra :

« Toi ! Tu me le paieras, la pédale, crois-moi !
- J'attends ça avec impatience.
- Monsieur Kim, à votre place ! » Ordonna le vieux.
Je ne lâchai pas le regard de Jonwae, affichant mon plus beau visage impassible. J'avais bien conscience qu'il ne fallait pas jouer avec le feu, surtout après tout ce qu'il avait pu faire…
Mais c'était plus fort que moi.

* * *

La journée s'écoulait lentement, comme à son habitude. Je me dirigeai vers la salle de travail en autonomie, ayant toujours une foutue heure de permanence en plein milieu de l'après-midi. Une fois arrivé dans la salle, j'inscrivis mon nom sur le cahier de présence et partis m'asseoir au fond de la pièce. Elle n'était pas très large et plutôt construite en longueur, remplie de petits bureaux méticuleusement et symétriquement placés. Une large baie vitrée longeait le mur en face de la porte, donnant vue sur la circulation agitée de Séoul. Évidemment, cette partie de l'établissement n'échappait pas non plus au blanc médical. Je lâchai nonchalamment mon sac à côté d'une place choisie au hasard, faisant sursauter l'élève assis tout proche, concentré dans son travail. Je lui jetai un coup d’œil rapide ; c'était encore le blond de ce matin.

Je m'assis à ma place, ne le calculant pas plus que ça, et m'apprêtai à survivre à une heure d'ennui mortel.

* * *

Les semaines étaient passées, et leur lot d'emmerdes avec. Toujours les mêmes regards, toujours les mêmes insultes, toujours les mêmes soupirs. Je traînais les pieds pour aller jusqu'au bus, accompagné de mon ami aux oreilles d'éléphant. Cela devait bien être la première fois que nous arrivions en avance à l'arrêt. Notre séance d'écriture de la veille avait viré à la nuit blanche, donc évidemment, nous ne pouvions pas rater l'heure du réveil. J'étais assez irritable si je n'avais pas au moins une heure de sommeil dans l'organisme, et Chanyeol le savait très bien. Ça devait sûrement être pour cela qu'il ne m'avait pas taquiné de la matinée, mais je me préparais déjà mentalement au fait qu'il se rattraperait le soir venu. Je m'assis sur le banc métallique de l'abri, m'abritant de la pluie fine et glaçante qui tombait sans discontinu depuis cette nuit. Grâce à notre avance considérable, c'était la première fois que je voyais quelles personnes prenaient le bus au même arrêt que moi. Je les analysais tour à tour, ne mettant de noms sur aucun des visages, ce qui voulait aussi dire qu'il n'y avait personne de ma classe. En revanche, Chanyeol avait l'air de connaître du monde, vu ses éclats de voix et de rire. Ah, bien sûr, puisqu'il y avait Baekhyun... Ces deux-là étaient franchement mignons, et c'était assez rare que je pense une chose pareille. Ils se souriaient, détournaient souvent le regard et… se tenaient actuellement la main.
Mais c'est qu'on m'en cache des choses, dis donc.
Je soupirai, et pris la décision de tout faire pour ne plus arriver en avance, à l'avenir. Le temps passe tellement lentement lorsqu'on attend…

Quelqu'un s'assit à côté de moi. Je tournai le regard pour savoir de qui il s'agissait, et constatai sans grande surprise l'éclat doré de ses cheveux. Je n'avais pas arrêté de le croiser depuis maintenant deux semaines. Chaque matin dans le bus, il me fixait. Chaque fois que je refermais mon casier, il en était presque à se pencher pour scruter chacun de mes gestes. Chaque midi au self, il m'observait de nouveau, depuis sa place. Et à chaque permanence de l'après-midi, il était là. J'avais pris l'habitude de m'asseoir assez loin de lui, par pur réflexe. Mon ami d'enfance avait même fini par me demander si c'était une de mes connaissances. Mais non. Je ne le connaissais ni d'Eve, ni d'Adam, ce gars ! J'allais vraiment devoir lui passer la carte de visite de mon coiffeur, si c'était ce qui l'hypnotisait... En plus, j'avais refait ma couleur la veille, j'étais donc plus lumineux que jamais.

Le bus finit par arriver, et je me dépêchai d'y rentrer sans paraître spécialement pressé, refusant d'être debout une fois de plus. Mais cette place m'avait tout de même permis de me rendre compte de la petite taille de Baekhyun, qui n'était donc pas une légende contée par Chanyeol. Je n'y avais jamais vraiment fait attention jusqu'à cet événement. Je m'assis tranquillement, reprenant mes écouteurs et mes observations habituelles. Sauf que, depuis les semaines passées, je n'étais plus le seul observateur. Mes cheveux brillent trop à ton goût, chéri ? Je secouai la tête, me reprenant intérieurement. Hum, ressaisis-toi Sehun, tu rentres dans son jeu, ça en devient flippant. Lorsque je sortis de mes pensées, je remarquai que j'avais fixé un point particulier avant de partir loin, et c'était les yeux du blond. Vraiment, au beau milieu de son regard. Merde. Il doit se dire « Oh chouette, oppa m'a regardé ! », sauf qu'en fait pas du tout. Finalement, il finit par détourner les yeux. Le poing habituel de Channie me signifia l'arrivée, et je descendis du car, un peu perturbé parce ce qu'il venait de se passer.

* * *

La journée s'était toujours écoulée aussi lentement, et j'étais de retour dans la salle de permanence. Je répétai le petit manège pour noter ma présence et partis m'asseoir au fond de la salle. Je lâchai mon sac toujours aussi violemment qu'à l'accoutumée. Sauf qu'un sursaut accompagna cette fois-ci le bruit de l'atterrissage de la besace maltraitée. Comme il y a deux semaines. Je relevai la tête...

Encore lui. Le blond. Merde, il faisait exprès ou quoi ? Je soupirai en m'asseyant, espérant qu'il ne vienne pas me parler de l'épisode du casier. Ou de toute autre chose, d'ailleurs. N'ayant rien à faire, je sortis une feuille et me mis à écrire ce qui me passait par la tête. J'écrivais souvent des paroles comme ça. Chanyeol et moi-même nous amusions à les rapper et les chanter, et je dansais même dessus parfois. Baekhyun nous accompagnait aussi au piano, ce mec jouait divinement bien. C'était un passe-temps comme un autre me diriez-vous, mais pour moi, c'était un excellent moyen pour dire ce qui ne sortait pas normalement. L'heure passait et les vers défilaient sur ma feuille, l'encre imprégnant le papier, et j'imaginais les voix de mes amis sur une mélodie hasardeuse que mon esprit créait sans trop réfléchir.
Cependant, quelque chose me démangeait depuis un bon moment.
Une sorte de tiraillement, de curieuse impression à l'arrière du crâne. Je n'arrivais pas à mettre le doigt dessus, jusqu'à ce que je tourne brutalement ma tête pour surprendre le blond qui était presque penché pour lire les mots que j'avais inscrits au cours des dernières minutes. Il dut se sentir plutôt bête d'avoir été ainsi surpris, car il se recula immédiatement et baissa la tête sur ses cahiers, rouge pivoine. Je soupirai assez bruyamment pour qu'il m'entende, en jetant un regard discret vers lui. Lu Han, si j'en croyais la jolie étiquette sur son sac sûrement préparée avec amour par môman. Je jetai un coup d’œil à l'heure, rangeai mes affaires en vitesse et attendis la sonnerie, sentant toujours le regard de ce mec bizarre sur moi. Mais alors que la plupart des étudiants étaient sur le qui-vive, attendant le bruit assourdissant de la délivrance, une main se posa à plat sur le devant de ma table, aussi délicatement qu'un nuage, comme si elle avait peur de faire du bruit. De me déranger. Je levai le menton, curieux de connaître le propriétaire de cette main. C'était lui. Ce Lu Han, là.

« Euh… Oh Sehun, c'est bien ça ? »

___________________________________________________

" Every man dies,
but not every man lives."

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nyal27
Noctali de l'ombre
Zodiaque : Cancer
Messages : 2654
Pikadollar : 3949
Vos j'aimes : 169
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 15
Localisation : Là où il fait beaucoup trop chaud pour une membre de la #TeamFroid. Le Sud quoi.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 14 Fév - 12:35
BONJOUR C'EST LA BÊTA-LECTRIIIIICE <3
Héhé, j'aime bien tes personnages pour l'instant, même si on a plus de Chanbaek que de Hunhan pour l'instant ;P

Bon, sinon j'ai pas grand-chose d'autre à dire puisque je suis passée derrière toi (donc ça fait un peu comme si je l'avais co-écrit avec toi ahah), mais vraiment c'est bien =w= Peut-être l'explication de l'organisation du lycée qui est un peu.. brouillonne, mais ça va :3

- Nyal ~

___________________________________________________



Tomber donne l'impression de voler...
...Jusqu'à ce que tu heurtes le sol.


   Va donc jeter un coup d'oeil à mes fictions ici !    




Merci d'être là Invité, toi et tous ceux qui sont sur ce forum !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sohuna
Voltali électrisant
Zodiaque : Lion
Messages : 692
Pikadollar : 375
Vos j'aimes : 28
Date d'inscription : 01/05/2015
Age : 16
Localisation : Le ch'Noooord
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 14 Fév - 12:41
BONJOUUUUUUUR

Ouiiii bon écoute, y'aura pas de Hunhan avant un moment à cause de monsieur rainbow, donc bon, je nourris en yaoi en attendant xD Et pis Chanbaek *q*

Citation :
Peut-être l'explication de l'organisation du lycée qui est un peu.. brouillonne, mais ça va :3
Hé oh, je fais absolument jamais de description de bâtiment doooonc j'ai fait comme j'ai pu, c'est une première ;;

And that not escalated quickly, this time ? :p

___________________________________________________

" Every man dies,
but not every man lives."

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nyal27
Noctali de l'ombre
Zodiaque : Cancer
Messages : 2654
Pikadollar : 3949
Vos j'aimes : 169
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 15
Localisation : Là où il fait beaucoup trop chaud pour une membre de la #TeamFroid. Le Sud quoi.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 14 Fév - 12:43
Sipha' a écrit:
And that not escalated quickly, this time ? :p


___________________________________________________



Tomber donne l'impression de voler...
...Jusqu'à ce que tu heurtes le sol.


   Va donc jeter un coup d'oeil à mes fictions ici !    




Merci d'être là Invité, toi et tous ceux qui sont sur ce forum !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Floraly
Modératrice - La boite à idées
Zodiaque : Cancer
Messages : 1057
Pikadollar : 1754
Vos j'aimes : 166
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 14 Fév - 17:12
Salut, salut !

Ici Flupidon (avec son pseudo dégueu) pour un reportage live !
Oui, je sais, Cap'tain Nyal est mieux, plus connue, MAIS ON A PLUS DE THUNE ET JE COÛTE MOINS CHER !
ALORS CHUT ET COMMENÇONS !

Sipha a écrit:
Chanyeol se redressa tel un ressuscité et couru se réfugier dans la première pièce close, le diable à ses trousses.
TIMMY A MANGE LE T !

Sipha a écrit:
J'éclatai de rire avant de glisser d'une voix narquoise :
- Prends ça pour ma vengeance ~ »
Mmh... Je ne sais pas trop quoi penser de la petite vague... En soi, ça ne dérange pas, mais je pense que "..." auraient tout autant fait l'affaire, puisque tu précises qu'il le dit d'une voix narquoise ;D
C'est juste que ça me fait toujours bizarre de retrouver des signes du genre dans un texte !

Sipha a écrit:
En face, quelques marches nous donnaient accès à la « Rue », ce long couloir qui permettait aux jeunes de se retrouver en dehors des heures de cours.
J'adore l'idée de donner des noms aux endroits comme ça. Ça rend le truc un peu plus réel =)

Sipha a écrit:
Je me faufilai tant bien que mal jusqu'au mien, insérant la clé dans la serrure. Lorsque je l'ouvris, mon cœur se serra.

La plupart de mes manuels étaient réduits en lambeaux et les pages arrachées tombaient en cascade sur le sol, faisant lentement reculer le monde autour de moi.
Que... Enfin, ils lui ont volé sa clé ? Ils ont forcé la serrure ? Mais ça se serait vu, non ? C'est un mystère...
(J'ai éclaté de rire en imaginant un bonhomme bâton avec une coupe arc-en-ciel ! xD
Mais j'ai trouvé moins drôle la suite... :/)

Sipha a écrit:
« Ouais… fis-je en roulant des yeux, agacé par son apparition surprise et pas du tout attendue.
Surprise et pas du tout attendu... Je crois qu'un seul des deux aurait suffit, pour le coup, là tu dis deux fois la même chose, et c'est un peu lourd ;D (Le conseil de la fluiditéééé)

Sipha a écrit:
« Aïe, quoi ? râla-t-il.
- Baekhyun parle à une fille.
Il tourna de suite la tête vers son preux chevalier, la colère dans les yeux, puis revint immédiatement vers moi, certainement prit de bouffées de chaleur si on prenait en compte les rougeurs qui s'étalaient sur ses joues. Il répondit, d'une voix énervée quoiqu'un peu tremblante :
- Et qu'est-ce que tu veux que ça me fasse ?
- Ose encore nier.
- Ton prof est là. »
J'aime ce passage, mouahahaah !
Nan, en vrai, j'aime quand les personnages secondaires sont aussi travaillés. C'est toujours plus intéressant à lire qu'une histoire dont les personnages autres que les principaux sont plats =)

Sipha a écrit:
Quand est-ce que ces foutus profs comprendront que je suis pas un élève sérieux mais discret ? Merde. pestais-je en mon for intérieur.
Oh, oh, oh, phrase qui en dit long sur ton narrateur ! Qu'est-ce qui peut lui donner envie de ne pas vouloir être sérieux ? Ou peut-être veut-il juste qu'on le remarque ? Ou... Mmmmh, questions, questions...

Sipha a écrit:
Je vis une main glisser du bout de ma table, prête à balayer mes affaires, alors je tendis mon pied sans réfléchir et vis la carcasse de cet enfoiré s'écraser par terre. Ça tombait bien, puisqu'il avait si gentiment signé son dessin, ça n'était que le juste retour des choses.
Chouette, un personnage victime mais pas trop ~
J'aime pas les victimes qui se laissent marcher dessus. S... S-chose (Pardon ;-; ) a l'air de ne pas se laisser aller, c'est cool !
Mais ça le met plus en danger, aussi... Hmph.

Sipha a écrit:
Je lui jetai un coup d’œil rapide ; c'était encore le blond de ce matin.
Bon, alors. Ce blond est absolument partout, et c'est est gênant. Je m'explique. On comprend bien avec le reste du texte (et ton prologue) que c'est un peu le jour où il commence à s'intéresser à lui, mais il y a un truc gênant là-dedans, c'est que, premièrement, pourquoi c'est ce jour là qu'il commence ? Est-ce qu'il vient d'arriver ? Non, parce qu'il a déjà un ami qui a l'air proche de lui. Est-ce qu'il fait ça depuis longtemps mais que Sehyun(?) l'a jamais remarqué avant ? C'est plus plausible, mais dans ce cas, pourquoi c'est la première fois qu'il le remarque ? Rien ne semble différent de sa routine habituelle...
C'est compliqué à expliquer, mais je l'ai ressenti comme une coïncidence pas vraiment coïncidence, parce qu'on sent qu'elle a été placée par l'auteur, et pas par le déroulement de l'histoire. Et là, trop ça fait trop, et ça casse un peu l'effet. Les premières fois, c'est bon, mais celle-ci est un peu celle qui détruit le truc, à mon sens :/

Sipha a écrit:
Merde. Il doit se dire « Oh chouette, oppa m'a regardé ! », sauf qu'en fait pas du tout.
Que... ? xD
Il a l'air bien sûr de lui, Se-chose, dis-voir ! x)

Sipha a écrit:
Comme il y a deux semaines. Je relevai la tête...

Encore lui. Le blond. Merde, il faisait exprès ou quoi ?
Ahah ! Ok, je comprends mieux l'utilité du premier épisode, du coup, mais je reste sur mes positions. Les rencontres pourraient être mieux amenées. Je vais faire ce que je ne devrais surtout pas faire parce que je vaux pas mieux qu'un autre : te dire ce que je t'aurais conseillé de faire.
Selon moi, tout aurait mieux marché si tu avais dit que le blond le regardait depuis un poil plus longtemps. Genre, au début, au lieu de faire "un blond qui me fixe", il aurait fallu faire "le blond que je surprenais à me fixer depuis quelques temps", et la scène de la perm' serait peut-être mieux passée, parce qu'on aurait eu l'impression que les choses se seraient passées moins vites, que l'autre aurait pu orchestré la chose, que...
Enfin, fais-en ce que tu veux, peut-être que je dis n'importe quoi, mais en lisant ton texte, j'ai un peu l'impression que tes coïncidences n'en sont pas, qu'elles ont été placées là pour être placées là plutôt que d'avoir une logique dans l'histoire
Patapé...

Sipha a écrit:
Je soupirai en m'asseyant, espérant qu'il ne vienne pas me parler de l'épisode du casier.
Ça fait deux semaines qu'il te stalk, poto, tu crois qu'il serait pas venu plus tôt s'il avait voulu t'en parler ?

Sipha a écrit:
Lu Han, si j'en croyais la jolie étiquette sur son sac sûrement préparée avec amour par môman
Oh ! Oh ! Oh ! C'est qui qui était au téléphone avec môman au début du chapitre ! ;P
Pas constru... Ah, oui, pardon xD

Sipha a écrit:
une main se posa à plat sur le devant de ma table, aussi délicatement qu'un nuage, comme si elle avait peur de faire du bruit. De me déranger. Je levai le menton, curieux de connaître le propriétaire de cette main. C'était lui. Ce Lu Han, là.
J'aime Luhan. Il a l'air divinement chou. ~

Sipha a écrit:
« Euh… Oh Sehun, c'est bien ça ? »
TU LE STALK DEPUIS DEUX SEMAINES, FAIS PAS GENRE QUE TU NE CONNAIS PAS SON NOM POUR ESSAYER DE TE RACHETER !
Const... NON MAIS NON !

___

Bon, hm. Voilà voilà, c'était mes réactions à chaud ! xD
Je pinaille clairement, quoiqu'il en soit. J'aime beaucoup ta fiction, et je suis très curieuse d'en avoir la suite ! Je me demande quand tu vas faire le retour au "présent", enfin, celui du prologue ! J'ai hâte de voir le prochain chapitre pour savoir où tu veux nous emmener !

J'aime beaucoup le personnage de Sehun, que tu arrives à rendre plutôt attachant, mine de rien ! Et puis, Luhan a l'air vraiment tout doux, il pourrait guérir ses blessures et lui prendre la main et...
Quoi ? Je vais trop vite ? Mais... Mais... ;-;

Enfin bon, sorry pour le pavé ! J'ai hâte d'avoir la suiiiiite !
Flo'

___________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nyal27
Noctali de l'ombre
Zodiaque : Cancer
Messages : 2654
Pikadollar : 3949
Vos j'aimes : 169
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 15
Localisation : Là où il fait beaucoup trop chaud pour une membre de la #TeamFroid. Le Sud quoi.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 14 Fév - 17:32
Floraly a écrit:
J'aime Luhan. Il a l'air divinement chou. ~

IL L'EST.



*décède silencieusement*

___________________________________________________



Tomber donne l'impression de voler...
...Jusqu'à ce que tu heurtes le sol.


   Va donc jeter un coup d'oeil à mes fictions ici !    




Merci d'être là Invité, toi et tous ceux qui sont sur ce forum !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sohuna
Voltali électrisant
Zodiaque : Lion
Messages : 692
Pikadollar : 375
Vos j'aimes : 28
Date d'inscription : 01/05/2015
Age : 16
Localisation : Le ch'Noooord
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 14 Fév - 18:10
Flo. Je veux bien que tu aies du mal pour Luhan, Minseok, Baekhyun, Chanyeol, Jongdae ou Yixing, mais pas Sehun. S'il te plaît. S-chose. Seyhun. TU BRISES MON COEUR. cette fille n'est pas du tout amoureuse Non, en vrai je te pardonne, je sais la première que c'est pas évident à retenir, encore moins à écrire (prononcer, n'en parlons pas. *rip Chanyéol svp ça se dit Chanyol*) :')
Bonbon, c'est un joli pavé, répondons à tout ça ! Very Happy

Citation :
JIMMY A MANGE LE T !
MES EXCUSES, IL A FILÉ ENTRE NOS DOIGTS AUX NOMBREUSES RE-LECTURES ! Vilain Jimin ;-; Euh, Jimmy.

Citation :
Mmh... Je ne sais pas trop quoi penser de la petite vague... En soi, ça ne dérange pas, mais je pense que "..." auraient tout autant fait l'affaire, puisque tu précises qu'il le dit d'une voix narquoise ;D
C'est juste que ça me fait toujours bizarre de retrouver des signes du genre dans un texte !
Je comprends ! La petite vague est le seul signe que j'arrive à intégrer dans un texte sans que ça me fasse bizarre, j'aime bien l'utiliser mais rarement. Je voulais vraiment faire ressortir ce côté moqueur et je trouvais que les points de suspension ne donnaient pas le ressenti voulu ^-^
Mais je prends ton avis en compte ~

Citation :
J'adore l'idée de donner des noms aux endroits comme ça. Ça rend le truc un peu plus réel =)
Eh bien, c'est juste comme ça qu'on appelle le hall dans mon lycée... J'AI PLAGIÉ MA VIE.
Si ça te plaît, tant mieux ! ;D

Citation :
Que... Enfin, ils lui ont volé sa clé ? Ils ont forcé la serrure ? Mais ça se serait vu, non ? C'est un mystère...
(J'ai éclaté de rire en imaginant un bonhomme bâton avec une coupe arc-en-ciel ! xD
Mais j'ai trouvé moins drôle la suite... :/)
Sehun ne sait pas non plus. Sipha ne sait pas non plus.
( Passer d'un éclat de rire à une tête en ":c" doit être drôle à voir :'D )

Citation :
Surprise et pas du tout attendu... Je crois qu'un seul des deux aurait suffit, pour le coup, là tu dis deux fois la même chose, et c'est un peu lourd ;D (Le conseil de la fluiditéééé)
Bon, là, je suis désolée, mais j'ai franchement ri. Pourquoi ? Parce c'est la dame à l'excellente fluidité qui a rajouté le "pas du tout attendue"... :')

Citation :
J'aime ce passage, mouahahaah !
Nan, en vrai, j'aime quand les personnages secondaires sont aussi travaillés. C'est toujours plus intéressant à lire qu'une histoire dont les personnages autres que les principaux sont plats =)
Honte aux personnages plats, principaux ou secondaires D:

Citation :
Oh, oh, oh, phrase qui en dit long sur ton narrateur ! Qu'est-ce qui peut lui donner envie de ne pas vouloir être sérieux ? Ou peut-être veut-il juste qu'on le remarque ? Ou... Mmmmh, questions, questions...
Questions, questions, sans réponses, sans réponses... ;3

Citation :
Chouette, un personnage victime mais pas trop ~
J'aime pas les victimes qui se laissent marcher dessus. S... S-chose (Pardon ;-; ) a l'air de ne pas se laisser aller, c'est cool !
Mais ça le met plus en danger, aussi... Hmph.
Toujours se rebeller, plutôt que se laisser enfoncer ;D
S... S-chose. *part pleurer*

Citation :
(long pavé de Mme Raly sur la présence du blond)
Je vais être franche, parce que inventer des excuses pour éviter les remarques n'est pas du tout mon genre : non, je n'avais rien prévu de ce que tu as énuméré. C'était en effet placé par moi pour le commencement de l'histoire, et je n'aurais jamais pensé que ça se verrait autant. C'est que j'ai mal géré mon coup. Et je m'en excuse, bien que je n'ai aucune excuse ;-; Je rattraperai ça, j'le jure !

Citation :
Que... ? xD
Il a l'air bien sûr de lui, Se-chose, dis-voir ! x)
Sûr de lui, c'est tellement peu dire x)
... Se-chose. TTT^TTT

Citation :
Ahah ! Ok, je comprends mieux l'utilité du premier épisode, du coup, mais je reste sur mes positions. [...]
Je comprends vos remarques Mme Raly, et je tenterai de rectifier et de clarifier ça au mieux dans le prochain chapitre ! Et je t'en veux pas de me dire ce que tu aurais fait à ma place, ça ne peut que m'inspirer :3 Peut-être que ton avis ne vaut pas mieux que celui d'un autre, mais il reste très important à mes yeux ;3

Citation :
Ça fait deux semaines qu'il te stalk, poto, tu crois qu'il serait pas venu plus tôt s'il avait voulu t'en parler ?
Bah il est timide le Luhan, je comprends qu'il ose pas aller lui parler quand y'a du monde autour ect :c Je dis pas ça parce que je fais la même chose. Cette fille n'a qu'à pas avoir une veste Jungkook, nom de dieu.

Citation :
Oh ! Oh ! Oh ! C'est qui qui était au téléphone avec môman au début du chapitre ! ;P
Pas constru... Ah, oui, pardon xD
Shht, il est le genre de personnes qui aime lancer des piques nie que c'est faux quand on les lui retourne, bien que ce soit vrai :p ( c'était pas clair mais je me suis comprise, c'est le principal )

Citation :
J'aime Luhan. Il a l'air divinement chou. ~
Non, tu crois ? ~ Demande rien qu'une fois à Nyal de te décrire la cuteness de type, et elle est partie pour un roman

Citation :
TU LE STALK DEPUIS DEUX SEMAINES, FAIS PAS GENRE QUE TU NE CONNAIS PAS SON NOM POUR ESSAYER DE TE RACHETER !
IL EST PAS CENSÉ CONNAÎTRE SON NOM ALORS IL FAIT SEMBLANT
Et respecte Luhan. Trouver le prénom d'un inconnu en seulement deux semaines, ça relève du miracle. J'ai mis plus de 4 mois à découvrir son nom TT

Citation :
Je pinaille clairement, quoiqu'il en soit. J'aime beaucoup ta fiction, et je suis très curieuse d'en avoir la suite ! Je me demande quand tu vas faire le retour au "présent", enfin, celui du prologue ! J'ai hâte de voir le prochain chapitre pour savoir où tu veux nous emmener !
Merci bien ♥ You will seeee ~

Citation :
J'aime beaucoup le personnage de Sehun, que tu arrives à rendre plutôt attachant, mine de rien ! Et puis, Luhan a l'air vraiment tout doux, il pourrait guérir ses blessures et lui prendre la main et...
Quoi ? Je vais trop vite ? Mais... Mais... ;-;
ET CE SONT DEUX NOMS CORRECTEMENT ORTHOGRAPHIÉS, UIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ! >w<
Pardon, c'est trop beau ;w;
Luhan... c'est le Kinder maxi que Sehun mangera. Tu sais ? Le petit nuaaaaaage
Ui ui, tu vas trop vite en besogne Roger xD You need to attendre. je suis bilingue hein ?

J'ai bien la flemme de relire tout ce que j'ai écrit, alors désolée pour les éventuelles fautes de frappe ou autre, les oublis de mots ect :')
Merci beaucoup pour ce commentaire Mme Raly ! :3

PS : NYAL. Une image, pas deux.

Ah bah oui je me permets du coup. Sehuuuuuun ♥ (non, pas de cheveux rainbow ici, sorry x) )

___________________________________________________

" Every man dies,
but not every man lives."

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Photos d'une autre époque
» transfert de données d'une compagnie à une autre
» Regard dans le rétroviseur intérieur
» Thème 3 LE REGARD ET LA CONDUITE
» regard/trajectoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheCommunautéSadique :: Petit coin des écrivains :: Vos Fan-fictions :: Nos auteurs :: SiphaPanda-
Sauter vers: