AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
• Salut Invité ! •
•Rejoins notre serveur :Discord ^^

L'enchanteur - 02/09/1811 (Chapitre 2 )

avatar
Lameufàlahache
Le Roi des Haches
Zodiaque : Verseau
Messages : 1294
Pikadollar : 2139
Vos j'aimes : 57
Date d'inscription : 16/06/2014
Age : 20
Localisation : Dans un monde formidable se situant dans mes rêves juste à côté du monde de psychopathe se trouvant dans ma tête.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 10 Juil - 15:41
02/09/1811

Le réveil par l’alarme fus difficile, il faisait mal à la tête, impossible de se rendormir immédiatement et de toute façon, je ne pouvais pas me permettre de rater le premier cours, c’était trop important.
-C’est que tu es long toi ! Aller debout ! Cria Nyon dans mes oreilles tout en me secouant vivement.
-Hum… Oui, je suis levé. Répondis-je en m’étirant lentement.
On alla prendre notre douche en même temps, elles étaient commune et il y en avait à chaque étage, elles n’étaient pas obligatoires, libre à nous de nous laver ou pas. Personnellement j’étais à fond sur le comportement exemplaire, enfin… j’essayais.

Je pus découvrir lors de cette première journée les locaux qui étaient grand et moderne comparé au reste de l’école, nous avions toujours cours dans un local différent, chaque cours son local. Mes nouveaux camarades semblaient gentils, nous étions une majorité de garçon. Notre classe était la seule de première Enchanteur et nous étions vingt-trois. Le premier cours commença dans les chuchotements de mes camarades durant la désignation des places. Je me retrouver à côté de Melania, elle sentait la lavande et avait de long cheveux blond et des yeux vert juste magnifique. Elle semblait aussi impatiente de commencer les vrai cours aux lieux des présentations sans travail et gênant surtout quand l’on est aussi timide que je le suis. Le professeur prit la parole :
-Bonjour à tous et à toutes, je suis votre professeur de magie monsieur Zeester ! Mon cours sera surtout basé sur de la pratique mais ce n’est pas pour autant que vous échapperaient à la théorie en test surprise…
J’entendis des râlements venant d’un peu partout dans la classe.
-…Mon but est de vous apprendre à vous défendre afin que vous puissiez engager un combat contre un autre Enchanteur mais ne croyez rien, contre un magicien vous aurez très peu de chance de vous en sortir vivant sauf bien-sûr si vous êtes au-dessus niveau force et savoir. Bref ! Des questions ?
J’avais peur, j’avais une question mais ma timidité m’empêchait de levé la main.
-Personne vraiment ? Insista-t-il
-Euh… moi, m’sieur… Je n’osais pas regarder le professeur dans les yeux, je fixais ma nouvelle trousse rouge et mauve, mes deux couleurs favorite, il y avait tout l’équipement de base à l’intérieur.
-Oui mon garçon, quel est ton nom et quel est ta question ? Il avait une voix rigolote comme un animateur de ces cirques que savent si bien organiser les humains.
-Je m’appelle Antoine… Pourquoi…Les Enchanteur ne pourraient-ils pas vaincre les Magiciens ?
J’entendais des chuchotements disant : « Le mec avec le nom bizarres, il croit quoi ? »
-Mon garçon, c’est simple ! les enchanteurs ne sont pas assez fort comparés aux Magiciens. Pourquoi crois-tu que les cinq plus grand Sorciers soient tous des Magiciens ?
-Oui… Mais Merlin à était deuxième… Et il était un Enchanteur. Répondis-je pour me défendre.
-Mais depuis 150 ans, il n'y a que des Magiciens. Dit-il avec un calme remarquable qui me semblait cacher de la haine…
Le cours se passa normalement, il nous expliqua ce que nous allions faire durant cette année et les sort que nous allions apprendre, c’était très intéressant et j’avais hâte, Mr. Zeester semblait passionné quand il fut interrompu par la cloche annonçant l’heure du gouter. Je sorti donc, je n’avais qu’une seule envie : Nourrir mon estomac qui grognait avec un gouter pendant que je discutais avec mes amis. La veille, un rendez-vous avait été donné dans le petit jardin extérieur se trouvant devant la cafétéria.
Je fis donc pour sortir de la classe mais la main de mon professeur se posa amicalement sur mon épaule et il me dit :
-Ne t’attire pas d’ennui... Ensuite il partit certainement dans la salle des professeurs me laissant dans cette classe seul mais je n’y resta pas longtemps, j’avais envie de savoir comment ça c’était passé pour les autres.

Le petit jardin était très agréable, je m’y plaisais sur un petit banc en marbre blanc. Malgré tout, le jardin n’était pas si petit et je trouvais bizarres qu’il n’y avait personne mais dans un sens tant mieux. J’attendais mes amis avec un paquet de chips à partager, un pain au chocolat que j’avais commencé et une carotte que je ne voulais pas manger même si maman m’y obligeais mais elle n’était pas la alors quand j’aperçus un tout petit lapin blanc avec des tâches noir autour de l’œil, sur le dos et l’une des deux oreilles je l’appâtai avec et ça fonctionna, il prit ce légume et fuit dans un buisson avec.
- Alors ce premier jour ?
Sans jeter un œil à Maximus qui venait de posait cette question je lui dis :
-J’ai donnais ma carotte à un petit lapin trop mignon !
-J’aime ton sens de la priorité mon ami ! Ironisa Lucius et il se tapa la tête à l’aide de sa main quand Conan s’extasia de ma phrase.
-Un lapin ? Où ça ? C’est trop chou, je veux lui faire un câlin.
-il est parti. Répondis-je
-Oh…Dommage.
-Bon, euh ma question tu l’ignore complètement ?
-Ah ! Ben normal ! Présentation et tout ça tout ça quoi !
-Pareil ! Dirent Maximus et Conan.
-Moi, mise à part me réveillé avec toutes la collections d’animaux de mon voisin, tout va bien !
-Il à hurler et pleuré, le pion est arrivé et a confisqué la collection du type chelou et celui-ci a menacé Lucius… Il est mort. Dit Maximus
-C’est…C’est vrai ? M’étonnais-je.
-Malheureusement ! J’avais une chauve-souris coincée dans mes beaux cheveux. Répondit Lucius
-C’est pas tout mais j’ai faim moi… Ronchonna Conan même si ce n’était pas la peine qu’il le dise étant donné qu’il a toujours faim. Il frottait son ventre avec sa main. Son ventre est plus clair que sa main mais tout de même plus foncé que ma main.
Nous avions à peine finit notre dix-heure en discutant de ce premier jour que la sonnerie annonçait le début du deuxième cours de la journée. Nous en avons trois par jours : de huit heure à dix, de dix à treize et de quatorze à dix-sept et le reste du temps, on est libre dans l’école, on peut jouer dans le grand terrain sécuriser de l’école se trouvant derrière, il nous suffit d’emprunter la grande porte du self… On peut aussi aller dans une classe spéciale nous permettant de faire ne devoir ou d’étudier nos leçons encadrées par des professeurs. Mais ce n’est pas utile avec Lucius qui a promis de nous aider et qui est trop intelligent et qui en a l’air avec sa maigreur, ses vêtements chics et ses lunettes carrées.
Le deuxième cours était le plus dur et le plus ennuyant du monde : les mathématiques. Je n’aime pas ce court ni la prof car elle est vielle et on voyait ses os au travers de sa tenue verte et moulante et qu’elle sentait le chat mort depuis dix ans.
-Bonjour les enfants ! Sachez, mes petits, que je suis à fond sur les règles que ce soit celles de l’école simple comme « Les élèves doivent se taire » ou celles de la société comme « Libre aux magiciens d’utilisé la violence sur les enchanteurs »…
A ce moment toutes ma classe, y compris moi-même, avons avalé notre salive en poussant un petit glapissement, encore une raison qui fait que je la haïs ! Et à ce moment, je ne sais pas trop pourquoi mais j’ai cherché un visage rassurant et mes yeux se sont arrêté sur Mélania qui était deux rangé derrière moi c’est-à-dire la rangé de droite, quatrième banc…Elle était belle avec ses lèvres fine et son petit nez. Elle me regardait aussi mais je me suis retourné quand la prof repris :
-Mais pour vous rassurer, je n’utiliserais cette méthode que si vous êtes turbulent et ou insupportable ! Donc soyez sages et vous ne craindrez rien. Et au passage je suis madame Funéral et le premier qui m’appellera « madame funérailles » sera brûler au moins au deuxième degré !
Le cours était très ennuyeux mais personnes n’osaient rien dire. On avait tous trop peur. Mais le cours se passa normalement, la prof n’eut rien à dire et quand sonna la cloche tous, y compris moi, se mirent à courir vers le self où, chaque jour, un plat nous était servi et ainsi je pus me mettre à table avec mes trois amis et notre plat de spaghettis.
-Chic ! Des plats humains !
-De toutes façons, Conan, Pour toi tant que c’est humain, c’est géant. Dit Lucius
-Et si les boulettes c’était de l’humain, tu mangerais ?
-Maximus ! T’es pas cool ! Dis-je en rigolant par rapport à la tête que faisait Conan en regardant sa fourchette avec la boulette au bout.
-C’est bon ! C’est pour rire ! C’est du bœuf.
-C’est quoi du bœuf ?
-Euh… C’est des légumes, je te rassure ! Dit Lucius en lançant un regard noir à Maximus qui lui fit un sourire un peu bête n'allant pas avec son look de métaleux.
Qu’est-ce que c’était bon de manger avec ses meilleurs amis et de discuter avec eux, j’ai pu découvrir que l’on avait tous les mêmes profs. Heureusement, tout s’est bien passé, aucun magicien n’a embêté d’enchanteur même si il y avait une division au self qui c’était faites naturellement. Même ceux qui ont doublé ne nous ont pas embêté car aux nombres impaire, une année scolaire dure deux ans, un doubleur a donc trois ans de plus que nous. Et c’est pour cela que le frère de Lucius a seize ans et qu’il est en cinquième.
Quand la sonnette retentit Lucius me demanda ou j’avais cour et je lui répondis :
-Dans la salle 1(bâtiment) G (gauche de l’entrée du couloir) neuf (porte à partir du début du couloir). Et vous ?
-Tient bizarres, c’est pareille. Dit Maximus en portant son célèbre froncement de sourcils.

On rentra dans la salle, celle-ci était vraiment grande, il y avait un écran géant sur le mur ou l’on rentré dans la salle et faisant face au mur beaucoup de chaise, assez, je crois, pour accueillir quatre classe et il n’y en a que trois. Je m’étais installé au troisième banc tout à droite avec Maximus, Conan et Lucius était placé juste derrière nous.
-Bonjour à tous et à toutes, je suis monsieur Usjio votre professeur d’histoire des sorciers. Comme vous avez pu le constater, tous les premières ont cours en même temps et c’est pour cela que monsieur Savenin votre éducateur est présent, pour vous gérer car magiciens et enchanteur ne font pas bon ménage ! Alors je vous demande que les enchanteurs lèvent la main.
Toutes ma classes fit ce qu’il demanda, moi aussi, et je me rendis compte que tous mes camarades se trouvaient à l’extrême droite, sauf moi qui était seul au milieu des magiciens et d’ailleurs tous se mirent à me dévisager. Maximus me souffla :
-hey, mon petit timide, tu es le centre d’attention. Que vas-tu faire ?
Mes amis le savaient, je suis timide et je déteste que tout le monde me regardent. Je baissai donc la main et la tête honteusement.
-Bien, il a du courage celui-là ! Il ne risque pas de faire long feu parmi les vivants !Il termina sa très terrifiante phrase en riant comme les grands méchants dans les films.
C’était la goutte d’eau qui fit débordé le vase, quand Maximus vit mes yeux brillant de larmes qui commençais à arriver, il se leva et cria :
-Il va certainement vivre plus longtemps que toi gros porc !
Toute la salle le regardait d’un drôle d’air, y compris moi et mes deux autres amis et pourtant on sait qu’il a le sang chaud. Outré le méchant prof hurla :
-TOI ! Chez le directeur ! Immédiatement.
Maximus avait reculé d’un pas et puis il se remit bien droit et avec toutes sa fierté et son orgueil, il marcha jusque la porte avant de certainement aller chez le directeur ses cheveux volant due à la vitesse de sa marche. La suite du court se passa normalement, le prof nous expliqua son cours, ce que l’on allait y voir, l’utilité en prenant bien le temps de raconter quelque anecdote. Ce qui prit les trois heures.
Quand la sonnette interrompit une N-ième blague sur les enchanteurs, on partit tous. Conan pris le cartable de Maximus étant donné qu’ils sont dans la même chambre.
A l’heure où j’écris ces lignes, on s’est donné rendez-vous dans ma chambre. Ils ne vont pas tarder à venir, je dois donc cacher ce journal...

Maximus a juste dut copier pendant les trois heures une punition dans le bureau du directeur. Celui-ci voulait que Max s’excuse mais il a refusé et le directeur l’a tout simplement laissé partir. D’après lui le directeur est un vielle homme aux yeux bleu, cheveux blanc et longue barbe blanche.

Voilat! Alors je n'ai eu aucun retour sur le chapitre précédent  Sad  Je ne sais donc pas si mon histoire est bien ou si elle est nul et qu'il faut que j'arrête le massacre Surprised M'enfin merci d'avoir lu j'espère que ça vous a plu Smile

___________________________________________________


[center][i]One Shot : http://communautesadique.forumactif.fr/t6770-l-amour-donne-des-roues
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MyssCalypso
Ex-Administratrice - Muse de l'Automne
Messages : 1360
Pikadollar : 1907
Vos j'aimes : 63
Date d'inscription : 16/06/2014
Localisation : Au Sud d'Illumis
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 10 Juil - 18:38
Ta pas eu de retours? Bah je poste quelque chose ici ^^
J'aime beaucoup cette histoire, C'est sympa Very Happy /en fait je sais pas trop quoi écrire xD/
DOnc je vais être brève. J'aime. point. :3

___________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lameufàlahache
Le Roi des Haches
Zodiaque : Verseau
Messages : 1294
Pikadollar : 2139
Vos j'aimes : 57
Date d'inscription : 16/06/2014
Age : 20
Localisation : Dans un monde formidable se situant dans mes rêves juste à côté du monde de psychopathe se trouvant dans ma tête.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 10 Juil - 21:12
Merci  :coeur:  Rien que ça me fait vraiment plaisir ! Very Happy

___________________________________________________


[center][i]One Shot : http://communautesadique.forumactif.fr/t6770-l-amour-donne-des-roues
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Religion...Coran:Le mystère du chiffre 19
» présentation à la con : Bruno des Baumettes vous salue
» collection dcg dunod manuel et applications + corriges

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheCommunautéSadique :: Petit coin des écrivains :: Vos Histoires :: Nos auteurs :: lameufàlahache-
Sauter vers: