AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
• Envie de refaire un vieux texte ou dessin ? Venez voir par ici !
• Suivez nous sur Twitter ! •

Stranger - Q U A T R E

avatar
Manoblack
Pastel Beauty
Messages : 2410
Pikadollar : 2544
Vos j'aimes : 222
Date d'inscription : 15/06/2014
Age : 15
Localisation : Pas là
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Déc - 18:39



Stranger
Q U A T R E

"Calmes toi, Nayung.

-Mais il est en train de saigner comme ce n'est pas permis!

-Retires la balle, intervint Hoseok.

-Quoi?!

-Tu trouves un autre moyen?"

Un silence se fit. On entendait plus que la jeune fille renifler, alors qu'un nouveau sanglot perça ses lèvres. Elle sembla arrêter d'appuyer sur le bouton de communication, car, finalement on entendit plus rien.

Taehyung ne savait pas où donner de la tête. La vision de Namjoon, et les paroles de ses équipiers à la fois, il ne savait que faire, que dire. Ses yeux ne quittaient pas le regard de l'homme qu'il avait cru ne jamais pouvoir revoir.  Seulement, il sentit son cerveau se déconnecter quelques secondes de la conversation qu'il pouvait entendre. Les mots de ses coéquipiers ne semblaient pas parvenir jusqu'à ses oreilles. Tout ce qui passait dans sa tête, à présent, c'était que son père se tenait là, devant lui.

Et, finalement, à force de se mordre la lèvre, il sentit les larmes commencer à couler sur ses joues, comme un enfant ayant été séparé de sa seule famille violemment, avant de la retrouver. Et, finalement, c'était exactement la situation à laquelle il était confronté. D'un seul coup, il se mit à courir, pour prendre Nam dans ses bras, ce dernier le récupérant contre lui, et le serrant fort, en lui caressant le dos pour le calmer. Seulement Taehyung continuait de sangloter, en collant son front contre le cou du plus âgé, et en resserrant son étreinte autour de son corps.

Jungkook, qui, quelques secondes auparavant soutenait Namjoon pour qu'il puisse sortir, observait maintenant la scène avec des yeux ronds. Pourquoi Tae avait-il appelé son ami "papa"? Ils ne devaient pas être âgés de plus de trois ans d'écarts! C'était biologiquement impossible...

Jimin était autant surprit que Jungkook, si ce n'était plus. Il regarda la scène comme s'ils étaient fous. Pile à cet instant, Taehyung recula un peu en s'essuyant les yeux. Namjoon lui sourit, dans l'espoir de le rassurer. Il posa sa grande main dans ses cheveux.

"Tout va bien. Je suis là, d'accord?"

Taehyung acquiesça. Pourtant, dans sa tête, il ne savait plus quelle pensée le dominait. Plus du tout. Finalement, Jimin mit fin à leur petites embrassades, en les écartant l'un de l'autre.

"Je ne veux pas savoir ce qui arrive, pas maintenant. Mais je veux sortir d'ici le plus vite possible, alors, s'il vous plaît, attendez d'être sortis pour vous faire des câlins, des bisous, des tout ce que vous voulez."

Les deux hommes se regardèrent quelques instants. Jungkook, lui, sentait certaines questions lui gratter la gorge, mais elles disparurent bien vite, à l'entente d'un sanglot.

"C-c'est fait, reprit Nayung.

-Tu es seule?, demanda Hoseok.

-On a perdu les autres en fuyant.

-OK, alors tu vas lui enlever son haut, et t'en servir pour couper la circulation du sang jusqu'à la plaie."

On entendit un froissement, puis plus rien. Seule la respiration de Hoseok, qui paraissait nerveuse et apeurée, pouvait s'introduire dans leurs tympans. Chacun avait peur pour la vie de Yoongi. Malgré son comportement parfois désagréable, ils se traitaient tous comme une seule et unique famille, peu importait le sang et l'origine de ce dernier. Ils attendaient tous impatiemment que Nayung les prévienne que, finalement, tout allait bien. En réalité, ils savaient pertinemment que  ce moment n'arriverait pas, seulement ils avaient besoin d'espoir, et entendre ne serait-ce qu'un mot réconfortant de la part de la jeune fille ne pouvait que les soulager.

"J-je crois que c'est bon...

-OK. Donc tu vas essayer de retourner là où vous êtes arrivés. Vous devez tous partir. Sans exception. Je ne veux pas voir une seule personne seule, alors essayez de rester un maximum groupés."

Tous acquiescèrent, et  décidèrent de faire comme Hoseok avait dit. Alors, Jungkook se mit à marcher, les autres à sa suite, afin de regarder s'il n'existait pas une autre issue. Peu importe de quel type, ils devaient juste sortir d'ici avant que quelqu'un ne parvienne à rentrer. Il était sûr que, derrière la porte qu'ils avaient passé quelques instants plus tôt, des hommes essayaient sans relâche de pénétrer l'endroit, afin de les tuer. Ils ne voudraient certainement pas se contenter de les emprisonner, même Namjoon.

"Jungkook!, appela soudainement Jimin."

Le plus jeune se tourna vers l'homme aux cheveux oranges, et le vit montrer un grillage. Une bouche d'aération. Ils rejoignirent tous le plus petit, et regardèrent d'un air perplexe le tube par lequel il voulait qu'ils ne passent.

"Tu es sûr que l'on passe là-dedans?, demanda Taehyung.

-Moi, oui. Vous, je ne sais pas. Peut-être. Mais il faut essayer, non? Je peux passer en dernier.

-Hors de question, intervint Jungkook, je passe en dernier, juste après toi.

-J'irais après Jungkook, dit alors Taehyung."

Le plus jeune crut que Namjoon s'interposerait à cette idée, mais il ne dit rien. Il observa juste la bouche d'aération, se demandant certainement s'il pourrait vraiment y entrer entièrement. Puis, Jimin parvint à retirer la grille juste devant, dans un bruit métallique. Le plus grand d'entre eux se baissa alors, et se mit à quatre pattes, afin d'entrer dans le tuyau en métal. Il y parvint sans trop de difficultés, si on omettait le fait que son pied se coinça quelques secondes dans le rebord du carré. Ensuite, Jimin se baissa et se faufila comme une souris à la suite du plus âgé.

Avant de faire de même que les deux autres, Jungkook se tourna vers Taehyung. Leurs regards se croisèrent, et le plus jeune des deux en oublia quelques secondes ce qu'il voulait lui dire, à la base. Mais il se reprit bien vite, ce n'était pas le moment de divaguer.

"N'oublies pas de remettre la grille en place, hein?

-D'accord, vas-y."

Jungkook resta devant lui quelques secondes, comme hésitant; puis il se baissa et disparut dans le même conduit que ses deux amis.

Taehyung se tourna vers la pièce, semblant chercher quelque chose des yeux. Mais il ne trouva rien que les ténèbres angoissants de l'endroit. Derrière les barreaux de certaines cellules, il ne voyait que des silhouettes tapies dans un coin, ou des yeux brillants de larmes. Parfois même, il voyait des corps allongés, comme morts. Et, en frissonnant à cette idée, il se demanda s'ils l'étaient vraiment. Est-ce que, un jour, ces gens reverront vraiment l'extérieur? Seront-ils heureux?

Le jeune homme revint à la réalité en entendant le bruit d'une porte qui s'ouvrait. Son sang ne fit qu'un tour, alors qu'il  attrapait la grille. Il se baissa, et entra dans le tuyau, en coinçant légèrement au niveau des hanches. Mais, finalement il glissa à l'intérieur sans trop de problèmes. Il referma le plus discrètement derrière lui, et se mit à marcher à quatre pattes, à reculons, le plus vite possible. Il ne se fit pas voir, et retint sa respiration le plus longtemps possible. Une fois assez éloigné, il se permit de soupirer.

En continuant son chemin à reculons, Taehyung sentait de plus en plus ses poignets lui faire mal. Mais il ne pouvait rien dire du tout, il devait vraiment partir. Il faillit sursauter en entendant Hoseok parler dans l'oreillette.

"Nayung, tu es bientôt arrivée, alors calmes toi, d'accord?"

Taehyung reprit son chemin, encore un peu apeuré. Il sentait presque ses tremblements. Mais il ne devait pas céder à la panique, bien qu'il ait perdu ses coéquipiers de vue. Il allait demander où ils étaient, lorsqu'il sentit soudainement son pied glisser dans un trou, et son corps le suivit très bientôt. La surprise même le fit ouvrir la bouche par pur réflexe, mais aucun cri ne put sortir de sa bouche, car un choc dans son dos lui coupa le souffle. Il serra les dents, après avoir entendu un craquement qui avait résonné dans la pièce où il se trouvait maintenant.

Il gémit de douleur, et, en voulant se recroqueviller sur lui-même, il sentit que cela lui fit encore plus mal, et un sanglot perça la barrière de ses lèvres. Sa colonne vertébrale était cassée.

"Oh mon dieu, Taehyung..."

C'était Jungkook. Et il semblait déjà bouleversé, avant même l'arrivée du plus âgé, qui, on pouvait le dire, était fracassante. (Nda : Notez le jeu de mot plz.) Alors que le plus jeune allait se lever, pour aller aider Taehyung, Namjoon le retint par le bras, et le força à s'asseoir face au corps du jeune homme devant lui.

"Restes là, il s'en sortira seul."

Jungkook fut surpris. Il regarda de loin le châtain se tordre de douleur, mais le regard assuré de Namjoon le conforta dans l'idée que tout irait bien pour lui. Alors il reposa son regard sur l'homme roux près de lui. Jimin, qui serrait les dents pour ne pas trop ressentir la douleur qui lui lançait la jambe. Celle où il avait reçu une balle.

"Jungkook, Jimin, tout va bien?

-Jimin est blessé.

-Quoi?

-Il avait une balle dans le tibia mais n'avait rien dis.

-Je vais bien, pas besoin de s'inquiéter...

-Et Taehyung?"

Jungkook tourna son regard vers le châtain, qui était en train de respirer fortement, comme à moitié souffrant.

"Il va bien, répondit Namjoon.

-Ramenez tout le monde sain et sauf. Et, Jimin.

-Mhm?

-Tu n'es qu'un idiot. Nayung, t'es où?

-Dans les égouts.

-Bien. Juliette, Jin?

-On vient d'y entrer.

-Donc vous êtes tous en dehors du bâtiment. Je vais me déconnecter de leur serveur, ça devient vraiment risqué."

Personne ne dit rien, mais le regard de Jungkook resta scotché à la silhouette de  Taehyung, dont la respiration était devenue plus normale, régulière. Ce dernier, les yeux fermé, remonta ses jambes vers sa poitrine, sans ressentir aucune douleur, et soupira de soulagement. Il se sentait beaucoup mieux. Le jeune homme se releva alors, en ouvrant les yeux, et en se tournant vers ses amis. Jungkook avait les yeux grands ouverts, et il fixait son ami comme s'il s'agissait d'un zombie.

"Je savais qu'il pouvait guérir mais... Pas qu'il pourrait réparer un os cassé...

-J'ai fait en sorte que ce soit le cas."

Jungkook se tourna vers le plus âgé, surprit. Ce dernier lui fit un signe de main.

"Je vous expliquerais tout une fois de retour à Looce."

Le plus jeune se mordit la lèvre, ne sachant pas trop s'il devait poser tout de même des questions maintenant ou non. Mais Taehyung s'approcha d'eux, et vit Jimin, à moitié conscient. Il le regarda un instant, avant de relever le visage vers ses deux compagnons.

"On devrait rentrer. Il souffre, là. Même s'il ne saigne plus trop."

Les deux autres opinèrent du chef de concert, avant que Nam ne prenne Jimin sur son dos, qui grimaça de douleur. On voyait une grosse tache de sang sur son pantalon. Sa grimace s'étira d'autant plus sur son visage, lorsqu'il commença à être secoué au rythme des pas du plus grand, et il resserra son étreinte autour du corps du plus vieux, comme si cette action lui permettrait de ne plus rien ressentir. Il ferma fortement les yeux, en enfouissant son visage dans les cheveux de Namjoon, qui s'excusa. Car il paraissait évident que faire souffrir le plus jeune n'était pas son but.

Taehyung, qui était derrière, regardait ce spectacle sans rien dire. Il semblait réfléchir, mais son masque presque impassible ne permettait pas de comprendre ce qu'il se passait dans sa petite tête; même son créateur n'y parvenait pas. Jungkook se mit à marcher à ses côtés, car sa présence était réconfortante. À chaque pas, leurs épaules se frôlaient, et le cerveau du plus jeune des deux fonctionnait à plein régime. Il ne se sentait pas maître de la situation.

Jungkook avait la nette impression que beaucoup trop d'éléments lui manquaient, et que cela créait d'énormes trous dans son cerveau. Comme si, parmi tous les fragments qu'il possédait, aucun ne permettait de toute assembler en une seule pièce. Le pire des puzzles qui puisse exister, c'est bien celui dont il manque une ou plusieurs pièces. Et Jungkook plus que quiconque s'en rendait actuellement compte.

"Jungkook, Taehyung, plus vite, on doit arriver le plus rapidement possible en dehors de ces égouts, intervint Namjoon."

Et les deux jeunes hommes pressèrent le pas.

~~~

"Si on va plus vite, on va nous remarquer, alors commencez les soins à l'arrière de la camionnette!, cria Juliette, visiblement énervée et stressée.

-Mais Yoongi ne guérira pas avec de la pommade!, répondit Nayung sur le même ton.

-Il n'empêche que, si jamais j'accélère, on est foutus, alors essaie de maintenir son état!"

Les deux jeunes filles se turent. Le silence de plomb retomba dans le véhicule. Taehyung tenait la tête de Yoongi sur ses genoux, pendant que Namjoon essayait de bloquer le sang qui coulait presque à flot à l'arrière. Nayung, elle, essayait de trouver de quoi soigner son grand frère dans ce qu'ils avaient pris avec eux. Jungkook, lui, était occupé à prendre soin de la jambe de Jimin, tandis que Juliette conduisait. Hoseok, au bout du fil, refermait toutes les ouvertures de réseau qu'il avait dut baisser pour infiltrer celui de leur ennemi.

Une fois la pommade et le bandage fait autour de la jambe du plus petit du groupe, en taille, Jungkook se releva un peu, et glissa aux côtés de la jeune femme au volant. Elle ne réagit pas, ses yeux restant scotchés à la route devant elle. Pourtant, le plus jeune de la bande semblait avoir besoin de discuter, juste pour oublier ce qui lui trottait dans le cerveau depuis quelques heures. Il avait l'impression que sa tête allait exploser. Même si l'état de Yoongi semblait se maintenir, il avait l'impression que son cœur était toujours aussi lourd. Et cela commençait à très sérieusement lui peser.

"On est bientôt arrivés, commença Juliette.

-Je sais, je connais le chemin.

-Dommage que tu ne saches pas conduire, espèce de môme.

-Pourquoi vous êtes obligés de vous plaindre de cela? Roh, bande de rabats joie.

-Kookie n'est pas content.

-Tais-toi."

Il y eut de nouveau un léger silence. Mais un silence agréable, cette fois-ci.

"Je ne comprends pas pourquoi Nam et Tae s'entendent si bien, intervint Juliette."

Jungkook releva la tête vers le rétroviseur, où il observa Nam et Tae discuter comme des amis de longue date. Comme s'ils se connaissaient depuis leur naissance. Et cela serrait le coeur de Jungkook, car il connaissait mieux Namjoon que V ne le connaissait. Il voulait mieux le connaître.

"Moi non plus.

-Et ça ne te plait pas.

-Ça ne te plait pas non plus, répondit Jungkook.

-En effet. Mais je ne cherche pas à le nier."

Jungkook savait qu'avec cette phrase, elle cherchait à lui faire remarquer que, lui, cherchait à le nier, justement. Mais il n'assumerait pas. Pas que c'était honteux, mais il ne savait pas duquel des deux il était jaloux. Et, il avait beau se le demander encore et encore, aucune réponse ne semblait apte à se dévoiler.

"On est arrivés."

Cette simple phrase fit sortir Jungkook de sa torpeur passagère. Il se releva avec une rapidité à toute épreuve, et ouvrit la portière d'un grand geste, pile au moment où la camionnette s'arrêta. Il contourna le véhicule d'un pas rapide, avant d'ouvrir les portes arrières. Derrière lui, il entendit Hoseok arriver au pas de charge. Le plus jeune de la bande s'engouffra entre les deux portes, pour tirer Yoongi vers lui. Alors qu'ils se mirent à quatre pour soulever le corps du blessé grave, Hoseok, lui, passa à côté d'eux pour aller aider Jimin. Tout ce que vit Jungkook, ce fut le plus petit qui enfouit son visage dans le cou de son hyung. Ces deux là ne pouvaient pas vivre l'un sans l'autre, et tous le savaient.

Nayung les obligea à allonger le corps de son frère sur le canapé à l'entrée de leur "base". Il perdait trop de sang, et on pouvait savoir où il se trouvait rien qu'en suivant les taches écarlates qui jonchaient le sol. La jeune fille alla prendre, avec Taehyung, le plus d'ustensiles possiblement utiles, et regarda tout le monde, tour à tour.

"OK, alors vous allez me laisser seule avec Namjoon et Yoongi.

-Je te demande pardon?, intervint Juliette.

-Je n'ai pas besoin d'autant de monde ici, vous allez juste me faire stresser. Alors disparaissez d'ici, allez attendre ailleurs. Si on a besoin de quelqu'un, on criera à une seule personne d'entrer. J'espère que c'est clair."

Malgré l'évidence du fait que cela en agaçait plus de la moitié, tous opinèrent docilement du chef. Ils ne pouvaient pas se permettre de rajouter de la pression sur les frêles épaules de la petite blonde. Ainsi, ils sortirent tous de la pièce, laissant Nayung avec les personne demandées. Une fois dehors, ils virent Hoseok soutenir comme il le pouvait Jimin, de sorte à le faire marcher jusqu'à un siège. En voyant le autres sortir de la pièce où l'on soignait les blessés, il fronça les sourcils d'incompréhension. Le jeune homme entrouvrit ses lèvres pour parler, mais Jin fut plus rapide.

"Elle a besoin d'espace et de concentration pour soigner Yoongi.

-Bien sûr."

Hoseok regarda tout le monde, et finit par obliger Jimin à s'asseoir, malgré les protestations du plus petit; car il pouvait soit-disant tenir correctement sur ses jambes. Mais cela se voyait que, si jamais son ami le lâchait, ses jambes flancheraient. Un silence se fit alors, et nombreux furent ceux qui sentirent une certaine tension entre eux tous. Mais, bien que Jungkook n'avait qu'une envie, qui était de comprendre ce qu'il se passait entre Namjoon et Taehyung, il se devait d'attendre patiemment. Car ce dernier était occupé.

"J'aurais tendance à dire qu'il faudrait que l'on trouve un moyen de nous occuper, affirma soudainement Juliette.

-Bien sûr, et toi mieux que les autres sais comment nous occuper, répondit Hoseok avec un sourire malicieux."

Jimin pouffa de rire, mais grimaça immédiatement de douleur. Le pauvre, il ne pouvait même pas se moquer un peu. Juliette, quant à elle, ne fit que sourire de la même manière que le jeune homme.

"Je suis sûre que Jimin t'occupera mieux que moi."

Cette fois, ce fut au tour de Jin de rire. C'était fou comme ils parvenaient à se détendre en l'espace de quelques secondes.

"Attendez!, intervint Jimin en levant le bras, comme réclamant la parole à l'école. Taehyung fait maintenant partie des nôtres!

-C'est vrai, affirma Jungkook.

-On devrait fêter ça!

-Je ne fêterais rien tant que Yoongi n'ira pas mieux, intervint Jin.

-On préparera une fête pour lorsque Yoongi ira mieux.

-Ne me dites pas que vous ferez quelques chose d'aussi catastrophique que lorsque je suis arrivé, supplia Jungkook."

Hoseok se tourna vers Jungkook, un air innocent s'affichant sur ses traits. Il cligna plusieurs fois des yeux, avant de montrer un air d'incompréhension totale, en haussant les épaules.

"Je ne vois pas de quoi tu parles.

-Qu'ont-ils fait?, demanda alors Taehyung, curieux.

-Ils ont..., commença Jungkook.

-Ils ont commencé par nous amener dans une fête d'anniversaire d'un homme riche pour son chat, commença Juliette.

-Alors que le chat n'avait que cinq mois, en fait, intervint Jin pour l'anecdote.

-Ensuite, ils ont commencé à s'incruster dans la table dédiée aux enfants.

-Qui ça?, demanda Taehyung avec un sourire amusé."

Juliette montra Jimin et Hoseok, qui firent un salut de la main, avec un grand sourire collé au visage.

"Et bien sûr, ils ont été obligés de commencer à raconter des histoires d'horreurs aux gamins. Surtout ceux de six et sept ans, puisque ce sont ceux qui se laissent le plus influencer.  Quelques heures plus tard, les parents sont venus se plaindre, et on a été obligé de nous excuser à leur place. Parce qu'ils sont immatures.

-Et ensuite, ils ont tué le chat. Tu imagines bien qu'on a été virés. Et pas de la manière la plus amicale du monde, termina Jin en haussant les épaules."

Cette histoire avait eu le don de faire sourire tout le monde. Jungkook, lui, se souvenait encore de la tête du propriétaire du chat, en voyant un couteau planté dans son ventre. Il s'était directement tourné vers les deux seuls idiots qui avaient trouvé le moyen de rire, et pas de la façon la plus discrète qui soit. Il avait alors hurlé des atrocités dans toute la pièce. Dont le fameux: "Mon pauvre chaton de cinq mois, à peine!". Ce pauvre homme a dû perdre des amis, ce soir là.

"Plus jamais je ne vais en soirée avec ces deux enfants, maintenant, déclara Juliette.

-Tu dis ça, mais tu seras bien contente de faire la fête pour décompresser, affirma Jimin.

-Toi, l'handicapé, tu ne peux même pas bouger sans aide. Alors je te conseille très fortement de te taire."

Jimin afficha une moue contrariée, alors qu'il croisait les bras. Il tourna la tête sur le côté, en relevant la tête, sans parvenir à réprimer une légère grimace de douleur. Et tout le monde se moqua de lui, à cet instant. Mais, suite à cela, une fois les rires éteints, tout le monde se tut, et un silence se reposa sur eux. Plus personne ne sut quoi dire.

"On devrait dormir ici, cette nuit, affirma Jin."

Tout le monde acquiesça. Mais Juliette posa tout de même une question, avant.

"Vous savez si l'on doit passer le signal au vert?

-Aucune idée. Nam ne nous l'a pas dit. Et son labo a explosé, comment pourrions nous savoir si il a réussi à la créer, cette arme?

-On devra attendre de voir, demain. Allez dormir, conclut Jin."

Tout le monde opina du chef, et, cette fois, Juliette partit la première. Elle disparut au fur et à mesure, jusqu'à ce que sa silhouette ne soit plus qu'un triste songe. Hoseok se releva, et prit Jimin sur son dos, alors que Jungkook suivit la même direction que la jeune femme. Ne sachant pas où aller, Taehyung se mit à suivre le plus jeune de la bande, en regardant les couloirs éteints autour d'eux.

"Jungkook?

-Mhm?

-On va où?

-Oh, c'est vrai que tu n'as pas de chambre, ici... Tu peux dormir dans la mienne, si tu veux."

Taehyung le regarda, et haussa les épaules. Il s'en fichait, en réalité. Tout  ce qu'il voulait, c'était se poser quelque part, et se reposer. Longuement. Il ne voulait plus bouger, et, il savait que quand il poserait ses fesses quelque part, il ne serait pas prêt de se lever à nouveau.

Jungkook le mena jusque dans une pièce assez petite, où un large matelas était étalé par terre. La lampe ne possédait pas d'abat-jour, et illuminait la pièce toute entière, au point de lui brûler la rétine. Les murs étaient blancs, avec des traces noires dessus, de terre, ou encore de sang, il lui semblait. Dans un coin, une armoire se tenait bien droite, fine, mais semblant assez haute pour contenir quelques vêtements. Elle était en bois, et semblait presque prête à tomber en morceaux en quelques secondes à peine. Juste à côté, deux paires de chaussures étaient déposées, et Taehyung devina bien vite que, en cas de soucis, c'était ici que Jungkook dormait. Il s'agissait un peu de sa deuxième maison, malgré le fait qu'elle n'était pas particulièrement chaleureuse, et qu'elle n'était pas très meublée. Le seul confort était le matelas, les couvertures et les nombreux coussins que Jungkook semblait avoir apporté jusqu'ici.

"Désolé, c'est pas super accueillant comme endroit.

-Mais ça suffit amplement."

Jungkook opina du chef, avant de s'asseoir sur son matelas en soupirant. Il allongea ses bras, afin de prendre une position étoile dessus, en fermant les yeux. Taehyung, lui, enleva ses chaussures, avant d'aller s'asseoir contre un mur, ses fesses reposant tout de même sur le matelas moelleux. Ses yeux s'aventurèrent un peu sur toute la pièce. Il n'y avait pas grand chose à voir, mais, lui, en voyait suffisamment. Il parvenait presque à connaître l'histoire de chaque trace sur les murs.

"Jungkook?

-Mhm?

-Pourquoi il y a du sang sur les murs?"

Le silence qui suivit cette question confirma bien son opinion. Il était sûr que cela ne pouvait être que du sang. Pourtant, Jungkook ne répondait pas. Mais Taehyung ne s'inquiétait pas: il savait que ce n'était pas parce qu'il ne voulait pas expliquer, mais que c'était parce qu'il ne savait pas comment expliquer. L'atmosphère qui se dégageait n'était ni lourde, ni pesante. Elle était même étonnamment agréable. En reportant son regard sur la personne non loin de lui, Taehyung vit les yeux de Jungkook, qui observaient maintenant le plafond blanc. Ces deux tâches sombres sur ce visage blanc. Ses cheveux noirs semblaient faire une auréole autour de sa tête.

"Je n'ai pas toujours vécu des moments heureux, expliqua Jungkook."

Tae reposa son regard sur les taches de sang. Certaines étaient vraiment grosses. Jungkook était il obligé de se faire autant de mal?

"Ce n'est pas moi qui me suis infligé toutes ces blessures, si ça te rassure."

Qui d'autre? Il ressentait une sorte de rage, pour les personnes qui auraient put faire du mal à Jungkook. Mais il n'y pouvait rien. C'était la vie que le jeune homme avait choisi. Celle qu'il venait de rejoindre, et qu'il devrait suivre. Il se demanda alors s'il arriverait, lui aussi, au point où l'on est obligé de se faire du mal pour se sentir mieux. Pour avoir l'impression de ne pas avoir fait souffrir les gens autour de soi inutilement. Car, il savait ce que Jungkook devait penser. Quelque chose comme : "Ils souffrent tous, mais pas moi. Pourquoi suis-je le seul à ne pas souffrir?".

"Mais la plupart sont de moi, je l'admet.

-Si je n'avais pas été là, tu aurais recommencé?

-Yoongi et Jimin vont mal."

Jungkook ne semblait pas vouloir bouger. Mais les émotions étaient facilement discernables dans sa voix. Soit il ne voulait pas les camoufler, soit il n'y arrivait pas. Et Taehyung eut l'impression que c'était la première fois qu'il le voyait si faible. Mais ce n'était pas vrai. Il l'avait vu, lorsqu'il avait pris Jimin dans ses bras, en pleurant. Lorsqu'il avait eu une lueur d'inquiétude, en entendant les gardes arrivaient. Il n'avait pas peur pour sa vie. Il le savait, il avait peur pour les autres. Il se fichait de sa vie. La preuve en était qu'il se faisait lui-même du mal.

"Certainement, conclut Jungkook."

Tae ne dit rien. Il n'avait pas le moyen de persuader Jungkook de ne pas recommencer. Il le savait très bien.

"Et maintenant?, demanda Taehyung.

-Quoi?

-Maintenant que Nam est de retour parmi vous, qu'est-ce qu'il va se passer?"

Jungkook se releva un peu, avant de tourner le visage vers celui du plus âgé. Tae frissonna en voyant la lueur qui allumait ces yeux : celle de l'incertitude.

"Je ne sais pas.

-Vous faites toujours tout cela sans savoir ce qui arrivera?

-Nous ne sommes pas les seuls à agir ainsi. Mais nous sommes les meilleurs. Et nous sommes de plus en plus rares. On essaye. On échoue, ou on vainc. Mais nous ne sommes jamais sûrs de l'avenir. Tout ce qui nous guide, c'est la libération.

-Peu importe le prix?

-Peu importe le prix. Nous serons libres un jour. Et si ce n'est pas nous qui le serons, ce sera les autres.

-Vous vous battez pour la liberté des autres, sans savoir si vous allez la voir?

-Tu sais, la mort nous guette de tous les côtés. Alors on se bat pour la liberté des autres, si ce n'est pas la nôtre. Avec un peu de chance, on mourra pour une bonne cause, et on arrivera à nos objectifs, avant.

-Avec un peu de chances, vous ne mourrez pas. Tout simplement.

-Tu sais, je ne pense pas que nous survivrons. Même si nous survivons à la libération.

-Vraiment? Pourquoi cela?

-Tu imagines le nombre de partisans de Solem, ou même le nombre de fans qu'il possède? Ils nous tueront."

Cette phrase glaça le sang de Taehyung.

"Je suis désolé de t'avoir amené dans cette galère, Taehyung. Vraiment désolé.

-J'ai retrouvé Namjoon, au moins. Il pourra m'expliquer plus de choses."

Jungkook baissa la tête. Ses doigts se mirent à jouer frénétiquement avec sa couverture. Il ne dit rien, comme réfléchissant. Comme s'il se tâtait à poser une question. Taehyung, lui, était comme hypnotisé par les mouvements presque gracieux de ses doigts. Tout chez Jungkook inspirait la grâce. Autant, chez Yoongi, on retrouvait la brutalité dans ses traits, ou encore de la virilité dans la tenue de Jin. Mais, dans les mouvements de Jungkook, tout semblait si gracieux, si beau.

"Tae, qui es-tu pour Namjoon?

-Son enfant. Je crois, répondit le jeune homme en levant les yeux vers le plafond.

-Ce n'est pas ce que je veux dire..."

Taehyung reposa son regard sur Jungkook, qui ne semblait pas à l'aise. Pas dans son élément. Il n'aimait à priori pas le questionner.

"Est-ce que tu es l'arme que Namjoon tente de créer depuis autant de temps?"

Taehyung cligna des yeux, en essayant de capter le regard de Jungkook. Mais ce dernier semblait le fuir, et décida que ses draps blancs étaient beaucoup plus intéressants que le visage de son vis-à-vis.

"Oui."

Immédiatement, Jungkook releva la tête vers Taehyung. Les réactions se firent rapides. Il passa d'une surprise non dissimulée à un froncement de sourcil bien visible.

"Pourquoi ne rien m'avoir dit?

-Tu ne me l'as pas demandé.

-Qui es-tu vraiment?"

Taehyung soupira, en ramenant ses genoux contre son torse. Il les enroula de ses bras, avant de poser son regard sur Jungkook, en prenant une grande inspiration.

"Je me nomme V. Enfin, c'est mon nom en tant qu'expérience. J'ai été crée il y a deux ans, mais je n'étais pas encore apte à tout comprendre autour de moi. Quand je suis né, j'avais l'apparence d'un enfant normal. Je ne savais pas parler, je n'entendais rien, je ne sentais rien. Je vivais, mais mon cerveau était comme éteint. Namjoon a passé énormément de temps sur mon cas. Cela a pris environ un an, avant que mon état ne change. J'ai commencé par entendre ce qu'il me disait, et, peu après, j'ai prononcé mes premières paroles. Je ne savais rien du monde, totalement ignorant. Alors Namjoon a décidé de m'améliorer, en quelque sorte. J'ai soudainement acquis de nombreuses qualités. N'étant pas humain, mon cerveau n'était pas configuré comme le vôtre, et j'ai très vite commencé à pouvoir manier mon corps avec une grande rapidité. Je comprenais les choses plus rapidement. J'apprenais plus rapidement. Et il a commencé à me doter de capacités que les humains ne possèdent pas. Je ne les connais moi même pas exactement.

Namjoon m'a tout fait oublier à propos de mes capacités hors du commun, en voyant que des hommes avaient découvert le laboratoire. Il a tout fait explosé. Enfin presque. Pour que personne ne retrouve ma trace, ou ne possède un soupçon sur mon existence. Je ne connais donc rien, en ce qui concerne mes capacités hors du commun. Mais je sais que j'apprends les choses bien plus rapidement qu'un être humain normal."

Jungkook fut surpris. V était donc le nom de l'arme de Namjoon. Kim Taehyung. Prototype numéro 73. Il aurait dû s'en douter. Mais Taehyung semblait si... humain. Et c'était certainement le but recherché.

"Est-ce que tu ressens des choses?

-Oui, je suis souvent joyeux. Je ressens la peur et la tristesse tout autant que vous! Seules certaines émotions me sont encore inconnues. Je ne suis jamais stressé, je ne ressens pas la peur autant que vous.

-Tu t'attaches aux autres?

-Je ne sais pas. Je suppose, puisque j'étais vraiment très triste, quand Nam n'était plus avec moi. Je me suis senti... abandonné."

Ce discours surpassait Jungkook. Et le jeune homme se sentit obligé de détourner le regard en soupirant, histoire de décompresser un peu. Il avait l'impression que tous les contes pour enfant que sa mère lui racontait le soir étaient vrais. Mais les premières versions apparues sur terre. Celles où tout finissait mal.

"Si je disparaissais, comment régirais-tu?"

Taehyung ne semblait pas s'attendre à une telle questions. Et l'expression nouvellement présente sur son visage semblait le prouver. Il battit plusieurs fois des paupières, avant de regarder devant lui, en réfléchissant.

"Tu ne devrais pas réfléchir, pour répondre à une telle question...

-Je me demandais juste comment formuler ma phrase."

Leurs regards se croisèrent de nouveau. Jungkook semblait pendu aux lèvres du jeune homme, comme attendant une réponse qu'il pensait très certainement négative.

"Je pense que je serais triste. Je veux dire, tu es le seul en qui j'ai confiance ici. Et tu es le seul qui voulait m'accepter parmi vous, si on exclu Namjoon. Alors, oui, cela me chagrinerait. Mais j'essaierais de te retrouver, comme le font les... amis?"

Il avait posé cette question, comme s'il n'était pas sûr de pouvoir se donner un tel titre. Et l'hésitation dans sa voix fit sourire Jungkook, qui planta son regard dans le sien. Il ne répondit pas, mais ses yeux semblaient parler pour lui.

"On devrait dormir, tu ne penses pas?"

Taehyung le regarda se glisser sous ses draps. Il ne savait pas comme interpréter les gestes du plus jeune. Mais il voulait vraiment la traiter comme son ami, alors il se dit qu'il en avait le droit. Sa main vint appuyer sur l'interrupteur, et il se glissa sous les draps, réchauffant son corps courbaturé.

"Bonne nuit, V."

Tae essaye de voir le visage de Jungkook, dans la pénombre. La seule lumière encore présente était celle qui filtrait par le bas de la porte. Et Taehyung put voir que, finalement, Jungkook lui tournait le dos. Il ne pouvait qu'observer l'arrière de ses cheveux noirs. En remontant la couverture jusque sous son nez, ne laissant plus que ses yeux apparaître, il ferma les yeux dans un murmure:

"Bonne nuit, Jungkook."

~~~

Tout semblait calme, le matin. Mais Taehyung frissonnait rien qu'en sentant le sol froid sous ses pieds. Cela avait eu le don de le réveiller entièrement dès qu'il s'était levé. Et il n'avait pas osé fouiller dans les placards de Jungkook pour trouver des chaussettes. Lorsqu'il avait ouvert les yeux, il avait immédiatement compris que le plus jeune était levé. Peut-être que lui n'avait pas réussi à dormir. Cela ne l'aurait pas étonné.

Il ne se souvenait pas parfaitement du chemin à emprunter pour rejoindre la salle commune, où ils se réunissaient souvent ensemble. Mais c'était par instinct que ses pieds avançaient, et qu'il parvenait à se repérer dans les longs couloirs blancs. Et puis, lorsqu'il finit par pousser une porte, il tomba sur une salle assez animée. Ils étaient tous là. Même Yoongi, bien qu'il ait apparemment un peu de mal à parler. Il était assit sur un canapé, et son teint paraissait encore plus pâle que d'habitude. Il n'aurait jamais pensé que cela soit possible, mais, apparemment, il s'était trompé. Seulement, lorsqu'ils remarquèrent sa présence, tout le monde se tut.

Et Taehyung se sentit mal. Comme s'il était un intrus.

Il sentait quelque chose lui tordre le ventre, alors que tous les regards étaient braqués sur lui. La plupart étaient curieux, mais d'autres semblaient incompréhensifs. Et lui même l'était. Il ne savait pas pourquoi tout le monde réagissait ainsi, rien qu'en le voyant arriver.

Il tourna le regard vers Jungkook. Mais ce dernier ne différait des autres que par une seule chose: son regard semblait encourageant. Puis, ce fut Namjoon qu'il observa. Et son cœur se fit plus léger.  Le sourire de Namjoon le rassurait toujours. Et la pression qui l'accablait sembla redescendre de ses épaules d'un seul coup. Il se mordilla la lèvre, attendant quelque chose. Quoi? Il ne savait pas. Un mot, un geste, ou n'importe quoi qui lui permettrait de comprendre la situation.

"Bienvenue parmi nous, Taehyung."

Le jeune homme se tourna vers Yoongi, qui avait parlé. Ce dernier ne souriait pas. Mais il paraissait le soutenir, tout de même. Comme si son regard l'encourageait, et le félicitait. Il ne comprenait pas comment il parvenait à lire ainsi en lui. Alors qu'il n'y arrivait pas, il y a à peine quelques jours.

Finalement, Juliette finit par se lever. Il n'en comprit pas la raison, mais tous les autres firent de même, avant de le regarder, le transperçant presque des yeux. Mais ils finirent par sourire.

"Bienvenue, officiellement en tout cas!, commença Jimin.

-Tu sais, je savais que tu réussirais. Mais Yoongi ne voulait pas me croire, avoua Jin avec une moue boudeuse.

-On pourra faire la cérémonie à la fin de la fête que l'on va organiser pour toi!"

Il sentit son coeur se réchauffer, comme si le simple fait que ces personnes ne le félicite le rendait plus heureux. Et peut-être était-ce le cas? Au bout de quelques minutes, Nam finit par arriver, et le prendre dans ses bras, sous le regard attendrit de chacun. Apparemment, ils étaient tous au courant. Et Taehyung sourit contre lui, en le serrant le plus possible, et en fermant les yeux. Il avait presque envie de pleurer de joie.

"Je suis content de te retrouver, Taetae.

-Moi aussi."

Sa voix était étouffée par le haut du plus âgé, et il rit un peu, avant de lâcher le jeune homme, pour poser ses mains sur ses épaules. Il le regarda droit dans les yeux.

"Il faut que je te rappelle tout ce dont tu es capable."

Taehyung opina du chef, et se demanda s'ils allaient rester ici. Il comprit que si c'était le cas, c'était pour comprendre l'ampleur de ses capacités.

"Tu sais déjà que tu es puissant, je suppose. L'une de tes plus grande capacité est que tu apprends extrêmement rapidement. Peu importe de quoi il s'agit, ton cerveau et ton corps sont plus coordonnés que ceux des humains normaux, pour te permettre une meilleure interaction et compréhension des choses.

Tes sentiments et tes émotions sont basées sur ce que les autres ressentent. Tu te calques en quelque sorte sur les personnes aux alentour. Mais tu peux tout aussi bien réagir comme un humain normal, c'est-à-dire avoir des émotions différentes de celles des autres. Par contre, tu ressens le stress et la peur trois fois moins qu'un humain normal, ce qui te permets un meilleur contrôle de toi-même. Je pense que tu pourrais tout de même ressentir la peur comme un humain normal, mais je ne sais pas dans quelles occasions.

Tes plaies se referment très rapidement. Sauf dans quelques cas, mais ton corps sait quand il doit les refermer ou non. C'est un automatisme, normalement.

Tu comprends facilement les autres, rien qu'en regardant leurs yeux. Il te suffit de croiser leur regard pour comprendre ce qu'ils essaient de te dire, ou ce qu'ils ressentent. Sauf chez certaines personnes. Je ne comprends toujours par pourquoi, mais tu ne sembles pas réussir à lire en tout le monde.

Normalement, dans quelques temps, tu pourras réussir à parler aux autres par télépathie. Mais cela te prendra du temps avant de gérer cela correctement, alors ne tente pas de le faire lorsque quelqu'un d'autre est aux alentours.

Je vais maintenant te parler de toutes les capacités que je t'ai fait oublier. En commençant par le fait que, normalement, tu peux voir à travers certaines parois, si elles ne sont pas trop épaisses. Et il faut que tu te concentres.

Ton œil est muni d'un système qui permet d'analyser les gens. Mais essaye d'être discret, j'ai été obligé de le rendre changeant. Il devient donc bleu ou violet quand tu utilises cette capacité. Tu pourras ainsi voir de nombreuses informations sur eux. Leur nom, prénom, âge, nationalité, ou encore leur grade.

Tu es aussi plus sensibles aux sensations que tu es capable d'apercevoir. Comme ton odorat, ton ouïe, ou encore ton goût.

Il y a de nombreuses fonctionnalités que je venais tout juste de te rajouter, mais qui n'étaient pas totalement au point. Peut-être qu'avec le temps, elles se développeront.

Normalement, tes yeux permettent aussi de tuer quelqu'un à distance, si tu vises un point vital. Une sorte de fléchette invisible, et qui s'enfonce très profondément dans la peau. Un viseur peut t'aider, normalement."

Il se tut quelques instants. Tout le monde cru qu'il avait fini, car cela commençait à faire beaucoup. Mais Tae comprit au regard de son père que ce n'était pas le cas. Alors il garda son regard planté dans celui de Namjoon.

"Aussi, tu es capable de sauver la vie de quelqu'un qui va mourir, ou tout simplement de le ramener à la vie."

Tout le monde fut choqué, mais agréablement surpris. Alors, ils commencèrent tous à chuchoter entre eux, en disant que c'était la meilleure des nouvelles. Mais Tae ne détourna pas le regard. Nam resserra sa prise sur ses épaules.

"Mais ne le fais jamais: tu pourrais toi-même y laisser la vie."
BY.MANOBLACK


___________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheCommunautéSadique :: Petit coin des écrivains :: Vos Fan-fictions :: Nos auteurs :: Manoblack-
Sauter vers: