AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Nothing like us - Epilogue

avatar
Floraly
La boite à idées
Messages : 1022
Pikadollar : 1712
Vos j'aimes : 163
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 16 Fév - 12:17
Jimin accepta finalement que Yoongi reprenne son service à ses côtés. Contrairement aux souhaits de son serviteur, sa blessure mit du temps à se guérir, à le laisser enfin maître libre de son corps. Toutefois, ce long temps d’attente se déroula bien plus vite que ce qu’il avait pu s’imaginer. La présence de Yoongi fut comme un baume sur sa frustration et il lui permettait d’accepter son sort avec plus de sérénité, le couvant d’attentions, l’apaisant de sa présence, le faisant revivre sous ses baisers.

Yoongi fut près de lui pour encourager ses premiers pas, ses premières réapparitions en public, ses premières reprises d’entraînement. Il ne le quittait pratiquement plus, le suivant à chacun de ses déplacements comme s’il était son ombre. Il ne redevenait entièrement lui-même qu’à la nuit tombée, lorsqu’ils avaient enfin un peu de répit tous les deux. Ils s’allongeaient ensemble, le plus souvent blottis dans les bras l’un de l’autre, et ils parlaient de leur journée, de leurs inquiétudes, de toutes ces choses qu’ils ne pouvaient se dire autrement qu’à ces moments-là. Puis, lorsqu’ils se lassaient de parler, ils se câlinaient jusqu’à s’endormir, ou parfois, après une journée particulièrement difficile à supporter, ou lors de laquelle ils avaient dû être séparés plus longtemps qu’à leur habitude, il arrivait à Yoongi de se montrer plus entreprenant. Alors, Jimin se livrait à lui entièrement, sans jamais douter ou montrer aucune résistance. Il se souvenait de chacune de ces nuits ou plutôt, il voulait s’en souvenir, et parfois, lorsque sa mémoire lui faisait défaut, il demandait à Yoongi de la lui rafraîchir. C’étaient à ces instants-là que les sourires de son amant étaient les plus beaux, les plus francs, les plus doux...

Bien que leur amour doive rester secret, ils n’avaient pas pu le cacher aux yeux d’un petit nombre de personnes, peut-être un peu trop perspicaces ou peut-être simplement étaient-elles les seules à ne pas vouloir nier l’évidence. Parmi elles, leur plus grand soutien résidait sans doute en la personne d’Hoseok, héritier du royaume et frère adoptif de Jimin. Il couvrait Jimin auprès de leurs parents lorsqu’il le sentait nécessaire, et faisait toujours en sorte de le garder à distance de toutes les choses qui auraient pu entraver sa relation avec Yoongi ou simplement son bien-être. Si Hoseok était la puissance, la loi, le souverain, Jimin était la douceur, la sollicitude, la voix du peuple. Ils se complétaient l’un l’autre et probablement que lorsque le plus âgé reprendrait la couronne, il laisserait son frère travailler à ses côtés pour rendre le royaume meilleur. Ensemble, ils... »

Jin laissa sa plume en suspension au dessus du parchemin couvert d’encre sur laquelle il traçait ses mots. Sa concentration venait d’être troublée par deux mains chaudes qui avaient glissé le long de ses épaules, puis de son torse, l’emprisonnant dans une étreinte chaleureuse qui fut aussi efficace qu’une douche froide. Il releva sa main gauche pour la poser sur celles de l’autre, jointes au niveau de son torse, tandis que la droite continuait à se secouer frénétiquement au dessus du parchemin pour terminer sa phrase, et continuer à noter celles qui lui venaient naturellement à l’esprit.
- Bonjour...
La voix grave et le souffle qui s’écrasa sur le lobe de son oreille fit ralentir sa plume grandement, mais il tint bon jusqu’à ce que les doigts qui longèrent son bras ne l’immobilisent définitivement. Jin ne se lança pas dans un combat déjà perdu et desserra sa poigne du manche de l’objet avec docilité. L’autre le lui prit et s’appuya un peu sur lui pour aller le ranger dans le petit étui prévu à cet usage. Hélas, il rata son objectif et sa main frappa maladroitement la table, poussant d’un même coup le pot d’encre dont se servait Jin. Ce dernier s’empressa de le redresser, mais trop tard, le liquide charbon se déversait déjà sur le bureau, détrempant les feuilles de Jin qui eut le réflexe de reculer sa chaise au cas où l’inondation l’atteindrait. Il se leva et courut chercher des chiffons pour éponger un maximum la tache d’encre avant qu’elle n’imbibe tout. Entre temps, son visiteur avait plongé ses mains dans le liquide pour tenter d’en arrêter la progression, en vain, et si Jin n’avait pas été autant pressé, sans doute se serait-il arrêté pour se moquer gentiment de lui, mais il ne le fit pas, se contentant de prendre place près de lui pour arrêter la catastrophe.
- Je suis désolé, souffla l’autre avec culpabilité.
Jin pouffa en se tournant vers lui en continuant à absorber le liquide.
- C’est une « Namjoon » comme une autre, ne t’inquiète pas. J’ai juste perdu la main en deux semaines. (Il s’interrompit quelques secondes pour regarder ce qu’il faisait sur la table, puis se tourna à nouveau et plongea son regard dans celui de Namjoon.) Tu m’as manqué.
Une lueur douce remplaça celle triste qui s’était installée dans le regard de l’autre, et Jin le vit lever la main pour la poser sur sa joue, avant de se raviser au dernier moment.
- Oups !
Namjoon remit ses mains au dessus de la table, poisseuses d’encre noire, en les regardant avec une grimace ennuyée. Jin avait terminé de limiter les dégâts et attrapa les mains de l’autre pour les essuyer avec un chiffon propre. Ce serait toujours mieux que rien. Il n’avait pas d’eau sous la main, Jungkook avait épuisé ses réserves dans l’après-midi.
- Comment s’est passé le voyage ? demanda-t-il avec curiosité à l’homme qui se tenait devant lui et le dévisageait avec beaucoup trop d’insistance.
- Plutôt bien. Ils voulaient des arrangements qu’on ne pouvait pas leur laisser, mais dans l’ensemble, tout s’est déroulé comme on se l’imaginait.
Jin hocha la tête et garda son attention sur les grosses mains de l’autre qu’il frottait au mieux. Dès qu’elles retrouvèrent leur couleur d’origine, elles repoussèrent le chiffon et vinrent emprisonner ses poignets pour le rapprocher de lui.
- Pardon pour ton histoire...
Jin jeta un regard désintéressé à la pile de parchemins dont certains étaient désormais illisibles.
- Ce n’est rien. J’arrivais à la fin, de toute manière.
Namjoon leva les yeux au ciel et joua avec ses doigts quelques instants, avant de répondre :
- Je suis jaloux. Tu préfères à ce point écrire l’histoire de Jimin et Yoongi plutôt que la nôtre ?
Le concerné détourna le regard, penaud face à l’accusation. Cette question était plutôt délicate, et même s’il en avait eu envie, il n’aurait pas su de quelle manière formuler sa réponse...

Près de lui, la réaction de Namjoon ne se fit pas attendre longtemps. Il s’empressa de l’entourer de ses bras, se pressant contre lui avec une adresse qu’il n’avait que dans ces étreintes. Jin écrasa sa joue contre l’épaule de Namjoon et ferma les yeux, se délectant du bien-être qu’il ressentait, enfin. Namjoon sentait le frais, l’air extérieur, probablement un reste du voyage duquel il venait de rentrer. Se retrouver dans ses bras rappela à Jin à quel point il lui avait manqué, durant tout ce temps.
- Oublie ce que j’ai dit, Jin. Je sais que je t’ai fait vivre des choses horribles, ne t’oblige jamais à le mettre sur du parchemin pour moi. C’était stupide, pardon.
Jin soupira doucement et enlaça Namjoon étroitement pour l’envelopper totalement dans sa bulle. S’il refusait d’écrire leur histoire, ce n’était pas parce qu’elle était trop dure à revivre pour lui, ou parce qu’il en voulait à Namjoon. Non, c’était bien autre chose, mais cette perspective était noyée sous la présence de l’autre à ses côtés, et il ne voulait pas gâcher son temps à y penser.

Namjoon se détacha un peu de lui. Il releva lentement les yeux et leurs regards se trouvèrent pour ne plus se lâcher. Ils s’observèrent quelques minutes en silence, savourant juste le fait d’être à nouveau l’un près de l’autre. Les absences n’étaient jamais longues, mais le même soulagement prenait toujours Jin à chaque fois qu’ils se retrouvaient. Les voyages pouvaient être dangereux, surtout en terres voisines, et chaque aurevoir brisait un peu son cœur que Namjoon s’appliquait à venir réparer lorsqu’il rentrait. Il ne fut d’ailleurs pas surpris lorsque l’autre glissa une main sur sa nuque pour venir presser ses lèvres contre les siennes, avec une légèreté qui fit fondre Jin. Il se retira rapidement, une petite lueur joueuse dans les yeux.
- Toi aussi tu m’as manqué.
Jin sourit en se mordillant la lèvre, alors que l’autre parsemait ses lèvres de petits baisers papillons, juste assez longs pour qu’ils les sentent, mais pas assez pour combler la légère touche de frustration qui gonflait dans le cœur de Jin. Namjoon s’éloignait un peu entre chaque effleurement, surveillant les réactions de l’autre et le provoquant avec un air enfantin. Ce jeu, Jin le connaissait bien. Namjoon usait sa patience, à petit feu, et le cherchait jusqu’à ce qu’il n’en puisse plus et se colle à lui en l’embrassant à pleine bouche, à en perdre leurs souffles. Mais cette fois-ci, il risquait d’être légèrement déçu, parce que même si le petit manège de Namjoon lui faisait un effet énorme, il n’était pas vraiment décidé à se laisser aller. Pas encore.
- Namjoon, appela-t-il d’une voix ferme, pas murmurée pour ne pas inverser l’effet qu’il recherchait.
Le concerné déposa une dernière fois ses lèvres contre les siennes, traînant encore un peu, et puis recula en le regardant, lâchant un petit « hmm » d’un air désintéressé feint. Jin sourit et glissa une main dans les cheveux de Namjoon, avant de répondre d’une voix affectueuse, mais aussi un peu amusée.
- Pas devant les enfants...

L’intéressé écarquilla les yeux, surpris, avant qu’il ne fasse les liens et que son expression se refroidisse un peu. Il leva un peu la tête pour la laisser retomber lourdement vers l’avant, exagérant le mouvement pour faire comprendre sa consternation.
- C’est une très mauvaise habitude, Jin.
Il se recula un peu et posa ses mains sur les hanches de l’autre pour ne pas rompre le contact, avant de regarder les deux silhouettes blotties l’une contre l’autre sur le lit. Jin fit de même et couva les deux garçons d’un regard affectueux. Taehyung et Jungkook, bien qu’ils soient tous les deux écuyers désormais, n’avaient pas perdu certaines habitudes, comme celle de ne pas aimer dormir seuls. Alors, ils parcouraient souvent le château, visitant les chambres de leurs amis à la recherche d’une présence réconfortante pour prendre un peu de repos. L’idéal était lorsqu’ils se voyaient dans la chambre de l’un, ou de l’autre, mais sans que Jin ne se l’explique, ils avaient fait de ses appartements leur quartier général. La plupart de temps, s’ils étaient introuvables, c’était là qu’il fallait venir les chercher. Cela ne dérangeait pas Jin, mais Namjoon, lui, semblait trouver la chose plus problématique.
- Nam, comprends-les. Ils se sont un peu perdus ces temps-ci. J-Hope et Jimin sont occupés à prévoir l’arrivée de l’hiver, Yoongi les suit partout, tu n’étais pas là...
Il eut le droit à un regard dépité de Namjoon qui savait bien que leur présence dans sa chambre n’était pas quelque chose d’inédit.
- Jin, ils sont grands, maintenant, et ils ont des chambres, eux aussi. Ils devraient apprendre à se débrouiller sans que tu ne joues les mamans avec eux.

Jin le regarda dans les yeux, suspicieux. Il ne lui fallut que peu de temps pour la trouver, cette pointe de jalousie, inavouée, peut-être inavouable. Il posa délicatement une main sur la joue de l’autre qui le défiait encore du regard, et lui demanda d’une voix tendre :
- Qu’est-ce que ça change, pour toi ? On peut toujours aller dans ta chambre, n’est-ce pas ?
Namjoon ferma les yeux et tourna un peu la tête en se mordillant la lèvre. Jin sentait bien que quelque chose n’allait pas, et un soupçon de panique lui crispa l’estomac, avant qu’il ne s’apaise en se rappelant qu’il avait confiance en Namjoon, qu’il lui avait juré de ne plus jamais lui faire de mal.
- On peut toujours aller dans ma chambre, mais c’est pénible, parce-que...
- Nam, dis-moi ce qui ne va pas.
Il prenait le problème à la racine, parce qu’il refusait d’entendre l’excuse bidon qu’allait lui inventer Namjoon. D’ailleurs, l’autre soupira de frustration, coincé.
- C’est rien, c’est juste moi. Depuis qu’on se connaît, ça a toujours été toi et moi, dans ta maison de campagne, et je savais que tu m’attendais tous les jours. On n’a jamais vraiment été confronté au monde extérieur ensemble et parfois j’ai peur que tu ne sois pas là quand je reviendrai. Que tu sois sorti avec quelqu’un d’autre, que tu dormes avec Jungkook ou Taehyung... Je sais pertinemment que je ne devrais pas m’en faire, j’ai confiance en toi, mais ça me tue que tu vives sans moi et je sais que ça sonne très égoïste. C’est juste que je n’ai jamais appris à te partager, et ça me fait peur.
Jin caressa sa joue avec beaucoup de tendresse. Il ne savait pas quoi répondre à Namjoon, parce qu’il avait à la fois raison et à la fois tort. Certes, son discours était égoïste, mais Jin n’arrivait à y trouver que le désespoir de son amant qui lui signifiait à quel point il tenait à lui, et quelque part, il y avait quelque chose de rassurant derrière ces mots.

Il s’avança et déposa ses lèvres contres celles de Namjoon, sans vraiment l’embrasser, avant de se retirer.
- Tu sais pourquoi je n’écris pas notre histoire ?
Namjoon secoua la tête, les yeux brillants, un peu chamboulé de s’être livré de cette manière.
- Parce que quand tu t’en vas, chaque chose que je fais, chaque personne que je vois a pour but de me faire oublier le fait que tu n’es pas là. Tu me manques, Nam. Ce monde reste inconnu pour moi, je m’y retrouve seul, et quand tu t’en vas, la seule chose que j’attends, c’est que tu reviennes. Alors ne sois pas jaloux de Jungkook, de Taehyung, de Jimin ou de Yoongi, parce qu’ils m’aident à oublier, mais que dès que je suis seul, tu me reviens au galop. Et c’est trop dur d’écrire notre histoire en sachant que tu es loin, que tu reviendras dans plusieurs jours, peut-être des semaines, et que je dois t’attendre en me faisant un sang d’encre parce que je ne sais pas ce qu’il t’arrive... Ne doute pas de moi, Kim Namjoon. Je t’aime.
Ils s’observèrent quelques secondes en silence sans rien trouver à dire. Il n’y avait rien à ajouter, rien qui soit assez fort pour contredire le discours de Jin. Il n’y avait rien, juste eux, leurs souffles étrangement saccadés et une chaleur montante qui ne semblait affecter qu’eux deux.
- Ma chambre ? demanda Namjoon dans un murmure.
Jin sourit, parce qu’ils étaient sur la même longueur d’onde, une fois de plus, et il s’avança pour déposer un bisou sur la joue de l’autre avant de reculer un peu.
- Pars devant. Je range un peu et je te rejoins.

Namjoon était clairement contre l’idée qu’ils se séparent et doivent attendre encore et pourtant, il n’en fit pas cas et accepta d’un hochement de tête avant de sortir de la pièce avec de petits pas rapides. Jin resta immobile jusqu’à ce que la porte se referme doucement derrière son compagnon. Il se retourna alors et s’empressa d’avancer vers son bureau sur lequel l’encre qu’il n’avait pas pu absorber séchait encore. Il ramassa délicatement les feuilles de parchemin qui n’avaient pas été souillées, en jeta quelques unes avec un petit pincement au cœur. Cette histoire, il avait commencé à la rédiger au cœur de l’hiver, lorsque Namjoon s’en était allé pour un nouveau voyage sans lui donner de date pour son retour. Alors, il s’était perdu dans l’écriture, se rappelant avec nostalgie des moments qu’ils avaient traversés avant d’en arriver là. Ils devenaient alors tous des personnages de fictions, créant une distance bienvenue entre l’histoire et la réalité, et lui permettant de s’enfuir dans un univers qui avait été le sien. Parfois, il lui avait manqué certains détails, et il avait envoyé ses taupes pour sous-tirer des informations à Jimin. Jungkook avait été particulièrement efficace dans ce domaine-là, et suivait l’avancée du livre avec beaucoup d’entrain, bien qu’il n’ait appris à lire et écrire que récemment. Jin projetait d’offrir secrètement son roman à Jimin pour son prochain anniversaire, même si en réalité, il l’avait plus écrit pour lui-même qu’autre chose. Et puis, Namjoon venait de détruire ses derniers chapitres en les noyant sous l’encre, il était donc bon pour y passer encore quelques temps.

Il rangea soigneusement son travail dans un tiroir de sa commode prévu à cet effet. Il était habitué à cacher son manuscrit sous un double-fond pour être certain que personne ne puisse tomber dessus par hasard. Pas grand monde ne risquait de venir voler ses maigres possessions, mais il préférait être prudent et ne pas mettre la relation de Yoongi et Jimin en danger. Quoiqu’il pourrait toujours faire passer cela pour de la fiction, mais dans ce cas, ce serait lui qui risquerait gros. Il soupira doucement et essuya ses mains salies sur un des chiffons qu’il avait amenés. Il finirait de ranger plus tard, mais pour l’instant, son esprit n’arrêtait pas de lui envoyer des signaux pour le pousser à aller rejoindre Namjoon. Son incapacité à aligner deux pensées cohérentes en était un, par exemple. C’était comme s’il était fatigué, sans avoir fait un quelconque effort.

Malgré son léger trouble, il se rappela de s’approcher du lit sur lequel les deux garçons dormaient toujours. Il n’hésita pas longtemps avant de s’avancer du côté où reposait Taehyung. Le choix était vite fait, en réalité. Jungkook était du genre à avoir un sommeil profond et à avoir du mal à se rendormir, alors qu’il suffirait d’un clignement de paupières à l’autre pour se repartir dans le monde des rêves. Et puis, il serait plus rapide à réveiller.
Jin se pencha en avant et passa ses doigts tremblants dans les cheveux un peu emmêles de Taehyung. Ce dernier lâcha un petit couinement en bougeant un peu, avant d’ouvrir deux petits yeux sombres. Jin sourit, attendri. Il n’en avait jamais fallu beaucoup pour tirer le jeune homme de ses songes, et comme habituellement, il ne perdit pas le nord et tendit ses bras vers lui, quémandant un peu d’affection, mais Jin n’avait pas dans l’optique de lui en donner. Il lui attrapa simplement les poignets et joua un peu avec, avant de s’accroupir pour être à sa hauteur.
- Namjoon est rentré, murmura-t-il. Je serai avec lui si vous avez besoin de moi.
Taehyung acquiesça et reprit l’un de ses deux poignets pour se frotter les yeux avec paresse. Jin lui ébouriffa les cheveux, amusé par son comportement enfantin, et se redressa pour partir. Ses os craquèrent à son mouvement, le faisant réaliser qu’il n’avait pas fait énormément d’exercice les jours précédents, trop plongé dans son écriture, fixé sur sa chaise. Il s’étira donc en regardant un Taehyung ensommeillé se coller à Jungkook pour se rendormir confortablement. Ces deux-là faisaient la paire. Différents l’un de l’autre, mais formant une unité certaine. Parfois, Jin les enviait de pouvoir toujours être ensemble, tous les deux.

Mais ce jour-là, il ne ressentait aucune mélancolie à les voir comme ça, pelotonné l’un contre l’autre. Parce qu’il savait que là-bas, quelques couloirs plus loin, Namjoon l’attendait, et sans doute que s’il n’avait pas eu peur de croiser du monde dans les couloirs, il se serait mis à courir. Mais il se contint et s’efforça de marcher d’un pas rapide mais mesuré après être sorti de chez lui. Il ne prit pas la peine de frapper avant d’ouvrir la porte des appartements de Namjoon. Il chercha l’autre du regard, pour se rendre compte qu’il était juste là, debout à l’attendre. Jin sentit son cœur se serrer en devinant qu’il s’était posté là en rentrant et n’avait cessé de surveiller intensivement la porte depuis. Il ferma derrière lui avec un calme feint et verrouilla la serrure, un sourire aux lèvres. Et puis, deux mains virent encercler sa taille, et ce fut sa fin.

A quoi bon penser, à quoi bon chercher un sens aux choses lorsqu’elles paraissaient si évidentes ? La nuit, le jour, les saisons, la vie. Elles avaient toujours été là, vitales, sans jamais qu’il n’ait besoin de comprendre leur source, la raison de leur existence. Son amour pour Namjoon s’y apparentait. Il n’avait besoin de rien. Aucune explication rationnelle n’était capable de le satisfaire plus que ces mains qui effleuraient son corps, que ces lèvres qui touchaient sa peau nue, que cette âme qui semblait se mêler à la sienne pour combler un vide dont il n’était conscient qu’à ces moments-là. Le mot moitié lui semblait d’une clarté limpide bien qu’éphémère dans les bras de Namjoon. Sa pensée lui sembla tellement vraie qu’il se supplia de pouvoir s’en rappeler lorsqu’il recommencerait à écrire, la prochaine fois, mais elle fut noyée dans les étreintes, les baisers, les caresses. Noyée en Namjoon qui ne lui laissait pas de répit, qui concentrait son esprit, qui l’accaparait tout entier peut-être même sans vraiment le faire exprès.
Parce que certaines évidences étaient universelles, mais Namjoon était son évidence, rien qu’à lui.

Et là-bas, de l’autre côté du château, Jimin sanglotait doucement dans les bras ô combien réconfortants de Yoongi, parce qu’il était épuisé, malade et sous pression depuis plusieurs jours. Son corps, resté fragile depuis les événements qui remontaient désormais à deux années auparavant, avait du mal à supporter la sensibilité parfois trop exacerbée du jeune homme. Pourtant, étroitement enlacé avec son amant, il lui semblait que les choses devenaient plus supportables, moins étouffantes. Il se laissait guider, bercer, en confiance. Parce que c’était bien d’avoir un allié fidèle, un point d’ancrage, une lumière dans cette ombre. Parce que dans le monde hypocrite de la cour, il ne comptait qu’une poignée de personnes en lesquelles il avait confiance, et dans son entourage, il n’osait se dévoiler que devant Yoongi. Parce que Yoongi était son évidence.

Et dans cette chambre, quittée quelques minutes auparavant par Jin, quelqu’un se redressa, froissant un peu plus les draps. Sa vue mit un peu de temps à devenir claire, et puis, voyant que personne n’était installé devant le petit bureau rangé, il se tourna vers la silhouette endormie à ses côtés pour lui secouer les épaules avec contrariété. L’autre ouvrit les yeux faiblement et lui sourit immédiatement, sans prendre conscience de sa mine inquiète. Il tendit deux bras dans sa direction, et ses joues, déjà gonflées par le sommeil, se dessinèrent encore un peu alors qu’il ouvrait les lèvres avec paresse.
- Kookiiie...
Mais le premier ne répondit pas à l’appel, se contentant de se frotter les yeux, pour en dégager la fatigue. L’autre se rembrunit un peu, pas très heureux de s’être vu refuser deux fois d’affilées ses demandes d’affection. Il plia les bras et les posa sur son torse, sans trop savoir qu’en faire.
- Jin est parti ?
Taehyung hocha la tête et cligna des yeux pour s’empêcher de les refermer. Il était si fatigué, pourquoi Jungkook ne continuait-il pas de dormir avec lui ?
- Namjoon est rentré, finit par se rappeler le jeune homme. Jin est avec lui.

Jungkook le jugea quelques secondes avant de poser un regard triste sur la place de travail de leur aîné. Ses épaules s’affaissèrent un peu, tandis qu’il lâchait un petit « ah » déçu, comme un soupir. Taehyung n’aimait pas voir l’autre si affecté, alors il se redressa et s’approcha un peu de lui, mais pas trop parce qu’il ne savait pas si Jungkook serait enclin à le laisser faire. Il ne voulait que le réconforter, mais il avait fini par apprendre que ce qui marchait pour lui ne fonctionnait pas forcément sur son cadet.
- Quelque chose ne va pas ? finit-il par demander en s’avançant encore de quelques innocents centimètres.
Jungkook secoua la tête en croisant ses mains devant lui, fuyant son regard. Il avait l’air malheureux, c’était presque douloureux à voir.
- Jin m’avait promis de me lire le dernier chapitre quand on se réveillerait.
Taehyung pompa la tristesse de la voix de Jungkook comme s’il était une éponge, et ses mains osèrent s’accrocher aux épaules de l’autre pour mieux venir se coller dans son dos.
- Tu peux le lire toi-même, proposa-t-il sur un ton encourageant.
- C’est pas pareil, souffla Jungkook, honteux. Quand il lit, c’est comme une histoire. Quand je lis, c’est des phrases lentes et incompréhensibles...
Taehyung approuva silencieusement. Pour lui, c’était la même chose. Ils n’avaient commencé à apprendre que récemment et certaines bases leur manquaient, à tel point que lire et écrire était terriblement frustrant.

Taehyung appuya sa joue contre la nuque de l’autre pour le réconforter. Il comprenait la frustration de Jungkook, mais qu’elle le perturbe autant l’étonnait. L’histoire de Jin l’amusait beaucoup, lui-aussi, mais ce n’était pas pour autant qu’il y accordait une importance toute particulière. Pas comme Jungkook.
- Il te le lira la prochaine fois, Kookie.
L’autre soupira encore, pas convaincu par la remarque de son ami.
- Je voulais vraiment entendre le dernier chapitre...
Taehyung plissa les yeux en réfléchissant. Il ne connaissait pas le contenu du dernier chapitre, mais visiblement, le plus jeune y tenait beaucoup.
- De quoi il parle ? s’enquit-il, curieux.
- C’est le moment où... Yoongi s’est enfin déclaré à Jimin et... Jimin n’a jamais voulu me le dire, alors je me disais, enfin, j’espérais que je saurais ce qu’il s’est passé ce jour-là en lisant l’histoire de Jin...
Taehyung sourit en fermant les yeux. Jungkook devait être tout rouge après avoir avoué ce genre de chose, parce qu’il n’aimait pas trop montrer son attachement à quoi que ce soit, même s’il se le permettait devant lui parce qu’ils se connaissaient depuis assez longtemps pour que rien ne les gêne plus vraiment lorsqu’ils étaient tous les deux.
- Pourquoi tu as tellement besoin de savoir, Kookie ?
Le jeune homme baissa la tête, contrarié. Taehyung osa enfin aventurer ses bras sur le ventre de l’autre pour le serrer définitivement contre lui, ce à quoi Jungkook ne répondit rien. Il ne parla pas non plus, d’ailleurs, plongeant la pièce dans un silence calme, troublé par les bruits de l’extérieur, des couloirs.

Taehyung se blottit contre l’autre, prêt à se rendormir là si on lui en laissait la possibilité, mais les pensées de Jungkook avaient terminé leur cheminement, et il demanda enfin, d’une voix anormalement petite :
- Tu crois que quelqu’un pourra m’aimer un jour comme Yoongi aime Jimin ?
Taehyung ouvrit les yeux, alerte, mais ne fit pas d’autre mouvement.
- Bien sûr, Jungkook. Pourquoi ça n’arriverait pas ?
L’autre haussa les épaules, incertain. Il sembla remarquer la présence des mains liées de Taehyung sur son ventre, mais ne s’en formalisa pas.
- Parce qu’ils ont traversé plein de choses avant d’en arriver là. Jin et Namjoon aussi. Je crois que l’amour, ça se gagne, et j’ai peur de pas être assez fort y arriver. Et puis, quelle fille voudrait de moi ?Je ne sais pas lire ni écrire, je ne viens de nulle part, je n’ai même pas de nom de famille à lui donner si on se marie...
Taehyung fronça les sourcils en resserrant un peu sa prise.
- Tu as protégé le prince Jimin au péril de ta vie, tu as participé à la remise en liberté du roi et de la reine et ils t’ont offert une récompense pour ça. Et tu n’as pas besoin de savoir lire pour tomber amoureux. Tu es beau, tu es fort, tu es courageux, Kookie. C’est ce qui compte.
Il ne laissa pas le temps à son ami de répliquer et se contorsionna un peu pour venir enrouler ses jambes autour de la taille de l’autre et s’y accrocher. Jungkook sursauta, surpris.
- Mais ce n’est pas rester ici en attendant la suite des histoires de Jin qui t’aidera ! Partons à la recherche du grand amour, Kookie ! Sus à la cour !
Il leva le poing et l’autre s’esclaffa avec sa retenue habituelle qui fit sourire faiblement un Taehyung satisfait. Jungkook lui attrapa les cuisses et n’eut aucun mal à se relever malgré le poids sur son dos.

D’eux deux, Jungkook avait toujours été le plus robuste et pour une de ces rares fois, cela arrangeait Taehyung. Parce que tandis qu’ils sortaient de la pièce, il pouvait encore cacher un peu son visage dans la nuque de l’autre, lui dissimulant son regard encore voilé de cette tristesse qui ne semblait plus jamais vouloir le quitter. Mais Jungkook avait l’air heureux et c’était ce qui avait toujours compté, alors il la contenait, même si c’était dur de lui mentir, de faire semblant devant la seule personne avec qui il avait envie d’être toujours sincère. Et alors que Jungkook donna un coup de rein pour le repositionner correctement sur son dos, Taehyung inspira et expira longuement, les yeux clos, pour se donner un peu de courage. Il ravala ses émotions, ses sentiments, pour afficher cet air enfantin qui plaisait tant et qu’on avait l’habitude de le voir aborder depuis toujours. Et lorsqu’il ouvrit les yeux, tout avait disparu à la surface, même si son cœur, lui, brûlait toujours.

Parce les évidences ne sont pas toujours réciproques. Mais Taehyung avait appris à faire avec.

********************

Ainsi se termine l'histoire...
Merci à ceux qui auront lu, apprécié (ou pas!) et commenté les chapitres de cette histoire. Vos avis m'intéressent toujours et m'aident à progresser autant qu'ils me motivent à continuer à écrire !

Ma prochaine fiction sera probablement une originale, alors ceux qui veulent m'y suivre seront les bienvenus ~

N'hésitez pas à me laisser un petit mot pour me dire que vous avez lu, et si vous avez aimé ou non !

Merci à tous, je vous aime fort !
Flo'

___________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nyal27
Noctali de l'ombre
Messages : 2637
Pikadollar : 3929
Vos j'aimes : 168
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 14
Localisation : Là où il fait beaucoup trop chaud pour une membre de la #TeamFroid. Le Sud quoi.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 16 Fév - 14:06
JE SUIS LAAAAAAAA




Bon ça commence bien, c'est plutôt mignon... OKAY NON J'AI UNE MAUVAISE IMPRESSION, FAIS GAFFE À TON CUL FLORALY

Floraly a écrit:
Yoongi fut près de lui pour encourager ses premiers pas (...)
Bah alors, on est papa ? Ils se sont même pas encore mariés pourtant... /pan/

Okay, tbh, c'est plutôt sweet comment tu décris le fait qu'ils font les chauds lapins xD (Non mais, hors blague, c'est agréable :'))


Floraly a écrit:
Bien que leur amour doive rester secret, ils n’avaient pas pu le cacher aux yeux d’un petit nombre de personnes, peut-être un peu trop perspicaces ou peut-être simplement étaient-elles les seules à ne pas vouloir nier l’évidence.
Ah, cette phrase est un peu maladroite (bien que j'en comprenne tout à fait le sens) !

a) Tu as utilisé du subjonctif présent, pour le coup j'aurais peut-être plutôt mis du subjonctif imparfait, pour rendre : 'leur amour dût rester secret", ou encore du subjonctif plus-que-parfait, "leur amour eût dû rester secret" (mais perso j'ai toujours trouvé ça hyper dégueulasse donc bon, plutôt l'imparfait hein xD)
b) La fin m'a rendue un peu confuse, en vérité, et j'ai dû relire deux fois avant de comprendre :') Mal formulée, je pense, tu as mis ensemble les deux possibilités (perspicaces ou franches) et ça embrouille un peu. Je pense (parce que évidemment, ce n'est que mon point de vue) que tu aurais peut-être pu séparer les deux possibilités. Par exemple :
Ils n'avaient pas pu le cacher aux yeux d'un petit nombre de personnes. Qu'elles soient trop perspicaces ou qu'elles aient été les seules à ne pas vouloir nier l'évidence, le fait était là.

Mais encore une fois, ce n'est qu'une histoire de point de vue (:

J'aime beaucoup Hoseok, qui est un peu l'ange gardien du yoonmin, c'est assez fun xD

Aaaaaaaanw, le backhug est juste trop adorable ♥ (je suis une grande fan des câlins, j'ai toujours trouvé que c'était la plus belle marque d'affection qui puisse exister et un excellent moyen pour consoler les gens)

Namjoon, aka l'homme le plus doué au monde :') (mais sa maladresse attendrit beaucoup trop Jin, donc il le pardonne facilement) (Tiens, moi je renverse des tasses de café et toi tu renverses des bouteilles d'encre. Chacun son truc XD)

Floraly a écrit:
- C’est une « Namjoon » comme une autre, ne t’inquiète pas.
XDD LE RESPECT EST MORT

Floraly a écrit:
Il n’avait pas d’eau sous la main, Jungkook avait épuisé ses réserves dans l’après-midi.
Quoi. XD Qu'est-ce qu'il a encore foutu avec Tae lui

Floraly a écrit:
Jin écrasa sa joue contre l’épaule de Namjoon et ferma les yeux, se délectant du bien-être qu’il ressentait, enfin.
A-DO-RABLE. ♥ *retourne dans son coin en bavant 'Namjiiiin'*

Floraly a écrit:
- Pas devant les enfants...
XD JIN EOMMA CONFIRMED. JE T'AIME FLO. *décède*

Floraly a écrit:
- C’est une très mauvaise habitude, Jin.
Moi je trouve ça très mignon, personnellement :') *imagine du vkook enlacé comme des enfants endormis sous les draps de eomma*

Floraly a écrit:
- Nam, dis-moi ce qui ne va pas.
Tbh, je m'identifie tellement à Jin. Dans son comportement, et sa façon de penser... (p'tête pour ça que c'est mon perso préféré de ta fic)

Floraly a écrit:
C’est juste que je n’ai jamais appris à te partager, et ça me fait peur.
Ah, ça sonne un peu moi dans Namjoon ici aussi. En fait, le Namjin me représente XD

Floraly a écrit:
(...) mais que dès que je suis seul (...)
Oops, petite maladresse ici aussi. Le "que" sonne un peu abrupt :/

Floraly a écrit:
- Ma chambre ? demanda Namjoon dans un murmure.
Ahah, c'est absolument trop génial :')

Floraly a écrit:
Taehyung acquiesça et reprit l’un de ses deux poignets pour se frotter les yeux avec paresse.
AH IL EST ADORABLE LUI AUSSI, PUTAIN JE VEUX FAIRE DES CÂLINS A TOUT LE MONDE

Floraly a écrit:
Parce les évidences ne sont pas toujours réciproques. Mais Taehyung avait appris à faire avec.
Et ça, tu sais quoi ? Ça marque un foutu point dans ton score de bonne fanfiction. Parce que c'est pas totalement une happy-end, parce que y'a pas toujours tout le monde qui a ce qu'il veut, et que ça rend tout ça plus réel.


Bon, voilà, tu l'as gagnée ta mention 'cute' ;P *épingle*
Eh bien, que dire ? J'ai plus grand chose à dire, en fait. C'est l'inconvénient de commenter la fiction à coup d'un commentaire par chapitre, à la fin, tout ce qu'on peut faire, c'est un grand résumé. Tu as vraiment un truc, Flo', tu sais ? :3 Et malgré les maladresses qu'il t'arrive de faire, tu as quand même un très bon niveau et un assez grand vocabulaire.
Franchement, je serai curieuse de voir ce que tu peux nous offrir après ;P
- Nyal

___________________________________________________



Tomber donne l'impression de voler...
...Jusqu'à ce que tu heurtes le sol.


   Va donc jeter un coup d'oeil à mes fictions ici !    




Merci d'être là Invité, toi et tous ceux qui sont sur ce forum !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Floraly
La boite à idées
Messages : 1022
Pikadollar : 1712
Vos j'aimes : 163
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 16 Fév - 16:43
Quel... Est... Ce... GIF ! xD

Nyal a écrit:
OKAY NON J'AI UNE MAUVAISE IMPRESSION, FAIS GAFFE À TON CUL FLORALY
C'est mal me connaître, voyons ! x)

Nyal a écrit:
Okay, tbh, c'est plutôt sweet comment tu décris le fait qu'ils font les chauds lapins xD (Non mais, hors blague, c'est agréable :'))
*coche une case sur son calepin*
OUI, MOI AUSSI J'EN AI UN OKE ?

Nyal a écrit:
Ah, cette phrase est un peu maladroite (bien que j'en comprenne tout à fait le sens) !

a) Tu as utilisé du subjonctif présent, pour le coup j'aurais peut-être plutôt mis du subjonctif imparfait, pour rendre : 'leur amour dût rester secret", ou encore du subjonctif plus-que-parfait, "leur amour eût dû rester secret" (mais perso j'ai toujours trouvé ça hyper dégueulasse donc bon, plutôt l'imparfait hein xD)
b) La fin m'a rendue un peu confuse, en vérité, et j'ai dû relire deux fois avant de comprendre :') Mal formulée, je pense, tu as mis ensemble les deux possibilités (perspicaces ou franches) et ça embrouille un peu. Je pense (parce que évidemment, ce n'est que mon point de vue) que tu aurais peut-être pu séparer les deux possibilités. Par exemple :
Ils n'avaient pas pu le cacher aux yeux d'un petit nombre de personnes. Qu'elles soient trop perspicaces ou qu'elles aient été les seules à ne pas vouloir nier l'évidence, le fait était là.
Je vois ce que tu veux dire, c'est vrai que cette histoire de subjonctif ne m'a pas frappée à la relecture, mais j'aurais clairement dû utiliser de l'imparfait. J'ai l'impression que le subjonctif est tellement incertain ! Tu fais bien de me signaler l'erreur, j'y ferai gaffe !
Pour le manque de fluidité de la phrase, je note. Tu te doutes bien que je ne m'en rends pas compte quand j'écris x)

Nyal a écrit:
J'aime beaucoup Hoseok, qui est un peu l'ange gardien du yoonmin, c'est assez fun xD
Hobi hobi ~
J'avais peur de ne pas assez parler de lui dans cet épilogue, mais visiblement, ça passe ;P

Nyal a écrit:
Aaaaaaaanw, le backhug est juste trop adorable ♥ (je suis une grande fan des câlins, j'ai toujours trouvé que c'était la plus belle marque d'affection qui puisse exister et un excellent moyen pour consoler les gens)
Viendrais-je de trouver un point faible de la grande Nyal ? x)
Quoiqu'il en soit, j'aime beaucoup mettre des câlins partout :3
C'est si doux à décrire ~

Nyal a écrit:
Namjoon, aka l'homme le plus doué au monde :') (mais sa maladresse attendrit beaucoup trop Jin, donc il le pardonne facilement) (Tiens, moi je renverse des tasses de café et toi tu renverses des bouteilles d'encre. Chacun son truc XD)
JE PLAIDE NON-COUPABLE ! Cette scène est l'une des rares qui était déjà écrites avant que je ne lise ton chapitre ! x)
Je pourris des manuscrits, tu pourris un ordi ~
C'pas le même niveau ;P (Je pense à toi à chaque fois que je vois l'ordi portable de ma mère avec le nouveau clavier branché xD)

Nyal a écrit:
A-DO-RABLE. ♥ *retourne dans son coin en bavant 'Namjiiiin'*
Nyal a écrit:
XD JIN EOMMA CONFIRMED. JE T'AIME FLO. *décède*
Hihihihihi ~

Nyal a écrit:
Tbh, je m'identifie tellement à Jin. Dans son comportement, et sa façon de penser... (p'tête pour ça que c'est mon perso préféré de ta fic)
Jin est mature. Tu es mature. Nah.
Non, en vrai, j'aime aussi beaucoup Jin. Mon personnage préféré à toujours été Taehyung (OH MON DIEU, ELLE L'AVOUE), mais je crois qu'au final, j'aime tous mes personnages très fort ~

Nyal a écrit:
Ah, ça sonne un peu moi dans Namjoon ici aussi. En fait, le Namjin me représente XD
Fais attention, bientôt je t'aurai totalement cernée ~

Nyal a écrit:
Oops, petite maladresse ici aussi. Le "que" sonne un peu abrupt :/
Aish... Faut que je me mette à la relecture à voix haute :/

Nyal a écrit:
Ahah, c'est absolument trop génial :')
NICE ! Tant mieux, j'avais peur qu'on ne comprenne pas pourquoi Namjoon propose ça d'un coup, mais visiblement, tu as l'esprit assez retourné pour le voir ;P

Nyal a écrit:
AH IL EST ADORABLE LUI AUSSI, PUTAIN JE VEUX FAIRE DES CÂLINS A TOUT LE MONDE
Qu'est-ce que je te disais ? Mon perso préféré ;P

Nyal a écrit:
Et ça, tu sais quoi ? Ça marque un foutu point dans ton score de bonne fanfiction. Parce que c'est pas totalement une happy-end, parce que y'a pas toujours tout le monde qui a ce qu'il veut, et que ça rend tout ça plus réel.
Ui. Mais c'est la raison pour laquelle je vais devoir rester dans un Bunker jusqu'à ce que les choses se calment. Black va me tuer. xD
Blagues à part, c'était bel et bien l'idée que j'avais derrière la tête, même si c'était pas tout à fait aussi simple. Enfin, j'ai galéré sur la fin avec les évidences parce que je savais ce que je voulais dire mais j'arrivais pas à le tourner bien (D'ailleurs, c'est encore vachement maladroit de mon point de vue). Et puis, ç'aurait été un peu gros que tout le monde soit en couple et tout est bien qui finit bien, surtout que ça arrive un peu trop souvent dans les fic's des BTS, où ils finissent tous en couples les uns avec les autres x)
Donc le choix de cette fin un peu triste, c'était surtout pour contrecarrer un peu la balance. Tout n'est jamais toujours heureux, et on le sent dans la douleur des absences de Namjoon pour Jin, dans la non-réciprocité des sentiments de Taehyung, dans la fatigue de Jimin. Parce qu'ils ont tous des choses pour être heureux, des choses pour être tristes, et qu'ainsi va la vie ~
Ehm. Je devrais pas m'expliquer comme ça, hm ? x)

Nyal a écrit:
Bon, voilà, tu l'as gagnée ta mention 'cute' ;P *épingle*
Youhooou ! (Je me rappelle plus la couleur ;-; )
Je t'avoue que j'avais complètement zappé cette histoire de mention, avec la galère de l'écriture x)

Nyal a écrit:
Tu as vraiment un truc, Flo', tu sais ? :3 Et malgré les maladresses qu'il t'arrive de faire, tu as quand même un très bon niveau et un assez grand vocabulaire.
Euuuhm... Merci ? catheart
Je t'avoue que c'est un peu un combat de tous les chapitres. Parfois je suis en forme, parfois moins, parfois j'écris sans réfléchir, parfois je me pose beaucoup trop de questions... J'ai souvent du mal à trouver un juste milieu pour faire quelque chose de bien. Mais je m'entraîne, parce que je sais que c'est comme ça que j'ai les meilleures chances de progresser =)

Nyal a écrit:
Franchement, je serai curieuse de voir ce que tu peux nous offrir après ;P
Beurre, Cacahuète, chocolat, nougat, pas cher, pas cher !
Non, bref. Pour parler de ça, je t'avoue que j'ai deux projets qui me trottent dans la tête en ce moment, un depuis quelques mois maintenant et j'avance gentiment dans le scénario même s'il me manque des détails essentiels, mais j'ai vraiment envie d'essayer d'écrire un premier chapitre pendant mes prochaines vacances, parce que ça me tourne dans la tête depuis tellement longtemps... Et puis l'autre qui m'est venu en écrivant cet épilogue et auquel je pense sans plus. Mais peut-être que je la ferai en entrainement, même si je ne sais pas trop où elle pourrait concrètement me mener !

BREF ! Merci beaucoup pour tous tes commentaires, Nyal. Je te rendrai la pareille sur tes chapitres, promis (et même sans l'optique de te rendre la pareille (APPAREIL /VLAN/), ta fic commence tellement bien que j'ai vraiment envie de lire la suite), mais comme je te l'ai déjà dit, je suis un peu démunie devant toi, parce que t'as clairement sauté quelques étages, et je dois te paraître petite depuis là où je suis maintenant ~
Btw, une question m'a traversé l'esprit... Tu as dit que tu avais fait beaucoup de RP dans l'ombre, c'était avec Sipha ? Je note ça là parce que sinon je vais oublier ! Je suis curieuse ~

Sur ce, je vais aller parcourir le forum en quête des sujets non-lus !
Aurevoir, noble Nyal, encore merci pour tout !
Flo'

___________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nyal27
Noctali de l'ombre
Messages : 2637
Pikadollar : 3929
Vos j'aimes : 168
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 14
Localisation : Là où il fait beaucoup trop chaud pour une membre de la #TeamFroid. Le Sud quoi.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 16 Fév - 18:52
Floraly a écrit:
Btw, une question m'a traversé l'esprit... Tu as dit que tu avais fait beaucoup de RP dans l'ombre, c'était avec Sipha ? Je note ça là parce que sinon je vais oublier ! Je suis curieuse ~

C'est vrai que j'ai fait beaucoup de roleplay avec Sipha', avant, dans nos jeunes années, et on continue d'en faire un peu ! ;P (et il est possible qu'on se remette sur un gros, un jour, si jamais on a une bonne idée qui vient) Mais non, ici, c'est du roleplay avec Lugi et une autre fille sur le thème d'un jeu-vidéo, avec des dieux et tout le bazar. Ça a pas beaucoup de sens, l'histoire est bancale et les personnages très divers, mais ça nous fait marrer et moi ça m'entraîne régulièrement !
Cela dit, le roleplay est loin d'être la même chose que l'écriture d'une fanfiction, d'où le fait que j'aie demandé si j'étais pas trop rouillée lors de mon prologue :3

___________________________________________________



Tomber donne l'impression de voler...
...Jusqu'à ce que tu heurtes le sol.


   Va donc jeter un coup d'oeil à mes fictions ici !    




Merci d'être là Invité, toi et tous ceux qui sont sur ce forum !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sipha'
Voltali électrisant
Messages : 681
Pikadollar : 362
Vos j'aimes : 28
Date d'inscription : 01/05/2015
Age : 15
Localisation : In my world, in my thoughts, in my paradise...
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Avr - 9:28
*ding dong* Bonjour ! J'ai le droit de laisser mon commentaire deux mois après ? C'est d'accord, c'est vrai ? Very Happy Merci bien !

Bon, plus sérieusement, ça fait un bon moment que j'ai fini ta fiction, peut-être un mois, tu as du le voir avec les votes sur Wattpad ^-^ ( quoique je lisais souvent à l'extérieur sans connexion donc je sais pas si ça prenait en compte une fois que j'en avais ). Disons que M. Temps disponible était absent pendant un sacré bout de temps pour rédiger ce commentaire :/ Ça risque d'être court et global, et j'ai surtout du mal à placer un mot devant un autre mais je vais essayer quand même x)

Je vais commencer par mon ressenti de lecture et l'impression que m'a laissée ta fanfic. Franchement, en lisant, j'en oubliais que c'était Floraly, 18 ans, étudiante, qui écrivait. Les chapitres me laissaient le même sentiment que les livres qui s'entassent sur ma table de nuit, des auteurs ayant publié et vendu leurs oeuvres à des tas de gens. Un peu comme une impression de " azolhjqbvptyzlgk c'est trop bien je veux la suite ", tu vois ? x) Et même la fanfic entière, j'ai l'impression d'en avoir tourné les pages soir après soir au fond de mon lit plutôt que sur l'écran de mon téléphone, à moitié endormie dans le bus.

Sans exagération, avoir lu ta fanfiction m'a laissé le même effet que si j'avais lu un vrai livre, et crois-moi, c'est pas partout sur Wattpad que je retrouve cette qualité :') Tu alternais très bien entre les scènes de tensions, de combat, drôles ou alors sweet as fuck ♥ Non mais alors le sweeeeet, faut qu'on en parle. Oui c'était un peu niais comme tu l'as dit sur WP, MAIS AU DIABLE LE RESTE VIVE LE NIAIS AUSSI DOUX QUE DU CHOCOLAT. J'aime le fluff. ♥

Tu sais aussi très bien manipuler les émotions de tes lecteurs. Surtout my cotton candy heart ;^;
C'est l'histoire d'une Sipha qui lisait un chapitre de Nothing Like Us dans le bus, aux alentours de 7h40, pas du tout pressée d'arriver au lycée. Soudain, son coeur se serra. " Non ! Jimin ne peut pas mourir ! Il n'a pas pu dire à Yoongi ce qui se cache au fond de son coeur ! Ils doivent vivre heureux pour toujours ! " se disait-elle. Et ainsi, les larmes qu'elles ne pouvaient plus retenir coulèrent sur ses joues. Et AINSI, TOUS LES REGARDS SE TOURNÈRENT VERS ELLE ET ELLE DEVINT LE CENTRE D'ATTENTION DU BUS.
Voilà. Je t'en voudrais à tout jamais. ♥

Je pense avoir fait le tour, donc je vais rapidement parler de l'épilogue. Ce Namjoon. xD Je me retrouve tellement en mon bias, c'est fou :') ( #TeamGodOfDestruction ) Vous me faites rire avec vos cafés et vos pots d'encre. Je me souviens de Sipha, sept ans, qui jouait à MesJeuxDeFilles.fr sur l'ordinateur de son papa parce qu'elle n'en avait pas encore et qui a renversé son jus de fruit sur le clavier. Elle s'est retrouvé punie deux semaines et a hérité de ce clavier aux tâches oranges qui par chance marchait encore. DONC FAITES GAFFE PARCE QUE RENVERSER DES TRUCS, ÇA N'ARRIVE PAS QUE DANS VOS FICTIONS.
Oh et puis les évidences. Roh, les évidences. Juste. ♥ ( c'était constructif )
Et je suis bien contente que le Vkook ne soit pas une évidence :p #NeSponsorisePasLeVkook #LeJikookC'estMieux #LeYoonminC'estBienQueQuandC'estTataFloQuiÉcrit

Bon, je pense que j'arrive à la fin x) Dans tous les cas, merci de m'avoir donné l'occasion de lire une fanfic d'aussi bonne qualité. Sur BTS qui plus est, non pas que les étrons pullulent, mais si xD Comme d'habitude, j'ai très la flemme de relire tout ça donc désolée pour les possibles fautes et oublis de mots :')

Et vive le Namjin ♥

D'où ça parle dans mon dos avec Nyal ? <>_<>

___________________________________________________

" Every man dies,
but not every man lives."

-> Tu veux lire mes fictions ? Par ici ! <-
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Floraly
La boite à idées
Messages : 1022
Pikadollar : 1712
Vos j'aimes : 163
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 23 Avr - 19:27
Sipha :

Salut toi !
J'ai vu que tu lisais cette fic grâce à mes notifications Wattpad qui me disaient régulièrement que tu avais voté pour un nouveau chapitre xD
Ça me fait plaisir que tu prennes le temps de me laisser un petit commentaire à la fin ! =D

Ton commentaire me fait vraiment très plaisir. Cette fiction est vraiment partie sur un gros coup de tête à la base et savoir que tu avais l'impression que ce n'était pas une petite fanfic toute nulle, mais quelque chose tiré d'un vrai bouquin, ça me fait vraiment plaisir. J'adorerais être capable d'écrire un livre, un jour, et de le publier, mais les choses sont rarement aussi faciles et je me retrouve souvent à avoir bien trop peu de temps pour écrire... Donc ton commentaire me touche beaucoup, je suis très flattée que cette fiction t'ait autant plu. Ça me motive beaucoup à en écrire de nouvelles et à les partager avec vous =D

On m'a beaucoup dit que je faisais du niais, aussi, mais je crois que je ne sais malheureusement pas faire autre chose. Du coup, c'est un bon point si tu aimes ça xD

Je... Ok, ok, tu tournes ton histoire à la rigolade, mais je suis désolée ! Ça a pas du être un moment très chouette à passer, de pleurer dans le bus ! xD
Mais en vrai, je ne peux pas m'empêcher de me sentir fière. J'ai toujours aimé chanter et écrire et je me disais souvent : "Le jour où j'aurai réussi à faire quelque chose de vraiment bien, c'est que j'aurai assez touché quelqu'un par mes écrits/chants pour qu'il en vienne aux larmes"... Et je crois que c'est pari réussi ! Alors... Merci et... Désolée ?

Pour Namjoon, il était assez peu apparu dans cette fiction, et j'ai fait miroiter le Namjin tout le long, alors... Le coup de l'encre, c'est un peu venu sur le coup, et ça collait vraiment bien au personnage xD
Je ne me suis pas du tout inspirée de la scène du clavier de Nyal ! xD
T'inquiète, ma maman a aussi renversé son thé sur son clavier, un jour (il n'a pas survécu, RIP)... Je fais attention depuis ! xD

"#LeYoonminC'estBienQueQuandC'estTataFloQuiÉcrit"
T'es chou ! Pour le Vkook, va parler à Mlle Black, je pense que vous aurez un grooos débat !
Et tu pourras peut-être sortir le "#LeTaeKookC'estBienQueQuandC'estTataFloQuiÉcrit" un jour, si je finis ce maudit "OS" cirque ~ (ÇA TEAAAASE !)

Merci beaucoup à toi d'avoir tout lu et de m'avoir laissé cet adorable commentaire ! Il faudrait que je l'imprime et que je le garde toujours sur moi pour me remotiver quand ça va pas fort ;P
Bref, merci pour ce commentaire et à bientôt ! <3

Ça parle pas dans ton dos, voyons ! Ce sujet t'était accessible ! xD
Et j'étais juste curieuse ~

___________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheCommunautéSadique :: Petit coin des écrivains :: Vos Fan-fictions :: Nos auteurs :: Floraly-
Sauter vers: