AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
• Salut Invité ! •
•Rejoins notre serveur :Discord ^^

L'enchanteur - 03/09/1811 (Chapitre 3 )

avatar
Hache
Le Roi des Haches
Zodiaque : Verseau
Messages : 1302
Pikadollar : 2152
Vos j'aimes : 57
Date d'inscription : 16/06/2014
Age : 20
Localisation : Dans un monde formidable se situant dans mes rêves juste à côté du monde de psychopathe se trouvant dans ma tête.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Juil - 17:57
03/09/1811

Quand le réveil sonna, je ne voulais pas me lever. J’étais trop fatigué. J’avais pleuré toute la nuit à cause de ce méchant professeur d’histoire. Heureusement, je n’avais pas histoire aujourd’hui. C’est certainement ce qui m’a aidé à me lever et pas Nyon qui était déjà aux douches. Et de toute façon, pourquoi est-il toujours aussi pressé le matin ? Une heure c’est largement suffisant pour déjeuner et se préparer à aller en cours. Je me levais donc péniblement en séchant avec le bas du t-shirt de mon pyjamas les dernière larmes pas encore sèche dans un petit reniflement.

Le cours de science se passe dans un laboratoire. Les bancs sont en fait des tables de laboratoire pouvant chacun accueillir six élèves, le tout étendue sur cinq rangée. J’étais au premier rang avec à ma droite Mélania et à ma gauche (dans l’ordre du plus près au plus loin de moi) Nyon, Nereus et les jumelles Amy et Mia. Je ne connais pas les trois dernières personnes mais les jumelles se ressemblent comme deux goute d’eau et Nereus à un air à Conan à cause de leur couleur de peu plus foncé et de leurs cheveux crépus.

-Bonjour les élèves ! Je suis monsieur Ingenium. Je vais vous apprendre tout ce qu’il faut en science pour quand vous serez adulte. Cette année nous allons surtout apprendre les bases de la chimie mais aussi la génétique et le sujet qui vous intéresse certainement, c’est-à-dire : Pourquoi vous êtes des enchanteurs et pas des magiciens ? Je répondrai à cette question plus tard ! En attendant comme vous pouvait le voir devant vous, il y a du matériel et je vais passer les deux heures du cours à vous explique que sont-ils et à quoi servent-ils ! Mais juste avant vous allez vous présenter. En commençant par toi petite.
Il montra du doigt Mélania qui répondu immédiatement.
-Je m’appelle Mélania, j’ai neuf ans et j’en aurais dix, le seize mars.
-Et tes parent sont quoi ?
-deux enchanteurs.
-Ok ! Et toi petit ?
-Euh…Je…Je m’appelle…Antoine et j’ai neuf ans. J’en aurais dix, le onze janvier.
-Et tes parents so…
Heureusement pour moi, mon petit secret resterait car Conan toqua à la porte et quand le professeur l’autorisa à rentrer et que tous se rendirent compte qu’il était magicien il fut huer. Alors il se mit à avoir les larmes aux yeux et monsieur Ingenium le fit venir près de lui et Conan lui annonça la réunion du début d’année le dimanche après-midi, quand nous, les élèves, avons « congé » ensuite il s’en alla en me regardant d’un air triste car je ne l’avais pas défendue contre mes camarades.
Ensuite l’enseignant m’oublia complètement et passa à Nyon puis au reste de la classe. Les deux heures passèrent vite et j’avais hâte que la récrée sonne pour que je puisse me faire pardonner auprès de Conan avec des cookies.
Je les attendais au parc, ils ne tardèrent pas et Conan m’engueula.
-Pourquoi t’a pas pris ma défense ? je croyais que t’était mon ami !
-Scuse moi ! J’ai pas envie de me faire plus d’ennemis… Et hier, toi non plus t’a pas pris ma défense…
Conan se mit à pleurer. Et les autres me regardèrent méchamment. Je baissais donc honteusement la tête. Pour me faire pardonner je lui tendais mon paquet de cookie, c’était les meilleur, ceux avec des pépites de chocolat et des morceaux de nougatine.
En les mangeant, il fit tomber un petit morceau par terre et le lapin bicolore surgit de sous le banc et s’enfuit avec le morceau avant que l’on aient le temps de tenter de l’attraper.
-le lapin, il est partie, quel dommage… Dit Maximus
La cloche nous interrompît dans notre conversation et comme d’habitude c’était Lucius qui parlait étant celui qui parle le plus. En fait, il parle plus que moi et mes deux autres amis réunis.

La classe de français était une classe banales avec une grande étagère ou siégeaient des dictionnaires et des Bescherelle.
Le tableau vert foncé était vraiment très grand, tellement qu’il touchait presque le plafond et que je me demandais si le professeur était capable d’écrire tout en haut.
C’est le cas. Quand La professeure entra dans le local du haut de ses un mètre quatre-vingt-cinq, tous furent impressionnés et ses vêtement gris foncé n’arrangés pas les choses. Elle portait une jupe grise foncée, un chemisier blanc et une veste à manche mi-longue gris foncé. Elle m’effrayait mais elle semblait jeune avec ses long cheveux plat et roux et ses lunettes rondes.
-Je suis mademoiselle Dyany avec deux « y ». Le cours de français de cette année va reposer presque uniquement sur votre orthographe d’usage et la structure de phrase. Je sais à quel point le cours de français peut être un peu ennuyeux et pour cela je vais vous lire dix pages d’un livre à la fin de chaque cours pour vous détendre mes sucres d’orges ! Mais avant, les présentations. Toi ! Tu m’a l’air timide.
Elle me pointait du doigt. Je bafouillais donc une réponse :
-Moi… Ou…Oui...Euh…Non…Un peu…
-Pauvre chéri…Comment te nommes-tu ?
Je n’aime pas que l’on m’appelle « chéri » y’a que maman qui peut utiliser ce surnom. Mais comme elle ne me semblait pas méchante je ne dis rien.
-Antoine… Mademoiselle.
-Comme c’est chou ! Et toi ?
Elle passa aux autres élèves et leur disait à tous un compliment en trouvant des surnoms à plein d’élèves.
Pendant ces deux heures, elle nous dit son petit secret qui expliqua sa gentillesse. Elle est une enchanteresse !

Ce midi était totalement normal, rien d’intéressant, juste un midi banal et monotone. Mais j’étais content car j’allais avoir mon premier cours de magie, les présentations étaient fini.

-Bonjour les kinderen (enfants en néerlandais ), aujourd’hui est un grand jour ! Je vais vous apprendre votre premier sort : Le bouclier.
Enfin un premier sort. J’étais très excité et joyeux, toutes ma classe l’était.
-Mais en premier lieux, la théorie. Quelqu’un la connais ?
-Moi ! Dit un garçon en levant la main, il avait doublé, c’était normal qu’il savait la réponse.
-ce sort est un genre de carapace d’énergie magique qui se forme tout autour de l’enchanteur qui l’utilise. C’est le sort de base, il permet de nous protéger des attaques magiques mais pas physique là où le sort Bouclier de magiciens les protège aussi.
-C’est bien Cosinus, je voie que tu à bien appris ta leçon.
Le garçon en question fit « oui » de la tête et se rassit sur son banc car monsieur Zeester commençait déjà à rajouter des précisions.
-Le Bouclier est formé avec votre énergies magiques, il utilise toute votre énergies de tels sorte qu’il vous sera difficile d’attaquer en même temps que vous utiliserez se sort sauf avec beaucoup d’entrainement qui augmentera votre endurance magiques. Mais pas d’inquiétude, quand vous arrêter le sort, vous inspirez votre énergie malheureusement si le sorcier en face de vous réussit à détruite votre Bouclier vous ne l’inspirerez pas et à votre âge, il y a de forte chance que vous tombiez dans les pommes. Heureusement, c’est équilibré car c’est pareil pour les magiciens. Pour les magiciens le sort forme un cercle autour d’eux mais pour les enchanteurs le sort suit notre morphologie de 2,67 centimètres. Le sort des magiciens est plus résistant. Des questions ?
Personne ne dit rien. Je n’avais pas de question, tout était clair.

-Bon, mettez-vous à cotés de votre chaise et concentrez-vous. Mettez toutes votre énergie autour de vous. Au début c’est compliqués mais vous allez voire que plus tard vous le feraient inconsciemment.
Contrairement à ce que je croyais, c’était très facile. Maman me disait souvent : « à l’école sans m’entrainer j’avais les meilleur point de la classe alors mon chéri ne t’inquiète donc pas, tu va voire, c’est facile ». Effectivement elle avait raison. Elle a toujours raison.
Nous n’étions que trois à avoir réussit l’exercice : moi, le doubleur et Mélania.
Pour nous féliciter le professeur  nous donna un «  10/10 ». Mon premier de l’année, j’étais fière.
Le cours continua sur le « bouclier ». Monsieur Zeester continua d’expliquer et fit des démonstrations. Bien sure lui c’était la version magicien mais il n’y avait pas grande différence. Quand le cours se termina enfin j’avais hâte de retrouver mes amis. Le rendez-vous était ma chambre. En réalité je ne voulais plus retourner dans le couloir des magiciens mais mes amis le savaient.
Une fois dans ma chambre je trouvais mes trois amis en train de discuter avec Nyon qui semblait tout sauf à l’aise. J’écoutais leur conversation l’oreille colée contre la porte en bois sombre.
-Donc… Si je comprends bien vous êtes les amis d’Antoine, un enchanteur alors que vous êtes des magiciens ? Demanda Nyon. Il posait toujours des questions stupides même en classe. Je ne le connais pas beaucoup mais il me semble un peu lent.
-Mais oui ! C’est ce qu’on te dit depuis le début. Tu n’es pas très fute-fute toi. Dit Lucius.
-Ce n’est pas bien Antoine d’écouter aux portes. Dit Maximus. Il a un sens de l’observation remarquable. C’est un peu un  don qu’il possède.
Je rentrais donc un peu gêné en me grattant le haut de la tête mais mes doigts se prirent dans des nœuds de mes  cheveux longs et  hérissés. D’après maman mes cheveux sont les même que mon père sauf la couleur châtain foncé qui vient d’elle.
-Désolé… Dis-je pour me faire pardonner.
-Tu es jaloux que l’on parle à ton compagnon de chambre ? Lucius me fit un sourire bizarre. Je ne parviens toujours pas à comprendre.
J’haussais donc les épaules. Je fais généralement ce geste quand je ne veux pas ou peux pas répondre. Maman en avais une horreur.
-Nyon nous disait que tu as eu 10/10 à ton premier test ? C’est cool ! Dit Conan en m’attrapant les mains comme il le fait si souvent a tout le monde.
A ce moment là Nyon me regarda d’un drôle d’air. Je ne parviens toujours pas à comprendre.
On continua à discuter pendant un long moment quand Nyon parti pour rejoindre ses amis dans la chambre juste en face.

Je vais essayer de m’endormir malgré les ronflements de Nyon et la pluie qui s’abat violemment sur la vitre. On est en septembre mais il ne fait pas froid dans les chambres.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Voilât! Ce "chapitre" est terminé Very Happy J'espère qu'il vous a plus Smile N’hésitez pas à me dire s'il y a le moindre problème car je ferai en sorte de le corriger.  flower  A plus les kinderen Wink

___________________________________________________


[center][i]One Shot : http://communautesadique.forumactif.fr/t6770-l-amour-donne-des-roues
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Religion...Coran:Le mystère du chiffre 19
» collection dcg dunod manuel et applications + corriges

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheCommunautéSadique :: Petit coin des écrivains :: Vos Histoires :: Nos auteurs :: lameufàlahache-
Sauter vers: