AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
• Envie de refaire un vieux texte ou dessin ? Venez voir par ici !
• Découvrez la nouvelle formule des Coups de coeur ! •

Antithèse - Chapitre 2 : Papillon littéraire

avatar
Nyal27
Noctali de l'ombre
Messages : 2653
Pikadollar : 3948
Vos j'aimes : 169
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 15
Localisation : Là où il fait beaucoup trop chaud pour une membre de la #TeamFroid. Le Sud quoi.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Avr 2017 - 20:35
Le premier réflexe de Jongdae fut d'abord de paniquer intérieurement. Son cerveau avait tiré la sonnette d'alarme en voyant la catastrophe, et il s'était lui-même mis à transpirer abondamment alors qu'il réfléchissait à toute vitesse, évaluant mentalement les conséquences de son 'accident'.
Et le bilan était lourd. Très lourd.
L'asiatique continuait de jurer, maudissant tout le monde à voix basse – y compris lui-même -, mais finit par enfin sortir de sa position figée sur place afin d'atteindre le rouleau de papier essuie-tout qui était posé sur la table de la partie salle à manger. Le déroulant rapidement entre ses mains gauches, il se précipita pour tenter maladroitement de limiter les dégâts en déposant des feuilles par-dessus le clavier imbibé de café, mais quelque part en son for intérieur pessimiste, il savait qu'il était déjà trop tard.

Quelques minutes plus tard, abandonnant là ses efforts voués à l'échec, il se releva et passa ses mains sur son visage d'un air absent, tout en poussant un lourd soupir de découragement. Jongdae avait certes réussi à éponger la majeure partie du liquide, mais il restait encore à voir l'étendue des dommages, et il n'était pas sûr de vouloir constater à quel point ce fichu appel – auquel il n'avait même pas répondu, finalement – lui avait coûté cher.
Finalement, le jeune homme s'assit à nouveau devant son ordinateur portable et appuya sur le bouton veille avec appréhension. De longues secondes s'égrenèrent, le temps s'étirant jusqu'à l'extrême avant qu'un épais ronflement ne s'élève enfin, bien loin du léger vrombissement qu'émettait d'habitude la machine. Jongdae soupira de soulagement, ses épaules se relâchant et tout son corps se détendant à la bonne nouvelle. Pour faire bonne mesure, il se molesta tout de même mentalement pour avoir pris le risque conséquent de perdre tout son travail, et tout ça juste pour un coup de fil.

Alors qu'il allait presque en lâcher une petite exclamation de gaieté, le destin se montra une nouvellement fois cruellement moqueur. Dans un bruit soudain et presque explosif, l'écran s'éteignit brusquement. Les yeux sombres de Jongdae s'écarquillèrent alors qu'il se remettait à marmonner fébrilement tout en attrapant l'ordinateur pour le scruter sous tous les angles.

- C'est pas vrai, c'est pas vrai, c'est pas vrai...

Il tenta plusieurs fois de rappuyer sur le bouton de démarrage, mais rien à faire, la machine ne semblait plus vouloir répondre. Le jeune homme fut subitement pris de sueurs froides, alors qu'il pensait à tout le contenu important qui était stocké sur ce petit disque dur. Il allait être sacrément dans la merde, s'il ne trouvait pas une solution, et vite ! Il se leva du vieux canapé et passa une main frémissante dans ses cheveux noirs toujours aussi impeccablement peignés. Il avait beau réfléchir, il ne voyait pas d'autre alternative que de rendre une petite visite au centre de réparation de la ville.
Et Dieu savait que son porte-monnaie allait lui faire la gueule pendant le reste du mois, s'il faisait ça.
Puis, cela lui revint à l'esprit. Yixing ! N'avait-il pas un ami chez qui il avait emmené son téléphone, le jour où il l'avait fait tomber par terre pendant son sommeil ? Oui, Jongdae s'en rappelait maintenant, la vitre était totalement brisée et n'affichait plus grand chose, et le réparateur lui avait fait un excellent prix d'ami. Peut-être que le brun accepterait de lui transmettre son ordinateur, et ainsi épargnerait son pauvre petit porte-feuille ? Mais... Cela impliquait donc qu'il fallait qu'il mette Yixing au courant de la situation, et celui aux cheveux corbeaux plissait déjà le nez en imaginant parfaitement les sourcils froncés de son colocataire qui s'inquiétait un peu trop pour sa santé à son goût. Bon sang, il n'était pas sa mère, mince quoi...

Jongdae se rassit sur le canapé et contempla silencieusement le cadavre de son ordinateur portable.

Ouais, quitte à se faire engueuler pendant quinze bonnes minutes et à devoir tenter la dangereuse expérience de la cuisine pour quelques jours – sachant que Yixing refuserait de lui faire à manger en guise de punition -, il valait mieux demander de l'aide à l'ami du brun. Et prier pour qu'il accepte, parce que le loyer n'allait pas tarder à tomber et il était hors de question d'être dans le rouge à ce moment là. Jongdae avait trop besoin de son ordinateur pour son travail, il ne pouvait donc pas se permettre d'attendre le mois prochain et le salaire qui allait avec, parce que sans poste de travail, il n'y aurait tout simplement pas de salaire tout court.

D'un geste las, il attrapa le téléphone à l'origine de tout ce bordel qu'il avait distraitement posé quelques minutes plus tôt sur la table basse, près du rouleau d'essuie-tout, et appela Yixing.

Ça ne manqua pas.

Réprimant un soupir qu'il aurait été mal avisé – et quelque peu suicidaire - de laisser échapper, il se laissa doucement tomber sur le sofa gris alors que son ami le disputait à travers le combiné, le menaçant de mort la prochaine fois qu'il osait encore ouvrir "son fichu ordinateur". À nouveau, il concentra son regard sur les tâches claires qui maculaient le plafond plus ou moins blanc, dont ils n'avaient jamais réussi à déterminer la provenance. Suivant leurs irrégularités des yeux, il tenait contre son oreille le téléphone noir d'où les remontrances de Yixing s'échappaient. Jongdae fronça des sourcils lorsque la menace de torture revint une nouvelle fois, mais laissa couler. Ça ne servait à rien de vouloir contredire le brun lorsqu'il était inquiet, avait-il fini par constater. Celui-ci réussissait toujours à détourner son attention afin de mieux revenir au sujet de son inquiétude, au grand dam de Jongdae qui était donc toujours obligé d'écouter ce qu'il avait à dire.
Et il n'avait pas le coeur à lui raccrocher au nez.
C'était son ami, après tout, et c'était normal qu'il se fasse du souci, mais Jongdae n'aimait pas qu'on s'inquiète pour lui. Ça l'embêtait plus qu'autre chose, en fait, parce qu'il ne savait jamais trop quoi répondre à Yixing pour le rassurer, et ça le gênait un peu. Mais ça, il ne le disait pas à Yixing.

- ...ccord ? Jongdae ?

Ce dernier cligna des yeux et s'empressa de répondre d'un 'hmm' interrogatif. Il entendit distinctement un soupir de l'autre côté du fil, avant que son interlocuteur ne reprenne :

- Je disais, je l'emmène en rentrant si tu veux, mais il faut que tu viennes me le déposer au café. J'aimerais éviter un deuxième trajet, si tu vois ce que je veux dire... Et puis, ça me fera de la compagnie. On dirait que c'est une journée à vieux, aujourd'hui.

Laissant échapper un ricanement suite à cette dernière affirmation, Jongdae acquiesça vivement à sa proposition, soulagé que la minute engueulade soit passée. Cependant, il se sentait encore un peu coupable de sa 'bêtise', alors il ajouta d'une petite voix à l'adresse de son ami :

- Je suis désolé, Xingxing.

Aussitôt, il se mordit la langue, craignant un peu les railleries de l'autre quant à son moment de vulnérabilité, mais Yixing se contenta de souffler d'un air presque attendri et sarcastique à travers le téléphone :

- C'est pas grave, Daedae.

Le susnommé grimaça au surnom renvoyé, marmonna dans sa barbe comme quoi il allait pouvoir se la mettre là où il pensait, sa compagnie, et raccrocha alors que résonnait encore au loin le rire franc de son colocataire. Il se leva, enfila un jean gris taupe par-dessus son caleçon, attrapa un t-shirt aléatoire et le pull chocolat qu'il avait porté la veille, et se glissa dans des converses bleu marine qui avaient l'air d'avoir vécu déjà quelques années. Mais qu'importait, il ne changeait pas de pointure de toute façon, et il trouvait ces chaussures très confortables alors bon, tant pis. Ça lui faisait faire des économies, au moins. Après s'être convenablement vêtu, il referma précautionneusement son ordinateur portable et le mit dans un sac en plastique. S'enfouissant dans son grand manteau noir et plongeant son nez dans son écharpe aussi bleue que ses converses, il sortit finalement de l'appartement en fermant derrière lui. Lui qui avait compté ne pas sortir de la journée, il devait désormais abandonner ses projets de limace...

Quel dommage, songea-t-il.

Dehors, le froid était toujours aussi mordant, et le vent vif, presque douloureux, giflait les grands immeubles couleur anthracite de la ville. Il secouait les maigres arbres plantés là pour la décoration et soufflait d'un air mécontent les déchets qui voletaient ici et là, sur les trottoirs en béton. À cela, Jongdae se contenta d'enfoncer plus profondément son nez rougi dans son écharpe et remonta son col pour se protéger du temps capricieux, avant de se diriger vers l'endroit où se trouvait son potentiel sauveur.
Une dizaine de rues et un chat – il n'avait pas pu s'empêcher de s'arrêter quelques instants pour lui flatter l'encolure - plus tard, il se retrouva finalement devant un café qui était affreusement vide de toute activité en ce dimanche midi plus ou moins ensoleillé. À vrai dire, il était rare que les gens sortent en ville lors du jour de repos, surtout pour traverser le climat froid alors qu'ils pouvaient tout aussi bien traîner à la maison, enroulés comme des burritos dans une bonne couverture.
Jongdae soupira à cette pensée, déçu.
Ne perdant pas de temps, il entra à l'intérieur et esquiva de peu un couple de personnes âgées qui avançaient paisiblement vers la sortie. Ne leur accordant pas la moindre attention, Jongdae se rapprocha plutôt du bar et se laissa tomber sur un tabouret haut, le sac précautionneusement posé sur ses cuisses. Son attente ne dura pas bien longtemps, et après quelques minutes, il vit son colocataire se faufiler habilement vers lui avec une mine presque soulagée.

- Jongdae ! Tu es enfin là, j'ai cru que tu n'arriverais jamais...

Celui-ci réprima un rire et répondit aussi sérieusement qu'il le pouvait :

- Ben, c'est-à-dire que j'ai hésité à te laisser en plan mais finalement, mon âme de héros m'a poussé à venir te sauver la vie.

Yixing leva les yeux au ciel et secoua la tête, amusé par la bêtise de son ami. Puis, son attention se dirigea vers le contenant en plastique que conservait soigneusement le premier, et il répliqua alors d'un ton taquin :

- Oui enfin, là, c'est plutôt moi qui vais te sauver la vie, hein ?

Jongdae se gratta la nuque, un peu gêné. Son ami marquait un point, et il se sentait encore un peu mal de s'être fait disputé par le brun. Ce dernier reprit d'ailleurs, sa voix adoucie :

- Tu en as besoin aussi tôt que possible, j'imagine ?

L'autre hocha la tête.

- Bon eh bien, je lui ramènerai en rentrant alors. Tu restes jusqu'à la fin de mon service ?

Ses yeux tout aussi marron que ses cheveux étaient si suppliants que Jongdae ne put résister bien longtemps et accepta vivement. Après tout, il pouvait bien faire ça pour lui, non ?


... Bon sang, non, il ne pouvait définitivement pas faire ça.
Cela faisait déjà une bonne heure qu'il était là, étendu de tout son long sur le comptoir. Ils avaient déjà épuisé tous les sujets de conversation intéressants, entre deux allers-retours de la part du serveur, et désormais, il s'ennuyait cruellement. Bien sûr, Yixing n'était pas différent et c'était limite s'il ne s'endormait pas derrière le bar, mais au moins il avait du travail, des clients, quelque chose pour le maintenir alerte. Jongdae, quant à lui...

- J'me fais chier.

Simple, concis, clair, bienvenu dans le monde de Kim Jongdae.
Yixing soupira.

- Je crois bien que tu as dû dire ça au moins quatorze fois, depuis les dix dernières minutes.

- Je sais, mais ça n'enlève rien à la réalité. J'me fais chier.

- Quinze, nota son ami, je crois qu'il y a une bibliothèque pas loin. Je n'y suis jamais allé, mais ce sera toujours mieux que de t'entendre râler toutes les trentes secondes.

Celui aux cheveux noirs leva la tête, intéressé.

- Une bibliothèque ?

- Vers la boulangerie, il me semble, acquiesça l'autre.

Un petit sourire étira les lèvres de Jongdae. Qui disait bibliothèque, disait informations, et Jongae adorait se nourrir d'informations. Et puis, il y avait peut-être des ordinateurs en libre service, mais ça, il le garda pour lui.

- On se voit à la maison, alors !

Et tout à coup, toute sa bonne humeur était revenue. Il sortit avec entrain du café, abandonnant là son colocataire à son travail ennuyeux, et prit presque joyeusement la route de la petite boutique chaleureuse. Un frisson le parcourut lorsqu'une brise particulièrement froide vint ébouriffer ses cheveux noirs, et il pressa le pas.
Peu à peu, les nuages gris s'enfuyaient vers l'horizon, chassés par le vent et remplacés par les rayons du soleil.
Enfin, Jongdae aperçut la boulangerie et sa façade illuminée. C'était une bonne chose, mais maintenant, quelle rue devait-il prendre ? À sa grande honte, il se rendait désormais compte qu'il ne connaissait pas tant que ça la ville, même après deux longues années. Il réfléchit quelques secondes, avant de finalement opter pour demander son chemin à un passant, en croisant les doigts pour ne pas tomber sur un voisin quelconque qui aurait tôt fait de le mettre dans l'embarras. Cependant, ses craintes restèrent infondées puisqu'un vieux monsieur lui indiqua gentiment une petite ruelle sombre qui n'inspirait absolument pas confiance à notre cher protagoniste.

Mais bon, c'était la seule solution qu'il restait, et à vrai dire, Jongdae préférait tenter la rue douteuse plutôt qu'essayer de trouver lui-même une autre voie et se perdre comme un idiot. Alors, rassemblant héroïquement son courage, il se glissa finalement dans le passage et après quelques minutes de marche, il retrouva bien rapidement les lumières du centre-ville de l'autre côté du couloir pavé. Suivant les indications du sympathique vieil homme, il eut vite fait d'apercevoir l'enseigne discrète et moderne de ce qui semblait être une petite bibliothèque.
Sans perdre une seule seconde, Jongdae passa les portes en verre qui se fermèrent automatiquement après lui, et rencontra tout le contraire de ce qu'il avait imaginé. Loin de la minuscule boutique qu'il s'était représentée, c'était en fait un bien plus vaste bâtiment à l'intérieur, avec une mezzanine au plancher de bois qui surplombait de grandes étagères couvertes de livres en tout genre, variant des documentaires aux bandes-dessinées, en passant par les romans et les contes.

Au bruit des portes coulissantes, une tête aux frivoles boucles châtain apparut de sous le comptoir de l'accueil et une petite femme à l'âge avancé et au nez retroussé salua Jongdae avec un grand sourire amical. Des tâches de rousseur parsemaient son visage arrondi et ses yeux verts s'illuminèrent devant l'apparition d'une nouvelle tête. Le nouvel arrivant passa une main dans ses cheveux, les peignant de ses doigts fins et les aplatissant nerveusement, et murmura un 'bonjour' timide. La bibliothécaire, quant à elle, ne put retenir une exclamation intérieure en voyant le jeune homme adorablement gêné, et se contenta, dans un élan de compassion, de lui épargner une conversation terriblement embarrassante en lui lançant d'un air joyeux :

- N'hésitez pas à vous balader un peu, et si vous voulez emprunter un ouvrage, venez me demander !

Jongdae hocha la tête, reconnaissant, et fit quelques pas à l'intérieur de la large pièce. Bien sûr, il n'avait pas oublié son idée originale de profiter de l'éventuel espace multimédia, mais la curiosité le titillait désormais, et il avait envie de fouiner un peu dans les rayons qui regorgeaient de livres. Une fois qu'il se fut un peu éloigné du hall d'entrée, il se permit de passer un doigt sur le haut des livres, et constata non sans une satisfaction certaine que la poussière était quasi inexistante.
La saleté n'avait pas sa place dans un lieu aussi sacré.
Puis, il se plongea. Perdant peu à peu la conscience de son état physique, Jongdae se fondit, l'esprit absorbé par les pages d'un livre qu'il avait choisi parce que sa couverture aux graphismes simples l'attirait. Des arabesques colorées s'y étalaient sur un fond blanc, s'entrelaçant comme des fils de laine, tandis qu'un titre noir aux caractères arrondis annonçait fièrement, sans appel, "Toujours".

Toujours n'était pas vraiment un roman. À mi-chemin entre le journal intime et l'ouvrage de philosophie, il contait des expériences de vie, des choses qui s'étaient déjà passées et qui ne pouvaient pas être modifiées. Chaque situation était dépeinte précisément, du point de vue de la personne qui l'avait vécue, avant d'être rapidement suivie par la réponse de l'auteur qui expliquait son propre avis sur l'histoire en question. D'après la première page, l'écrivain était directement allé recueillir les témoignages de personnes anonymes, recopiant mot pour mot leur déclaration afin d'ensuite constituer ce livre et y ajouter ses retours. C'était tout bonnement fascinant, car chaque chronique était différente, et Jongdae s'était perdu dans les lignes du livre, dévorant peu à peu chaque page imprimée. Et puis, une voix claire et amusée l'interrompit dans son moment :

- Monsieur ? Je vais fermer, il est déjà une heure et...

Jongdae sursauta et leva les yeux de ce qui le captivait depuis bientôt quatre-vingt-dix minutes. La bibliothécaire, voyant son air à la fois ennuyé et effaré, se précipita pour rajouter avec un grand sourire rassurant :

- Mais vous pouvez revenir tout à l'heure, vers deux heures ! Je peux même vous garder le livre de côté. À moins que vous préfériez l'emprunter ?

L'asiatique s'éclaircit la gorge, gêné.

- Eh bien, j'aimerais bien l'emprunter mais...

- C'est tout simple, je vous donne un papier, vous me le ramenez rempli avec quinze euros, et vous avez une carte pour pouvoir emprunter pendant toute une année !, répondit à toute vitesse la femme mûre, ses cheveux châtains s'agitant dans tous les sens sous ses grands gestes.

- Bon... alors, j'imagine que c'est d'accord, Madame, fit lentement Jongdae, un peu désarçonné par cette boule d'énergie ambulante qui s'empressa de lui fourrer le formulaire dans les mains, avant de le guider vers la sortie.

- Vous pouvez m'appeler Sarine, mon garçon, et n'oubliez pas de revenir avec les quinze euros sans quoi je n'ai pas le droit de vous laisser emprunter ! Ne vous inquiétez pas, je mets un marque-page là où vous en étiez, et je vous mets le livre de côté jusqu'à ce que vous reveniez !

À cette tirade enjouée, le jeune homme ne put qu'acquiescer de la tête alors que la bibliothécaire le mettait gentiment dehors en lui ôtant le livre encore ouvert. Puis, cela le frappa. Une heure ! Bon sang, Yixing devait l'attendre depuis un moment à l'appartement ! Se maudissant pendant un instant pour avoir été à ce point distrait, il accéléra le pas de lui-même et, avant que les portes coulissantes ne se ferment derrière lui, il put entendre une dernière fois la voix satisfaite et soulagée de Sarine s'élever tellement fort que tous les magasins voisins devaient certainement être au courant :


- Minseok, je prends ma pause !





***


Hey. ( ͡° ͜ʖ ͡°)
Un peu de retard, désolée pour ça, j'ai eu un sale blocage à un moment, mais j'ai réussi à m'en débarrasser, c'est ça le principal !
Je m'excuse d'avance aussi pour le retard du prochain chapitre, parce qu'à moins que je réussisse à l'écrire dans les deux semaines qui suivent (hautement improbable), je vais avoir les examens et les révisions vont me bouffer énormément de temps je pense. Donc désolée pour ça aussi T_T
J'espère que le chapitre vous a plu, je fais un gros bisou à ma bêta-lectrice qui a eu la gentillesse de relever mes bêtises avec un marqueur rouge, et je vous dis à la prochaine ! o/

- Nyal

___________________________________________________



Tomber donne l'impression de voler...
...Jusqu'à ce que tu heurtes le sol.


   Va donc jeter un coup d'oeil à mes fictions ici !    




Merci d'être là Invité, toi et tous ceux qui sont sur ce forum !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Floraly
Modératrice - La boite à idées
Messages : 1054
Pikadollar : 1751
Vos j'aimes : 166
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Avr 2017 - 15:34
Âllo bonjour !
Ma source officielle de Namjin de cette terre a enfin posté son chapitre deux, halleluja ! (Où est le chapitre de Sipha btw ? xD)

Nyalocho a écrit:
mais finit par enfin sortir de sa position figée sur place
Mmmh... "figé" et "sur place" sonnent clairement comme deux synonymes, ça rend le texte très lourd... J'ai l'impression que c'est un peu un euphémisme.

Nyallion a écrit:
il se précipita pour tenter maladroitement de limiter les dégâts en déposant des feuilles par-dessus le clavier imbibé de café
La force du désespoir ! J'adore ta façon de présenter la chose. Tu aurais clairement pu tourner ça de manière comique en mode "tentative surréaliste de faire ça", mais tu le présentes plutôt comme si c'était quelque chose de normal, parce que ça l'est du point de vue de ton personnage. Et ça, c'est cool =)

Nyal Le Styo a écrit:
il n'était pas sûr de vouloir constater à quel point ce fichu appel – auquel il n'avait même pas répondu, finalement – lui avait coûté cher.
Finalement...
Je me demandais si le premier "finalement" ne pouvait pas être supprimé pour fluidifier un peu le texte et puis je me suis dit "non, ça n'en vaut pas la peine..." ET LA ! répétition de finalement... xD

Nyallande a écrit:
De longues secondes s'égrenèrent, le temps s'étirant jusqu'à l'extrême avant qu'un épais ronflement ne s'élève enfin, bien loin du léger vrombissement qu'émettait d'habitude la machine. Jongdae soupira de soulagement, ses épaules se relâchant et tout son corps se détendant à la bonne nouvelle.
Mon pote, ton ordi fait un bruit de l'enfer et t'es soulagé ? 0.o xD
Mis à part ça, très jolie description du son que fait l'ordinateur avec le "épais ronflement".

Nyalrkosy a écrit:
Les yeux sombres de Jongdae s'écarquillèrent alors qu'il se remettait à marmonner fébrilement tout en attrapant l'ordinateur pour le scruter sous tous les angles.
J'imagine tellement la scène ! Par contre, c'est un peu de l'inconscience de toucher son ordinateur après ce qui vient d'arriver.  J'aurais eu super peur qu'il explose xD

Nyale de Gaulle a écrit:
Bon sang, il n'était pas sa mère, mince quoi...
Ah, tu redeviens polie ? Il me semblait avoir vu un "merde" passer un peu plus haut dans le texte ;P
Ton personnage doit juste moins être sous le choc xD

Nyalétain a écrit:
On dirait que c'est une journée à vieux, aujourd'hui.
J'adore cette expression xD

Nyalpoléon a écrit:
Vous pouvez m'appeler Sarine
C'EST UNE RIVIERE PAS LOIN DE CHEZ MOI. Désolée, c'est mort pour que je prenne ce personnage au sérieux !

Bon bon bon ! Minseok, hein ? J'imagine que si tu l'as placé à la fin, c'est que ce nom aura une importance ou alors qu'il est sensé avoir déjà été évoqué dans l'histoire. Ce qui veut dire qu'il faut que j'aille fouiner un peu dans le dernier chapitre pour me souvenir... (j'ai une mauvaise mémoire des noms asiatiques xD)

Sinon, concernant l'histoire en elle-même, je n'ai pas relevé tous les passages mais les petites touches d'ironie que tu mets à chaque fois, tes transitions, tes personnages... Franchement, je ne trouve pas grand chose à redire, c'est vraiment excellent. La seule chose dont je pourrais me plaindre, c'est le rythme de parution, mais bon, c'est toujours quelque chose de difficile à gérer ! ;P

Bref ! J'ai hâte de voir où tu vas nous emmener avec cette histoire. Je sens bien que tu as posé et que tu poses encore certaines bases pour un événement principal qui arrivera plus tard, mais je t'avoue que je cherche encore à savoir ce que ce sera !

Très bon chapitre, j'ai hâte du prochain !

Flo'

___________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nyal27
Noctali de l'ombre
Messages : 2653
Pikadollar : 3948
Vos j'aimes : 169
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 15
Localisation : Là où il fait beaucoup trop chaud pour une membre de la #TeamFroid. Le Sud quoi.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Avr 2017 - 17:36
Floflo a écrit:
Où est le chapitre de Sipha btw ? xD

Ça, c'est pas à moi qu'il faut le demander XD Je sais qu'elle a déjà bien avancé, puisqu'il fut un temps où elle était même en avance sur moi, mais j'ai dû finir par la rattraper à un moment. Wait and see ! ¯\_(ツ)_/¯

Flotecteur à fautes a écrit:
Mmmh... "figé" et "sur place" sonnent clairement comme deux synonymes, ça rend le texte très lourd... J'ai l'impression que c'est un peu un euphémisme.

Je me demandais si le premier "finalement" ne pouvait pas être supprimé pour fluidifier un peu le texte et puis je me suis dit "non, ça n'en vaut pas la peine..." ET LA ! répétition de finalement... xD

Mon pote, ton ordi fait un bruit de l'enfer et t'es soulagé ? 0.o xD

J'imagine tellement la scène ! Par contre, c'est un peu de l'inconscience de toucher son ordinateur après ce qui vient d'arriver.  J'aurais eu super peur qu'il explose xD

Ah, tu redeviens polie ? Il me semblait avoir vu un "merde" passer un peu plus haut dans le texte ;P
Ton personnage doit juste moins être sous le choc xD

> Oups, il est passé à la trappe celui-là. XD La bêta-lectrice l'a pas remarqué et moi non plus, désolée !
> Pareil, il me semble que j'avais rajouté le premier 'finalement' un bout de temps après et j'ai pas fait attention à la relecture. BL n'a pas tiqué non plus, encore une erreur d'inattention >.<
> Bah, en vérité, il était surtout immensément soulagé que le pc réagisse, et ne soit pas définitivement décédé, et il a pas vraiment prêté attention à ça. ;P
> Encore une fois, il y a pas pensé, sous l'influence de la scène et les montagnes russes que son cerveau subissait :')
> Ah ? Désolée, j'essaye de faire attention aux gros-mots mais il m'arrive d'en laisser échapper un ou deux, de temps à autre XD C'est ma façon d'être en fait, et j'ai du mal à retenir mes réflexes des fois.

Flop a écrit:

Nyalpoléon a écrit:
Vous pouvez m'appeler Sarine
C'EST UNE RIVIÈRE PAS LOIN DE CHEZ MOI. Désolée, c'est mort pour que je prenne ce personnage au sérieux !

CPAVRÉ. Mais non quoi ! XD En plus, le nom m'est venu d'un coup, sans raison, et je trouvais que ça sonnait bien donc j'ai gardé ! Zut. Bon, tu me diras, ça convient au personnage :')

Floccordéon a écrit:
Bon bon bon ! Minseok, hein ? J'imagine que si tu l'as placé à la fin, c'est que ce nom aura une importance ou alors qu'il est sensé avoir déjà été évoqué dans l'histoire. Ce qui veut dire qu'il faut que j'aille fouiner un peu dans le dernier chapitre pour me souvenir... (j'ai une mauvaise mémoire des noms asiatiques xD)

Te casses pas la tête, on a jamais entendu parler de ce gus avant, normalement ;P

Flotoctone a écrit:
Sinon, concernant l'histoire en elle-même, je n'ai pas relevé tous les passages mais les petites touches d'ironie que tu mets à chaque fois, tes transitions, tes personnages... Franchement, je ne trouve pas grand chose à redire, c'est vraiment excellent. La seule chose dont je pourrais me plaindre, c'est le rythme de parution, mais bon, c'est toujours quelque chose de difficile à gérer ! ;P

Merci pour les compliments, c'est gentil ♥
Eh oui, j'y peux pas grand chose pour le rythme, j'ai très peu de temps pour moi, entre les cours, les amis et les responsabilités, c'est dur de se dégager du temps pour écrire :/ Mais je ferai de mon mieux ! :3
Merci encore pour tes commentaires (et les surnoms chelous), Fleau de mer ! ;D

___________________________________________________



Tomber donne l'impression de voler...
...Jusqu'à ce que tu heurtes le sol.


   Va donc jeter un coup d'oeil à mes fictions ici !    




Merci d'être là Invité, toi et tous ceux qui sont sur ce forum !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sohuna
Voltali électrisant
Messages : 689
Pikadollar : 371
Vos j'aimes : 28
Date d'inscription : 01/05/2015
Age : 16
Localisation : Le ch'Noooord
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Avr 2017 - 18:12
*apparition ninja* AAAAAH LE VOILA ENFIN CE MINSEOK FUCK. Enfin, merdouille xD Je trouve le rythme un peu lent, mais je pense que l'arrivée de Minseok va faire avancer les choses ? J'espère :3 La bêta-lectrice est pas douée, avoir laissé tant de répétitions, franchement, quelle nouille... >.< Mais dites-moi, cette mémé m'a tout l'air d'être une FUCKING FUTURE YAOISTE JE L'AIME. J'ai beaucoup aimé le passage dans la bibliothèque, quand Jongdae se balade et tombe sur ce livre, " Toujours ". J'imagine qu'il aura une importance ? Ça serait intéressant à exploiter ;3 Pressée (comme une orange) de rencontrer Fookie et Tokola ;D #spoil Je crois que j'ai dit tout ce que j'avais à dire voilà au revoir. Et j'aime les marqueurs rouges. *disparition ninja*

Mon chapitre ? Quoi ? Quel chapitre ? o.o

___________________________________________________

" Every man dies,
but not every man lives."

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nyal27
Noctali de l'ombre
Messages : 2653
Pikadollar : 3948
Vos j'aimes : 169
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 15
Localisation : Là où il fait beaucoup trop chaud pour une membre de la #TeamFroid. Le Sud quoi.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Avr 2017 - 18:36
Sipha' a écrit:
*apparition ninja* AAAAAH LE VOILA ENFIN CE MINSEOK FUCK. Enfin, merdouille xD Je trouve le rythme un peu lent, mais je pense que l'arrivée de Minseok va faire avancer les choses ? J'espère :3 La bêta-lectrice est pas douée, avoir laissé tant de répétitions, franchement, quelle nouille... >.< Mais dites-moi, cette mémé m'a tout l'air d'être une FUCKING FUTURE YAOISTE JE L'AIME. J'ai beaucoup aimé le passage dans la bibliothèque, quand Jongdae se balade et tombe sur ce livre, " Toujours ". J'imagine qu'il aura une importance ? Ça serait intéressant à exploiter ;3 Pressée (comme une orange) de rencontrer Fookie et Tokola ;D #spoil Je crois que j'ai dit tout ce que j'avais à dire voilà au revoir. Et j'aime les marqueurs rouges. *disparition ninja*

Mon chapitre ? Quoi ? Quel chapitre ? o.o

> Oui, ça devrait avancer un peu maintenant
> *patpat* T'inquiète on t'en veut pas trop xD
> SPOILE PAS MON PERSONNAGE PUTAIN
> Tu verras bien :3
> Putain xD En vrai j'sais pas si je vais les mettre

> OUAIH TON CHAPITRE OUAIS

___________________________________________________



Tomber donne l'impression de voler...
...Jusqu'à ce que tu heurtes le sol.


   Va donc jeter un coup d'oeil à mes fictions ici !    




Merci d'être là Invité, toi et tous ceux qui sont sur ce forum !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» RPG de table/GN vs RPG littéraire
» Papillon Vole=chaussons cuir bb, babylegs ...(superforum !)
» Henri Charrière dit "Papillon"
» Bonjour à toutes
» Couveuse or not couveuse ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheCommunautéSadique :: Petit coin des écrivains :: Vos Fan-fictions :: Nos auteurs :: Nyal27-
Sauter vers: