AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
• Salut Invité ! •
•Rejoins notre serveur :Discord ^^
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

Les tirades de Hache - Travailler.

avatar
Hache
Le Roi des Haches
Zodiaque : Verseau
Messages : 1302
Pikadollar : 2152
Vos j'aimes : 57
Date d'inscription : 16/06/2014
Age : 20
Localisation : Dans un monde formidable se situant dans mes rêves juste à côté du monde de psychopathe se trouvant dans ma tête.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 16 Avr - 10:55
Les tirades de Hache – Travailler.

Le travail est, dans son sens économique donc celui qui nous intéresse ici, une activité rémunérée qui permet la production de biens et services.
En résumé, c'est être un esclave du capitalisme.
Étymologiquement, le travail est un labeur, un châtiment. À l'époque, les hommes pensaient que les machines nous aideraient à nous libérer de cela et que l'homme pourrait donc ne plus avoir à travailler et jouir de la vie grâce à la distraction, la culture ou le sport. Hors, de nos jours, il est très mal vu de ne pas travailler. On est dit paresseux, égoïste et inutile.
Inutile, comme si nous nous devions d'être utile. Mais utile à quoi ? À qui ? Aux plus riches qui jouissent de notre travail ? À la société qui a besoin de petites fourmis lobotomisées pour ne pas s'écrouler ? À l'humanité dans son ensemble ?
Alors quoi ? Qu'est-ce que je m'en fiche de la société et de l'humanité ! Je suis égoïste ? Et bien tant mieux ! La vie est si courte, il faut la vivre pleinement pour soi-même ! Pas pour les autres.

Pour commencer, je ne compte pas travailler. Ou si je travail c'est en faisant quelque chose qui me plaît comme romancier ou critique littéraire.
Plutôt être SDF qu'être derrière un bureau. Il est hors de question que je vive le métro-boulot-dodo pour gagner de l'argent qui me servira à manger pour travailler pour manger pour travailler pour... Je compte VIVRE et donc faire ce qu'il me plaît !
Comme dans ma tirade sur la liberté, j'expliquais que je suis lâche et ce qui me fait le plus peur c'est le métro-boulot-dodo. Quoi de plus effrayant que cette existence qui me semble si misérable ?
Je me sens comme quand j'avais peur d'être majeure. C'est-à-dire une peur de l'avenir et un refus de celui qu'on voudrait que je soi.
Les gens, mon père, la famille, la société, veulent de moi que j'ai cet avenir. Que je travaille docilement pour avoir de l'argent. Pourquoi vouloir de l'argent ? À quoi ces bouts de papier ou chiffres sur des ordinateurs peuvent-ils servir si ce n'est nous aliéner ?
Si faire ce qu'il me plaît c'est vivre dans une tente dans une forêt/montagne sans rien branler de ma vie, je ne vais pas m'en priver. Ce n'est pas parce qu'on dit qu'il faut avoir un métier et un logement que je vais obéir.
Suis-je lâche ou courageux ? Cette question revient.

De plus, de nos jours, beaucoup travaillent ou font des études dans un domaine qui ne leur plaît pas, ne leur permet pas de s'épanouir. Juste à cause de cette « nécessité » d'avoir un travail et un revenu. Ils font tout cela par défaut juste pour avoir un travail. Un travail par défaut. Afin de travailler pour avoir de l'argent, pour survivre, pour travailler, avoir de l'argent, survivre, travailler, etc...
Ce n'est pas une vie, c'est de la survie !
Pourquoi endurent-ils cela ? Parce qu'ils ont peur. Ils ont peur de manquer d'argent, de finir à la rue et d'avoir une existence encore plus difficile. Ils ont peur de sortir de la société, du regard des autres, de leur famille et amis. Ce qui est le rêve des uns peut devenir le cauchemar des autres.

Aussi, les gens ont également la crainte de se réorienter. Après avoir fait un travail par défaut pour rester enfermé dans la société, ils n'osent pas en sortir pour enfin tenter ce qu'ils aiment. Il est pourtant normal de se tromper de voie. Seuls les devins savent en avances ce qui les attends. On peut également avoir aimer faire quelque chose des années durant et soudainement ne plus aimer. Il n'y a pas d'âge pour changer, il n'y a pas de limite. Le but de la vie c'est de s'épanouir et d'être heureux, non ?

Pour conclure, on peut parfois constater que les gens n'osent pas faire ce qu'ils veulent par peur de tout perdre. Ils n'ont pas le courage de foncer alors que parfois, ils ont les fonds nécessaires pour réaliser leur projets sans prendre de trop gros risque. Alors, ils abandonnent leurs projets, leurs rêves, leur vie.
« L’avenir ne peut exister que si on met sa vie en jeu ! »
[Monkey D. Luffy]



______________

Cinquième tirade qui parle de ma vision sur le monde du travail. Cette tirade est très liée à la tirade sur la liberté (que je vous conseil donc d'avoir lu).
Je n'ai plus de tirade d'avance donc la prochaine sortira un jour. Je ne peux donner de date précise.

___________________________________________________


[center][i]One Shot : http://communautesadique.forumactif.fr/t6770-l-amour-donne-des-roues
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Travailler au soleil
» Logiciel pour travailler photos et images
» Travailler avec des enfants.... j'ai la réponse!!!
» Travailler avec les Comité d'entreprise
» travailler avec un grossiste!! pleins de questions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheCommunautéSadique :: Petit coin des écrivains :: Vos Histoires :: Nos auteurs :: lameufàlahache-
Sauter vers: