AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
• Salut Invité ! •
•Rejoins notre serveur :Discord ^^

L'enchanteur - 05/09/1811 (Chapitre 5 )

avatar
Hache
Le Roi des Haches
Zodiaque : Verseau
Messages : 1298
Pikadollar : 2146
Vos j'aimes : 57
Date d'inscription : 16/06/2014
Age : 20
Localisation : Dans un monde formidable se situant dans mes rêves juste à côté du monde de psychopathe se trouvant dans ma tête.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 20 Juil - 9:22
05/09/1811

Ce matin était normal, la cloche cassait les oreilles et Nyon me secouait. J’ai donc préparé mes affaires pour aller prendre ma douche. Nyon était dans le couloir en train de discuter avec ses amis aux quelles je n’avais encore jamais adressé la parole. En entrant dans les douche, je déposai mes vêtements sur le côté. Je pris ma douche mais en voulant me rhabiller, je me rendis compte que mes vêtements avaient disparut.  Un dilemme s’offrait à moi : sortir dans les couloirs avec juste ma serviette ou attendre quelqu’un. La première solution n’était pas trop risquée étant donné que ma chambre était juste à cotés des douches mais c’était quand même gênant. Heureusement Nyon rentra dans les douches et je lui expliquai ce qu’il se passait.

-Va dans notre chambre prend un caleçons et n’importe quel fringue s’il te plait. Le suppliais-je
-Mais tu sais c’est qui, qui t’a volé tes fringues ?
-Vas-y !
-Ok. Pas la peine de t’énerver !


Il me ramena des vêtements qui n’étaient pas à moi mais je les mis quand même car j’en pouvais plus d’attendre. Il avait été long pour me ramener des vêtements.
-C’est pas à moi… Dis-je gêné car les vêtements étaient vraiment trop grand pour moi.
-Je sais. Quelqu’un a vidé ton armoire. La ce sont mes fringues que tu porte.
-Quoi ? Tu veux dire que quelqu’un m’a tout pris ?

J’eu à peine le temps de vérifier que ce que Nyon disait était vrai que la cloche sonna le premier cours. Avec cette histoire Nyon et moi n’avion pas été déjeuner.

On arriva en retard en sport et comme je l’imaginais on dut tout les deux courir à jeun 10 tours de terrain aux lieux de 5 comme les autres. Nyon s’évanouis même vingt minutes avant la fin des cours ce qui nous permit de finir prématurément et donc d’avoir une récréation plus longue. Après l’avoir amené à l’infirmerie avec Monsieur Gymnasium j’allais enfin pouvoir manger mais dans la file de la cafétéria pour prendre mon goûté, Ursus interpella.
-Alors les fringues de ton petit-ami son trop grand n’est-ce pas ?
-Oh ! C’est toi qui as volé mes vêtements ? Je ne comprenais pas pourquoi il disait que c’était mon petit ami… Je ne suis pourtant pas une fille !
-As-tu une preuve ? Il rit méchamment.
-Rend les moi ! Ordonnais-je.
-Si tu les veux rendez-vous Dimanche pendant la visite du musée sur la place de la ville.
Je n’osais pas les attaquer car lui et ses trois amis me faisaient peur. L’un d’eux était le camarade de chambre de Lucius. Je pus prendre mon goûté car j’étais premier dans la file après notre « discutions ».

En allant rejoindre  mes amis je m’assis à table sans rien dire mais au fond les voire me regarder comme cela était drôle.
-C’est quoi ces vêtement Antoine ?
Effectivement, je devais remonter les manches du pull car les manches étaient beaucoup trop longues. Le pull m’arrivait aussi au niveau des cuisses. Je marchais sur mon pantalon et manquais souvent de tomber. J’expliquai donc toute l’histoire à mes amis.
-Ce Ursus ! Tu va voir on va le défoncer ! Dit Maximus.
-Vaut mieux pas… C’est un ami à Zenon. Répondit Lucius.
-Qui est-ce. Demandais-je.
-Ben tu sais, c’est mon camarade de chambre.
-Non pas eux… Ils font trop peur !
S’inquiéta Conan.
-Oh ! Mais que vous êtes peureux. Dit Maximus.
-Mais que veux-tu que je fasse ? Je ne sais pas ou il a mis mes vêtements. En plus je vais devoir garder ça… Je montrais ce que je portais … sur moi jusque la fin de la semaine.
-Je pense que tu va devoir aller au rendez-vous. Supposa Max’
-Non, je suis sure que c’est un piège. Dit Lucius
-Oui mais je crois que je n’ai pas le choix…
-Sinon pour les fringues Lucius va te passer les siens.
Affirma Max’
-Hey ! Pourquoi moi ?
-Car Je suis plus grand qu’Antoine, Conan est plus petit mais lui et toi avez exactement la même taille !
-OK… Mais on n’a pas le droit de retourner dans notre chambre pendant les récréations donc je te les passerais demain.


Après que la cloche ait sonnée, toute ma classe et moi attendions Monsieur Lorfebvre  qui arrive en retard. En arrivant il s’excusa et nous demanda de nous asseoir. Une fois à cotés de Mélania j’entendis un rire étouffé venant d’elle. Cela me fis rougir et je ne pu m’empêcher de me justifier.
-On m’a volé mes vêtements, c’est ceux de Nyon…
-J’ai rien dit !
Elle riait mais était très attentive aux paroles du professeur.
Le cours de moral était tellement ennuyant. On parlait, on débâtait, Le prof nous montrait des images trouvée sur internet. J’étais contant quand la cloche sonna. Le repas se passa normalement. Les gens avaient déjà prit leur repère. La table des populaires était juste à coté de la notre. Comme les clichés des séries humaines se passant dans de grande école.

En latin c’est la prof qui nous plaçait. J’étais à coté de l’une des jumelles. Je n’ai toujours aucune idée de laquelle… Amy ou Mia ?
-Je suis Madame Léonard. Je partage complètement l’avis de Madame Funéral alors veillez à ne pas m’énerver. Sachez que le latin et la langue la plus importante de notre monde. La majorité des livres sont dans cette magnifique langue. Tout effort à mon cours sera récompensé car j’opère plus par la récompense que la punition.  Soyez donc sage !
Elle expliqua les objectif du cours, l’utilité du latin et elle nous dit aussi que nous allions avoir droit à de l’histoire par rapport au latin… Ce cours ne s’annonçait pas facile.

Plus tard, j’étais avec Lucius dans sa chambre pour voir quel vêtement il allait me prêter. Ma crainte se réalisa car Zenon arriva dans la chambre mais lorsqu’il me regarda avec un sourire sadique sur les lèvres je me suis cachais derrière Lucius qui semblait lui aussi avoir peur.
-Que vois-je ? Un pauvre enchanteur dans MA chambre… Quand à toi. Il se retourna sur lucius.
-Je ne t’avais pas dit que PERSONNE n’était autorisé dans MA chambre !
Je pouvais entendre Lucius avaler sa salive.
Mon ami m’attrapa le bras avant de courir précipitamment dans la chambre juste à cotés. Celle de Maximus et Conan.
-Le méchant est arrivé ? Demanda Conan.
-Je vais devoir le supporter pendant deux ans… Se plaignit Lucius.
-Mais t’inquiète pas, je t’apporterais mes vêtement demain. Promis. Continua t-il.

J’écris ces lignes aux limites des bras de Morphée. Nyon qui n’a pas été en cours aujourd’hui ronfle fort… J’imagine que c’est bon signe.
---------------------------------------------------------------------------------------
Voilât! Very Happy  Un chapitre un peu plus court que d'habitude! scratch  Je vous permet de m'insulter ! cyclops

___________________________________________________


[center][i]One Shot : http://communautesadique.forumactif.fr/t6770-l-amour-donne-des-roues
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Religion...Coran:Le mystère du chiffre 19
» collection dcg dunod manuel et applications + corriges

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheCommunautéSadique :: Petit coin des écrivains :: Vos Histoires :: Nos auteurs :: lameufàlahache-
Sauter vers: