AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
• Salut Invité ! •
•Rejoins notre serveur :Discord ^^

L'autre reflet du miroir - Chapitre 4 : Remords dansants

avatar
Sohuna
Voltali électrisant
Zodiaque : Lion
Messages : 704
Pikadollar : 393
Vos j'aimes : 30
Date d'inscription : 01/05/2015
Age : 17
Localisation : Le ch'Noooord
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 30 Déc - 12:33
Hello hello ! À force, on ne parlera plus de retard, mais de ponctualité... x) Un chapitre tout les trois mois, pourquoi pas :') Ce chapitre est assez particulier, car il y a un passage que j'ai détesté écrire et un autre que j'ai adoré. Détester, pas dans le sens où je n'aimais pas comment je l'ai fait, mais ce qu'il contenait. Mais c'était nécessaire malgré tout x| Bon, je vous épargne mon blabla, bonne lecture ! (l'alinéa des dialogues ne s'est pas fait au copier/coller DONC j'ai la flemme de le faire manuellement) Very Happy

- Sohuna


Sehun avançait dans les rues de Séoul désormais sombres, cela dû à l’heure tardive. Sans savoir ce qui l’avait poussé à le faire, il avait accepté l’invitation d’Aileen, sûrement par pur ennui. En sortant, il avait voulu prévenir Chanyeol qu’il s’absentait, mais ce dernier n’était pas présent, fait qu’il avait trouvée plutôt étrange. Ce n’était pas dans ses habitudes de partir sans un mot. Réajustant son écharpe de coton gris autour de son cou gelé, le lycéen accélérait le pas, trop curieux pour se permettre de traîner en chemin. Au fond, Sehun se demandait réellement ce qu'Aileen pouvait bien vouloir lui montrer. Elle n’était pas méchante, c’est vrai, mais il ne pouvait s’empêcher de se sentir mal. Comme une drôle excitation mêlée à une certaine angoisse, menant ses pensées dans un cercle vicieux de non-sens infini. Fort heureusement, le brun ne logeait pas loin de la jeune fille. Entre nous, il aurait été victime d’une soudaine maladie s’il avait dû prendre le bus ou marcher plus longtemps dans ce froid glacial. Maladie que le commun des mortels nommait “flemme”.

Enfin, Sehun frappa à la porte d’Aileen. Il entendit alors quelque chose tomber, un grand raffut, une nouvelle chute, des pas précipités, jusqu’à ce qu’une tête blonde ouvre vivement la porte. Elle lança, sa voix en plein tour de montagnes russes :

“ Ah, c’est toi ? Haha, t’es arrivé vite…

Visiblement, elle était nerveuse. Vêtue d’une robe ample et rose bonbon d’une matière qu’il n’aurait su identifier, la jeune Américaine se dandinait sur ses pieds. Sehun, quant à lui, était dans son attirail basique, sweat/jean/baskets. Le contraste était plutôt flagrant. La blonde sembla le dévisager de la tête aux pieds. Elle tiqua.

- Tss, ça va pas du tout ! Heureusement que j’ai prévu le coup. (elle lui attrapa le bras) Viens par là !

Sehun n’eut pas le temps de protester que Aileen le traînait déjà dans sa maison. Il put à peine apercevoir le salon spacieux et ses couleurs sobres qu’il arriva dans une luxueuse salle de bains, au carrelage blanc et froid. Ce blanc opprimant. Ce blanc hôpital. Son inspection des lieux fut brusquement interrompue par des vêtements lui atterrissant droit dans la figure.

- Enfile ça ! Là où on va, pas question de t’y pointer comme ça !
- Comment je dois le prendre… ? Et on va où, d’ailleurs ?
- Pose pas de questions, et habille-toi ! ”

Elle sortit de la pièce. Sehun fixa la porte un instant, pas sûr de comprendre ce qu’il lui arrivait. Une chose l’était en tout cas, c’est qu’Aileen était sur les nerfs. L’idée de protester ne lui effleura même pas l’esprit. Son regard se posa ensuite sur les habits dépliés dans ses bras. Il entreprit alors de se dévêtir et d’enfiler ceux gracieusement offerts par son hôte. Ce n’était pas comme s’il avait le choix, en réalité. Quelques minutes plus tard, il se dévisagea dans le miroir à pied très vintage de la pièce. Chemise blanche légèrement transparente (laissant apparaître ses abdos aussi plats qu’une limande) dont il avait ouvert les deux premiers boutons du haut, surmontée d’une veste de costume noire et d’un pantalon basique de la même couleur. La cravate couleur charbon était soigneusement pliée sur le coin du lavabo de marbre. Sehun n’avait aucun envie de la porter, ni de s’embêter à l’enfiler. De toute façon, il ne savait pas en mettre.

C’est à ce moment qu’Aileen frappa à la porte, lui demandant si elle pouvait rentrer, ce qu’elle fit après réponse positive. La jeune fille le dévisagea de la tête aux pieds, une nouvelle fois.

“ Mmmh… Ça devrait passer, t’es pas mal. (elle lui prit le bras et le tira) Allez, on risque d'être en retard sinon ! “

Et Sehun sortit de chez Aileen aussi rapidement qu’il y était entré.

Le jeune homme avait l’impression de faire une bêtise. Le genre de bêtises qui semblent insignifiantes au premier abord, mais qui, une fois faites, sont lourdes de conséquences. Après tout, il se retrouvait à presque vingt heures dans la rue, chiquement habillé, entraîné par une fille qu’il ne connaissait que depuis quelques semaines, et dont il avait quelques doutes sur la fiabilité. En effet, on avait déjà vu mieux comme situation. Mais Sehun ne trouvait pas la force de protester. Ou il n’en trouvait pas l’envie. Sûrement parce qu’il se sentait comme une coquille vide et qu’il tentait désespérément de la remplir avec quelques évènements impromptus. Paradoxal, pour quelqu’un qui se plaisait à rester enfermé et renfermé dans sa routine. Ou aussi parce qu’il pensait n’avoir plus rien à perdre, et que quitte à devoir mourir un jour, autant mourir en s’amusant. Parce qu’au fond, il se doutait bien de l’endroit où comptait l’emmener Aileen. Pour une personne initiée à ce monde et à cette jeunesse décadente, ça n’était pas très sorcier. Une seule question subsistait : pourquoi ?

Les doutes de Sehun se confirmèrent lorsqu’ils arrivèrent près d’un vaste bâtiment d’où s’échappait une musique, volume au maximum. À l’intérieur, des milliards de visages dansaient en rythme, verre d’alcool en main. On aurait dit une de ces soirées américaines bien clichées que l’on peut voir dans Projet X ou autre bousier du genre. En somme, le pa-ra-dis. Veuillez noter la subtile touche d’ironie. Sehun aperçut alors ce cher Chanyeol et fendit la foule jusqu’à l’atteindre.

“Channie ! Channie !

Chanyeol se tourna, verre de soda à la main.

- Ah, Sehun, t’es là !

Le plus jeune lui attrapa fermement le poignet.

- C’est quoi ce bordel ? Explique-moi !
- Du bordel ? Quel bordel ?
- Te fous pas de moi ! Déjà, tu pars sans prévenir pour aller en soirée, ce que t’aimes pas ! Ensuite, Aileen m’invite chez elle pour me fringuer en richard et me traîne ici ! Et pour couronner le tout, y’a quasiment tout les gens détestables de ta classe ! Y’a pas comme un petit problème ?

L’aîné posa une main rassurante sur l’épaule de son cadet. Ils criaient tant la musique était forte.

- Et là, du calme ! C’est bien toi, t’emporter pour un rien... C’est juste une soirée “amicale” !

Il vint à son oreille.

- Attends le signal, ça devrait te plaire. Je voulais ramener Jongwae, mais ç’aurait pas été très naturel, donc j’ai pas pu. Aileen avait pas d’inspi’, donc le signal, bah c’est “signal”. ”

Et Chanyeol partit, volant au secours de la princesse Baekhyun, courtisée par tant de chevaleresses servantes.
Et Sehun resta planté là.

Mal à l’aise, pas dans son élément, ne connaissant presque personne et n’en aimant pas les trois-quarts, c’était… embêtant. Il se fraya donc un chemin jusqu’au bar, où il s’assit sans rien commander. Il observa alors la foule dense, tentant de mettre un nom sur chaque visage. La plupart étaient les complices par le silence de Jongwae, parfois complices tout court. Il vit alors Luhan et Minseok dans un coin de la salle, buvant et parlant vivement. Sehun fut alors intrigué. De ce qu’il avait pu voir, ce n’était pas du tout le genre du blondinet de venir à ces évènements.
Quelque chose ne tournait définitivement pas rond.
Entre le comportement étrange d’Aileen ces dernières semaines, son altercation avec Luhan, cette soirée et le fameux “signal”, un bon et un mauvais pressentiment se mélangeaient en Sehun, résultant en un stress soulagé. Ses émotions n’avaient effectivement aucun sens. C’est alors que ses yeux se posèrent sur la jeune Américaine, qui virevoltait partout, comme à son habitude. Sauf que cette fois, elle semblait distribuer des choses. Le lycéen plissa les yeux autant qu’il le put, mais ne distingua rien. C’est alors qu’elle vint vers lui et lui déposa deux oeufs dans les mains.
“Sehun… commença-t-elle. Je sais que… c’est pas trop dans tes principes et caetera,  mais… venge-toi. Ça te soulagera. Si tu ne le fais pas pour toi, fais-le au moins pour leurs autres victimes.

C’est alors qu’elle prit une grande inspiration et hurla :

- SIGNAAAAL !”

C’est à ce moment que Sehun remarqua que les pro-harceleurs avaient été discrètement rassemblés dans un coin. Et les jets commencèrent. Farine, lait, oeufs… tout s’écrasait sur des visages surpris, horrifiés, soumis. Le lycéen baissa les yeux sur ses mains pleines. Je ne peux pas. Je ne peux pas. C’était inhumain. C’était injuste. Infliger un traitement dégradant la dignité humaine était contraire à lui-même. À bien y réfléchir, ils ne se gênaient pas pour le faire, eux. Je ne peux pas. Je ne peux pas. Harceleurs, et alors ? Il s’était toujours dit qu’il le méritait, de toute façon. Mais les autres victimes, dans tout ça ? Elles subissaient les mêmes horreurs. Cette seule pensée suffit à lui faire briser un oeuf de rage. Je… Je peux.
Et le second oeuf vola.



Il inspira. Il expira. L’air frais de la nuit envahissait ses poumons, vidant ces derniers des respirations saccadées et lourdes de remords. Sehun leva les yeux vers les cieux, sinistres et silencieux témoins des horreurs humaines. Et pourtant, à son sens, ils étaient le spectacle le plus rassurant de l’univers. Brillantes, les étoiles semblaient chuchoter “tout va bien” à ses oreilles sifflantes, et l’infini bleu sur lequel elles reposaient apaisait son esprit fatigué. Il soupira. Si la lune pouvait parler, elle en aurait, des choses à dire.
Mais qu’est-ce que j’ai fait, bordel…

“Sehun ?

L’interpellé se tourna vivement. Lorsqu’il reconnut son interlocuteur, il sourit et fit de nouveau dos à la porte. Un petit bout d’homme se tenait devant la porte d’entrée qu’il refermait doucement. Son visage innocent semblait inquiet.

- Je… Ça va ?
- Ouais Luhan, t’inquiètes pas, je… prenais juste l’air.

Il s’approcha timidement, se balançant d’un pied à l’autre.

- Je pense souvent à cette expression,”prendre l’air”. Ça veut dire qu’on va ailleurs, pour le trouver. Ça veut littéralement dire : où je suis, je m’asphyxie. Tu t’en veux, pas vrai ?

Ses mots lui firent l’effet d’un électrochoc. Il tourna la tête vers Luhan, les yeux grands ouverts. Il croisa alors ceux du blond, aussi foncés que les siens. Mais ils n’étaient pas comparables. Tandis que Sehun avait un regard terne, vide et morose (sauf quand un petit éclat, rare, venait y glisser son étincelle), celui du plus âgé brillait d’une vive lueur, pétillant de simple bonheur, plein de vie. Il pensa alors que les yeux de Luhan ne devaient pas avoir d’âge, et qu’il allait mourir avec ses yeux d’enfants, ses yeux qui un jour s’étaient ouverts sur le monde et ne l’avaient plus lâché. Ceux de Sehun étaient déjà morts. Ou presque.

- Oui, je m’en veux… répondit finalement le plus jeune, décrochant son regard de celui de son interlocuteur pour le tourner vers la route. J’y ai pris du plaisir, Luhan. Je les ai humiliés, et j’étais heureux. Heureux du malheur de quelqu’un. Comme eux. Je ne vaux pas mieux qu’eux.

Le blond soupira longuement. Pas un soupir de lassitude, non, mais plutôt de réflexion. Il cherchait ses mots.

- Tu sais, Aileen pensait bien faire. Au début, je croyais qu’elle complotait contre toi, et pas pour toi, d’où notre… malentendu, la semaine dernière. Dis-toi que ce n’est que le juste retour des choses. Tu ne t’es pas rabaissé à leur niveau, puisque tu t’en veux. Eux n’ont pas la morale nécessaire pour se remettre en question. Ça prouve ton humanité. La vengeance, c’est humain, les remords aussi.

Sehun tourna de nouveau la tête vers Luhan. Ce dernier fit de même et sourit autant qu’il put, ce sourire qui répandait sa chaleur dans la fraîcheur de la nuit, réchauffant jusqu’aux coeurs les plus glacés.

- Essaie de pas trop te soucier de ça… Passe juste au-dessus, d’accord ?”

Et Sehun ne put s’empêcher de penser qu’à ce moment précis, qu’à cet instant hors du temps, il était magnifique.


Sehun s’éveilla difficilement. Des douleurs faisaient la fête dans son crâne et son estomac tournoyait même si, comme à l’accoutumée, Qu’il n’avait que très peu mangé, voire pas du tout. Il se redressa lentement et tira ses rideaux avant de contempler le paysage, ce qu’il s’était promis de faire plus régulièrement. Mais il n’était malheureusement pas très en avance, et il dut s’arracher à sa contemplation. Le bruit matinal de Chanyeol qui butait sur l’irrégularité de son bas de porte ainsi que sa plainte habituelle lui arracha un sourire et suffit à le motiver pour sortir. Les deux adolescents se saluèrent brièvement une fois ensemble dans la cuisine. Le ronronnement régulier et agréable de la cafetière plongea Sehun dans quelque rêverie, et la soirée de la veille lui revint en mémoire. Était-ce un songe ? La mine fatiguée de son colocataire et son propre épuisement lui affirmaient le contraire. Des lumières, des visages et des mots dansants défilaient dans ses pensées. Une tête blonde persistait dans ses souvenirs, cette tête si innocente, qui avait les mots. Le plus jeune revint à lui lorsque son aîné déposa deux tasses de café sur la table sans nappe, en un beau bois de chêne vernis. Ses bords étaient encadrés de petit creux en arabesques, et Sehun se plaisait à les dessiner du bout des doigts lorsqu’il était attablé. Sehun avala alors, comme chaque matin, un ou deux cachets de son cher Effexor, avant que Chanyeol ne rompe brusquement le silence :

“ Alors, Sese ? Hier soir ? ”

Sehun n’avait pas pu lui dire. Il n’avait pas réussi. Non, Channie. C’était horrible. Je m’en veux. Peut-être qu’ils le méritaient, mais pas de ma main. Je ne voulais pas. Ça n’était pas sorti. Le garçon poussa un long soupir, fermant son casier. Il n’avait pas non plus dit la vérité à Aileen. Comment pouvait-il la blesser, alors qu’elle avait fait tout ça dans son intérêt ? Il soupirait presque à la seconde, tel un train à vapeur. Il s’engagea alors dans les couloirs du lycée avant d’être bloqué. Sehun leva la tête.

“Jongwae…? tenta-t-il.

Il avait un sourire. Un de ceux à faire froid dans le dos.

- Tu sais qui est de retour… ?

Sehun resta muet, mais son regard était empli de questions.

- Jackson. ”

Et le lycéen comprit alors pourquoi son bourreau semblait si heureux. Celui à cause de qui tout avait commencé. Celui qu’il avait admiré, adoré puis détesté. Celui qui avait fait de sa vie un enfer.

Il revenait.

___________________________________________________

Hour to hour, note to note

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nyal27
Noctali de l'ombre
Zodiaque : Cancer
Messages : 2664
Pikadollar : 3960
Vos j'aimes : 169
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 16
Localisation : Là où il fait beaucoup trop chaud pour une membre de la #TeamFroid. Le Sud quoi.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 30 Déc - 12:43
FIRST

Non bon en vrai, tu sais déjà ce que j'en pense, donc, yeah.
(You go, Flo, you go ! J'te laisse terrain libre !)

___________________________________________________



Tomber donne l'impression de voler...
...Jusqu'à ce que tu heurtes le sol.


   Va donc jeter un coup d'oeil à mes fictions ici !    




Merci d'être là Invité, toi et tous ceux qui sont sur ce forum !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sohuna
Voltali électrisant
Zodiaque : Lion
Messages : 704
Pikadollar : 393
Vos j'aimes : 30
Date d'inscription : 01/05/2015
Age : 17
Localisation : Le ch'Noooord
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 30 Déc - 18:52
Mmmh tu m'as pas vraiment dit ce que t'en pensais après la bêta-lecture, mais soit xD

___________________________________________________

Hour to hour, note to note

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Floraly
Modératrice - La boîte à horreur
Zodiaque : Cancer
Messages : 1129
Pikadollar : 1824
Vos j'aimes : 167
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 9 Jan - 21:43
Bon-soir ♪

Désolée de mon retard, mais comme je l'ai dit sur Twitter, j'étais en période de révision et j'étais un peu (BEAUCOUP) à la bourre pour mes examens. Mais bon, ceux qu'il me reste maintenant sont des gentils examens, j'ai donc le temps !
Comment ça ma vie ne t'intéresse pas ? Je... Enfin... Ouais, c'est vrai. Je sais pas pourquoi je te déballe ma vie xD

Donc, allons-y avec ce cher petit chapitre ! J'ai hâte de lire !

Sohuna a écrit:
- Enfile ça ! Là où on va, pas question de t’y pointer comme ça !
Hmmm... Le "y" me fait un peu bizarre, ici. Il répète le "Là" qu'on trouve déjà en début de phrase et ne me semble pas nécessaire, je pense que "Là où on va, pas question de te pointer comme ça", ou encore mieux, "Pas question de te pointer comme ça là où on va". D'ailleurs, cette inversion me conforte dans mon idée que le "y" est en trop. Après, je ne suis pas une pro, je ne sais pas ce que tu en penses, toi ?

Sohuna a écrit:
Il entreprit alors de se dévêtir et d’enfiler ceux gracieusement offerts par son hôte. Ce n’était pas comme s’il avait le choix, en réalité. Quelques minutes plus tard, il se dévisagea dans le miroir à pied très vintage de la pièce. Chemise blanche légèrement transparente (laissant apparaître ses abdos aussi plats qu’une limande) dont il avait ouvert les deux premiers boutons du haut, surmontée d’une veste de costume noire et d’un pantalon basique de la même couleur.
Mmmh, c'est classique mais c'est pas mal ;P
Non, plus sérieusement, la comparaison avec la limande m'a fait trop rire. Où est-ce que tu es allé chercher ça ? xD
Bref, ce n'est pour aucun des deux commentaires que je viens de faire que j'ai cité cette phrase, en vrai ! Les vraies questions que je me pose, c'est : 1. Pourquoi elle lui offre des vêtements ?, 2. Sehun, elle vient de te filer des vêtements, youhouuu, c'est ultra bizarre, tu réagis pas ? (c'est pas son cerveau la limande ? xD), 3. Comment elle connaissait sa taille de vêtement ? (Ok, peut-être que c'est devinable en étant un peu observateur...) et 4. Les chaussures ? Il est en costume mais il garde ses baskets ?

Sohuna a écrit:
- Attends le signal, ça devrait te plaire. Je voulais ramener Jongwae, mais ç’aurait pas été très naturel, donc j’ai pas pu. Aileen avait pas d’inspi’, donc le signal, bah c’est “signal”. ”
Ok très bien, ça sent la magouille. Et ça semble expliquer un peu plus le comportement d'Aileen et élucider mes questions d'avant : Chanyeol était dans le coup.
(Par contre, pour les baskets ... ? OK PARDON)
Donc, Chanyeol aurait monté un coup. La question, c'est... C'est bien gentil de dire à Sehun d'attendre le signal, mais... Il sait ce qu'il doit faire au signal, le pauvre ? Ce chapitre me traîne de questionnement en questionnement xD

Sohuna a écrit:
Et Chanyeol partit, volant au secours de la princesse Baekhyun, courtisée par tant de chevaleresses servantes.
Oh, wow, je ne savais pas que le mot "chevaleresse" existait, j'aurais bêtement dit "chevalière". Merci pour cet apprentissage !

Sohuna a écrit:
C’est à ce moment que Sehun remarqua que les pro-harceleurs avaient été discrètement rassemblés dans un coin. Et les jets commencèrent. Farine, lait, oeufs… tout s’écrasait sur des visages surpris, horrifiés, soumis. Le lycéen baissa les yeux sur ses mains pleines. Je ne peux pas. Je ne peux pas. C’était inhumain. C’était injuste. Infliger un traitement dégradant la dignité humaine était contraire à lui-même. À bien y réfléchir, ils ne se gênaient pas pour le faire, eux. Je ne peux pas. Je ne peux pas. Harceleurs, et alors ? Il s’était toujours dit qu’il le méritait, de toute façon. Mais les autres victimes, dans tout ça ? Elles subissaient les mêmes horreurs. Cette seule pensée suffit à lui faire briser un oeuf de rage. Je… Je peux.
Et le second oeuf vola.
Ooooh. Ce paragraphe est super intéressant, en vrai. Je ne dirais pas que je suis déçue que Sehun cède, parce que je le comprends. Mais je crois qu'il aurait gagné mon respect ultime s'il n'avait pas cédé. Parce que répondre à la violence par la violence, ça ne mène à rien. Enfin, quoiqu'il en soit, je trouve l'hésitation de Sehun vraiment très louable. Parce qu'on aurait pu s'attendre à ce qu'il cède rapidement à la facilité en se vengeant avec l'occasion qu'on lui a donnée et la pression d'Aileen, mais il hésite à bafouer ses valeurs et prend le temps de réfléchir, ce qui est quelque chose de vraiment... Mature, pour le coup. Voilà voilà.

Sohuna a écrit:
Il inspira. Il expira. L’air frais de la nuit envahissait ses poumons, vidant ces derniers des respirations saccadées et lourdes de remords.

Ah, il regrette ? La question, c'est "pour quelles raisons". Parce qu'il est allé contre ses principes et s'est laissé emporter ou parce qu'il craint les conséquences ?

Sohuna a écrit:
- Je pense souvent à cette expression,”prendre l’air”. Ça veut dire qu’on va ailleurs, pour le trouver. Ça veut littéralement dire : où je suis, je m’asphyxie. Tu t’en veux, pas vrai ?
LUHAN LE MENTALISTE !
Hein ? Juste observateur ? Oui, je sais...
Mais quoiqu'il en soit, j'adore la réflexion qu'il fait. Je ne m'étais jamais penchée sur la réelle signification de cette expression.
Et puis, le fait qu'il devine ce que ressent Sehun est vraiment bien amené. Ce petit "Tu t'en veux, pas vrai ?" qui vient après cette petite phrase qui semble montrer le cheminement de pensée de Luhan... Franchement, je suis à fond sur les dialogues, ces temps, et j'avoue que Luhan est bon orateur !

Sohuna a écrit:
- Oui, je m’en veux… répondit finalement le plus jeune, décrochant son regard de celui de son interlocuteur pour le tourner vers la route. J’y ai pris du plaisir, Luhan. Je les ai humiliés, et j’étais heureux. Heureux du malheur de quelqu’un. Comme eux. Je ne vaux pas mieux qu’eux.
Tu te souviens du respect ultime ? Bah voilà.

Sohuna a écrit:
- Essaie de pas trop te soucier de ça… Passe juste au-dessus, d’accord ?”

Et Sehun ne put s’empêcher de penser qu’à ce moment précis, qu’à cet instant hors du temps, il était magnifique.

Mmh... Mmh...
Je... Je sais pas trop quoi dire, en fait.
J'aime beaucoup le personnage de Luhan. Il est très observateur envers Sehun, il est clairement bienveillant et beau dans les yeux de Sehun, mais...
Le "Essaie de ne pas trop te soucier de ça" ne me plaît pas trop. Je sais qu'il essaie de réconforter Sehun, et franchement, je suis assez d'accord avec son cheminement de pensée jusque-là. Mais ce petit passage sur lequel j'accroche, il m'embête un peu, parce qu'on dirait clairement qu'il dit à Sehun de ne pas se soucier de ce qu'il vient de faire et de l'impact que ça a sur ses principes, alors que c'est important, non ? Enfin, j'ai l'impression qu'il étouffe quelque chose qui a trop de valeur pour être balayé par un simple "ne t'en soucie pas".
Ce n'est, bien évidemment, que mon point de vue, mais je l'ai un peu ressenti comme ça. Et autant j'aime beaucoup le personnage de Luhan, autant pour le coup, ça m'a un peu coincée. Enfin, d'un autre côté, ça a l'air d'avoir été les mots qu'il fallait pour calmer Sehun, alors bon. Disons qu'on va passer par-dessus !

Sohuna a écrit:
Et le lycéen comprit alors pourquoi son bourreau semblait si heureux. Celui à cause de qui tout avait commencé. Celui qu’il avait admiré, adoré puis détesté. Celui qui avait fait de sa vie un enfer.

Il revenait.

Et on appelle ça... LE KARMA MES AMIS !
Non, sans rire, ça y ressemble et Sehun risque aussi de trouver que c'est le cas et regretter encore plus... Mmmh... Tu aurais un penchant pour faire souffrir tes personnages, chère Sohuna ? ;P

Voilà voilà !
J'ai fini ce chapitre ! J'ai eu mes réponses quant à ce que mijotait Aileen, j'avoue que je m'attendais à ce qu'elle soit une méchante et qu'elle monte un plan contre lui, mais apparemment c'était le contraire, donc Aileen est définitivement un personnage que j'aime bien. Elle ne pouvait pas vraiment deviner l'impact de son plan "supergénialissime" (j'ai pas oublié que c'était une grosse gamine, donc le terme colle bien). D'ailleurs, Chanyeol a aussi mis les pieds dans le plat alors qu'il est supposé être celui qui connaît le mieux le petit Sehun... M'enfin, ça nous conforte dans l'idée que le seul qui peu comprendre Sehun, bah c'est Luhan l'éternel-enfant-observateur ! Il me plait le petit !

Bref, j'ai hâte de voir comment va se passer la suite, surtout avec cette nouvelle composante qu'est "Jackson" ! A mon avis, t'as pas fini d'en faire baver ce cher Sehun !

Sur ce, je m'excuse de mon commentaire un peu plus court que d'habitude (après relecture, j'en suis même pas sûre xD), mais je suis claquée ! J'espère que j'ai pas dit trop de bêtises, j'ai un peu laissé parler mon ressenti personnel donc si tu trouves que j'ai tord, bah c'est certainement vrai ! Oups >.<

A la prochaine !

Flo

___________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sohuna
Voltali électrisant
Zodiaque : Lion
Messages : 704
Pikadollar : 393
Vos j'aimes : 30
Date d'inscription : 01/05/2015
Age : 17
Localisation : Le ch'Noooord
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 23 Jan - 18:10
Bonjour bonsoir, des années lumières plus tard xD JE SUIS EXCUSÉE. J'ai plus de connexion internet T-T Du coup j'ai bidouillé un partage de co bancale du téléphone de ma mère (j'ai pas de 4G bouh) sur mon ordinateur parce TCS sur téléphone c'est l'enfer en personne. Et en plus la panne est survenue pile le 9 janvier. Je devais vraiment avoir un mauvais karma, pourtant j'ai rien fait de mal... Bref xD  Merci pour ce pavé <3 Si je ne réponds pas à quelque chose, c'est que tu as raison ou que je n'ai rien de particulier à redire :3
COMMENÇONS.

Citation :
Hmmm... Le "y" me fait un peu bizarre, ici. Il répète le "Là" qu'on trouve déjà en début de phrase et ne me semble pas nécessaire, je pense que "Là où on va, pas question de te pointer comme ça", ou encore mieux, "Pas question de te pointer comme ça là où on va". D'ailleurs, cette inversion me conforte dans mon idée que le "y" est en trop. Après, je ne suis pas une pro, je ne sais pas ce que tu en penses, toi ?
Je pense aussi que la dernière version est mieux, mais j'essaie de faire quelque chose de réaliste, donc à l'oral on a vite fait de faire des erreurs de langage surtout entre amis. Et n'oublions pas qu'Aileen est américaine, elle peut donc faire des erreurs de coréen. HÉ OUI, N'OUBLIONS PAS QUE MES PERSONNAGES PARLENT CORÉEN

Citation :
Non, plus sérieusement, la comparaison avec la limande m'a fait trop rire. Où est-ce que tu es allé chercher ça ? xD
Sur un coup de tête, comme beaucoup de trucs xD

Citation :
1. Pourquoi elle lui offre des vêtements ?, 2. Sehun, elle vient de te filer des vêtements, youhouuu, c'est ultra bizarre, tu réagis pas ? (c'est pas son cerveau la limande ? xD), 3. Comment elle connaissait sa taille de vêtement ? (Ok, peut-être que c'est devinable en étant un peu observateur...) et 4. Les chaussures ? Il est en costume mais il garde ses baskets ?
1. Parce que si elle lui avait demandé d'en ramener, il aurait pu se méfier et donc refuser :p 2. Il est mou du bulbe. Et flemmard. Donc = ne se pose pas trop de questions. 3. Chevalier Chanyeol pour la servir ~ 4. Tu marques un point, j'avais zappé xD

Citation :
Oh, wow, je ne savais pas que le mot "chevaleresse" existait, j'aurais bêtement dit "chevalière". Merci pour cet apprentissage !
C'est ce que j'avais mis aussi, et c'est la chevaleresse Nyal qui m'a guidée sur le droit chemin x)

Citation :
Tu aurais un penchant pour faire souffrir tes personnages, chère Sohuna ? ;P
NONC'ESTPASVRAIJEVOISPASDEQUOITUPARLES. c: Ça vient sûrement du fait que je suis à fond sur la psychologie. Plus celle des psychopathes (coucou je suis normale), mais aussi celle des dépressifs ect. DU COUP J'EXPLOITE LES PLUS PROFONDES DOULEURS DU GENRE HUMAIN HAHAHAHA.
Oui.

Merci pour ce gentil commentaiiire :3 J'ai l'impression que plus je publie des chapitres, moins il y a de négatif dans les retours. Du coup je suis happyyyy

Je retourne dans ma souffrance du pas d'Internet. Des bisous !

Sohu ~

___________________________________________________

Hour to hour, note to note

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Photos d'une autre époque
» transfert de données d'une compagnie à une autre
» Où installer le miroir?
» importer l'inventaire d'une entreprise a une autre
» Transfert des données de Paies d'une compagnie a une autre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheCommunautéSadique :: Petit coin des écrivains :: Vos Fan-fictions :: Nos auteurs :: Sohuna-
Sauter vers: