AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
• Salut Invité ! •
•Rejoins notre serveur :Discord ^^

The Mykomputer Association / Chapitre 2

avatar
Aliona Tma
Endergirl maléfique
Zodiaque : Cancer
Messages : 2250
Pikadollar : 2161
Vos j'aimes : 110
Date d'inscription : 16/06/2014
Age : 18
Localisation : /tp home
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 27 Aoû - 10:50
Chapitre 2

Le sol était froid. Une odeur de sel flottait dans la pièce. Dans un premier temps, Aliona cru être au bord de la mer. Puis elle ouvrit les yeux.
Une pièce ronde, encore. Et blanche, partout. Extrêmement petite, elle ne contenait qu'une sorte de gros tube transparent étrange qui reliait le sol au plafond. Quatres couloirs sortait de la salle et semblaient mener vers des salles blanches, toujours, mais sûrement plus grandes.

- Bienvenue dans votre centre d'entraînement ! La salle dans laquelle vous êtes est la ''salle de chargement''. C'est ici que vous irez dans deux jours, lorsque la phase d'entraînement sera finie, pour être emmenés dans l'arène. Les ouvertures que vous voyez devant, derrière, à gauche ou à droite de vous mènent à différentes salles pouvant aller de la chambre à la salle d'entraînement en passant par la salle de bain. Par contre, il vous faudra les chercher. Si vous n'êtes pas capable de les trouver, je ne vois pas ce que vous êtes venus faire dans ce genre de jeu… Sur ce, bon entraînement !

Aliona décida de commencer l'exploration en prenant bien soin de ne pas trop s'éloigner de la salle de chargement. Elle passa dans quelques cuisines qu'elle dévalisa et dans des salles d'entraînement où elle prit bien soin de prendre des armes. Elle revenait de temps à autres dans la première pièce pour déposer son équipement et, au fur et à mesure, elle s'aventurait de plus en plus loin. Elle fini par trouver une chambre et s'y installa, pouvant enfin récupérer de son voyage.

Aliona se réveilla en sursaut. Elle était en sueur et son pouls battait beaucoup trop vite. Instinctivement, elle serra la petite boule qui lui servait de collier avant de regarder autour d'elle. La pièce dans laquelle elle était n'avait rien à voir avec celle de ses cauchemars. Elle s’essuya les tempes et se leva. La chambre était dans le même état que lorsqu’elle s'était couchée à un détail près : une personne s'y était introduite.
Aypierre dormait dans le lit à côté.

Il se réveilla quelques heures plus tard et retrouva Aliona dans cuisine qui n’avait pas été dévalisée. Elle était en train de déjeuner et semblait plongée dans ses pensées. Elle leva la tête quand il entra dans la pièce et lui sourit.
- Bonjour.
Il répondit d’un hochement de tête et s’assit à son tour.
Ils passèrent la matinée à parler de leurs découvertes. Ils se racontèrent leurs vies sans jamais rien dévoiler sur eux-mêmes. Quand l’horloge sonna midi, Aypierre se leva. Il prit un bout de pain et un peu de fromage puis sortit de la pièce. Juste avant de quitter le champ de vision de son équipière, il s’arrêta et se retourna. D’un petit signe de tête, il fit signe à sa nouvelle équipière de venir. Dans un soupir, Aliona se leva et le suivit. Ils se stoppèrent devant une salle qui contenait pour seul mobilier deux chaises et une commode sur laquelle il y avait deux casques. Aypierre s’approcha et en prit un. On lui avait déjà parlé de cet appareil et il espérait que celui-là fonctionnait. Il se tourna vers Aliona. Elle se tenait toujours à l’entrée de la salle, la tête penchée et un sourcil levé. Il ne put retenir un sourire.
-  Allez, viens.
Dès que Aliona rentra dans la salle, son sourire disparut.
- Puisque nous ne voulons ou ne pouvons pas nous raconter notre vie, il faut voir si on peut se faire confiance. Et cette machine peut nous y aider. Normalement, elle va nous endormir et contrôler nos rêves. Si elle fonctionne correctement, on devrait se retrouver dans le même rêve.
Aliona hocha la tête et s’installa sur la chaise. Elle aussi connaissait cette machine et approuvait son utilisation. Elle prit le casque qu’il lui tendait et le mit sur sa tête. Elle sentit plus qu’elle ne vit Aypierre s’asseoir sur l’autre chaise. Aliona ferma les yeux et se laissa emporter.

¤ ¤ ¤

Fichus adversaires. Au bout d’une heure de course-poursuite, ils ne semblaient pas vouloir abandonner… Et Aliona était vraiment fatiguée.

Elle enjamba une branche, se baissa pour en éviter une autre, alla à droite, à gauche, trébucha sur une racine, se reprit, attrapa une branche.
Elle commença à s’élever.

¤ ¤ ¤

Cela faisait un bout de temps qu’il les suivait. Leur attitude à toujours rester ensembles l’énervait au plus au point. Qu’est-ce qu’il rêvait de les assommer tous les trois pour mener à bien sa mission. Mais il savait qu’il était incapable de les vaincre seul, sans risquer de compromettre sa couverture. Un mouvement le sortit de ses pensées. La fille qu’ils suivaient, loin de perdre du terrain, commença à s’envoler. Il n’y avait pas d’autre mot pour définir son ascension. Elle volait, ne se contentait que de minuscules appuis pour avancer, elle passait le plus clair de son temps en l’air. Il ne put s’empêcher de se dire que, si il avait ces capacités, il aurait pu mener à bien sa mission depuis longtemps.
Au moment où il pensa ça, et comme pour lui donner raison, la fille disparu. Les trois hommes qui la suivait s'arrêtèrent immédiatement. Aypierre prit une seconde pour jauger la situation et fit demi-tour.

¤ ¤ ¤

Elle regarda derrière elle et poussa un soupir de soulagement. Ils s'étaient arrêtés, elle avait enfin réussi à les semer. Aliona ralentit.
Elle continua d’avancer une heure. Quand elle s'estima assez éloignée, elle se cala dans une fourche et commença à se reposer. L’adrénaline retombée, elle se trouvait vraiment fatiguée. Le souffle court et les muscles engourdis, elle remarqua encore une fois à quel point elle n'était pas endurante.
Elle s'endormit un sourire las sur les lèvres.

Un craquement la réveilla quelques heures plus tard. Elle avait bien dormi, ses muscles étaient reposés, ses sens aux aguets, elle n’eu aucun mal à trouver d’où venait le bruit et à quelle distance se trouvait l'animal qui l’avait fait.
L’animal.
Ou l’Homme.

¤ ¤ ¤

Il avançait doucement dans la forêt, essayant de faire le moins de bruit possible. Si les bois n’étaient pas son monde, il avait apprit à se déplacer silencieusement dans les buissons et sans faire craquer de branches sur son chemin. Mais il savait bien qu’une oreille aux aguets n’aurait aucun mal à le repérer.
Il leva la tête en entendant un bruissement, décala imperceptiblement ses appuis, mis la main sur son arc et vit un oiseau s’envoler. Il poussa un soupir en voyant à quel point il était tendu. Il décala à nouveau ses appuis et se remit en route.
Tout à coup, il fit un bond sur le côté, laissant la fille qui avait essayé de lui sauter dessus tomber par terre. Il la vit se ramasser en touchant le sol. Elle sauta de nouveau, un couteau dans chaque main. Aypierre se décala de nouveau et frappa. Deux fois. Au ventre puis à la nuque. La fille s'effondra.

¤ ¤ ¤

La première chose qu’Aliona remarqua en se réveillant était la corde qui lui serrait les poignets. Et la douleur aiguë à sa tête. Elle attendit que cette dernière se fasse supportable avant d’ouvrir les yeux. Elle découvrit l’homme qui se tenait devant elle et reconnu celui qu’elle avait attaqué. Comment avait-il réussit à la mettre KO aussi facilement ? Son gardien était de dos et semblait dormir. Sa poitrine se soulevait régulièrement, ses muscles saillants étaient au repos et ses courts cheveux châtains voletaient sur sa nuque. Aliona chercha aux bruits de respiration si il y avait d’autres ennemis à proximité. Mais si ennemis il y avait, elle n’en décela aucun. Elle sursauta quand l’homme prit la parole.
- Tu es réveillée.
Son attention se focalisa sur son gardien quand il se retourna. quand elle put enfin voir son visage, elle fronça les sourcils. Elle connaissait ces yeux. Où les avait-elle déjà vus ? Son adversaire sembla se méprendre sur son attitude car il dit en riant :
- Et oui, je ne suis pas un des trois qui te poursuivaient. Ceux qui te suivaient étaient eux-même filés. Marrant, non ?
Devant l’air méfiant de sa prisonnière, il dit d’un ton posé :
- Je m’appelle Aypierre.
Voyant que son interlocutrice semblait aussi peu encline à parler, il continua.
- Ne t’inquiète pas. Je ne te veux aucun mal.
Elle lui adressa enfin la parole sur un ton sarcastique :
- Alors pourquoi m’avoir attaché ? Et puis ce n’est pas trop l’attitude d’une personne pacifiste que d'assommer les personne à qui tu ne veux aucun mal…
Son adversaire ria un grand coup.
- J’aurais donc dû te laisser me tuer parce que je ne te voulais aucun mal ? Quelle bonne idée ! Et puis, si je ne t’avais pas attaché, qu’est-ce qui m’aurait garanti que tu ne m’attaquerais pas par derrière ?
Aliona eu un temps d’hésitation et répondit d’une voix arrogante.
- Très bien, j’accepte tes excuses. Je ne vais pas t'attaquer par derrière, pourrais-tu me détacher maintenant ?
- Non.
- Non ?
- Tu t’es déjà détachée toute seule et tu attends que je me rapproche pour m’attaquer. J’ai beau être fort, je ne suis pas fou.
Aliona soupira.
- Dans ce cas écarte-toi et laisse-moi partir. J’ai bien compris que tu étais plus fort que moi donc je ne ferais plus l’erreur de t’attaquer. Tu as dit toi-même que tu ne me voulais aucun mal, prouve-le en me laissant m’en aller.
- Si je ne te veux aucun mal, cela ne veut pas dire que je n’ai rien à faire avec toi. J’ai quand quand même passé plusieurs heures à essayer de suivre ta piste après que tu ais échappé à ces trois imbéciles…
J’ai un marché à faire avec toi.
Aliona eu un sourire mauvais.
- Et si je refuse ?
Aypierre lui rendit son sourire.
- Je t’assomme de nouveau et je te remet à ceux qui te poursuivaient. Tu leur a fait quelque chose de pas très très gentil pour qu’ils te poursuivent aussi longtemps et avec autant d’ardeur, n’est-ce pas ?

¤¤¤

- Espèce de rat putride. Je te retrouverais et à ce moment-là, ce que je te ferais rangerait TMA au rang de petite fillette innocente. Je vais arracher ta peau petit bout par petit bout, je vais te couper les doigts un par un puis je brûlerais les blessures, je vais te faire si mal que…
Un coup porté à la nuque la fit taire. Aliona s’effondra dans les bras d’Aypierre. Ce dernier eut un sourire dur :
- Veuillez l’excuser, c’est toujours difficile d’accepter l’idée de s’être fait tromper. Alors, ce marché, vous l’acceptez ?
- Qu’est-ce qui te fait croire qu’on veut cette fille ?
- Je sais bien que ce n’est pas la fille en elle-même qui vous intéresse…
Aypierre les regarda. Il eut un sourire narquois.
- C'est ce qu’elle sait qui vous intéresse, n’est-ce pas ?
Ses trois interlocuteurs grognèrent. Ils se regardèrent tour à tour. L’un d’entre eux s’avança.
- J’espère qu’elle est bien attachée…
- Pour qui me prenez-vous ?
L’homme cracha par terre.
- Puisque que tu es si fort pour trahir les gens, qu’est-ce qui me prouve que tu n’essaie pas de nous entourlouper ?
- Et bien tu n’auras qu'à l’attacher comme tu le souhaite une fois l’échange fait. Elle est inconsciente, ce ne sera pas difficile.
L’interlocuteur grogna. Il sortit une boîte de son sac et la posa à terre. Aypierre vérifia les d’Aliona et la jeta devant l’homme. Ce dernier ramassa la fille et la mit sur son épaule comme si elle n’avait rien pesé. Il lui lança un dernier regard noir et repartit avec ses deux camarades.

¤¤¤

- Arrête de faire ta fière !
Un coup cueillit Aliona dans le ventre.
- Nous avons dû échanger quelque chose de valeur contre toi, alors t’as intérêt à parler !
Elle cracha.
- Les échanges que vous faites ne me concernent en rien.
- Espèce de petite…
- Calme-toi Jyle, c’est exactement ce qu’elle veut !
Le dénommé Jyle se détourna.
- Dans ce cas, tu le fais Sophian. Moi je vais dormir.
- D’accord, d’accord. Je prends le premier quart. Many tu prends le deuxième.
Le troisième homme hocha la tête. Aliona les observait. Comme elle l’avait remarqué lors de la course-poursuite, Sophian, un grand blond aux yeux verts, semblait être le chef. Il était certainement celui ayant le plus d’expérience au vu de sa façon de marcher. Quand il s’assit pour monter la garde, il avait beau être de dos, Aliona sentait que toute son attention était dirigé vers elle. Ses informations concernant les deux autres étaient plus complètes. Ils étaient frère, malgré leur physique très différent. Many, l’aîné, avait de longs cheveux bruns attachés en une queue de cheval, il était fin et pas très grand mais il semblait bien plus mature et observateur que Jyle. Ce dernier était grand, musclé avec de courts cheveux noirs coupés à ras. Il avait bien plus l’air de ces brutes épaisses avec une amande en guise de cerveau qu’on trouve dans les villes pauvres. Ils s’étaient enfuis de leur orphelinat cinq ans auparavant et avaient rencontré Sophian un an après leur fuite. Aliona jeta un regard hautain à Jyle et le vit bouillir de colère. Que les êtres simplistes étaient faciles à mettre en colère. Son frère lui posa la main sur l’épaule et lui dit quelques mots à l’oreille. La fille fit une moue déçue quand elle vit la brute aller se coucher. Many s’approcha d’elle un sac à la main. Il mit une main sur l’épaule de sa prisonnière. Aliona fut surprise de la force avec laquelle il la tenait. Elle ne put résister à sa poigne et glissa le long de l’arbre où elle était attachée jusqu'à se retrouver assise au sol.  Son interlocuteur lui dit doucement.
- Tu devrais dormir, demain va être une dure journée. Et puis, la nuit porte conseil, peut-être que tu comprendra enfin qu’il serait mieux pour toi de cracher le morceau avant qu’on ne laisse Jyle s’occuper de toi…
Elle eu un sourire narquoi.
- Tu devrais dormir, demain, vos nerfs vont être mis à rude épreuve. Et puis, la nuit porte conseil, peut-être que vous comprendrez qu’il ne sert à rien de laisser Jyle se déchaîner car ça ne vous attirerait que des problèmes.
Many eu un sourire. Il ouvrit le sac.
- Tu as une sacré répartie dis donc ! Garde donc ta salive pour demain.
Il sortit un bout de tissu de son sac et le fourra dans la bouche de sa prisonnière avant qu’elle n’ait le temps de lui répondre. L’homme fit le tour de l’arbre et vérifia les liens des poignets. Ne les jugeant pas assez serrés, il pris une corde dans son sac et rattacha la fille. Il fit de même avec ses jambes. Quand il fut satisfait, il s’autorisa un hochement de tête et partit se coucher.

Raaah ! Ce bâtard avait beaucoup trop serré les cordes, c’était à peine si elle pouvait bouger, le sang ne devait plus circuler… Aliona avait réussi à se débarrasser du tissu qui l’empêchait de parler mais n’avait plus bougé depuis. Un loup hurla à la nuit, comme pour se moquer d’elle.
Elle soupira.
- Bon, d’accord. Je vais sérieusement essayer de m’échapper… Mais c’est Sophian de garde, j’aurais préféré attendre un peu plus longtemps…
Ce dernier dû l’entendre car il se leva et se dirigea vers elle.
- Qu’est-ce que tu marmonne ?
Il ne parut même pas s’étonner de la disparition du tissu
- Je disais que j’allais sérieusement essayer de m’échapper à partir de maintenant.
Sophian eu un air amusé.
- Tu pense sérieusement pouvoir réussir à te détacher ?
- Oh ! Ce n’est pas le problème.
Elle lui montra ses mains libres et se leva, débarrassée de toutes les cordes.
Son interlocuteur eu un mouvement de surprise avant de se reprendre. Il fit un sourire dur.
- Et tu pensais vraiment pouvoir me battre ?
Aliona haussa les épaules.
- J’en suis bien incapable, c’est bien le problème... Jyle, je peux m’en débarrasser facilement. J’aurais quelques difficultés à m’occuper le Many mais je sais que j’en suis capable. Toi, par contre, je ne peux pas.
- C’est bien que tu le comprennes. Dans ce cas, tu peux aussi comprendre que tu n’as pas d’autre choix que de me laisser te rattacher.
- Ça, c'est moins vrai...
- Et pourquoi ça ?
- Parce que je n'ai pas besoin de te battre pour m’enfuir…
Sophian eu un sourire narquoi. Il décala ses appuis, se mit en garde.
- Ah oui, tu crois ça...
Aliona croisa les bras. L’echo de son sourire flottait sur son visage.
- Oui, oui, je t’assure. Regarde derrière toi.
- Parce que tu crois que je vais tomber dans un piège aussi…
La lame qui apparut sous sa gorge l’empêcha de finir sa phrase. Une flamme amusée dansait dans les yeux d’Aliona. Elle n’avait pas décroisé ses bras.
-  Tu bouges ou tu dis un mot, tu es mort.
Aypierre se tenait derrière lui, une épée dans chaque main : l’une sous la gorge de Sophian, l’autre dans son dos.



Kikou tout le monde ! Ca faisait longtemps dis-donc !
Alors ? Que pensez-vous de mon grand retour ? Ouai, un peu tardif, on est d'accord x)
Pour ce chapitre, on en est à 9 pages, 2792 mots et 13260 caractères (sans compter les espaces. On est dans la moyenne :3
Sinon, il est très possible qu'il y ai ENCORE beaucoup de temps jusqu'au chapitre suivant. Voyez(vous, je passe mon bac cette année et je compte bien y travailler. Vous comprenez n'est-ce pas ? c:
Sur ce, n'hésitez pas à laisser un commentaire, qu'il soit positif ou négatif, du moment qu'il est constructif ! ^^
Et à dans un an x)

___________________________________________________

Spoiler:
 


Codage par Blacksmoothie (aussi appellée ma Blackounette Chérie :coeur:)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hache
Le Roi des Haches
Zodiaque : Verseau
Messages : 1303
Pikadollar : 2154
Vos j'aimes : 57
Date d'inscription : 16/06/2014
Age : 20
Localisation : Dans un monde formidable se situant dans mes rêves juste à côté du monde de psychopathe se trouvant dans ma tête.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 27 Aoû - 11:25
Aliona a vraiment la hargne, elle mangerait les gens tout crus si elle en avait l'occasion ! xD

Très bon chapitre, j'ai beaucoup aimé !

J'aime bien ces personnages, ils ont tous une certaine arrogance qui les rends plutôt attachant. ^^

___________________________________________________


[center][i]One Shot : http://communautesadique.forumactif.fr/t6770-l-amour-donne-des-roues
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cello
Modératrice - Modécoupatrice méthodologique
Zodiaque : Vierge
Messages : 2667
Pikadollar : 3489
Vos j'aimes : 167
Date d'inscription : 08/06/2014
Age : 18
Localisation : *tend une carte à l'envers*
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 27 Aoû - 22:17
ON L'A ATTENDU ET ENFIN LE VOILA (elle était dure notre première hein xD surtout cette efshdvnjziohrne de dissertation que j'ai révisée pendant une semaine pour finalement ne pas la prendre parce que c'était incompréhensible comme sujet et du coup me taper une sale note...MAIS C'EST HORS SUJET JE DEVAIS JUSTE CRACHER MA HAINE xD)

alors, je ferai sans doute pas un commentaire aussi long que la dernière fois (parce que j'ai relu le prologue et le chapitre 1, je m'en rappelais plus du tout, et j'ai paniqué en me disant que mes précédents commentaires étaient juste beaucoup trop longs xDDD)

BREF L'HISTOIRE NOW
c'est marrant cette odeur de sel...je trouve que ça crée beaucoup de réalisme à l'histoire, parce que c'est une des seules odeurs que j'arrive parfaitement à visualiser x3 mais plus sérieusement, je me doute qu'elle soit là par hasard...Ou me tromperais-je ? xD disons que je ne vois pas en quoi elle serait importante pour l'histoire, et en même temps, une odeur de sel, c'est pas banal xD (après la lave sur les mur, de l'eau de mer ? xD)

Nouveau truc bizarre, c'est cette voix (et cette nouvelle manière de dialoguer, tu as abandonné la mise en page de 4h30 snif) qui sort de nulle part ! j'imagine le MDJ (qui d'autre ?) mais d'où sort sa voix ?
De hauts-parleurs ? bref, pas d'info là-dessus non plus, mais ça crée le mystère...

On a une nouvelle info sur Alio, elle fait des cauchemars ! cela aurait-il un lien avec cette période où elle a quitté Ilo et son village sans rien dire ? hummmm (inspectrice Cello à la rescouuuusse) et ce collier qui l'apaise ? un souvenir ? bref, encore plein plein de choses à découvrir sur elle, on n'a pas fini d'en apprendre.

Je me demande ce que fait une machine pareille dans cet endroit >< en tout cas on a plein de renseignements sur l'évolution de leurs technologies grâce à elle, et le fondement du jeu auquel ils participent (le kts avec les respawns) paraît nettement plus réaliste.

J'imagine que le rêve constitue une deuxième partie de ce chapitre ? En tout cas je l'ai vraiment bien aimée. C'est quand même étrange comme rêve, et je ne vois pas encore comment c'est censé leur donner confiance l'un en l'autre. En tout cas ça nous montre qu'Aypierre est SUPER FOURBE j'étais choquée xD en tout cas il ne recule devant rien et n'a pas de scrupules...c'est trop cool héhé èwé

j'ai une question pas du tout importante, juste pour satisfaire ma curiosité personnelle (et je profite que contrairement aux livres du XIX° je connaisse personnellement l'auteure xD) : à un moment Aliona qui vient de se réveiller entend un craquement et saute sur Aypierre, et du PDV d'Aypierre on apprend qu'un oiseau a fait un bruissement d'ailes avant que Aliona ne lui saute dessus...D'où ma question,
le bruit c'était l'oiseau ou Aypierre ? xDDD (t'as vu, c'était vraiment bizarre et pas très passionnant xDD)

Ok alors là c'est très très très très curieux. TRÈS. On comprend qu'Ay' a mis complètement K-O Aliona (paix à son âme) et qu'ensuite ils ont passé un marché afin qu'elle retrouve sa liberté. En fait c'est marrant mais la première fois que j'ai lu le chapitre, je ne comprenais pas trop pourquoi on passait du moment de leur marché au moment ou Aypierre la livre aux trois mecs, en fait je n'avais pas compris qu'il y avait eu une ellipse xD je pensais que la menace (délicate) d'Aliona était pour dire "j'en veux pas de ton marché à la con va crever" xD
Donc ils ont passé leur marché, ellipse (évidemment on saura pas en quoi il s'agissait, sadique) puis AYPIERRE ROMPT LE MARCHE (quelle marque de confiance exceptionnelle xD) pour avoir sa boîte (évidemment on saura pas ce qu'il y a dedans, sadique) mais revient plus tard pour récupérer Aliona, malgré son avertissement (je veux avoir ma peau et mes doigts moi, snif)
bref
je me demande si ce rêve a un lien ou pas du tout avec le passé brumeux d'Alio'...en tout cas il y a deux trucs louches : elle "connaissait ces yeux" mais elle les a vu d'où ? tu veux dire qu'une partie consciente d'elle se souvient d'Aypierre dans la réalité, mais dans son rêve nada ? et la deuxième chose c'est que Aypierre lui dit qu'elle sans doute fait quelque chose de mal pour que les trois hommes la suivent vénères comme ça, et elle ne dit rien, ce qui laisse sous entendre que c'est vrai...Mais elle détient aussi une information ? Genre elle leur a causé du tort et en plus elle a une info importante ? ou alors ay' se trompe, ça arrive... xD

tout ça pour dire que je sais toujours pas si ce qu'il se passe dans la deuxième partie c'est du rêve ou pas xD ça m'étonnerait pas, mais ça a l'air plus complexe que ça quand même...

bon, il était pas ouf mon commentaire, comparé à la dernière fois, j'ai fait qu'émettre des hypothèses, mais bon, j'espère qu'il t'a un peu plus et qu'il aidera peut-être à étoffer les parties brumeuses de ton histoire, qui sait ? :33 j'ai pas fait de remarque sur l'orthographe et le style, parce qu'en relisant mon dernier commentaire je me suis dit "mais de quoi tu parles, tu sais même pas écrire comme ça abrutie" xDD (oui, je me parle à moi même, oui) donc voilà
j'ai bien aimé ce chapitre, même s'il me laisse un peu sur ma faim ! (donc t'attends pas six mois oké ? la terminale S c'est de l'e....Non rien, on va mourir toutes les deux, j'ai rien dit.)

___________________________________________________

Fiction terminée : Cellona

Twitter
WattPad
Deviantart

> vive le yuri ! vive le yaoi ! et vive l'amour ! <


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aliona Tma
Endergirl maléfique
Zodiaque : Cancer
Messages : 2250
Pikadollar : 2161
Vos j'aimes : 110
Date d'inscription : 16/06/2014
Age : 18
Localisation : /tp home
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 28 Aoû - 11:03
Hache

Aliona a vraiment la hargne, elle mangerait les gens tout crus si elle en avait l'occasion ! xD

Tellement xDD


Très bon chapitre, j'ai beaucoup aimé !
J'aime bien ces personnages, ils ont tous une certaine arrogance qui les rends plutôt attachant. ^^

Marchi ! Une CERTAINE arrogance ? Mais ils sont carrément imbus d'eux-même xD

Cello


ON L'A ATTENDU ET ENFIN LE VOILA

OUAI ! xD

(elle était dure notre première hein xD surtout cette efshdvnjziohrne de dissertation que j'ai révisée pendant une semaine pour finalement ne pas la prendre parce que c'était incompréhensible comme sujet et du coup me taper une sale note...MAIS C'EST HORS SUJET JE DEVAIS JUSTE CRACHER MA HAINE xD)

(Mais carrément !
Perso, j'ai eu la flemme de faire les questions de corpus toute l'année même aux bacs blancs (Ouioui, on en a eu deux x)) du coup la première que je l'ai faite, c'était au bac xD Et puis, j'ai jamais compris comment faire une disset' et le commentaire composé, faut beaucoup trop analyser pour moi x) Du coup, j'ai fais l'invention ^^ Mais le sujet était trop bien, c'était génial ! C'est bon, je repasse au chapitre xD)


Alors, je ferai sans doute pas un commentaire aussi long que la dernière fois (parce que j'ai relu le prologue et le chapitre 1, je m'en rappelais plus du tout, et j'ai paniqué en me disant que mes précédents commentaires étaient juste beaucoup trop longs xDDD)

QUOI ? Mais c'est déjà super long, tu te rends pas compte xD


BREF L'HISTOIRE NOW

OUI ! ALLONS-Y !

C'est marrant cette odeur de sel...je trouve que ça crée beaucoup de réalisme à l'histoire, parce que c'est une des seules odeurs que j'arrive parfaitement à visualiser x3

Comment tu fais pour visualiser une odeur de sel ? xD

Mais plus sérieusement, je me doute qu'elle soit là par hasard...Ou me tromperais-je ? xD disons que je ne vois pas en quoi elle serait importante pour l'histoire, et en même temps, une odeur de sel, c'est pas banal xD (après la lave sur les mur, de l'eau de mer ? xD)

Mais non, elle est totalement là par hasard, je vois pas de quoi tu parles *sifflote* xD Nan, en vrai, comme je l'ai déjà dit, la grosse partie de l'histoire est déjà prévue, ce qui fait que je peux mettre des indices un peu partout. Tu fais donc bien de relever tout les petits détails que tu vois ^^ (Si tu veux savoir, j'ai une pochette remplie de feuilles, chacune comporte un point de l'histoire xD)

Nouveau truc bizarre, c'est cette voix (et cette nouvelle manière de dialoguer, tu as abandonné la mise en page de 4h30 snif) qui sort de nulle part ! j'imagine le MDJ (qui d'autre ?) mais d'où sort sa voix ?
De hauts-parleurs ? bref, pas d'info là-dessus non plus, mais ça crée le mystère...


(Oui, je sais. J'ai eu des regrets :'c Mais je préfère ne plus mettre à chaque fois "Prénom :" Parce que si un jour j'ai besoin/envie de faire apparaître une voix sans qu'on ne puisse deviner qui parle, je ne pourrais pas avec le code couleur ^^')
Ah, ouioui, c'est le MDJ. C'est une erreur, j'aurais dû le préciser ^^' Et oui, bref pas d'info. Je vais tout de même pas tout vous apporter sur un plateau tout de même ! x)


On a une nouvelle info sur Alio, elle fait des cauchemars ! cela aurait-il un lien avec cette période où elle a quitté Ilo et son village sans rien dire ? hummmm (inspectrice Cello à la rescouuuusse) et ce collier qui l'apaise ? un souvenir ? bref, encore plein plein de choses à découvrir sur elle, on n'a pas fini d'en apprendre.

Je suis contente que tu le relève c: Mais je ne te dirais rien là-dessus, c'est comme tu dis, vous n'avez pas fini d'en apprendre sur elle Smile

Je me demande ce que fait une machine pareille dans cet endroit ><

Et bien pas eux xD C'est que c'est plein de surprises cet endroit x)

En tout cas on a plein de renseignements sur l'évolution de leurs technologies grâce à elle, et le fondement du jeu auquel ils participent (le kts avec les respawns) paraît nettement plus réaliste.

Si tu le dis x) Le prochain chapitre, je veux être sur Skype avec toi quand tu le découvre ! Je parie que y'a plein de petit trucs que tu remarques mais que tu ne nous fais pas partager ! (Ouioui, je dis ça maintenant, ça n'a aucun rapport mais j'y pense, alors... xD)

J'imagine que le rêve constitue une deuxième partie de ce chapitre ? En tout cas je l'ai vraiment bien aimée.

Oui, c'est ça en gros x) Marchi ! (La première partie du chapitre était finie depuis longtemps x) Le problème, c'était justement que je ne savais pas comment vous amener les événements du "rêve". Du coup, ça me fait vraiment plaisir que tu dise ça ^^)

C'est quand même étrange comme rêve, et je ne vois pas encore comment c'est censé leur donner confiance l'un en l'autre.

Bah c'est pour que chacun se rende compte des capacités de l'autre. Et aussi pour voir si ils peuvent travailler ensemble c:

En tout cas ça nous montre qu'Aypierre est SUPER FOURBE j'étais choquée xD en tout cas il ne recule devant rien et n'a pas de scrupules...c'est trop cool héhé èwé

Hehehe x)

j'ai une question pas du tout importante, juste pour satisfaire ma curiosité personnelle (et je profite que contrairement aux livres du XIX° je connaisse personnellement l'auteure xD) : à un moment Aliona qui vient de se réveiller entend un craquement et saute sur Aypierre, et du PDV d'Aypierre on apprend qu'un oiseau a fait un bruissement d'ailes avant que Aliona ne lui saute dessus...D'où ma question, le bruit c'était l'oiseau ou Aypierre ? xDDD (t'as vu, c'était vraiment bizarre et pas très passionnant xDD)

Ahah ! Je te laisse psychoter xD Comme c'est écrit : "L'animal. Ou l'Homme." x)

Ok alors là c'est très très très très curieux. TRÈS. On comprend qu'Ay' a mis complètement K-O Aliona (paix à son âme) et qu'ensuite ils ont passé un marché afin qu'elle retrouve sa liberté.

(RIP en paix xD)

En fait c'est marrant mais la première fois que j'ai lu le chapitre, je ne comprenais pas trop pourquoi on passait du moment de leur marché au moment ou Aypierre la livre aux trois mecs, en fait je n'avais pas compris qu'il y avait eu une ellipse xD

Ah ! Donc ma mise en page n'est pas assez précise... Je sais pas quoi faire d'autre xD Des conseils ?

je pensais que la menace (délicate) d'Aliona était pour dire "j'en veux pas de ton marché à la con va crever" xD

(Extrêmement délicate xD) Bah c'est exactement ça : "Va crever et laisse-moi partir. J'te connais pas, tu m'agresse, c'est quoi c'manque de délicatesse ?" Enfin bon ce genre de trucs xD (Si tu connais la référence, je te fais des poutous Smile)

Donc ils ont passé leur marché, ellipse (évidemment on saura pas en quoi il s'agissait, sadique)

(Bah oui sinon c'est trop facile xD)

Puis AYPIERRE ROMPT LE MARCHE (quelle marque de confiance exceptionnelle xD)

Pas forcément... C'est peut-être juste parce qu'elle n'a pas accepté le marché... Haha ! Tu l'avais pas vu venir celle-là, hein ! xD (Ouai Tavu x) Heureusement que c'est un rêve pour qu'ils aient confiance l'un en l'autre xD)

Pour avoir sa boîte (évidemment on saura pas ce qu'il y a dedans, sadique)

(Mais tu croyais que je faisais la charité ? xD)

Mais revient plus tard pour récupérer Aliona, malgré son avertissement (je veux avoir ma peau et mes doigts moi, snif)

Son avertissement ? Lequel ?

Bref
Je me demande si ce rêve a un lien ou pas du tout avec le passé brumeux d'Alio'...en tout cas il y a deux trucs louches : elle "connaissait ces yeux" mais elle les a vu d'où ? tu veux dire qu'une partie consciente d'elle se souvient d'Aypierre dans la réalité, mais dans son rêve nada ? et la deuxième chose c'est que Aypierre lui dit qu'elle sans doute fait quelque chose de mal pour que les trois hommes la suivent vénères comme ça, et elle ne dit rien, ce qui laisse sous entendre que c'est vrai...Mais elle détient aussi une information ? Genre elle leur a causé du tort et en plus elle a une info importante ? ou alors ay' se trompe, ça arrive... xD

Tout ça pour dire que je sais toujours pas si ce qu'il se passe dans la deuxième partie c'est du rêve ou pas xD ça m'étonnerait pas, mais ça a l'air plus complexe que ça quand même...


Motus et bouche cousue. Tu auras tes réponses en temps voulu ^^

Bon, il était pas ouf mon commentaire, comparé à la dernière fois, j'ai fait qu'émettre des hypothèses, mais bon, j'espère qu'il t'a un peu plus et qu'il aidera peut-être à étoffer les parties brumeuses de ton histoire, qui sait ? :33

Si ça tu dis que c'est pas ouf, tu insulte Hache xD Déjà ça me fait plaisir que tu fasses des hypothèses x) Ça me donne envie de les détruire unes par unes xD Ou bien de voir ta joie quand je les confirmerais, je sais pas encore xD

J'ai pas fait de remarque sur l'orthographe et le style, parce qu'en relisant mon dernier commentaire je me suis dit "mais de quoi tu parles, tu sais même pas écrire comme ça abrutie" xDD (oui, je me parle à moi même, oui) donc voilà

Moi j'aimais bien ça. Tu m'avais sorti des trucs, j'avais même pas remarqué. C'est la même chose quand tu dessine et qu'une personne qui dessine moins bien que toi te fais des remarques : Il y a des choses qu'en tant qu'auteur, on ne remarque pas ^^

J'ai bien aimé ce chapitre, même s'il me laisse un peu sur ma faim ! (donc t'attends pas six mois oké ? la terminale S c'est de l'e....Non rien, on va mourir toutes les deux, j'ai rien dit.)

Merci ! Je vais faire ce que je peux ^^ Mais on va arriver doucement vers les chapitres où tout est prévu d'avance donc ça ira certainement plus vite :3 (Ouai, on se soutient moralement :3)
D'ailleurs, je tiens un Google Doc où je mets les chapitres au fur et à mesure. Quand je n'ai pas internet/pas le temps/pas d'ordi, je poste dessus avant de poster sur le Forum (Comme ce fut le cas pour ce chapitre ^^ Donc si ça t’intéresse, tu peux me passer ton E-mail par MP c:

Voilà voilà ! :3

___________________________________________________

Spoiler:
 


Codage par Blacksmoothie (aussi appellée ma Blackounette Chérie :coeur:)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Association Algérienne scientifique des paramédicaux
» caution bcaire par association pour les femmes entrepreneuse
» Question association 1901
» Association d'indépendants
» Association AUTO ECOLE d'insertion Ch Stagiaire BEPECASER carcassonne (11)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheCommunautéSadique :: Petit coin des écrivains :: Vos Fan-fictions :: Nos auteurs :: Aliona l'endergirl-
Sauter vers: