AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
• Salut Invité ! •
•Rejoins notre serveur :Discord ^^

[MJH] Esseulé et Possédée.

avatar
Lameufàlahache
Le Roi des Haches
Zodiaque : Verseau
Messages : 1294
Pikadollar : 2139
Vos j'aimes : 57
Date d'inscription : 16/06/2014
Age : 20
Localisation : Dans un monde formidable se situant dans mes rêves juste à côté du monde de psychopathe se trouvant dans ma tête.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 29 Oct - 17:30
J'ai écris deux petits textes courts pour Halloween. Il y en a encore deux à leur suite qui sont en cours d'écriture. (teasing).  Exclamation



Esseulé

Comme chaque nuit, je suis seul à la maison. Papa travail. Depuis que maman est partie, il s'occupe de moi car il est gentil. Seulement il a beaucoup de travail et pourtant, presque chaque fin de mois, il mange moins prétextant ne pas avoir faim. Je sais que c'est pour me laisser suffisamment de nourriture pour grandir parce que je suis en pleine croissance apparemment. Il est très attentionné mais n'a jamais le temps de rester jouer avec moi.
Mais demain soir sera différent parce que ce sera Halloween. Papa tient toujours ses promesses et il m'a dit qu'on allait, avec mes copains, partir à la chasse aux bonbons dans la rue. À nous deux, nous avons crée mon nouveau costume de loup-garou très féroce avec du dentifrice pour faire la bave.
Je suis devant la télévision et fait attention à l'heure. Durant les vacances, je dois aller me coucher à vingt-deux heures trente. Je vois que je n'ai plus le temps et vais me brosser les dents avant de rejoindre mon lit, obéissant comme toujours à mon père.

Un bruit étrange me réveil. Il s'agit de genre de grattement. Je saute hors de mon lit et ne prend même pas la peine d'allumer la lumière. Mon appartement est petit. Il n'y a qu'une pièce centrale salle à manger-cuisine-salon ainsi que deux petites chambres et une salle de douche. Je vérifie chacune des pièces, vides, alors que le bruit continue. Je termine ma ronde par la chambre de papa. Dès que j'y met un pied, les grattements cessent. Mon esprit est attiré par cette grande armoire en bois massif, héritage de famille. Comme je m'en approche, un vol d'oiseaux noirs attire mon regard vers la fenêtre. D'ici, je peux voir le beffroi et remarque qu'il est déjà vingt-trois heures. Si papa savait que je suis toujours debout à cette heure, il me gronderait. Je vais me recoucher en pensant au chat des voisins qui doit être en train de faire des bêtises.

Un souffle léger dans mon cou me fait frissonner me sortant de mes rêves de pirateries. Je me redresse alors, croyant que c'est mon père. Mes yeux habitué à l'obscurité, me révèlent qu'il n'y a rien ni personne. Ma fenêtre est fermée me préservant du froid d'octobre. Toutes les fenêtres de mon habitation le sont. Je suis persuadé d'avoir sentit un souffle mais ne comprend pas d'où il peut provenir. Je vérifie l'heure sur ma montre phosphorescente et elle m'indique vingt-trois heures trente. Avec les grattements, je trouve tout cela étrange et ne peux m'empêcher de penser aux histoires effrayantes racontées par les plus grands à l'école. Je voudrai que papa soit là mais il ne rentrera pas avant trois heures du matin. J'attrape donc mon doudou qui me protège contre les maléfices, essais de ma détendre et me rendors. Ce ne dois être que mon imagination.

« ARMOIRE ! »
Je sursaute. Je suis dans mon lit en tenant mon oreille sifflante. Quelqu'un vient de crier dedans. La seule armoire des chez moi est celle de la chambre de mon père. Je marche vers celle-ci, hésitant à cause de la peur, mon doudou rassurant dans les bras. Une fois devant la pièce, je tourne la poignée doucement et rentre. Alors, un frisson incontrôlable parcours tout mon corps me faisant lâcher ma peluche ensuite un froid griffant me pénètre jusqu'aux os. Je me retourne vers l'entrée y jetant un œil emplis de l'espoir que mon père rentre. Évidemment, je suis seul, comme chaque nuit, assourdis par les battements de mon cœur, seuls sons parvenant à mes oreilles. Je m'avance jusqu'au meuble et pose ma main tremblante sur la clinche. À peine l'ai-je abaissée que des tentacules noirs en sortent et m'attrapent. J'essaie de m'en détacher mais leur poigne est trop forte, j’essaie de hurler mais l'un d'eux est dans ma bouche alors je pleure. Je pleure et me débat vainement pendant qu'ils m'emportent dans les ténèbres.
La dernière chose que je vis fut le beffroi d'en face indiquant minuit.




Possédée

Je dormais tranquillement dans mon petit appartement. Je sentis mes muscles se tendre et soupirai. « ça recommence ! » Me dis-je. En effet, mes yeux, toujours clos, se mirent à bouger dans tout les sens, seuls. Mon cerveau ne leur commandait rien mais ils bougeaient, je les sentais. Je les firent cesser. J'étais plus forte que cet inexplicable phénomène.
Le temps s'écoula et se fut ma mâchoire qui se mit à faire des sienne. Je la laissai faire quelques instant en me concentrant sur les sensations pour être bien certaine que ce n'était pas mon esprit qui lui obligeait à réagir. Ce n'était pas le cas. Je le sentais, je le savais, elle se mouvait seule. Je la fit s'arrêter et elle revint à se place naturelle, droite et symétrique à mes dents du haut.
Je sentais que ma main voulait également son moment de liberté mais la forçais, sans grand effort, à ne pas bouger.
Mon corps voulait-il bien me laisser dormir sans que j'ai besoin d'y penser ?

J'étais dans le bus comme chaque matin de travaille. Je sentis ma main se mouver seule. Les fois où cela arrivait durant la journée étaient rare. Je l'observais. D'abord, seuls les doigts bougeaient timidement un à un puis de plus en plus vite, fort et plusieurs à la fois. Ensuite, ce fut mon poignet qui accompagna leurs mouvements. Rien n'avait de sens ! Ça ne faisait que bouger sans but. Pourtant ça devait bien avoir une conscience. Si ce n'était pas moi qui ordonnait à ma main de bouger et que ça ne venait pas de l'extérieur alors qu'est-ce qui la faisait bouger ?
Exaspérée, je l'arrêtai. Je devais également rester concentrée sur ma mâchoire, jalouse.
Rester concentrée, tout le temps pour ne pas que ce phénomène arrive. Et ce, depuis si longtemps que je ne parvenais à me souvenir quand. Toujours y penser.

Je claquai ma porte et m'effondrai en larme une fois dans mon appartement. Je craquai.
Ce jour-là, alors que j'étais dans de profonde pensée, un petit garçon m'avait réveillé en me demandant, d'une voix inquiète, pourquoi je bougeais la mâchoire de manière si effrayante. Je ne m'en étais même pas rendue compte. Un groupe d'adulte m'avait alors lancé des regards désapprobateurs comme si c'était moi qui le faisait !
« Ce n'est pas ma faute, elle bouge toute seule ! » Ai-je alors dit afin de me défendre.
Seulement, ils se mirent à me gronder en me disant que j'avais passé l'âge de mentir.
Déjà, petite, ce genre de chose arrivait. Lorsque je frappait mon petit frère et que mes parents m’engueulaient, je leur disais que ce n'était pas moi mais ma main. Ils ne me croyaient pas. Moi non plus. Avec le recul, je crois que la fillette-moi disait la vérité.
Pendant que je ressassais le passé, mes mains et ma mâchoire se faisaient plaisir et gouttaient à leur liberté. Je laissai même les yeux les rejoindre. Leurs mouvements rapides et fort n'avaient aucun sens.

Cette nuit, j'avais pris la décision de ne plus les combattre. « S'ils veulent bouger, qu'ils le fassent ! » Mon être désespéré entier criait ces mots.
Grossière erreur. Sans la poigne incessante de ma conscience, le phénomène devint plus fort et s'étendit à l'ensemble de mon corps. Quand la panique de voir les événements me dépasser me pris, il était déjà trop tard. Le phénomène était devenu plus fort que mon esprit ou mon esprit était devenu plus faible.
Il cassait tout, je ne contrôlais plus rien. Mon corps déchira mes vêtements, brisa la vaisselle sur laquelle je m'ouvris les pieds. Je sentais la douleur mais ne pouvais rien y faire, mon corps préférant sa folie destructrice à son intégrité.
On se cognait partout, il frappait tout y compris ma tête dans les murs. Je souffrais, j'avais des fractures et je saignais comme je ne l'avais jamais vu auparavant. Je souhaitais que ça cesse.
Mon corps n'obéissait plus à mes gestes mais il accepta mon souhait.
Ma propre main m'étrangla et je sombrai dans l'inconscience définitive.

___________________________________________________


[center][i]One Shot : http://communautesadique.forumactif.fr/t6770-l-amour-donne-des-roues
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Floraly
Modératrice - La boîte à horreur
Zodiaque : Cancer
Messages : 1126
Pikadollar : 1821
Vos j'aimes : 167
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 29 Oct - 19:01
Hellow !
Un texte bien glauque pour Halloween !

Je t'octroie 5 Citrouille et tu auras le droit à cinq autres quand nous auront la fin ! Enfin, si elle est autant qualitative que ce début... Effrayant ! =D

___________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lameufàlahache
Le Roi des Haches
Zodiaque : Verseau
Messages : 1294
Pikadollar : 2139
Vos j'aimes : 57
Date d'inscription : 16/06/2014
Age : 20
Localisation : Dans un monde formidable se situant dans mes rêves juste à côté du monde de psychopathe se trouvant dans ma tête.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 29 Oct - 19:26
Merci !

Mais ce ne sont pas des suites. Ce sera bien 4 textes bien distincts.
Je les rassemble juste par deux car sinon je trouve que ça fait trop court sur un page. ^^'

___________________________________________________


[center][i]One Shot : http://communautesadique.forumactif.fr/t6770-l-amour-donne-des-roues
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Floraly
Modératrice - La boîte à horreur
Zodiaque : Cancer
Messages : 1126
Pikadollar : 1821
Vos j'aimes : 167
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 30 Oct - 19:31
Oh, excuse-moi ! J'ai cru voir un lien entre le premier et le second texte, mais ce ne devait pas être le cas !
Tu as donc bien mérité tes 10 Citrouille ! Ces textes sont prenants et glauques à souhait ! J'ai été très prise dans l'ambiance, ça correspond parfaitement à Halloween ! Je t'avoue avoie eu un petit faible pour le premier =D

Par contre, méfie-toi, j'ai failli manger une de tes citrouilles en voyant le verbe "mouver" et quelques fautes d'orthographe par ci par-là ... ;P

PS : C'est sûrement "mouvoir" que tu voulais dire ? ;D

___________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lameufàlahache
Le Roi des Haches
Zodiaque : Verseau
Messages : 1294
Pikadollar : 2139
Vos j'aimes : 57
Date d'inscription : 16/06/2014
Age : 20
Localisation : Dans un monde formidable se situant dans mes rêves juste à côté du monde de psychopathe se trouvant dans ma tête.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 30 Oct - 21:31
Fantôme Raly a écrit:
Oh, excuse-moi ! J'ai cru voir un lien entre le premier et le second texte, mais ce ne devait pas être le cas !
Tu as donc bien mérité tes 10 Citrouille ! Ces textes sont prenants et glauques à souhait ! J'ai été très prise dans l'ambiance, ça correspond parfaitement à Halloween ! Je t'avoue avoie eu un petit faible pour le premier =D

Par contre, méfie-toi, j'ai failli manger une de tes citrouilles en voyant le verbe "mouver" et quelques fautes d'orthographe par ci par-là ... ;P

PS : C'est sûrement "mouvoir" que tu voulais dire ? ;D

Il n'y a pas de lien entre les histoires du premier et second texte mais ils sont "fabriqué" de la même façon ( 1ère personne[Dans le premier c'est un petit garçon et dans le second, une jeune femme], quatre paragraphes, taille à peu près équivalente, bad ending, etc).

xD Désolée pour les fautes, j'ai encore des difficultés !

___________________________________________________


[center][i]One Shot : http://communautesadique.forumactif.fr/t6770-l-amour-donne-des-roues
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Epona
La faucheuse d'âmes
Zodiaque : Balance
Messages : 1339
Pikadollar : 2238
Vos j'aimes : 111
Date d'inscription : 17/06/2014
Age : 19
Localisation : Perdu sur son île
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 31 Oct - 9:45
blblbllblb j'aime toujours autant tes textes Haches !
Bien qu'il soit assez sombre ! Mais j'adore ça l'ambiance est tellement bien gérée ! >w< <3

PS : JE PEUX ENFIN COMMENTER AVEC MON TEL
OMG

___________________________________________________

«Il y a deux types d’hommes; Ceux qui croient en leurs rêves et les autres»
«Ne suis pas tes rêves, pourchasse-les !»
«L’espoir est un rêve éveillé»
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lameufàlahache
Le Roi des Haches
Zodiaque : Verseau
Messages : 1294
Pikadollar : 2139
Vos j'aimes : 57
Date d'inscription : 16/06/2014
Age : 20
Localisation : Dans un monde formidable se situant dans mes rêves juste à côté du monde de psychopathe se trouvant dans ma tête.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 31 Oct - 11:08
Epona peut commenter !!! xD

Merci beaucoup ! Il faut que les textes soient glauque, c'est Halloween après tout !

___________________________________________________


[center][i]One Shot : http://communautesadique.forumactif.fr/t6770-l-amour-donne-des-roues
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheCommunautéSadique :: Petit coin des écrivains :: Vos One-Shots-
Sauter vers: